Suis-nous
Les chatbots dans le sport Les chatbots dans le sport

Fan expérience dans le monde

Chatbot, le nouveau meilleur ami des fans ?

Etat des lieux de l’utilisation des chatbots dans le monde du sport par les clubs et les ligues en France et à l’étranger.

Publié

le

Une expérience fan est principalement jugée au stade ou à l’arène le jour d’un événement sportif. Il ne faut néanmoins pas oublier qu’elle se joue aussi au quotidien en ligne. Notamment sur les plateformes de messageries où les clubs font de plus en plus appel à des animateurs automatisés : les chatbots.

 

Pourquoi utiliser un chatbot dans le sport ?

Sollicités par de nombreuses informations à travers les médias sociaux et traditionnels, il peut être difficile pour les fans de suivre toute l’actualité sportive en temps réel. Malgré les notifications, les stories ou les publications de nos équipes préférées, nous n’avons pas toujours sous la main le contenu souhaité au bon moment. Le chatbot permet de pallier à ce problème.

Voilà maintenant plusieurs années que les chatbots ont envahi les plateformes de messageries en ligne comme Messenger ou Skype. Dans le monde du sport, de nombreux clubs et ligues ont déjà adopté ce robot pour lancer des conversions automatisées avec leurs fans. L’intérêt pour eux est de maintenir un dialogue constant et de s’assurer que le fan dispose de toutes les informations dont il a besoin.

Prenons l’exemple de la NBA. La National Basketball Association est un pionnier dans l’utilisation des chatbots. Sur Messenger, la ligue permet d’une manière très simple à ses fans de choisir les contenus qui les intéressent. En tapant le nom d’un joueur ou d’une franchise, le chatbot de la NBA fournit ce qu’il faut en matière de highlights.Chatbot de la NBA

Chatbot de la NBA

Avec la possibilité de s’abonner à un joueur ou à une équipe, ce chabot facilite la consommation d’informations des fans de NBA. Après chaque match, c’est un contenu vidéo complet et qualitatif qui est envoyé. Un contenu que le fan n’a pas à aller rechercher.

Autre que des contenus vidéos, un chatbot peut bien évidemment envoyer des données plus classiques comme des statistiques, scores, calendrier, etc. C’est le cas du bot “Par amour du rugby“, animé par la Société Générale. Le partenaire historique du TOP 14 propose des contenus 100% rugby pour tout savoir sur la journée à venir. Ce chatbot donne également les résultats d’une équipe précise que l’on peut renseigner au début de la conversation.Chatbot de la Société Générale et TOP 14

Chatbot de la Société Générale et TOP 14

 

Comment engager ses fans à utiliser un chatbot ?

Une fois le chatbot créé, plusieurs stratégies peuvent être employées pour le promouvoir et inciter les fans à l’utiliser. Ici, deux exemples récents venant du monde du football : l’Équipe de France et Arsenal.

À l’occasion de leur retour à la maison après leur triomphe en Russie, l’Équipe de France présentait en amont du match face aux Pays-Bas son expérience fan connectée : l’assistant FFF.

Tout autour du Stade de France, c’est tout un dispositif d’affichage qui a été installé pour mettre en avant ce chatbot. Trois étapes seulement sont nécessaires pour l’installer sur Messenger et débuter l’expérience. Difficile pour les fans présents de passer à côté et de ne pas se laisser tenter par cette technologie.

Chatbot de l'Equipe de France

Une fois le code scanné, l’Équipe de France nous plonge dans le match du jour. En effet, plusieurs informations utiles sont communiquées par le chatbot pour tout savoir sur la rencontre : heure d’ouverture des portes, météo, plan du stade, composition des équipes et même des explications sur ce qu’est l’UEFA Nations League (peut-être l’information la plus importante ce jour-là).

Chatbot de l'Equipe de France

Chatbot de l'Equipe de France

Avec son chatbot, l’Équipe de France met l’accent sur l’expérience fan au stade. Les Champions du Monde offrent aux spectateurs un outil clé en main avec des contenus à disposition pour répondre à d’éventuelles interrogations et pour patienter avant le coup d’envoi. L’assistant FFF est une activation qui rend plus positive la visite d’un fan au Stade de France et sa visibilité incite à l’utiliser.

Autre exemple pour réussir la promotion de son chatbot, Arsenal.
Le club de Premier League a lancé le mois dernier son bot officiel sur Messenger, Telegram, Slack et Skype. Pour faire le buzz autour de sa nouveauté, les Gunners ont décidé d’humaniser leur robot en le nommant “Robot Pires”. En utilisant l’image de son ancien joueur et aujourd’hui ambassadeur Robert Pires, Arsenal rend ce chatbot accueillant et sympathique.

Très réussi, Robot Pires fournit de nombreuses informations sur le club. On y retrouve des stats sur les joueurs, le calendrier de l’équipe ou bien les dernières news. En jour de match, le bot envoie également une notification à chaque but. Ce qui est très utile pour suivre l’évolution d’une rencontre à distance. Et bien évidemment, toutes ces données sont transmises par la légende d’Arsenal.

Senior Content Manager d’Arsenal, Tom Hines vise toujours à rendre plus divertissante l’expérience des fans en jour de match qu’il soit au stade ou non. “Avec Robot Pires, les fans ont le sentiment d’avoir une relation personnelle avec le club. L’Intelligence Artificielle n’a jamais été aussi importante chez nous. Elle offre aux fans une expérience personnalisée” explique-t-il.

La personnalisation, voilà peut-être le facteur clé de succès pour le chatbot dans le sport. Permettre aux fans de choisir les contenus qu’ils vont recevoir, c’est leur offrir le sentiment d’avoir leur propre expérience. Plus un fan se sent reconnu et plus son engagement envers le club sera fort.

On peut sans aucun doute s’attendre à voir d’autres chatbots arriver sur la planète sport dans les mois à venir. Humanisation, contenu, temps réel, personnalisation… les possibilités sont nombreuses pour rendre cette expérience digitale attractive.

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant0
Non, pas vraiment intéressant0

Chargé de SEO & SEA dans une agence de voyage sportif, je suis un passionné du Sport Digital et de la Fan Experience. Chez Franstriker, j'ai pour objectif de faire grandir le projet et d'écrire de temps en temps sur les activations digitales des uns et des autres dans le monde du sport.

Fan expérience dans le monde

Objectif 100% cashless pour le Mercedes-Benz Stadium à Atlanta

Le Mercedes-Benz Stadium à Atlanta prépare la transition de paiement au 100% cashless. Un moyen de consommation qui présente plusieurs avantages.

Publié

le

L’enceinte sportive la plus aboutie aux États-Unis souhaite devenir le premier stade de NFL et de MLS 100% cashless. La transition vers un paiement totalement sans contact va cependant se faire en douceur.

 

Très commun dans le monde du divertissement et notamment dans les festivals, le cashless gagne peu à peu le monde du sport. Déjà plusieurs enceintes en sont équipées, même en France.
Le Mercedes-Benz stadium, le stade très futuriste d’Atlanta où s’est déroulé le dernier Super Bowl souhaite développer cette solution à 100% dans les prochains mois. La mise en place qui a déjà débutée le 10 mars dernier lors du match entre Atlanta United et le FC Cincinnati en MLS, va se faire en douceur.

Le cashless, une solution avantageuse

Il y a quelques mois déjà, Laure avait rédigée un article assez complet sur cette thématique que je vous invite à découvrir si vous ne l’avez pas encore fait.

Le cashless est une technologie qui présente plusieurs avantages pour un événement. Puisqu’il n’y a plus de monnaie manipulée par le public ou les équipes de vente, cela fluidifie l’attente lors du passage en caisse car le paiement est plus rapide et encourage également les fans à consommer au stade.

Avant l’événement, les spectateurs créditent leur carte (ou leur bracelet, ou leur téléphone, cela peut avoir plusieurs formes) du montant qu’ils souhaitent potentiellement dépenser sur la journée. Ensuite, lors de chaque commande, ils présentent leur solution cashless aux vendeurs via un appareil électronique.

Selon une étude en 2018 par PayInTech, le panier moyen des spectateurs dans les stades équipés d’une solution cashless représente un écart positif de +20%.

Cependant, cette solution ne présente pas que des avantages. Car pour un public réticent à ces formes de paiement “futuristes”, cela risque de présenter un frein au déplacement au stade. Il est donc essentiel pour le club d’éduquer, de former son public à travers des tutoriels vidéos sur les réseaux sociaux ou via un accompagnement physique au lancement. Ceci représente également un investissement pour le stade qui doit s’équiper des technologies adéquates, notamment de machines de change pour créditer les cartes des utilisateurs.

Comment le Mercedes-Benz Stadium va passer au 100% cashless

L’offre de restauration dans le stade d’Atlanta est certainement l’une des plus complètes des États-Unis avec des tarifs qui sont relativement abordables et des prix qui baissent régulièrement. La dernière baisse tarifaire date du 4 mars 2019, avec une économie de 0,50$ sur les cinq principaux produits de son offre. C’est la seconde année consécutive que le stade réalise une baisse sur son top 5.

Une stratégie qui fonctionne puisque pour la seconde année consécutive également, l’offre de boisson et nourriture a été élue numéro 1 des stades de NFL par les fans.

“Comme nous l’avons toujours dit, il nous incombe d’écouter nos fans et de leur répondre, et nous avons entendu dire que la valeur, la qualité et la rapidité du service sont extrêmement importantes. Par conséquent, nous avons encore une fois apporté des ajustements opérationnels à chacun de ces domaines. Nos fans sont nos principaux influenceurs et nous voulons nous assurer qu’ils ont le niveau de service auquel ils s’attendent du stade Mercedes-Benz. ”

Steve Cannon, directeur général du groupe AMB, qui exploite le stade

Avec une chute de 50% des prix de l’offre de restauration en 2017, les dépenses moyennes par supporter au cours des matchs des Falcons d’Atlanta ont augmenté de 16% par rapport à 2016. La campagne 2018 a également été couronnée de succès puisque les visiteurs ont en moyenne consommé de façon similaire à 2017.

Pour son lancement le 10 mars dernier, moins d’1% des spectateurs ont utilisé la solution cashless. Cependant, les organisateurs ne sont pas inquiets car si l’offre correspond à la demande, les fans devraient alors s’adapter.

Au total, ce sont 10 machines ATM cashless qui ont été installées aux différents niveaux du stade. Sur ces machines, le public peut déposer jusqu’à 1 000 $ (soit environ 885 €).

 

Ce passage au 100% cashless est donc à suivre de près pour les acteurs du sport business. Jusqu’ici, beaucoup de stades se sont équipés d’une solution cashless qu’ils cumulent avec le paiement classique. Il sera donc intéressant de voir les premiers retours de cette action à Atlanta. 

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant0
Non, pas vraiment intéressant0
Continuer la lecture

Nouveautés