Suis-nous

Fan expérience dans le monde

Étude : 64% des jeunes fans de football préfèrent les médias sociaux à la télévision

La consommation du football chez les jeunes fans change avec les médias sociaux qui sont de plus en plus utilisés et avec des usages différents.

Publié

le

Ce sont des chiffres très intéressants qui ont été relayés du côté du Royaume-Uni, par le site spécialisé SportsPro Media sur la consommation du football par les jeunes fans. Des chiffres dévoilés suite à une étude de Media Chain, un expert des médias sociaux.

 

Définir à quel point le football est “social” chez les fans de la prochaine génération, tel était le but des experts de Media Chain dans cette recherche qui a pour titre Navigating the next generation fan: How football is social.

Un contenu social plus engageant que le contenu télévisé

La principale donnée à retenir de cette étude est que 64% des jeunes fans de football, au Royaume-Uni, jugent les contenus sportifs plus attrayants sur les médias sociaux qu’à la télévision. Ce qui représente quasiment deux tiers de l’échantillon.

Ce chiffre s’explique au fil de la recherche avec un approfondissement sur les pratiques des jeunes fans. En effet, lorsqu’un but a été inscrit, 57% d’entre eux préfèrent le regarder en quasi temps réel sur les réseaux plutôt que t’attendre une diffusion ultérieure à la télévision. Il est vrai que l’on a certainement tous, à un moment donné, recherché sur Twitter ou sur d’autres médias, la vidéo d’un but marqué quelques secondes après avoir eu l’info de l’évolution du score.

C’est également le cas avec l’actualité sportive où 52% des jeunes préfèrent la consulter via les réseaux sociaux. 64% le font au quotidien sur Instagram et 58% sur Facebook.

On peut donc dire que pour les faits récents, ce sont les médias sociaux qui sont favorisés chez les jeunes. Un réflexe qui n’est pas étonnant dans la mesure où sur une plateforme sociale nous retrouvons facilement l’information que nous recherchons. Au contraire de la télévision où l’on ne contrôle pas toujours le programme proposé. Notamment pour ce qui concerne l’actualité chaude.

Les acteurs du football qui concurrencent la télévision

Aujourd’hui dans le monde du football ce n’est pas le contenu qui manque. En France, de nombreux comptes sociaux comme Oh My Goal ou Foot Mercato publient au quotidien des vidéos et autres types de contenus pour traiter l’actualité du football sous différents angles. Sans parler des géants à l’étranger comme Bleacher Report Football, Football Daily  COPA90 ou bien Sporf. On peut également mentionner les créateurs de contenus individuels comme Wiloo qui sont eux aussi très suivis.

Ces nouveaux médias sont très appréciés des jeunes fans sur les réseaux sociaux. Toujours selon la même étude de Media Chain, 48% d’entre eux passent plus de temps à consommer du contenu sportif sur YouTube que sur des médias traditionnels. Plus des trois quarts déclarent suivre au moins une chaîne spécialisée sur la plateforme de vidéos.

Comment expliquer un tel engagement ? Comme l’indique la recherche, c’est avant tout le divertissement et l’amusement que veulent les jeunes fans. Avec une tonalité souvent décalée et originale, les créateurs de contenus sur les réseaux sociaux arrivent ainsi à facilement les toucher. A l’inverse des médias traditionnels qui sont moins tournés vers cette ligne éditoriale.

Néanmoins, certains de ces médias ont su prendre ce virage digital en proposant du contenu créatif sur les médias sociaux. C’est par exemple le cas de la mythique émission de TF1, Téléfoot. Sur sa chaîne YouTube, le programme publie quotidiennement une micro-émission pour faire le point sur l’actualité chaude du football. Un contenu court et dynamique similaire aux contenus que proposent les youtubeurs, qui a rapidement trouvé son audience.

En plus de ces créateurs de contenus, on peut également parler des nouveaux médias sociaux dédiés au football. Lancé en 2016, Dugout est le leader mondial de ce marché avec sa plateforme sur laquelle les clubs publient des contenus exclusifs. En France, c’est le jeune réseau TooGoal qui a pour ambition d’être LE réseau social de ce sport avec des discussions et interactions uniquement footballistiques. Ces nouveaux réseaux spécialisés favorisent eux aussi une consommation plus “social” du football chez les jeunes fans.

Vers un football 100% social media ?

Avec des jeunes fans qui passent toujours plus de temps sur les médias sociaux pour suivre leur passion, des questions se posent. Le football va-t-il un jour être consommé à 100% sur les plateformes sociales ? Ce qui est déjà presque le cas pour l’actualité, va-t-il l’être pour les matchs ?

Avec tous les enjeux et montants autour des droits TV, il est difficile d’imaginer une consommation complète du football sur les réseaux dans les années à venir. Néanmoins, certaines ligues et clubs ont déjà anticipé les évolutions futures en exploitant de nouveaux moyens de diffusion.

C’est le cas de la deuxième division espagnole, LaLiga 1|2|3, qui a récemment annoncé la diffusion gratuite de ses matchs sur YouTube à l’étranger. La volonté des dirigeants espagnols était d’offrir un canal plus attractif à ses téléspectateurs. Une stratégie qui vise aussi à promouvoir le championnat à l’étranger via un support accessible à tous qu’est YouTube.

Autre exemple, le partenariat entre Twitter et l’AS Roma. En fin d’année dernière, le club italien a officialisé une collaboration avec la plateforme sociale. Cette collaboration va permettre à l’AS Roma de diffuser des contenus vidéos en direct sur Twitter. On y retrouve des entraînements, des échauffements et même des matchs. Concernant les matchs, il s’agirait uniquement des rencontres amicales dans un premier temps. Ce qui représente déjà une grande étape.

Ces deux cas peuvent et vont certainement donner des idées à d’autres ligues, clubs et médias pour repenser la diffusion du football et du sport en général.

Pour toucher les jeunes fans aujourd’hui et demain, il semble pertinent de diversifier les canaux de retransmission. Des canaux qui seraient de plus en plus digitaux via une plus forte exploitation des médias sociaux. En MLS (le championnat de football aux Etats-Unis), les buts sont diffusés instantanément par les clubs sur leurs médias sociaux. Ceci est possible car les droits de diffusion ne sont pas les même que pour la France.

Le football sera-t-il un jour consommé exclusivement sur les médias sociaux ? Certainement pas de tout suite. Il faudra néanmoins être attentif aux changements à venir avec des partenariats, des nouveaux acteurs et des nouveaux supports qui arrivent en masse.

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant0
Non, pas vraiment intéressant0

Chargé de SEO & SEA dans une agence de voyage sportif, je suis un passionné du Sport Digital et de la Fan Experience. Chez Franstriker, j'ai pour objectif de faire grandir le projet et d'écrire de temps en temps sur les activations digitales des uns et des autres dans le monde du sport.

Fan expérience dans le monde

Objectif 100% cashless pour le Mercedes-Benz Stadium à Atlanta

Le Mercedes-Benz Stadium à Atlanta prépare la transition de paiement au 100% cashless. Un moyen de consommation qui présente plusieurs avantages.

Publié

le

L’enceinte sportive la plus aboutie aux États-Unis souhaite devenir le premier stade de NFL et de MLS 100% cashless. La transition vers un paiement totalement sans contact va cependant se faire en douceur.

 

Très commun dans le monde du divertissement et notamment dans les festivals, le cashless gagne peu à peu le monde du sport. Déjà plusieurs enceintes en sont équipées, même en France.
Le Mercedes-Benz stadium, le stade très futuriste d’Atlanta où s’est déroulé le dernier Super Bowl souhaite développer cette solution à 100% dans les prochains mois. La mise en place qui a déjà débutée le 10 mars dernier lors du match entre Atlanta United et le FC Cincinnati en MLS, va se faire en douceur.

Le cashless, une solution avantageuse

Il y a quelques mois déjà, Laure avait rédigée un article assez complet sur cette thématique que je vous invite à découvrir si vous ne l’avez pas encore fait.

Le cashless est une technologie qui présente plusieurs avantages pour un événement. Puisqu’il n’y a plus de monnaie manipulée par le public ou les équipes de vente, cela fluidifie l’attente lors du passage en caisse car le paiement est plus rapide et encourage également les fans à consommer au stade.

Avant l’événement, les spectateurs créditent leur carte (ou leur bracelet, ou leur téléphone, cela peut avoir plusieurs formes) du montant qu’ils souhaitent potentiellement dépenser sur la journée. Ensuite, lors de chaque commande, ils présentent leur solution cashless aux vendeurs via un appareil électronique.

Selon une étude en 2018 par PayInTech, le panier moyen des spectateurs dans les stades équipés d’une solution cashless représente un écart positif de +20%.

Cependant, cette solution ne présente pas que des avantages. Car pour un public réticent à ces formes de paiement “futuristes”, cela risque de présenter un frein au déplacement au stade. Il est donc essentiel pour le club d’éduquer, de former son public à travers des tutoriels vidéos sur les réseaux sociaux ou via un accompagnement physique au lancement. Ceci représente également un investissement pour le stade qui doit s’équiper des technologies adéquates, notamment de machines de change pour créditer les cartes des utilisateurs.

Comment le Mercedes-Benz Stadium va passer au 100% cashless

L’offre de restauration dans le stade d’Atlanta est certainement l’une des plus complètes des États-Unis avec des tarifs qui sont relativement abordables et des prix qui baissent régulièrement. La dernière baisse tarifaire date du 4 mars 2019, avec une économie de 0,50$ sur les cinq principaux produits de son offre. C’est la seconde année consécutive que le stade réalise une baisse sur son top 5.

Une stratégie qui fonctionne puisque pour la seconde année consécutive également, l’offre de boisson et nourriture a été élue numéro 1 des stades de NFL par les fans.

“Comme nous l’avons toujours dit, il nous incombe d’écouter nos fans et de leur répondre, et nous avons entendu dire que la valeur, la qualité et la rapidité du service sont extrêmement importantes. Par conséquent, nous avons encore une fois apporté des ajustements opérationnels à chacun de ces domaines. Nos fans sont nos principaux influenceurs et nous voulons nous assurer qu’ils ont le niveau de service auquel ils s’attendent du stade Mercedes-Benz. ”

Steve Cannon, directeur général du groupe AMB, qui exploite le stade

Avec une chute de 50% des prix de l’offre de restauration en 2017, les dépenses moyennes par supporter au cours des matchs des Falcons d’Atlanta ont augmenté de 16% par rapport à 2016. La campagne 2018 a également été couronnée de succès puisque les visiteurs ont en moyenne consommé de façon similaire à 2017.

Pour son lancement le 10 mars dernier, moins d’1% des spectateurs ont utilisé la solution cashless. Cependant, les organisateurs ne sont pas inquiets car si l’offre correspond à la demande, les fans devraient alors s’adapter.

Au total, ce sont 10 machines ATM cashless qui ont été installées aux différents niveaux du stade. Sur ces machines, le public peut déposer jusqu’à 1 000 $ (soit environ 885 €).

 

Ce passage au 100% cashless est donc à suivre de près pour les acteurs du sport business. Jusqu’ici, beaucoup de stades se sont équipés d’une solution cashless qu’ils cumulent avec le paiement classique. Il sera donc intéressant de voir les premiers retours de cette action à Atlanta. 

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant0
Non, pas vraiment intéressant0
Continuer la lecture

Nouveautés