Suis-nous
Analyse de l'étude sur les enceintes connectées Analyse de l'étude sur les enceintes connectées

Fan expérience en France

Étude : Quels liens entre enceintes connectées et fan expérience ?

Une lecture orientée Fan expérience de la récente étude sur la connectivité des enceintes sportives du Ministère des Sports.

Publié

le

Au mois de Novembre, le Ministère des Sports sort une étude très complète sur la problématique de connectivité des salles et stades en France. Nous avons synthétisé quelques idées à retenir concernant la fan expérience : comment la connectivité peut-elle contribuer à l’amélioration de l’expérience spectateur ?

 

L’étude commandée par le Ministère des Sports, la FFF, l’Association nationale des sports professionnels et les ligues professionnelles de basket, football, handball et rugby offre un panorama complet de la question de la connectivité dans le secteur sportif. 

Une étude menée auprès de 108 clubs professionnels (dont 27 de basket-ball, 23 de football, 13 de handball, 29 de rugby et 16 de volley-ball) qui révèle de nombreuses statistiques dont celle-ci : les clubs français ne génèrent que 15% de leur budget grâce aux revenus jour de match contre une moyenne de 25% en Europe.
Pour lire l’intégralité des 3 volets de l’étude, c’est par ici.

Etudes sur la connectivité des enceintes sportives

Connectivité, de quoi parle-t-on ?

La première partie de l’étude fait un réel état des lieux de la connectivité et définit ses concepts de base.
La connectivité d’une enceinte sportive peut être définie par :

  • un aspect technique évident, nécessaire pour optimiser et pour permettre un fonctionnement efficace de l’enceinte.
  • la notion de création de liens entre différentes parties prenantes, ici les spectateurs, les joueurs, mais aussi le club au sens plus large, l’exploitant, et même la ville dans son ensemble.

En France, le sujet de la connectivité est récent, technique et complexe. Les clubs manquent souvent de ressources (humaines ou financières), compétences et savoir-faire sur le sujet. Les différents modèles de structurations des organisations sportives, ainsi que leurs différents niveaux de maturité économiques et sportives rendent les situations très hétérogènes face à cette problématique.

“L’enceinte connectée répond d’abord à un objectif majeur : augmenter le taux de remplissage des stades et salles grâce à une plus grande satisfaction des spectateurs et une capacité à attirer de nouveaux publics.”

ESC, Ministère des Sports

enceinte-connectée-panasonic@Panasonic

Le stade connecté selon Panasonic au salon CES 2018

Personnaliser l’offre

Les enceintes connectées pourraient permettre d’aider les clubs à offrir une bonne expérience, à la bonne personne, au bon moment et au bon endroit. Cela nous rappelle bien-sûr la data analytics et le CRM souvent bien utiles à la fan expérience !

Selon l’étude, le digital devrait être une opportunité pour créer des services différents, personnalisés et surtout pour ne pas homogénéiser davantage l’offre. Rappelez vous, toutes ces petites attentions personnalisées qui rendent l’expérience sportive unique !

Répondre à la demande des fans

L’étude prouve le taux de connexion des français : nous passons en moyenne 7,7 heures par jour sur Internet, dont 2,8 heures sur smartphone ! Pas étonnant donc que le stade souhaite répondre à ce nouveau mode de vie. En revanche, avoir la possibilité de se connecter au Wifi ou à d’autres services digitaux du stade ne fait pas partie des attentes prioritaires des spectateurs (enquêtes LFP 2014 et 2016), contrairement à l’atmosphère et la possibilité de vivre de bons moments.

Une bonne connectivité permettra tout de même aux fans d’avoir accès aux informations fondamentales : infos pratiques en amont de l’événement, parking, accès dans l’enceinte, restauration…
Mais à l’inverse, une bonne connectivité et une mauvaise expérience proposée au fan sera d’autant plus dangereux car les moyens de partager cette mauvaise expérience seront immédiats et encore plus importants.

Amplifier la dimension sportive pour tous

Bien-sûr, les outils digitaux et analyses de données permettent aux fans d’avoir des données plus détaillées et précises sur le match, le jeu en soi. Et ce, que les fans soient présents dans l’enceinte ou chez eux.

Favoriser l’immersion

Grâce à de nombreuses technologies (réalité augmentée, réalité virtuelle, sonorisation), le fan vivra une expérience immersive et sera le propre acteur de sa fan expérience.

Illustration du stade du futur par le cabinet d’architecture Populous et le National Geographic

Développer concrètement la connectivité dans son stade

Le second volet de l’étude met en avant des exemples concrets et applicables par les clubs dans les domaines tels que la billetterie, l’accès au stade, la sécurité, les animations, etc.

Nous avons retenu quelques idées ayant un impact direct sur la fan expérience :

  • Signalétique intelligente en écrans LED pour orienter les fans, indiquer les temps d’attente ou de marche (applicable dans de nombreux autres lieux que les stades).
  • Digicodes sur le mobilier du stade, scannés par le smartphone qui délivreront secrets, anecdotes, histoire du stade (on peut facilement imaginer une chasse au trésor).
  • Disparition du billet physique par contrôle d’accès biométrique (sera testé en 2020 à Tokyo pour les Jeux Olympiques).
  • Le cashless comme moyen de paiement généralisé.
  • Éclairage extérieur du stade qui varie en fonction de l’ambiance de celui-ci.
  • Écrans en tout genre et à tous les endroits : pour informer, animer, diffuser le jeu, etc.
  • Écrans sur le dos des sièges comme dans les avions pour les tribunes VIP : services de commande à la place, statistiques, etc.
  • Écrans tactiles pour l’orientation (comme dans certains centres commerciaux), proposer des jeux interactifs, etc.

Signalétique intelligente modifiable en temps réel

Un plan d’action pas à pas

La dernière partie de l’étude offre un véritable guide aux clubs pour mettre en place leur révolution digitale, adaptée à leurs ressources et cas particuliers. L’étude fait aussi référence à de nombreuses start-up françaises (essentiellement issues du Tremplin telles que Vogo Sport, bFAN, Digifood, Tech4Team) qui proposent des solutions de connectivités aux clubs.

Au delà du digital

Ce n’est pas nouveau, le digital est une des clés principales pour le développement des enceintes sportives et l’amélioration de l’expérience spectateur. En revanche, nous avons particulièrement apprécié le fait que l’étude rappelle l’importance de créer des relations humaines entre le fan et le club.

“Au-delà du digital, l’enjeu demeurera toujours de parvenir à créer des relations interpersonnelles et un sentiment d’appartenance fort à une communauté, un lieu, amenant les spectateurs et partenaires à se sentir bien, avoir envie de rester et de revenir.”

ESC, Ministère des Sports 

La France est, à cet égard, assez en retard, mais tend à prendre exemple sur des programmes RH proposés aux Etats-Unis, tels que la politique du sourire à Atlanta. Les clubs doivent également prendre en compte le droit à la déconnexion et ne pas imposer la connectivité de façon intrusive.

Une étude donc très intéressante qui place bien le digital comme un outil fort de l’évolution de l’expérience d’un fan, mais qui n’oublie pas l’importance de la relation humaine dans cette expérience.
Nous avons hâte de voir comment ces conseils seront reçus par les clubs et ainsi venir tester ces innovations digitales !

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant1
Non, pas vraiment intéressant0

Passionnée, supportrice et grande curieuse, j'ai à cœur de partager ma vision des événements. Convaincue du rôle central que les fans ont à jouer dans le développement du sport, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière les bonnes pratiques qui peuvent servir d'exemple et d'inspiration à tous grâce à Fanstriker. Passionate, curious by nature, and a true fan, I like to share my vision about sport events. I am convinced that fans have a considerable part to play to develop the sport economy. Through Fanstriker I aim at bringing to light the best practices that can serve as an example or an inspiration.

Fan expérience en France

Des blocs modulaires pour les espaces partenaires aux Chamois Niortais

Aménager des préfabriqués pour accueillir ses partenaires dans un espace tout confort. C’est le pari des Chamois Niortais au stade René Gaillard.

Publié

le

Certains clubs sont parfois limités à des contraintes importantes liées à leur stade. Il faut donc trouver des alternatives pour rentabiliser et offrir un maximum d’espaces pour le public. 

 

Les contraintes liées au stade (vétusté, taille, localisation…) peuvent être nombreuses. Certains clubs regorgent alors d’imagination pour contourner ces problématiques et ainsi offrir des espaces intéressants à leur public. 
C’est le cas chez les Chamois Niortais en Domino’s Ligue 2 qui ont aménagé un “préfabriqué” pour accueillir leur public VIP depuis maintenant 6 mois.

Au sein de Fanstriker, nous connaissons assez bien le club des Chamois Niortais puisque nous avions eu l’occasion de réaliser une immersion au stade René Gaillard il y a maintenant 2 saisons via Alexis qui avait pu s’entretenir avec Benjamin Rougemoux, le responsable commercial du club (qui quittera ses fonctions au terme de la saison). Nous avions également pu nous entretenir avec Laetitia, une fan inconditionnelle des Chamois. 

Une loge VIP conçue dans un préfabriqué 

Lorsque l’on a pas de moyen, on a des idées…, ce dicton pourrait être celui du club de football Niortais. En effet, les dirigeants des Chamois ont équipé leur stade il y a quelques mois, d’un nouvel espace VIP placé presque en bordure de pelouse : “l’espace Bodard” (du nom de l’entreprise spécialisée dans l’aménagement de blocs modulaires). Cet espace, aménagé dans un grand préfabriqué est composé d’un rez-de-chaussée de 500m², ainsi que d’un étage de 100m², et d’une terrasse de 70m². 
Dans ces espaces, les partenaires peuvent échanger entre eux, mais ils peuvent également acheter un maillot, une écharpe, déposer leurs affaires dans un vestiaire pour se sentir “comme à la maison”, ou encore se restaurer grâce à la cuisine traiteur. 

Ce nouvel espace VIP, permet au club d’offrir à ses partenaires une prestation plus haut de gamme qu’auparavant. Avec deux bars (un au RDC et l’autre à l’étage) et toutes les commodités nécessaires, cet espace est un très bon outil pour valoriser les relations avec les partenaires du club. 

Ce dispositif a été imaginé par le club pour apporter un tout autre confort à ses partenaires actuels dans l’attente du nouveau stade, qui sera livré pour le début de la saison 2022/2023, mais aussi pour attirer d’autres cibles tels que les personnes n’aimant par particulièrement le foot mais voulant passer une bonne soirée dans un cadre unique et original.

Ce stade René Gaillard d’environ 11 000 places présente une large piste d’athlétisme qui nous le savons ne facilite pas du tout l’expérience du public. Avec cet espace modulaire, le club trouve une alternative. Une alternative qui représente un coût de 800.000 €

@ChamoisNiortais

La terrasse VIP en bord de terrain

Le rez-de-chaussée de 50m2@ChamoisNiortais

Le rez-de-chaussée de 50m2

L'espace est équipé de bars, de tables et d'espaces cosy@ChamoisNiortais

L’espace est équipé de bars, de tables et d’espaces cosy

A l'extérieur, il y a encore un espace pour regarder le match@ChamoisNiortais

A l’extérieur, il y a encore un espace pour regarder le match

L'ensemble du bâtiment a été habillé aux couleurs du club pour une question d'esthétisme et d'uniformité@ChamoisNiortais

L’ensemble du bâtiment a été habillé aux couleurs du club pour une question d’esthétisme et d’uniformité

Un accueil 1 heure avant le match

L’espace Bodard est uniquement réservé aux 260 entreprises partenaires des Chamois Niortais, dont les membres sont accueillis 1 heure avant le coup d’envoi de la rencontre au rez-de-chaussée de cet espace, pour une prestation d’introduction avec traiteur et boissons. 
Pendant la rencontre, les partenaires ont le choix et la liberté d’aller soit regarder le match des tribunes, soit rester au RDC pour suivre la rencontre sur les écrans ou soit monter sur la terrasse à l’étage pour profiter d’une vue panoramique sur la pelouse.
Au total, ce sont 4 télévisions et 2 écrans géants en plus de la vision panoramique sur le toit qui permettent de suivre la rencontre dans cet espace VIP.

Pendant le match, les consommations sont payantes, même si les prix sont très avantageux (à partir de 3€). Pour les entreprises qui souhaitent organiser un événement privé, un espace adjacent situé juste à côté est disponible. 

En fin de match, c’est toujours dans ce lieu que la réception se poursuit avec les prestations réalisées par le club. 

Un lieu de rencontre et de business

Les espaces partenaires, sont des lieux de rencontres entre différents acteurs, mais aussi des lieux où l’on parle business. Ainsi, grâce au club, plusieurs entreprises peuvent se connecter et imaginer des synergies entre elles.

Comme nous le partage Corentin Simon, Business developer des Chamois : “cette terrasse est devenue un véritable lieu de vie lors des matchs, où l’enjeu sportif laisse place aux échanges et à la convivialité.”

Prochaine étape, investir davantage ses partenaires dans l’amélioration de l’expérience du grand public dans le stade. Tout en valorisant leur marque auprès d’une cible de fans. Car, comme l’écrivait bien Pierre il y a quelques semaines sur Fanstriker, les partenaires ont aussi un rôle à jouer important sur ce sujet. 

Finalement, parmi le public de partenaires VIP, une grande partie ne s’intéresse pas réellement au match du jour, il recherche avant tout à passer un moment agréable, à rencontrer des gens et parler de son business. Dans cette optique, le club à tout intérêt à améliorer les conditions d’accueil de ses partenaires car comme pour toutes relations commerciales, un client qui se sent bien, reste fidèle plus longtemps (ou est moins volage). 

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant3
Non, pas vraiment intéressant0
Continuer la lecture

Nouveautés