fbpx
Suis-nous
2010 – 2019 : dix années qui ont révolutionné la fan expérience 2010 – 2019 : dix années qui ont révolutionné la fan expérience

Fan expérience dans le monde

2010 – 2019 : dix années qui ont révolutionné la fan expérience

Smartphones, VR, big data, relation avec les fans. Retour sur 10 années qui ont révolutionné la fan expérience dans le sport.

Publié

le

Alors que l’on entre dans une nouvelle décennie qui s’annonce prometteuse pour la fan expérience, rappelons nous que les années 2010 l’ont révolutionnée.

En 10 ans, on a observé une prise de conscience massive sur l’importance de l’expérience fan. Les nouvelles technologies ont permises aux acteurs de l’industrie de l’entertainment sportif de mettre en place des dispositifs qui ont augmenté le niveau de confort et de divertissement des supporters. Revenons ensemble sur les innovations et activations qui ont marqué la décennie 2010.

Des innovations auxquelles on ne pense même plus tellement elles sont devenues des “basiques”

Les années 2010 ont été marquées par de grands bouleversements technologiques qui se sont installés dans nos habitudes de consommation et de vie très rapidement. Après la révolution d’internet dans les années 2000, l’essor de l’utilisation des smartphones (de 295 millions de smartphones vendus dans le monde en 2010 à 1,5 milliards en 2018 selon Statista) a entraîné le foisonnement d’applications pour faciliter la venue au stade des spectateurs et organiser leur divertissement. Ces dernières sont maintenant monnaie courante.

Les enceintes sportives sont devenues connectées pour créer plus d’interactions mais surtout proposer aux fans plus de divertissement et plus de confort. Un simple smartphone peut maintenant vous donner accès au stade, vous permettre de payer dans les boutiques du stade, vous offrir des angles de vues et de ralentis et de vous faire livrer votre commande à votre place en tribune (avec par exemple Digifood). 

Avec l’avènement des réseaux sociaux, la stratégie d’engagement avec les supporters a été repensée. Tout d’abord les supporters ont accès à beaucoup plus de contenus sur les clubs, les événements et les sportifs, grâce aux réseaux sociaux. C’est une manière pour les différents acteurs de l’industrie du sport de créer un lien plus fort avec les fans. Ils peuvent aussi accéder à du contenu exclusif à l’instar des supporters de l’OL qui ont rejoint la Social Room mise en place par l’OL dans le cadre de son partenariat avec Hyundai. Pour le club, c’est aussi une manière de faire rayonner l’événement et les sponsors plus largement que l’enceinte même du stade.

Les franchises américaines l’ont bien compris et adaptent maintenant leur expérience pour lui donner une dimension social media. La popularisation des social walls est la conséquence directe de cette volonté. Grâce aux social walls les spectateurs peuvent diffuser leurs messages de soutien ou faire passer des messages personnels dans un espace dédié aux fans. 

Le NBA Social media wall

Le NBA Social media wall

L’innovation technologique et l’intérêt croissant pour l’amélioration de l’expérience fan a suscité un changement profond dans la manière dont les enceintes sont pensées. Les nouvelles arenas connectées sont pensées pour fournir aux spectateurs un niveau de confort et de divertissement augmenté afin qu’ils passent plus de temps sur le lieu du spectacle et notamment les espaces de consommation. Exemple au AT&T Center de San Antonio, qui propose maintenant aux fans de trouver tout type d’animations low et high tech dans les couloirs du stade, à l’image du photobooth “Pose with the Pros”.

Ces innovations dont nous apercevions tout juste les opportunités qu’elles représentaient il y a 10 ans sont désormais ancrées dans les habitudes des spectateurs. Les écrans digitaux, les animations technologiques et autres photobooth sont des basiques d’une expérience dans de nombreuses enceintes.  

Un spectacle prolongé, personnalisé et toujours plus impressionnant grâce au progrès technologique

Ces dix dernières années, le progrès technologique est omniprésent dans la transformation de la fan expérience. Les animations en AR/VR/MR connaissent actuellement un large essor. Elles offrent au spectacle une nouvelle dimension que ce soit pour les fans présents dans le stade ou pour les fans qui suivent l’événement de leur canapé via leur télévision. Parmi les utilisations de la mixed reality les plus impressionnantes, on retrouve le show proposé au M&T Bank Stadium à Baltimore lors de la rencontre entre les Ravens et les Jets en décembre 2019.

Le mapping sur le parquet des Cavaliers de Cleveland constitue un autre exemple d’utilisation des technologies d’affichages pour proposer un show toujours plus surprenant aux fans.

Enfin, l’utilisation de la data a ouvert de nouvelles portes pour les organisateurs d’événements sportifs. Collecter la data des spectateurs permet de mieux connaître son public de manière agrégée et individuelle. Ainsi, l’expérience fan peut désormais être améliorée pour mieux répondre aux attentes de l’ensemble des visiteurs.
La grande révolution est la personnalisation ! Avec la bonne exploitation de cette data, l’expérience peut maintenant être personnalisée pour améliorer la relation que chaque fan entretient avec ses événements sportifs préférés.

Si le progrès technologique a été un moteur de l’amélioration de la fan expérience, les animations low tech sont toujours aussi populaires et nécessaires

Les clubs n’ont pas toujours besoin de mettre en place des animations high tech pour renforcer leurs liens avec les fans. Parfois, les animations les plus simples ont été celles qui nous ont le plus touchées à l’image des opérations suivantes. Certaines ne nécessitent que très peu de moyens, du temps des différents acteurs ou encore juste de bonnes idées. 

En 2018, Zlatan Ibrahimovic alors joueur des Los Angeles Galaxy en MLS appelle les abonnés pour les remercier d’avoir renouvelé leur abonnement. Autant dire que lorsque Zlatan vous appelle au téléphone vous vous en souvenez pendant longtemps puis vous partagez l’histoire largement autour de vous. Simple et efficace. 

Les Kings de LA ont aménagé un engin technique pour embarquer des fans sur la patinoire à bord de la surfaceuse, pendant les temps morts.

Des YouTubeurs/freestylers londoniens ont mis au défi les passant de réaliser un saut aussi haut que Cristiano Ronaldo lorsqu’il s’élève pour faire une tête. Une animation qui pourrait avoir sa place dans un stade, au Juventus Stadium par exemple.

Lorsqu’un fan sollicite Erminig, la mascotte du Stade Rennais, l’occasion est trop belle pour ne pas en profiter et jouer le jeu des réseaux sociaux. C’est ce qu’a très bien fait la mascotte et rédigeant un justificatif d’absence pour un jeune fan pour pouvoir assister au match des rennais.

Si la décennie 2010 a été pleine de grands bouleversements qui ont permis une très large amélioration de l’expérience fan, la décennie 2020 s’annonce aussi très chargée. Pour la fan expérience, l’accélération du progrès technologique sera une opportunité d’augmenter la satisfaction des fans et de faire face aux challenges liés à la durabilité. Même si les activations les plus simples auront plus que jamais leur place dans les enceintes de sport et de spectacle. 

Cet article était-il intéressant ?

I am a finance and entertainment student excited by the idea of enhancing entertainment experiences thanks to numbers and technology.

Fan expérience dans le monde

Les Baltimore Orioles envoient des lettres aux fans après 108 défaites

Après une saison sportive chaotique, les joueurs ont envoyé des lettres manuscrites à des abonnés pour les remercier de leur soutien.

Publié

le

Être un fan ou un supporter implique de soutenir son équipe dans les bons comme dans les mauvais moments. Et bien c’est ce qu’ont essayer de faire les fans de la franchise américaine de MLB des Baltimore Orioles cette saison.

 

L’équipe de baseball des Baltimore Orioles a vécu une saison pénible sur le plan sportif. Pas moins de 108 défaites sur 162 matchs en MLB. Il a donc été difficile de convaincre les fans d’assister aux matchs en tribune. La franchise a comptabilisé l’une de ses pires saisons sur le plan de l’affluence dans son stade. Passant d’une moyenne de 30 000 spectateurs par rencontre à un peu moins de 16 000.

Des lettres manuscrites pour remercier les fans présents

Conscients de la difficulté de l’investissement des supporters pendant cette saison sportivement compliquée, le staff et les joueurs de Baltimore ont eu une idée pour marquer leur reconnaissance envers les fans ayant été au stade cette saison. 

C’est en réalité, Kristen Hudak, la directrice des relations publiques du club qui a eu cette idée dans le but de montrer à sa fan base que l’effectif avait apprécié leur support. Elle a ensuite proposé l’initiative aux joueurs qui ont rédigé plusieurs lettres à destination des fans abonnés de la franchise de baseball. 

“Je n’étais pas certaine de leur réaction, mais lorsque j’ai partagé l’idée aux joueurs, ils ont immédiatement soutenu l’initiative. J’en ai vu plusieurs s’assoir et commencer à écrire. Comme s’ils avaient quelque chose dans leur esprit qu’ils voulaient partager avec le public. Cela a été l’occasion pour eux de le faire avec le coeur. Quand j’ai commencé à récupérer les lettres, j’ai été vraiment touché par leur message et le temps qu’ils ont passé à écrire.”

Les joueurs n’ont donc pas seulement écrit un simple merci mais davantage un message personnalisé envoyé à des abonnés. Dont voici l’un d’entre eux. 

Les membres de l’équipe en charge des services liés aux fans ont sélectionné au hasard plusieurs abonnés qui ont donc reçu ces lettres rédigées des mains des joueurs.

“Avant de jouer au baseball en tant que professionnel, j’ai été un fan… et je détestais voir mon équipe perdre. Donc je comprends la situation des fans des Orioles aujourd’hui.”

Rio Ruiz, joueur des Baltimore Orioles

Gérer les situations sportives compliquées avec les fans, que faire ?  

Lorsque les résultats ne sont pas ou plus au rendez-vous, le contexte entre les fans, supporters, spectateurs et l’équipe peut s’avérer tendu. Alors que faire dans ces situations fréquentes où le résultat sportif ne permet pas d’obtenir le sourire des fans ? 

À l’image de cette idée imaginée par les Baltimore Orioles aux États-Unis, plusieurs initiatives existent. En fin de saison dernière nous vous avions partagé l’action du club anglais d’Huddersfield qui avait offert plus de 1 000 maillots à ses supporters en déplacement lors du dernier match de la saison en Premier League avant d’être rétrogradé en seconde division. Condamnés donc à la descente, le club a souhaité remercier l’investissement de ses fans à travers cette action.

John Early/Getty Images

Le club anglais d’Huddersfield avait offert plus de 1000 maillots à ses fans pour le dernier match

Les fans d’un club ont besoin d’une marque d’attention et c’est encore plus vrai lorsque la situation du club n’est pas très bonne. C’est un enjeu important car avant même la volonté de recruter de nouveaux fans, il faut penser à conserver ceux déjà acquis. Ceux qui viennent au stade malgré le mauvais temps, le pauvre spectacle sur le terrain, les résultats, etc.
Pour les conserver, les idées peuvent parfois manquer. Selon nous, l’important est d’être un vrai acteur et de ne pas rester silencieux auprès de son public.
On vous partage ici quelques idées qui nous viennent à l’esprit : 

  • Envoyer un SMS, un mail, une vidéo ou une lettre personnalisée aux spectateurs présents au match précédent pour les remercier ;
  • Diffuser sur les réseaux sociaux et au stade des vidéos des joueurs qui remercient les supporters qui se déplacent ;
  • Proposer une offre exceptionnelle pour l’acquisition d’un objet dérivé du club ; 
  • Créer une rencontre entre des joueurs et des supporters ;
  • Offrir une qualité d’expérience stade plus forte ;
  • Diffuser des messages de soutien des spectateurs en amont des rencontres sur les écrans du stade. 

La communication est un outil essentiel qui permet d’entretenir la flamme entre le public et le club, surtout dans les moments compliqués. Offrir une expérience stade enrichie peut permettre d’inciter les visiteurs à se rendre au stade pour autre chose que les résultats sportifs décevant, pour “simplement” passer un bon moment en famille ou entre amis. Mais pour cela, le club doit proposer quelque chose d’adapter à sa cible. La pire situation serait qu’un club stop toutes activations, animations et communications vers les fans en raison d’une période de résultats sportifs compliqués. 
N’oublions pas qu’une relation peut très bien se déchirer comme se renforcer dans les situations de crise. Tout dépend de la position que chacun prendra. 
La meilleure chose à faire sera cependant de ne pas promettre à son public de bons résultats sportifs mais plutôt une expérience intéressante et agréable lors des rencontres. 

Cet article était-il intéressant ?

Continuer la lecture

Nouveautés