fbpx
Suis-nous
Les problèmes d'affluence dans les stades de Ligue 1 Les problèmes d'affluence dans les stades de Ligue 1

Fan expérience en France

Ligue 1 Conforama : le casse-tête des affluences

Manque d’ambiance, problème d’affluences, des stades qui sonnent creux. Pourquoi le public de Ligue 1 Conforama n’est-il pas au rendez-vous ?

Publié

le

Fin 2018, un rapport de l’UEFA a une nouvelle fois classé la Ligue 1 Conforama en dernière position parmi les 5 grands championnats au classement de l’affluence moyenne. Ce rapport ne fait également apparaître aucun club français parmi les 15 meilleures affluences d’Europe.

 

Le sujet des faibles affluences dans les stades de football français n’est pas nouveau. En Europe, la Bundesliga (Allemagne) réunit plus de 40 000 spectateurs par stade en moyenne chaque week-end. La Premier League (Angleterre) affiche des taux de remplissages avoisinant les 95% à tous les matchs. Les quelques 22 833 spectateurs de moyenne en Ligue 1 Conforama sur la saison 2018-2019 (Source LFP) posent alors un certain nombre de questions quant à l’attractivité du championnat de France.

Un spectacle et une expérience à améliorer pour tendre vers de meilleures affluences

De multiples animations et activités ont lieux autour d’un stade les jours de match. Mais l’intérêt premier d’un supporter est, le plus souvent, le match en lui-même. Ainsi, si le spectacle proposé n’est pas de qualité, n’est pas spectaculaire, ne répond pas à ses attentes, ce dernier n’a plus d’intérêt à se déplacer au stade. Si en plus de tout ça, la mise en scène et tout ce qui entoure le match n’est pas à la hauteur, cela donne des gradins vides et des stades qui sonnent creux… Avec un taux de remplissage de ses stades tout juste supérieur à 70%, la Ligue 1 Conforama est directement confrontée à ces deux problèmes.

D’une part, avec un jeu réputé frileux, défensif, qui se traduit par 2,56 buts par match sur le dernier exercice, le championnat de France n’est pas des plus attrayants sur le terrain. À titre de comparaison, en Allemagne, la Bundesliga offre 3,18 buts par match en moyenne à ses fans.
En ce qui concerne l’expérience fan, elle doit aujourd’hui se retrouver au cœur des problématiques des clubs de Ligue 1 Conforama. En effet, il est évident qu’à l’époque où l’on vit, les individus cherchent à pouvoir faire un maximum de choses dans un temps et un espace restreint. De plus, la diversification de l’offre télévisuelle et la baisse des prix de ce secteur sont concurrentielles pour les billetteries. Autrement dit, à l’heure actuelle, pour attirer du monde au stade, le seul match ne suffit plus.

Dans le secteur de l’expérience fan, il faut traverser l’Atlantique pour trouver les leaders en la matière. Aux États-Unis, le sport est au service de la publicité et du spectacle : concert à la mi-temps des matchs, annonces publicitaires à chaque arrêt de jeu, nombreux contenus sponsorisés, etc. Si le modèle du match à l’américaine n’est pas souhaitable dans le championnat de France, il pourrait être intéressant de s’inspirer de certains aspects de ce modèle pour améliorer l’expérience fan dans les stades de Ligue 1 Conforama et ainsi améliorer les affluences.

Une mise à niveau des infrastructures qui ne convainc pas

Avec l’organisation par la France de l’UEFA Euro 2016 de football, plusieurs villes ont décidé de rénover leurs stades, voire d’en construire un nouveau pour accueillir la compétition mais à plus long terme pour attirer plus de monde et ainsi tenter de concurrencer les autres grands championnats européens. C’est notamment le cas de Bordeaux et de Nice qui avaient chacune un stade vieillissant et qui ont construit une nouvelle enceinte en périphérie de la ville. À Bordeaux, le Matmut Atlantique, pouvant accueillir 41 458 personnes a été inauguré en mai 2015 et à Nice, la construction de l’Allianz Riviera, stade de 35 596 places s’est achevée fin 2013.
Si dans ces deux villes, où le football est le sport dominant, les clubs pensaient augmenter considérablement leurs affluences, le constat est tout autre quelques années plus tard. En effet, si l’on prend le cas de Bordeaux, entre la dernière saison jouée au stade Chaban-Delmas (maintenant occupé par l’UBB Rugby) et les quatre saisons pleines jouées par les Girondins au Matmut Atlantique, l’affluence moyenne n’a augmenté que de 400 personnes. Certes cela reste une augmentation mais difficile de s’en contenter. 
Ce constat fait état d’un grand nombre de problèmes, notamment concernant l’accès au stade. Fin 2018, dans une interview au quotidien Sud Ouest, le nouveau propriétaire américain du FC Girondins de Bordeaux, Joseph DaGrosa pointait du doigt ce problème : “Il y a aussi des problèmes pratiques, en termes de logistique pour venir jusqu’au stade les jours de match. Aujourd’hui, la réalité est que les gens peuvent rester chez eux et regarder le match sur des télés haute définition, regarder un beau match avec tout le confort de leur maison. Alors pourquoi les gens viendraient au stade alors que c’est compliqué de venir ? Nous voulons travailler en partenariat avec la ville pour voir comment trouver une solution aux problèmes de transport. Deuxièmement, nous voulons faire en sorte que la fan expérience soit plus excitante qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Si lors de la saison 2011-2012, les stades de Ligue 1 cumulaient 511 640 places, huit ans plus tard la capacité totale des stades du championnat est de 622 400 places. Néanmoins, si les clubs français veulent faire gonfler les affluences à long terme dans ces nouvelles enceintes, il reste de nombreux investissements à réaliser notamment en terme d’aménagement pour faciliter l’accès des visiteurs.
Malgré ce constat majoritairement négatif, tout n’est pas si sombre et il existe des motifs d’espoirs.

L’exception du PSG : des affluences proches des standards européens

Dans le constat plutôt négatif que livrent les chiffres de l’UEFA et de la Ligue de Football Professionnel, il existe un club qui apparaît dans les chiffres comme une anomalie au sein de la Ligue 1 Conforama : le Paris Saint Germain. En effet, dans une logique de changement de dimension, le PSG a, depuis le début de l’ère Qatarie, adopté une nouvelle politique à tous les niveaux. Avec une augmentation considérable du budget du club, le PSG possède aujourd’hui une équipe qui rivalise avec les meilleurs clubs européens, propose un spectacle sur le terrain qui permet de remplir les stades lors de chaque match à l’extérieur et a su créer un véritable univers dans la capitale matérialisé par des dispositifs tel que la “PSG Experience” ou encore l’escape game du Parc des Princes.
Comptablement, en terme d’affluence, le constat est sans appel. D’après les chiffres de la LFP de la saison 2018-2019, lorsque les hommes de Thomas Tuchel se déplacent, le remplissage moyen des stades est de 96%. Chaque club de Ligue 1 Conforama augmente ainsi en moyenne son affluence de 46% lors de la réception du PSG.

Le club de la capitale a lui aussi bénéficié de l’arrivée des dirigeants qatariens pour remplir son stade. En effet, toujours selon la LFP, lors de la saison 2010-2011 le PSG n’évoluait à domicile que devant 29 317 spectateurs en moyenne. Depuis quatre années, le club s’est stabilisé autour de 46 000 spectateurs à chaque match, soit un taux de remplissage moyen de 97%.

Les améliorations en cours à Bordeaux, Nantes, Rennes…

Revenons au cas des Girondins de Bordeaux, qui depuis ces derniers mois, a recruté en masse pour travailler sur ses points faibles dont l’expérience proposée à ses spectateurs. En commençant par assurer une présence des les rues de la ville avec pour exemple cette campagne menée par son partenaire Betclic. Ou encore en marquant son territoire dans son stade. Un stade qui n’avait pas d'”âme”, un point que nous avions soulevé lors de notre inside au Matmut Atlantique en avril 2018. Dorénavant, le stade est habillé aux couleurs du club. 

Du côté de l’expérience au stade, la fan zone s’améliore, les animations sont plus variées, les visiteurs restent plus longtemps après les matchs. Il y a donc des signes qui encouragent du côté de la gironde. Certes peut-être bien aidé par les bons résultats sportifs en cours mais nul ne doute que ce travail en cours portera ses fruits.

https://twitter.com/championsdudigi/status/1178010525353029637?s=20

Il paraît donc évident que le public français ne fuit pas les stades parce qu’il n’aime pas le football. Ces problèmes d’affluence viennent plutôt d’un désintéressement pour le championnat de France, souvent qualifié de médiocre et ennuyeux sur le plan sportif. Le sujet de l’attractivité est central et les acteurs du championnat doivent continuer leurs efforts pour faire venir plus de spectateurs au stade. À l’instar du rugby qui fait sans cesse évoluer les règles de son sport, parfois même au niveau national seulement (présence d’un chronomètre pour le buteur en France), il serait intéressant de voir comment les instances dirigeantes pourraient améliorer certaines règles du football pour rendre le jeu plus fluide et offrir des rencontres plus spectaculaires.

Après 2013 et 2016, la LFP lance une nouvelle enquête nationale menée en lien avec les clubs professionnels pour mieux connaitre les publics de ses stades de Ligue 1 Conforama et de Domino’s Ligue 2. Ainsi vous pouvez partager votre expérience spectateur et participer à cette étude via ce lien  ➡ https://bit.ly/2CYV7RS (au moins 15 minutes sont nécessaires pour remplir ce questionnaire).

Cet article était-il intéressant ?

Le sport a cette particularité de rassembler les foules. C'est précisément cette raison qui me pousse à me rendre au stade dès que j'en ai l'occasion. Aujourd'hui, l'expérience fan est prépondérante dans le monde de l'Entertainment sportif et je souhaite, au travers de Fanstriker, inspirer ses acteurs en partageant ce que je vis en tant que fan de sport et fan de spectacle.

Actu fan expérience

En route pour le NBA Paris Game 2020 avec Parions Sport

À l’approche du NBA Paris Game 2020, nous vous présentons le partenariat entre FDJ Parions Sport et la NBA. De nombreuses révélations à découvrir.

Publié

le

FDJ x NBA

Il y a quelques semaines, Parions Sport avait annoncé qu’il serait partenaire officiel du NBA Paris Game 2020. La marque de paris sportifs entretient avec la NBA de belles relations étant partenaires depuis 2018. Le NBA Paris Game 2020 est l’occasion parfaite pour les deux entités de collaborer et de renforcer leurs liens.

 

Mi-novembre (le 19), nous étions à la soirée presse organisée par la FDJ à l’AccorHotels Arena. Un événement privé avec quelques médias et influenceurs pour dévoiler davantage d’infos sur le partenariat entre Parions Sport et la NBA. Mais aussi et surtout d’en apprendre plus sur le dispositif que ParionsSport va mettre en place pour le NBA Paris Game 2020 et le match entre les Charlotte Hornets et les Milwaukee Bucks prévu le vendredi 24 janvier 2020 à l’AccorHotels Arena.

Une soirée privée presse et influenceurs pour annoncer ce partenariat

En fin d’année 2019, le 19 novembre, la FDJ et la NBA ont organisé un événement privé réservé à la presse et à quelques influenceurs pour officialiser les détails de leur accord. Cette soirée se déroulait dans une salle de l’AccorHotels Arena.
Sur scène, ce sont quelques animateurs et représentants de chaque organisation qui se sont succédé tour à tour pour animer cette soirée intimiste. Chacun mettant en avant les raisons d’un tel partenariat tout en dévoilant quelques détails.
Un DJ, des espaces de jeux vidéos, des photocall, les invités pouvaient profiter de quelques animations pour se détendre en jouant au célèbre jeux NBA 2K20 ou réaliser des shoot sur un vrai panier de basket. Brisco, freestyler français champion du monde en 2013, était aussi présent pour assurer le spectacle.

Ce n’est pas la première fois que nous rencontrons les équipes de la FDJ. La première opportunité était lors de l’Olympico en Ligue 1 Conforama à l’Orange Vélodrome, il y a quelques semaines. Nous avions alors pu échanger sur le partenariat FDJ ParionsSport x OM et de découvrir le dispositif #cityparionssport.

Le partenariat FDJ x NBA

Le partenariat FDJ x NBA

Parions Sport x NBA : Une collaboration qui plait

Ce fût une première en Europe lorsqu’en 2018 la FDJ et sa marque Parions Sport a annoncé son partenariat avec la NBA. Jamais un opérateur de paris sportifs n’avait noué de tels liens avec la ligue américaine. La NBA est réputée comme étant l’une des compétitions les plus prestigieuses en termes d’exposition, d’audience et de niveau de jeu. Signer un partenariat avec la NBA est une ambition forte qui démontre la volonté de la FDJ d’offrir une expérience de pari la plus complète à ses parieurs. En effet, la ligue a construit la ou l’une des plus grandes communautés mondiales via ses réseaux sociaux et ses nombreux outils digitaux qu’elle active parfaitement. Cette marque mondialement connue compte en effet plus de 1,5 milliards de followers au travers de ses différentes plateformes. Que ce soit aux États-Unis ou à l’international, la NBA est très suivie et de nombreux produits dérivés se vendent aux quatre coins du monde. On peut aussi saluer l’engagement social quotidien de la ligue et de ses joueurs.

“Nous sommes ravis de nous associer à FDJ, le leader du marché des paris sportifs en France. Cette collaboration se traduira par la meilleure expérience de pari possible pour les utilisateurs.”

Vandana Balachandar, Vice-Présidente Global Partenership NBA

La Vice-Présidente Global Partenership de la NBA, Vandana Balachandar s’est montrée “ravie d’associer la NBA à la FDJ, le leader du marché des paris sportifs en France. Cette collaboration se traduira par la meilleure expérience de pari possible pour les utilisateurs. Et ce notamment via la prise en compte de données officielles de la NBA en temps réel et une offre de paris parmi les plus compétitives du marché, tout en mettant en œuvre un effort commun pour préserver l’intégrité sportive de nos matchs.”

Pour Richard Courtois, Directeur des activités Paris Sportifs chez FDJ, “être partenaire officiel de la NBA, la plus prestigieuse compétition de basketball au monde, va permettre à Parions Sport d’offrir une expérience de pari encore plus riche à ses parieurs, d’être encore plus dans le match et par là-même d’élargir son rayonnement auprès de nouveaux publics. Pour nous le basketball est sur le podium des sports les plus joués. Grâce à la NBA et au partenariat exclusif que nous nouons avec elle, il va le rester, se renforcer et se faire encore plus populaire et motivant pour nos parieurs.”

La présentation du partenariat FDJ x NBA

La présentation du partenariat FDJ x NBA

Sur une trentaine de sports disponibles sur Parions Sport, le basketball représente le 3ème sport en termes de mises derrière le football et le tennis. La NBA, elle, représente la seconde compétition la plus misée en ligne. Cette forte performance est en partie due à la belle exposition de cette ligue en France. La France est le 3ème pays le plus représenté en NBA actuellement avec 11 joueurs dont certains ne sont plus à présenter (Tony Parker, Boris Diaw, Frank Ntilikina…). C’est une nouvelle fois l’occasion pour Parions Sport de renforcer sa relation de proximité avec l’un des sports les plus populaires au monde.
Pour profiter de cette popularité, Parions Sport a présenté tout récemment le “Loto Basket”. Ce nouveau jeu de paris sportifs est disponible exclusivement via l’application “Parions Sport Point de Vente”. Pour rappel, cette application permet de préparer directement ses paris, avant validation chez un détaillant.

Le Loto Basket, une nouveauté pour la FDJ

Le Loto Basket, une nouveauté pour la FDJ

Révélation et suspens en vue du NBA Paris Game 2020

La NBA a fait une annonce retentissante il y a quelques mois. Après avoir connu des délocalisations à Londres de 2011 à 2019, la NBA débarque en France. Ce vendredi 24 janvier 2020, à l’AccorHotels Arena, quelques milliers de spectateurs auront la chance d’assister au match opposant les Charlotte Hornets et les Milwaukee Bucks. Un match historique puisqu’il s’agit du premier match de saison régulière de NBA en France. Un événement idéal pour permettre à la FDJ d’amplifier encore son partenariat avec la NBA.

Le NBA Paris Game | Hornets vs Bucks

Le NBA Paris Game | Hornets vs Bucks

Pour activer son partenariat autour de ce match, la FDJ va mettre va mettre en place plusieurs activations physiques et digitales :

Activations digitales :

  • Via ses réseaux sociaux, le site web, son application, et notamment le dispositif Parions Club, ParionsSport a offert des places et des expériences diverses à sa communauté de parieurs : des accès VIP, une rencontre avec une légende NBA ou encore la possibilité de vivre l’échauffement des joueurs en bord de terrain.
  • En ligne, depuis début janvier, ParionsSport lancera une nouvelle opération promotionnelle : #lastchance. Sur le même modèle que #ontheroadtoparis, les meilleurs parieurs peuvent par ce biais également remporter des places pour la rencontre. Un tirage au sort a aussi été mis en place pour les personnes possédant l’application. 

Activations physiques :

  • Dans le réseau physique de points de vente FDJ, certains détaillants FDJ seront conviés au NBA Paris Game 2020 afin de les remercier pour leur implication quotidienne. Il faut noter que la marque ParionsSport est disponible en ligne mais aussi dans les 27 000 points de vente FDJ. Le réseau des détaillants FDJ proche de l’AccorHotels Arena sera mis en avant. Des goodies seront à remporter dans leurs points de vente.
  • Pendant toute la rencontre, la marque pourra disposer d’une importante visibilité notamment sur les panneaux LED et l’écran géant de l’enceinte.
  • Mais afin d’engager plus encore sa communauté, Parions Sport va aussi proposer diverses animations : lors des temps morts, la marque offrira la possibilité aux fans de vivre une expérience inédite et 100 % NBA.
  • Un dispositif street-marketing sera installé à l’abord de l’AccorHotels Arena proposant de nombreuses animations et des cadeaux à remporter.
  • Différents espaces seront installés au sein même de l’AccorHotels Arena. Le public pourra ainsi participer à des animations axées autour du basket et du pari sportif avec de nombreux cadeaux à gagner. La personne qui aura le plus performé sur les différents stands Parions Sport aura la chance de se retrouver sur le parquet de la NBA entre deux quart-temps.
  • Parions Sport offrira aussi l’ultime opportunité d’assister à la rencontre le Jour-J à quelques minutes du coup-d’envoi. Ainsi, une personne qui ne dispose pas encore de billet pourrait bien savoir qu’elle peut assister à l’événement en toute dernière minute. 
  • Certaines de ces activations sont déjà misent en place depuis début novembre.
  • Enfin, la promotion d’un jeu gratuit de pronostics NBA : NBA Pick’Em Weekly 6 by ParionsSport. Ce jeu offre aux fans la possibilité de gagner le prix d’un million d’euros et de gagner des billets pour le NBA Paris Game 2020.

La NBA House pour satisfaire plus largement les fans de basket US

La NBA propose également un lieu éphémère accessible gratuitement du 23 au 26 janvier, la NBA House. Situé à la Halle des Blancs Manteaux dans le 4ème arrondissement de Paris, ce lieu met en avant l’expérience NBA. Les visiteurs pourront y retrouver des animations autour du basket, profiter de la présence d’anciennes gloire de la NBA, dont les deux anciens joueurs des Hornets de Charlotte, Dell Curry et Mugsy Bogues, ainsi que de Kareem Abdul-Jabbar. Mais aussi de mascottes et de nombreuses autres animations interactives.

“Ce lieu sera le rendez-vous des fans de tout âge pour vivre l’expérience NBA au cœur de Paris.”

Ken Christian, Vice-Président Associé de la NBA en charge des événements, du marketing et des opérations.

Les fans retrouveront également sur place les produits dérivés de leurs franchises favorites. Des articles exclusifs seront aussi disponibles ainsi que des produits NBA Paris Game 2020. En effet, au cœur de la NBA House, un NBA Store proposera une large gamme de produits. “Ce lieu sera le rendez-vous des fans de tout âge pour vivre l’expérience NBA au cœur de Paris” a déclaré Ken Christian, Vice-Président Associé de la NBA en charge des événements, du marketing et des opérations.

D’autres marques ont aussi annoncé leur partenariat avec la NBA et leur association au NBA Paris Game 2020. Nous attendons maintenant avec impatience la soirée de ce vendredi soir pour vivre cette expérience XXL made in USA.
Une expérience qui sera renouvelée pour 2021, Adam Silver, le boss de la Ligue nord-américaine de basketball l’a annoncé cette semaine.

Cet article était-il intéressant ?

Continuer la lecture

Nouveautés