Suis-nous

Fan expérience dans le monde

10 conseils pour remplir son stade en 2018 par Mark Bradley

Comment remplir son stade en 2018 ? Une question importante à laquelle Mark Bradley répond en quelques idées.

Publié

le

Remplir son stade est la volonté ultime de nombreux présidents, stadium managers ou encore responsables billetterie. Mais comment faire pour remplir une enceinte lorsque les résultats ne suivent pas ? Ou même lorsque les résultats suivent. 

L’expert anglais du fan engagement et créateur de The Fan Experience Company, Mark Bradley a dévoilé 10 conseils pour remplir son stade en 2018.
Selon lui, il existe 10 éléments essentiels que les clubs doivent saisir :

1. Faire de l’engagement des supporters une priorité

2. Parler aux supporteurs

3. Mesurer l’engagement des supporters

4. Reconnaître que la composition de votre base de fans évolue

5. Reconnaitre ses réussites

6. Tirer le maximum de vos équipes en charge des relations avec les supporters

7. Se mettre dans la peau d’un fan

8. Chercher à être différent

9. Ne pas se laisser distancer

10. Demander pourquoi (chercher l’interaction)

Dix conseils que nous analysons ci-dessous

Sa réflexion est très intéressante puisqu’elle est basée en très grande partie sur l’expérience et le ressenti du fan.
Selon lui, tous les experts sont d’accords pour affirmer que l’engagement de sa communauté est important mais aucun ou presque ne le mesure. C’est quelque chose que l’on dit mais que l’on n’applique pas.
Les fans ont un besoin de comprendre le club et ses dirigeants. Ils ont ce besoin de savoir qui ils suivent et pourquoi. C’est assez logique finalement.

Il met en lumière un fait réel et assez étonnant dans l’atmosphère qui règne dans le football : “Si un président de club s’avance vers les supporters pour dialoguer, vous verrez très rapidement les stewards du club approcher. Ceci participera à la création d’une ambiance conflictuelle.

Autre idée évoquée que nous retrouvons également en entreprise : la passion de travailler pour son club. Mark Bradley propose de faire voter les supporters pour élire le steward ou l’agent du mois. Dans un objectif de créer du lien humain entre les fans et le club. Car si la relation entre les équipes du stade et les fans est positive, il est fort probable que ces derniers auront une tendance à revenir plus fréquemment. Ils auront plus de facilité à revoir les membres du club avec qui ils sont en bon terme.

@AP

Les fans aux couleurs de leur club

Pas de fan typique d’un club, mais différentes profils

Il n’y a pas de fan typique d’un club. Il y a différents groupes. Alors, quelles sont leurs caractéristiques ? Qu’est-ce qui représente la valeur pour chacun d’entre eux ? C’est un signe de l’attitude propre à chacun clubs. Beaucoup d’entre eux se félicitent de l’augmentation de leur communauté sur les réseaux sociaux mais très peu ont utilisé ces médias sociaux pour demander à leurs fans ce qu’ils pensent ou ce qu’ils ressentent.

L’objectif est de connaitre par exemple la raison du non-renouvellement des abonnements, la raison pour laquelle un fan irrégulier a commencé à venir plus souvent. Ou encore dans quelle mesure les supporters recommanderaient-ils le club à des personnes qui n’ont jamais mis les pieds au stade. Ce sont de grandes étapes vers la durabilité et la croissance.

Vous souhaitez voir des femmes dans votre stade ? 

Concernant la féminisation du public, là encore, l’expert anglais possède une logique affûtée. Les clubs veulent séduire les femmes mais n’ont pour la plupart aucune femme qui s’exprime pour le club. L’idée est là de construire un personnage féminin à mettre en avant qui s’adresserait à des femmes. D’ailleurs, il ne me semble pas qu’une mascotte soit de « sexe » féminin dans nos clubs français.  

@Youtube

Des fans du PSG Hand

Le résultat sportif ne doit pas être la promesse faite au supporter

Il faut dissocier dans l’esprit du fan, l’expérience liée au résultat de son équipe et l’expérience au stade. Cette dernière n’a aucune variable incontrôlable, le résultat du match si. L’expérience stade passe par un accueil chaleureux du personnel, une courtoisie omniprésente, une surprise avec la rencontre d’un joueur ou d’un membre du club, une personnalisation des fans les plus assidus et plus encore.

Dans le club de NBA américain Oklahoma Thunder, lorsque les employés du club sont aperçus en train de véhiculer les bonnes pratiques de savoir-vivre, ils sont immédiatement récompensés par des superviseurs qui leur offre des jetons qui peuvent être échangés ensuite contre réductions dans les magasins locaux ou des cadeaux à la fin de leur temps de travail. Il est fort probable que cette approche particulière pourrait être perçu comme étant trop « américaine » et trop surveillée pour certains.

 

“ Le prix ne doit pas être un obstacle pour les fans, mais c’est l’engagement qui a le plus d’influence sur leur retour ou non. Bien sûr, gagner va les faire revenir aussi, mais vous ne pouvez pas contrôler cela. “

Mark Bradley

 

Créer un lien fort et humain entre le club et les supporters

Les clubs ont tout intérêt à dédier une ressource humaine pour les relations avec les fans. Par conséquent, cette personne sera plus susceptible de comprendre comment le club est perçu et où sont les lacunes. Ce rôle est primordial pour la conduite du changement.

Imagineriez-vous un instant préparer un plat pour vos convives sans jamais le gouter en amont ? Inconcevable n’est-ce pas. Et bien pour l’expérience proposée dans un stade c’est tout à fait pareil. En NBA, les hauts fonctionnaires testent l’ensemble du parcours du fan, en commençant par la navigation sur le site et les réseaux sociaux en passant par l’accessibilité et ce jusqu’au stade et au match.

Bien sûr tout cela demande un investissement incroyable, mais pour séduire, il faut être différent. Les clubs ont intérêt à développer chez eux ce que l’on ne trouve nul par ailleurs. À essayer des choses nouvelles, inédites, loufoques. Il faut créer la rareté et rendre son club unique en son genre (sans même parler des résultats sportifs).

Le digital, vraie opportunité mais attention

La digitalisation des stades est une étape importante de l’expérience du fan, même si ce qui le transcende n’est pas entre ses mains mais devant ses yeux. Cela dit, le monde change rapidement et les clubs ne peuvent pas se permettre d’être laissés pour compte. Plus de 50% des gens naviguent maintenant sur des smartphones ou des tablettes et s’attendent toutefois à pouvoir trouver tout ce dont ils ont besoin.
Un club connecté communique plus efficacement. Les millennials réduisent peu à peu leur fréquentation sur Facebook en faveur d’Instagram et de Snapchat. Egalement, de plus en plus de clubs forment des équipes eSport, il y a là une opportunité à saisir.

Comme expliqué plus haut, les clubs doivent réfléchir à la façon dont ils vont construire une stratégie qui va au-delà de la victoire car n’étant pas un élément maitrisable.

Des conseils intéressants à associer aux pratiques communes 

Toutes ces idées évoquées par Mark Bradley peuvent s’ajouter à des techniques déjà utilisées par les clubs tels que le Yield management qui régule le montant des places en fonction de la demande. Mais cependant, plusieurs experts indiquent qu’il peut être dangereux de faire d’une offre ticketing une semblable offre d’une compagnie aérienne.
L’offre proposée et sa segmentation restent des valeurs sûres et obligatoires pour être attractif en 2018.

Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces conseils dans l’article du fcbusiness.co.uk.

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement des fans et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce ou celui du sport business. | "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Fan expérience dans le monde

Qui suivre en 2019 pour réaliser une veille de l’expérience fan

En 2019, les acteurs seront de plus en plus nombreux à s’exprimer sur le sujet de l’expérience fan. Voici nos inspirations actuelles.

Publié

le

Les comptes à suivre sur l'expérience fan

La thématique de l’expérience des fans dans les événements sportifs est de plus en plus évoquée. Certains acteurs se signalent sur les réseaux sociaux à travers la qualité de leur contenu sur ce sujet. Alors qui sont les personnes à suivre pour se tenir informer des nouveautés et des bonnes pratiques ?

 

Petit cadeau en ce début d’année 2019, nous vous partageons une liste de nos inspirations les plus fortes sur la thématique de l’expérience spectateur.
Chaque année, de nombreux étudiants du sport ou des professionnels du secteur nous demandent qui sont les personnes à suivre pour se tenir au courant des dernières innovations ou initiatives en matière d’expérience fan.

Voici donc une liste non exhaustive des personnes qui s’expriment régulièrement sur l’expérience des fans dans le sport. Des “influenceurs” qui représentent pour nous des sources d’inspirations que nous suivons très régulièrement.

Les personnes à suivre sur les réseaux sociaux sur l’expérience fan

Nous l’observons, depuis que nous existons (début 2017), sur les réseaux sociaux, de plus en plus de personnes s’expriment sur le sujet de l’expérience des spectateurs dans le monde du sport. Certains acteurs savent se démarquer à travers la qualité de leur contenu ou par leur approche. Voici ceux que nous suivons avec attention et avec qui nous interagissons, en France ou à l’étranger.

Les comptes de personnalités à suivre selon Fanstriker

Les comptes de personnalités à suivre selon Fanstriker

  • Blair Hughes sur Twitter
    Blair est selon nous l’une des plus grandes sources d’inspirations concernant l’expérience fan et l’engagement des fans. Australien, Blair Hughes partage de très bonnes inspirations sur Twitter et sur son site web avec notamment une news mensuelle en ligne : the monthly fan engagement journal, FANS HQ.
  • Mark Bradley & The Fan Experience Company sur Twitter
    Il est le fondateur de Fan Experience Company, un site anglais qui traite de l’expérience des fans outre manche. Ses analyses sont pointues et son regard est toujours judicieux. 
    Via son site internet, Mark partage souvent des articles intéressants sur la situation en UK.
  • Antony Thiodet sur LinkedIn
    Antony est un habitué de la scène française du sport business, ex-directeur exécutif du club de basketball de l’ASVEL, il a lancé en 2017 sa société Time For Biz dans le but d’accompagner les clubs dans le changement. Il partage régulièrement du story telling autour de son travail avec les clubs.
    Nous avions eu l’occasion de lui consacrer une interview complète il y a quelques mois. 
  • Bas Schnater sur Twitter et LinkedIn
    Bas est dans la région d’Amsterdam aux Pays-Bas. Il est en charge des missions CRM et Digital dans le club de football d’AZ Alkmaar. Il est également speaker sur la thématique du fan engagement. 
    Très actif sur les réseaux sociaux, il partage de nombreux contenus issus de ses actions ou des relais de son réseau. 
  • Nicolas Bourreau sur Twitter et LinkedIn
    Consultant en marketing et communication dans la région Lyonnaise, Nicolas démontre un réel intérêt sur l’expérientiel à travers ses publications très souvent pertinentes sur des situations aux États-Unis ou sur le territoire français. Un très bon storyteller. 
  • Rachel Jung sur LinkedIn et Twitter
    Ancienne community manager du club de rugby du Biarritz Olympique, Rachel travaille aujourd’hui chez les Girondins de Bordeaux. Régulièrement, elle nous partage ses retours d’expériences à l’écrit et en image via des articles sur LinkedIn. 
  • Jonas Djian sur LinkedIn
    Travaillant pour le stade de France et la startup ArtDesignPainting, Jonas est un passionné des stades. Il a d’ailleurs rassemblé une grande quantité de professionnels du sport business international dans une conversation sur le réseau social Whatsapp dont nous faisons partie. Des échanges entres les différents stadium managers des clubs et autres acteurs aux 4 coins du monde permettent d’obtenir un benchmark rapide des actions entreprises par chacun.

D’autres acteurs s’expriment sur la thématique de l’expérience fan, nous pensons à Boris Helleu dans la région de Caen, à Danny Lee en Angleterre, Julien Barthélémy à Lyon et aux Etats-Unis, Gregory Trottet en Rhône Alpes,  Pierre Lebot à Paris, Olivier Maillard à Lille, Clément Barouillet à Londres,  ou encore Fabrice Bouthier et Jérémie Sibert en Ile de France.

Les médias traditionnels qui traitent (entre autres) de l’expérience fan

En parallèles des personnalité, les médias sportifs dit traditionnels partagent régulièrement des contenus en lien avec l’expérience des fans. Bien qu’ils ne soient pas spécialisés sur ce sujet, ils relayent des originalités des clubs, des expériences ‘Money can’t buy’, des actions sponsoring ou encore des interviews.  
Voici les médias traditionnels que nous vous conseillons :

  • PK Foot
    Média qui traite essentiellement du football, PK Foot partage régulièrement des actions réalisées par les clubs ou des originalités issues directement des fans eux-mêmes.
  • Ecofoot
    Média spécialiste du football business, Ecofoot apporte cette vision économique au monde du footballe. Anthony Alyce son fondateur s’entretient directement avec les clubs et les acteurs du monde professionnel. Des échanges qui offrent des analyses et des entretiens souvent pertinents et toujours intéressants parfois en lien avec l’expérience spectateur.
  • Le Sport Business
    Mathieu Poplimont qui gère ce média réalise différents contenus et immersions auprès des acteurs de l’environnement sportif. Des interviews de marques, de médias, de clubs qui traitent parfois de la fan expérience. Matthieu s’essaye depuis peu a d’autres formats plus originaux : podcast, videos, etc.
  • Sportbuzzbusiness
    Média généraliste du marketing du sport, Sportbuzzbusiness partage des actions de sponsoring ponctuelles réalisées par les marques dans la thématique Game day – fan expérience.
  • Sport-digital.fr
    Thibault qui gère ce média dispose d’un onglet spécifique fan expérience dans lequel nous pouvons retrouver des informations locales, nationales ou internationales.
  • Champions du Digital
    Vanessa, la fondatrice et gestionnaire de ce blog traite de cette thématique à travers des partages de contenus sur ses différents réseaux sociaux. Elle réalise également des immersions et interviews avec des clubs ou des structures issues du tissu sportif français.

Les autres médias nationaux généralistes comme L’équipe, Football Stories sur Facebook ou Front Office Sport pour les US, traitent également ponctuellement de cette thématique et représentent donc des sources potentielles.

Les acteurs professionnels avec une fibre fan expérience

Les comptes sociaux des clubs sont évidemment des bonnes sources, ainsi que les comptes des responsables dans ces clubs qui partagent régulièrement des contenus en insights.
Des acteurs professionnels se sont spécialisés dans le fan engagement ou l’expérience fan. Voici quelques acteurs que nous suivons : 

  • ESSMA 
  • Fan insights.co
  • SIS
  • FanXperience

Les réseaux sociaux sont de vrais sources d’inspirations pour suivre les actualités sur les actions des clubs et organisations sportives. Sur Twitter particulièrement, il existe un outil spécifique pour assurer une veille : tweetdeck. Un outil très simple qui permet en quelques minutes d’observer toutes les discussions sur un thématique précise. 
En suivant Fanstriker ici ou encore sur les réseaux sociaux, nous vous offrons la possibilité de bénéficiez des contenus de l’ensemble des acteurs précédemment cités sous un même espace.

Vous suivez des acteurs en particulier sur cette thématique ? N’hésitez pas à nous les soumettre via les réseaux sociaux en commentaire.

Continuer la lecture

Nouveautés