Suis-nous
L'opération "Tous supporters" par l'UNSS L'opération "Tous supporters" par l'UNSS

Fan expérience en France

Apprendre à devenir un “bon supporter”, l’opération proposée par l’UNSS

Apprendre aux jeunes enfants à devenir de “bons” supporters, tel est l’objectif de l’opération “Supporter” proposée par l’UNSS dans plusieurs écoles à Lyon.

Publié

le

En octobre dernier, l’UNSS a lancé l’opération « Supporter ». Un projet éducatif et sportif sur deux années scolaires allant de 2018 à 2020 avec pour objectif d’éduquer les jeunes enfants à être de “bons” supporters.

 

Lancé le 15 octobre dernier par l’UNSS, ce projet original pour éduquer les enfants à devenir de “bons supporters” vise les classes d’écoles primaires mais aussi celles de collèges et de lycées de l’Académie de Lyon.
Réaliser cette opération sur 2 ans n’est pas anodin, la ville de Lyon accueillera la Coupe du Monde de football féminin en 2019 et le Championnat du Monde scolaire de futsal en 2020. Il faut donc préparer la population à vibrer pour ces événements. 

“On pense trop que c’est inné d’être supporter, au contraire ça doit s’apprendre.”

Guy Charlot -Inspecteur/Directeur d’Académie

En quoi consiste cette opération « Supporter » ?

Le but de ce projet est de transmettre aux élèves les valeurs du sport, d’éduquer et d’apprendre à être un “bon” supporter.
Cela arrive, parfois trop souvent dans certaines régions, les comportements inadaptés causant des débordements de supporters sont la crainte d’organisateurs d’événements sportifs. Les adultes dans les stades sont ensuite pris pour exemple par les plus jeunes, qui à leur tour peuvent reproduire le même comportement. 

L’intérêt de ce projet ciblant les populations les plus jeunes est de réduire ces comportements en apportant une éducation et un savoir-être. Ce projet veut remettre le sport et ses valeurs telles que le fair-play au centre de l’attention. Les enfants peuvent donc apprendre à se comporter comme un “bon” supporter mais aussi rencontrer des sportifs de haut niveau afin d’échanger sur la thématique du supporter dans le sport.

“On a besoin de travailler et d’éduquer les jeunes dans leur parcours de supporter.”

Frédérique Jossinet – Directrice du football féminin – FFF

Autre objectif : développer la pratique sportive féminine et par la même occasion le supportérisme des compétitions sportives féminines. Dans l’optique de trouver des solutions pour faire grandir l’affluence des événements sportifs féminins.

Un déroulement en 2 phases

Le projet “Supporter” se déroule en 2 phases : une première nommée « Vis ta vie de Supporter » qui consistera à créer une charte du supporter, à développer la pratique du sport féminin et l’égalité entre homme et femme. Cette phase s’appuie sur la Coupe du Monde de football féminin et a donc débuté en octobre 2018 et se terminera en juillet 2019 après l’événement.

La seconde phase « Supporter du Monde » commencera en octobre 2019 jusqu’en mai 2020 en marge des Championnats du monde scolaire de futsal. Les différentes classes accompagneront les joueurs d’un pays étranger et pourront échanger avec les élèves de cette équipe étrangère.

L'opération "Supporter" en chiffres… (3/3)Et si vous nous rejoigniez dans cette aventure ⚡️ ?

Publiée par Opération "Supporter" sur Mercredi 19 décembre 2018

 

Les classes souhaitant s’intégrer dans ce projet pouvaient transmettre leur candidature jusqu’au 10 décembre 2018. Ce sont au total 105 classes qui se sont pré-inscrites et plus de 2 940 élèves.

Pour accompagner ce projet ambitieux, 45 parrains et 2 ambassadeurs ont rejoint l’opération. Alexandre Lacazette et Camille Abily, 2 personnalités du monde du football qui ont une histoire avec la ville de Lyon (Alexandre Lacazette est né à Lyon et a été formé à l’OL tout comme Camille Abily qui est maintenant coach d’une des équipes de jeunes de l’OL).

Lier éducation et sport est une très bonne façon de faire évoluer les comportements. Les clubs peuvent également agir sur l’éducation de leurs futurs fans. C’est l’une des priorités de Danny Lee à dans la région de Londres qui s’active auprès des plus jeunes supporters. 
Que pensez-vous de ce projet ? Êtes-vous d’accord sur le fait qu’être supporter est inné ou que cela peut s’apprendre ?

Sportif et fan de sport, l'ambiance dans les stades m'a toujours passionné. Voir comment un bon match peut devenir une expérience inoubliable grâce à l'ambiance et à l'expérience vécue dans les gradins me donne des frissons. C'est pour vous partager ces émotions que je vous écris.

Fan expérience en France

TooGoal, un nouveau réseau social pour une expérience 100% football

Créé par des journalistes et chroniqueurs sportifs, TooGoal est un nouveau réseau social qui propose des contenus éditoriaux aux fans de football.

Publié

le

TooGoal, le réseau social 100% football

Il y a quelques jours, plusieurs acteurs médias du ballon rond se sont alliés pour créer un réseau social français dédié au football : TooGoal. Un projet ambitieux qui vise à offrir du contenu de qualité aux utilisateurs de la plateforme. 

 

L’expérience fan ne se joue pas uniquement dans les stades. Sur les supports digitaux, elle a aussi son importance pour créer du contenu toujours plus personnalisé et orignal à destination des fans.

Que retrouve-t-on sur le réseau social TooGoal ?

Tout d’abord, ce sont des journalistes et chroniqueurs connus dans le milieu que l’on retrouve à l’origine de ce projet. Bruno Constant, spécialiste du foot anglais pour RTL et RFI, Philippe Auclair, également expert du foot anglais, Julien Cazarre, l’humoriste préféré des footballeurs, ainsi que d’autres journalistes fondent le désormais TooGoal FC.

Pour accompagner ces connaisseurs, on retrouve deux partenaires de renom. Le premier est The Guardian, le célèbre quotidien britannique qui propose sur l’application de nombreux articles traduits. Le second est OptaJean, le compte français du leader mondial des statistiques sportives qui donne du sens aux chiffres.

Application disponible sur Android et iOS, TooGoal offre à ses utilisateurs différents types de contenus avec des podcasts, des chroniques écrites et les résultats des matchs en temps réel. Lorsque l’on est passionné de football, on peut facilement y passer plusieurs minutes pour consulter les différents contenus.

En tant que réseau social, on y retrouve bien évidemment des caractéristiques propres aux médias sociaux. Les utilisateurs ont la possibilité de commenter une publication ou bien de publier des messages eux-mêmes.

Encore tout jeune, TooGoal a forcément des zones d’améliorations comme un flux d’actualité un peu plus compréhensible pour l’utilisateur par exemple. Néanmoins, le réseau ressemble fortement à un Twitter ou Facebook dédié au football ce qui facilite la prise en main.

En mettant l’accent sur la qualité de ses contenus éditoriaux et la spécialisation de sa plateforme, TooGoal veut être “the place to be” pour les fans de foot. Un lieu où les utilisateurs ont tous une passion commune sur laquelle ils peuvent débattre et échanger ensemble.

Avec cette orientation 100% football, TooGoal met peut-être le doigt sur l’avenir des médias sociaux dans le sport et en général : des médias sociaux de niche.

Une personnalisation toujours plus forte pour toujours plus d’engagement ?

TooGoal n’est pas le seul réseau social à être dédié uniquement au football. On peut également parler de Dugout, une plateforme sur laquelle les clubs de foot sont les principaux créateurs de contenus. Des contenus qui peuvent même parfois être exclusifs. L’été dernier, Dugout revendiquait plus de 10 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde.

Le modèle des plateformes sociales dédiées à un centre d’intérêt précis semble donc trouver sa place. Ce qui n’est pas étonnant car même si le football, ou un autre sport, est un domaine bien large, on peut parler d’une expérience personnalisée.

En effet, lorsque l’on est sur un réseau où les contenus, les interactions et même les annonces concernent un seul et unique sport que l’on aime, on peut rapidement se sentir concerné. Un sentiment d’appartenance qui facilite et encourage la prise de parole car le public est à l’aise avec le sujet. L’utilisateur a une certaine connaissance et un point de vue qu’il a envie de partager.

Comme nous avons pu le voir avec les différents modèles de chatbots dans le sport, il est primordial qu’un fan se sente accueilli. Une plateforme sociale dédiée à son sport, voire à son club, peut être un autre canal pour personnaliser son expérience. A l’image d’un forum sur lequel on retrouve les supporters d’une même équipe.

Même si ici la relation entre le fan et le club n’est pas individuelle, on peut imaginer une expérience collective. Un club, un sponsor, un média ou un autre acteur peut concevoir un espace digital dédié pour y faire interagir des fans engagés.

C’est peut-être ce que va réussir à créer TooGoal, en devenant un réseau social référence pour les fans de football dans les mois à venir. A suivre donc. 

Continuer la lecture

Nouveautés