Suis-nous
Le All Star Game LNB 2018 à Paris Le All Star Game LNB 2018 à Paris

Fan expérience en France

Le All Star Game LNB 2018 à l’AccorHotels Arena, un vrai show

Immersion au sein du All Star Game LNB 2018 à l’AccorHotels Arena, un événement sportif unique en France où sport et spectable ne font qu’un.

Publié

le

Mettre en lumière le basketball français, telle est la mission du All Star Game LNB (Ligue Nationale de Basket). Un événement incontournable de cette fin d’année pour les amateurs de basket qui ont la chance de vivre une expérience unique en France.
Immersion au sein de ce show à l’américaine.

 

Ce samedi 29 décembre, nous étions de retour à l’AccorHotels Arena. Après la finale de l’EHF Euro de handball féminin, nous étions cette fois-ci à la 33ème édition du All Star Game LNB. Pour ceux qui ne connaissent pas ou peu l’événement, le All Star Game LNB permet aux fans de basketball de vivre dans une même soirée un match entre les meilleurs joueurs français et étrangers de la Ligue ainsi que plusieurs concours et animations : le concours de dunk, le concours de tirs à 3 points et le skills challenge.

Ce sont 15 988 fans exactement qui étaient présents pour cet événement à guichets fermés. C’est la 16ème fois consécutive que le ASG (All Star Game) obtient un tel engouement. Tous les spectateurs étaient venus (parfois de loin) pour une seule et même raison : du spectacle et encore du spectacle.

Un événement pour finir l’année sur une très bonne note

Sur place, beaucoup de spectateurs nous ont partagé leur envie de voir un show unique digne de la NBA. D’ailleurs beaucoup de maillots de la ligue américaine pouvaient être visibles dans les coursives de l’enceinte.

Une envie qui rejoint les ambitions de l’organisateur de l’événement, l’agence de conseil Sport Plus Conseil. En effet, créer une ambiance attractive, familiale et innovante au All Star Game LNB, c’est ce que vise Pascal Biojout, le Directeur Général de Sport Plus Conseil.

Avant le début des festivités, nous avons pu échanger avec lui afin d’en savoir plus sur le show et en particulier sur sa vison de l’expérience fan.

Un show, des mascottes et du basketball

Pour satisfaire le public venu en nombre pour ce All Star Game LNB, de nombreuses activations ont été mises en place dans la salle pour rendre ce spectacle le plus attrayant possible.

À l’intérieur, deux speakers animaient la soirée dont l’emblématique George Eddy et sa voix connue de tous les fans de basket.

Vraies stars de la soirée : les mascottes NBA. Benny des Chicago Bulls, Rocky des Denver Nuggets et Moondog des Cleveland Cavaliers ont été les principaux animateurs des tribunes. Elles auront participé à presque l’ensemble des animations sur le parquet : show de danse, concours de décibel ou bien lancés de tee-shirts. Elles ont même réalisé quelques figures acrobatiques sur trampoline pour dunker. Et bien-sûr, les mascottes étaient pour le plus grand bonheur des enfants (et même des adultes) disponibles en tribune pour faire quelques selfies et autres blagues.

Une mise en scène générale qui a été parfaitement réalisée avec un timing toujours très juste.

Au delà du simple fait de porter un costume extravagant, ces mascottes sont en réalité de véritables chauffeurs de salle au même titre que les speakers par exemple. Ils n’hésitaient pas à aller au plus près du public et à l’animer de différentes manières (en montant sur les bordures, en s’amusant avec un fan, etc.). C’est en partie grâce à leur dynamisme et leur enthousiasme que le All Star Game LNB touche aussi facilement les familles.

Les mascottes de la NBA, Benny the Bull, Grizz et Franklin, mascottes de Chicago Bulls, Memphis et Philadelphie@Fanstriker

Les mascottes de la NBA, Benny the Bull, Rocky et Moondog, mascottes des Chicago Bulls, Denver Nuggets et Cleveland Cavaliers.

La présentation des équipes All Stars et notamment celle des deux 5 majeurs a été relativement dynamique. Dans une salle plongée dans le noir, c’est sur les battements de tambours que les titulaires sont arrivés sur le parquet. Avec les instruments qui s’illuminent à chaque coup, c’est un jeu de lumière très agréable qui est proposé aux spectateurs.

Théâtraliser l’entrée des athlètes est définitivement un facteur clé de succès pour un événement sportif.  Nous avons déjà pu le constater lors de la Finale de la Coupe Davis à Lille en novembre dernier. Il s’agit d’un moment à part entière où l’attention du public est à son maximum. Il est donc primordial d’être le plus innovant et attrayant possible.

Autre animation à mettre en avant, les shows de danse. Lors de ce All Star Game LNB, deux groupes de danse se sont succédés pour chauffer la salle pendant les temps-morts. Le premier, un groupe de “Cheerleaders”, des jeunes femmes adeptes du style Hip-Hop (le style majoritaire dans l’univers du basketball). Le second, un groupe très surprenant de “cinq hommes âgés” venus de Londres, les Old Men Grooving. Une dernière prestation très remarquable, les fans ne s’attendaient pas à ce que ces hommes puissent délivrer une aussi belle performance.

Le 5 majeur de la LNB, l’atout influence

Depuis 2017, la LNB a sa propre équipe d’influenceurs. Composée de 5 membres, le “5 majeur LNB” a pour mission de promouvoir à sa façon le basketball français

Ces 5 influenceurs étaient bien évidemment présents à l’événement pour recontrer les fans et partager leur amour du basket. Freestyleur, actrice, journaliste, gamers et YouTubeur, leurs profils sont variés. Leur créativité et notoriété est un bon moyen pour assurer la promotion de façon originale et actuelle de ce sport et de la Ligue Nationale de Basket.

Avant le début du show, nous avons eu l’occasion de discuter avec deux d’entre eux : Brisco, champion du monde de freestyle et YouTubeur, et Valentin Turgot aka HOOPSIDIA, Basketteur d’Internet par définition et YouTubeur. L’occasion d’en savoir plus sur leur rôle d’influenceur au sein de la LNB.

Peak, SFR, Amazon, Jeep, des sponsors à l’honneur

Pour ce All Star Game LNB, les sponsors sont sans aucun doute des éléments majeurs de l’événement. Au total, quatre sponsors ont eu droit à leur instant de visibilité avec des activations différentes pour les uns et les autres.

Le premier, Jeep qui sponsorisait l’un des moments les plus attendus de la soirée : le concours de dunk. Naming du championnat de France de basketball avec la création de la Jeep Elite (anciennement Pro A) en mars 2018, le constructeur automobile voulait frapper fort. Et c’est chose faite avec la production d’un contenu original et humoristique pour annoncer les candidats.

Jeep a en effet emmené en balade parisienne les quatre dunkeurs à bord d’un de ses véhicules. L’occasion pour les joueurs de passer leur musique préférée, pas toujours au goût des autres, et de se charrier. Un instant partagé en vidéo sur les écrans gérants sous les rires du public. Et c’est au volant de la fameuse Jeep que les candidats sont arrivés sur le parquet. Après celle des All Stars, c’était une seconde entrée originale que nous avons pu vivre.

L'entrée des joueurs pour participer au concours de dunks©LNB IS BELLENGER

L’entrée des joueurs pour participer au concours de dunks

Dans les coursives, le constructeur américain permettait également aux spectateurs de gagner des places pour le match de Jeep Elite de leur choix. Un simple tirage au sort via une question sur une tablette qui aurait peut-être mérité un peu plus d’originalité.

Les animations en coursives par SFR au All Star Game LNB

Le second, SFR qui sponsorisait le Skills Challenge et animait les coursives de l’AccorHotels Arena avec 4 stands. L’opérateur offrait ainsi aux fans l’occasion de réaliser trois concours : shoots sur un mini panier, tirs à 3 points en Réalité Virtuelle et Skills Challenge en Réalité Virtuelle également. La quatrième activation était un stand photo où les spectateurs pouvait mimer un dunk et repartir avec leur cliché. Une installation ingénieuse avec un appareil photo fixé en hauteur avec une vue plongeante pour donner ce effet de hauteur. Très réussi.

Ce sont des activations originales que proposait SFR, notamment celles en Réalité Virtuelle. Il est toujours innovant pour un fan d’être dans la peau d’un joueur. Les fans arrivés premiers sont repartis avec les maillots des joueurs vainqueurs des véritables concours. Un cadeau qui renforce là aussi le lien entre le public et le terrain.

Les derniers sponsors à l’honneur étaient PEAK et Amazon. Le premier sponsorisait le concours de tirs à 3 points et était équipementier officiel de l’événement. Le second était le partenaire du fameux shoot du milieu de terrain à, 100 00€ (un shoot à une tentative). Malheureusement, le fan tiré au sort n’a pas réalisé cet exploit. Il est tout de même reparti avec un bon d’achat de 500€ à dépenser sur le site.

Contrairement à Jeep et SFR, PEAK et Amazon n’ont pas proposé d’animations ou de contenu en particulier. Cependant, l’intérêt que suscite le shoot à 100 000€ chez le public offre forcément une grande visibilité à Amazon. Pour PEAK, c’est le merchandising qui a permis à la marque de se rapprocher des fans.

L'un des maillots disponibles à la vente lors de ce ASG 2018@Fanstriker

L’un des maillots disponibles à la vente lors de ce ASG 2018

Côté offre merchandising, les 4 maillots portés (bleu, blanc, rouge et noir) par les joueurs lors de l’événement étaient à vendre ainsi que des tee-shirts pour des tarifs allant de 20 à 50€.

Finalement, un côté sportif peut-être oublié

Bien que le All Star Game LNB soit très réussi et bien ficelé, il a peut-être manqué quelque chose d’essentiel : un match et du jeu à haute intensité.

Il est rare pour Fanstriker d’évoquer l’aspect sportif d’un événement. Cependant, nous avons été surpris du manque de rudesse défensive pendant le match des All Stars.

On peut supposer que les risques de blessures n’incitent pas les joueurs à aller au contact. Bien que cette raison soit compréhensible, cela peut nuire à la qualité du spectacle et à l’objectif numéro 1 du ASG : faire la promotion du basketball en France. Cela invite même les spectateurs à davantage se concentrer sur les animations en tribunes que sur l’action sur le terrain. Ce qui est dommage puisque que le match des étoiles est pour beaucoup de spectateurs le cœur de l’événement.

Aux États-Unis, la NBA a été confrontée au même problème d’intensité pour son All Star Game. De ce fait, la NBA a changé de concept la saison dernière. Fini le match entre les meilleurs joueurs de l’Ouest et les meilleurs joueurs de l’Est. Désormais, ce sont les deux joueurs qui ont reçu le plus de votes dans chaque conférence qui composent leur équipe parmi ceux élus également grâce aux votes des fans.

Un changement qui pourrait inspirer la LNB afin de rendre son All Star Game encore plus spectaculaire que ce qu’il est déjà.

Ali Traore, joueurs de l'équipe Française pendant le match des All Stars

Ali Traoré, joueurs de l’équipe française pendant le match des All Stars

Nos apprentissages du All Star Game LNB édition 2018

Pour notre premier ASG, Mathieu et moi-même avons passé un très bon moment. C’est une expérience fan originale même pour des non passionnés de basketball. Les animations sur le parquet, les mascottes, les concours et le match, c’est un événement au programme chargé où l’on ne s’ennuie pas une seconde.

La présence des mascottes de NBA est LE vrai plus de ce type d’événement. Un atout majeur pour le jeune public et pour les plus grands aussi. Les contenus délivrés par les marques comme Jeep ou les activations en Réalité Virtuelle de SFR ont apporté un plus indéniable. Nous avons tout de même soulevé quelques points d’amélioration.

Comme évoqué précédemment, il serait peut-être judicieux de garantir plus d’intensité sur le match des All Stars. Une intensité qui peut se créer en stoppant la musique ou les animations des mascottes pendant les instants clés du match. Cela pourrait naturellement amener l’ensemble de la salle à se concentrer sur le match.

Comme lors de notre dernière visite à l’AccorHotels Arena pour la finale de l’EHF Euro 2018, nous avons été surpris de voire que les stands Welcome Fans de l’arène dans les coursives n’étaient pas animés. Ou du moins qu’ils n’étaient pas suffisamment exploités pour offrir un véritable service aux fans. La présence d’une personne sur ces stands pourraient ajouter une plus value à ces actions.

Toujours dans les coursives, malgré les animations proposées par SFR, il manquait peut-être quelque chose pour faire patienter les fans. Les files d’attente devant les buvettes étant longues mais calmes, un partenaire pourrait aller à la rencontre du public pour créer une animation interactive. Nous pourrions imaginer des jeux adaptés à l’événement comme un tir à distance sur un mini panier ou un quizz sur la LNB pour gagner des cadeaux. Ces moments d’attente sont souvent des opportunités à saisir pour une marque car l’attention du public est libre.

Hormis le shoot à 100 000 euros d’Amazon, les fans ont été peu “sollicités” pendant l’événement. Peu d’échange avec le public sur les écrans géants et de liens directs avec les réseaux sociaux.
Dans ce spectacle, nous aurions aimé voir des spectateurs se voir offrir une expérience “Money Can’t Buy” avec par exemple une place au bord du parquet comme c’est actuellement le cas au Paris Basketball.
On peut aussi envisager un concours photo ouvert au public sur Instagram pendant le show. Le choix de la meilleure photo pourrait se faire via les écrans avec celle qui récolte le plus de décibel. Enfin, une rapide opposition fans vs joueurs au concours à 3 points ou de skills pourrait également s’apprêter à l’événement. Surtout si les fans sont sélectionnés en amont sur les réseaux sociaux par exemple.

Dernier retour sur cet événement, les mascottes invités de la NBA sont de vraies stars. Proposer comme avec le Père Noël au moment des fêtes un stand photos en amont ou en aval du ASG serait apprécié du public.

Pour conclure, nous pouvons dire que le All Star Game LNB offre une très belle expérience aux fans et spectateurs. La richesse du programme et les nombreuses animations autour en font sa réussite. Nous sommes curieux de voir comment cet événement peut évoluer dans les années à venir.

Merci aux équipes de l’agence Com’Over pour l’accueil. Nous vous donnons rendez-vous en 2019 pour de nouvelles immersions ! 

Cet article était-il intéressant ?

Chargé de SEO & SEA dans une agence de voyage sportif, je suis un passionné du Sport Digital et de la Fan Experience. Chez Franstriker, j'ai pour objectif de faire grandir le projet et d'écrire de temps en temps sur les activations digitales des uns et des autres dans le monde du sport.

Fan expérience en France

The Third Shirt, un tatouage comme 3e maillot pour les fans du Red Star FC

The Third Shirt, un tatouage éphémère pour les vrais fans au prix que chacun voudra lui donner en guise de 3e maillot pour le Red Star FC.

Publié

le

The third shirt par le Red Star FC

Le club du 93 a sorti une nouvelle campagne intitulée The Third Shirt. Une communication originale du Red Star FC pour faire la promotion d’un maillot Third qui n’est en réalité pas un maillot.

 

C’est aujourd’hui une pratique totalement dans l’air du temps pour les clubs sportifs que de dévoiler une nouvelle tenue avec style et originalité. Le Red Star FC s’est inspiré de cette pratique pour dévoiler non pas un maillot mais… un tatouage du logo du club. Le tout avec une communication bien menée. 

Un Third qui n’est pas un maillot

The Third Shirt, c’est le nom de cette campagne réalisée par le Red Star FC et imaginée par l’agence BETC, l’agence avec qui le club avait déjà réalisé le lancement de ses maillots domicile et extérieur, en les dévoilant sur Google Street View. 
Le maillot Third est le 3ème du club, ce maillot est très régulièrement considéré par les supporters comme le “maillot marketing” car il casse régulièrement les codes historiques du club de par son style ou ses couleurs. Les gros clubs de football en Europe qui sont équipés par Nike bénéficient cette saison d’un maillot vintage, qui plait aux fans, mais ce n’est pas toujours le cas. 

Cette fois-ci, le club de Saint-Ouen se positionne comme un fervent supporter de ses propres supporters, en mettant en avant le fait que dans le football, ce maillot Third ne répond généralement à aucune nécessité sportive, mais plutôt une tentation commerciale. Une philosophie qui ne correspond pas à celle du Red Star FC et à ses valeurs de club populaire.

“Nous voulions envoyer un message fort à nos supporters et au monde du foot en général. Oui, nous sommes un club professionnel. Oui, nous évoluons, nous transformons le club. Mais nous n’oublions pas pour autant les valeurs fondatrices qui sont les nôtres. C’est ça que raconte le Third Shirt. Comment être un club de football en 2019, sans se couper de sa culture populaire.”

Patrice Haddad, le président du Red Star FC.

C’est dans une belle vidéo de moins de 50 secondes que le club rend hommage à ses fans les plus fervents. Dans cette vidéo, c’est d’ailleurs la voix rauque de Dani, fan historique du club qui narre le storytelling.
Un dispositif complet accompagnera le lancement du Third Shirt. Avec notamment une campagne d’affichage avec les supporters placardée dans les environs du stade.

Un tatouage éphémère qui n’a pas de prix

The Third Shirt est donc une campagne qui ne propose pas un 3e maillot mais un tatouage éphémère. Un tattoo disponible à la vente sur le site et au stade Bauer lors des matchs à domicile. 
Ce tatouage, vendu comme “le maillot du 12e homme” est à apposer sur le cœur, faisant écho à la devise du club : Notre Cœur Notre Force.

Mais la particularité est que The Third Shirt n’a pas de prix. Il a le prix que chacun voudra lui donner. Sur le site internet du club, le tatouage peut être acheté en échange d’une somme d’argent allant de à,50€ à 2€. 

Le tatouage est disponible au stade et sur le site@REDSTARFC

Le tatouage est disponible au stade et sur le site

Une campagne qui oublie cependant les femmes, les spectateurs et les autres 

Le moins que l’on puisse dire sur cette campagne de communication est qu’elle vise à toucher les fans, les ultras, “les plus fervents supporters, les vrais fans qui ne portent rien au stade, torse nu, été comme hiver”. Mais à l’heure où la segmentation du public dans les stades est de plus en plus importante pour répondre aux besoins et exigences de chacun, une partie de ce public semble avoir été oublié dans cette campagne. 

En effet, les femmes sont les premières oubliées, ne figurant pas dans cette campagne et ne pouvant pas arborer le tatouage sur le torse au stade comme les hommes de cette vidéo. Le grand public, les enfants et les adultes, qui ne chantent peut-être pas, ou ne regardent pas le match debout, et encore moins torse nu semblent eux aussi exclus de cette communication. 

 

Ceci est probablement un choix du Red Star FC que de ne cibler que ses plus grands fans à juste titre ou non, mais n’oublions pas que le club de Saint Ouen est un des clubs les plus populaires de notre territoire. Une organisation qui souhaite apporter bien plus que du football à sa communauté à travers des actions engagées dans l’ADN du club.

Cet article était-il intéressant ?

Continuer la lecture

Nouveautés