Suis-nous
Sortie du nouveau maillot des Warriors Sortie du nouveau maillot des Warriors

Fan expérience dans le monde

Changer de maillot, une stratégie assumée ?

Ce club de NRL propose chaque année des maillots de couleur complètement différente à ses fans, et cette stratégie marche ! Découvrez pourquoi…

Publié

le

Les Warriors, équipe néo-zélandaise de NRL, viennent de sortir leur nouveau maillot pour la saison 2019. Habitués à l’univers Rouge et Noir de ces guerriers, changement de décor total pour un maillot blanc à rayures bleues, vertes et rouges ! Mais apparemment, il n’y a que nous que cela surprend…

 

Ce club de Rugby à 13 (Rugby League dans l’hémishpère sud) dont nous sommes maintenant habitués, est à la pointe de l’innovation en matière de fan expérience. Les Warriors proposaient il y a peu aux fans de payer le prix qu’ils souhaitaient pour aller au stade !

Campagne de lancement du maillot 2019 des Warriors@warriorsnz

Campagne de lancement du maillot 2019 des Warriors

Cette semaine, c’est la sortie d’un nouveau maillot qui fait le buzz, complètement rétro et très différent de l’édition 2018. Mais lorsque l’on regarde l’historique de ce club, on comprend mieux pourquoi les fans sont habitués au changement.

En 25 ans d’histoire, depuis la création du club, plus de 45 maillots différents ont été produits par le club. Un fans s’est même amusé à collectionner tous les maillots de son équipe préférée : un joyeux carnaval de couleurs !

Echantillon de la collection de maillots des Warriors d'Auckland@fanstriker

Echantillon de la collection de maillots des Warriors d’Auckland

 

A 100€ le prix du nouveau maillot, ce fan qui en possède 45 a donc dépensé 4 500€ seulement en achat de maillots … Qui dit mieux ?

Une stratégie qui paye

Le club casse donc tous les codes du management de marque, et de l’identité graphique aux couleurs historiques que les fans devraient pouvoir s’approprier. Les seuls points communs à ces maillots sont le logo du club et le sponsor titre Vodafone.

Mais la stratégie de sortie de nouveaux maillots est tout à fait assumée par le club, et permet aux Warriors de booster chaque année les ventes textiles et merchandising, surfant sur l’effet de nouveauté. Les fans s’arrachent chaque nouveau maillot.

Les Warriors vendraient en effet chaque année des chiffres assez démentiels de maillots à leurs fans. En 2011, année de la coupe du monde de Rugby en Nouvelle-Zélande, les Warriors ont vendu plus de maillots que les All Blacks, équipe nationale de rugby à XV pourtant sacrée championne du monde à domicile.

Maillot des All Blacks de 1991@GettyImages

Maillot des All Blacks de 1991

La même semaine que les Warriors, les All Blacks ont d’ailleurs également sorti un nouveau maillot pour 2019. Avec une touche rétro, le nouveau maillot All Blacks fait réapparaître le col blanc. Subtile nouveauté, finalement pas forcément suffisante pour déclencher l’envie d’achat du fan. Personnellement, je me contenterai de mon maillot 2018 !

Le maillot des All Blacks est donc resté plutôt similaire au cours de l’histoire, depuis la toute première apparition de la fougère blanche sur fond noir que l’on avait pu admirer au musée du rugby en Nouvelle-Zélande. Un changement qui n’a pas incité les fans à actualiser leur achat chaque saison tant le modèle reste très (trop ?) proche.

Un maillot renversant

Chaque saison, une grande partie des équipes sportives propose 2 voire 3 maillots selon leur usage (domicile, extérieur, third). C’est une règle dans beaucoup de sports mais également une opportunité marketing pour ces organisations qui se donnent le droit de vendre plus de maillots en créant davantage d’offre pour leurs fans selon les goûts et les couleurs.

 

De notre côté de l’Atlantique, le club de Newtown AFC prend le contrepied absolu de la stratégie « lucrative » des Warriors en proposant un maillot réversible qui offre aux fans pour seulement 40€ à la fois le maillot domicile et extérieur ! Ingénieux et parfait pour le fan, à voir si le club arrive à booster ses ventes de maillot avec ce produit qu’on adore !

Le revers du maillot et de ses couleurs

Le seul inconvénient à la stratégie adoptée par le club néo-zélandais, pourrait être le manque d’unité en tribune avec ces 45 maillots de couleurs différentes. Il n’est pas rare dans les tribunes de voir les couleurs officielles de l’équipe noyées dans le flux de personnes vêtues d’un maillot d’une saison précédente. Dans les tribunes du Parc des Princes à Paris, le jaune (maillot 17/18) se mélange au noir (maillot 18/19 third) et aux traditionnelles couleurs du club : le bleu, le blanc et le rouge.

Nous nous rappelons bien lors du match de la France face à l’Australie pendant la Coupe du Monde 2018, de l’important flux de maillots jaunes des supporters australiens. Les fans français étaient eux vêtus de blanc ou de bleu. Face aux 7 000 Australiens, le patchwork français n’a pas vraiment aidé les fans à créer un bloc uni.

Maillots France Australie Coupe du Monde 2018@baroud4sports

Tribunes pour le match France Australie de la Coupe du Monde 2018

La preuve en image avec ces photos des tribunes partagées par Olivier, ce fan ‘Baroudeur du sport’ dont nous avions fait l’interview avant sa grande aventure en Russie pendant l’été.

Ce n’est pas un problème que semblent rencontrer les fans des Warriors à domicile, mais le phénomène sera peut-être à observer lors des déplacements de fans en Australie !

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant0
Non, pas vraiment intéressant0

Passionnée, supportrice et grande curieuse, j'ai à cœur de partager ma vision des événements. Convaincue du rôle central que les fans ont à jouer dans le développement du sport, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière les bonnes pratiques qui peuvent servir d'exemple et d'inspiration à tous grâce à Fanstriker. Passionate, curious by nature, and a true fan, I like to share my vision about sport events. I am convinced that fans have a considerable part to play to develop the sport economy. Through Fanstriker I aim at bringing to light the best practices that can serve as an example or an inspiration.

Fan expérience dans le monde

Objectif 100% cashless pour le Mercedes-Benz Stadium à Atlanta

Le Mercedes-Benz Stadium à Atlanta prépare la transition de paiement au 100% cashless. Un moyen de consommation qui présente plusieurs avantages.

Publié

le

L’enceinte sportive la plus aboutie aux États-Unis souhaite devenir le premier stade de NFL et de MLS 100% cashless. La transition vers un paiement totalement sans contact va cependant se faire en douceur.

 

Très commun dans le monde du divertissement et notamment dans les festivals, le cashless gagne peu à peu le monde du sport. Déjà plusieurs enceintes en sont équipées, même en France.
Le Mercedes-Benz stadium, le stade très futuriste d’Atlanta où s’est déroulé le dernier Super Bowl souhaite développer cette solution à 100% dans les prochains mois. La mise en place qui a déjà débutée le 10 mars dernier lors du match entre Atlanta United et le FC Cincinnati en MLS, va se faire en douceur.

Le cashless, une solution avantageuse

Il y a quelques mois déjà, Laure avait rédigée un article assez complet sur cette thématique que je vous invite à découvrir si vous ne l’avez pas encore fait.

Le cashless est une technologie qui présente plusieurs avantages pour un événement. Puisqu’il n’y a plus de monnaie manipulée par le public ou les équipes de vente, cela fluidifie l’attente lors du passage en caisse car le paiement est plus rapide et encourage également les fans à consommer au stade.

Avant l’événement, les spectateurs créditent leur carte (ou leur bracelet, ou leur téléphone, cela peut avoir plusieurs formes) du montant qu’ils souhaitent potentiellement dépenser sur la journée. Ensuite, lors de chaque commande, ils présentent leur solution cashless aux vendeurs via un appareil électronique.

Selon une étude en 2018 par PayInTech, le panier moyen des spectateurs dans les stades équipés d’une solution cashless représente un écart positif de +20%.

Cependant, cette solution ne présente pas que des avantages. Car pour un public réticent à ces formes de paiement “futuristes”, cela risque de présenter un frein au déplacement au stade. Il est donc essentiel pour le club d’éduquer, de former son public à travers des tutoriels vidéos sur les réseaux sociaux ou via un accompagnement physique au lancement. Ceci représente également un investissement pour le stade qui doit s’équiper des technologies adéquates, notamment de machines de change pour créditer les cartes des utilisateurs.

Comment le Mercedes-Benz Stadium va passer au 100% cashless

L’offre de restauration dans le stade d’Atlanta est certainement l’une des plus complètes des États-Unis avec des tarifs qui sont relativement abordables et des prix qui baissent régulièrement. La dernière baisse tarifaire date du 4 mars 2019, avec une économie de 0,50$ sur les cinq principaux produits de son offre. C’est la seconde année consécutive que le stade réalise une baisse sur son top 5.

Une stratégie qui fonctionne puisque pour la seconde année consécutive également, l’offre de boisson et nourriture a été élue numéro 1 des stades de NFL par les fans.

“Comme nous l’avons toujours dit, il nous incombe d’écouter nos fans et de leur répondre, et nous avons entendu dire que la valeur, la qualité et la rapidité du service sont extrêmement importantes. Par conséquent, nous avons encore une fois apporté des ajustements opérationnels à chacun de ces domaines. Nos fans sont nos principaux influenceurs et nous voulons nous assurer qu’ils ont le niveau de service auquel ils s’attendent du stade Mercedes-Benz. ”

Steve Cannon, directeur général du groupe AMB, qui exploite le stade

Avec une chute de 50% des prix de l’offre de restauration en 2017, les dépenses moyennes par supporter au cours des matchs des Falcons d’Atlanta ont augmenté de 16% par rapport à 2016. La campagne 2018 a également été couronnée de succès puisque les visiteurs ont en moyenne consommé de façon similaire à 2017.

Pour son lancement le 10 mars dernier, moins d’1% des spectateurs ont utilisé la solution cashless. Cependant, les organisateurs ne sont pas inquiets car si l’offre correspond à la demande, les fans devraient alors s’adapter.

Au total, ce sont 10 machines ATM cashless qui ont été installées aux différents niveaux du stade. Sur ces machines, le public peut déposer jusqu’à 1 000 $ (soit environ 885 €).

 

Ce passage au 100% cashless est donc à suivre de près pour les acteurs du sport business. Jusqu’ici, beaucoup de stades se sont équipés d’une solution cashless qu’ils cumulent avec le paiement classique. Il sera donc intéressant de voir les premiers retours de cette action à Atlanta. 

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant0
Non, pas vraiment intéressant0
Continuer la lecture

Nouveautés