Suis-nous
Retour sur l'expérience fan de l'un des événements de l'année : la Ryder Cup 2018 Retour sur l'expérience fan de l'un des événements de l'année : la Ryder Cup 2018

Fan expérience dans le monde

Immersion dans l’expérience fan de la Ryder Cup 2018

Retour sur nos observations en matière d’expérience fan sur l’un des événements de l’année 2018 : la Ryder Cup. Villages, boutiques, ambiance…

Publié

le

Il y a maintenant un mois, la Team Europe était sacrée championne de la Ryder Cup 2018, la plus prestigieuse des compétitions de golf au monde. L’occasion pour nous de revenir sur l’expérience fan de cet exceptionnel événement.

La Ryder Cup est le troisième événement sportif le plus diffusé au monde. Pour la première fois de l’histoire il s’est déroulé en France du 25 au 30 septembre au Golf National de Guyancourt. À cette occasion, l’organisation avait mis le paquet pour faire vivre un moment unique à ses 270 000 spectateurs.

Pour ma première contribution pour Fanstriker, j’ai choisi de vous partager ma vision de l’événement en tant que vendeur sur les boutiques de la Ryder Cup.

Des fans au rendez-vous et une belle surprise

L’Albatros a ouvert ses portes au public mardi 25 septembre avec le match des célébrités. Pour des raisons de sécurité, l’accès au site était extrêmement limité. De ce fait, l’organisation avait mis en place des navettes aux gares de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Massy-Palaiseau. Celles-ci étaient disponibles en continu. Le golf ouvrait ses portes dès 7h du matin.

Pour la première journée de la Ryder Cup, les organisateurs avaient réservé une surprise aux deux premiers fans dans la fil d’attente pour pénétrer dans le golf. Ils ont été invités à vivre une journée mémorable tels de vrais privilégiés. Ces deux chanceux ont pu rencontrer les joueurs, prendre des photos avec le trophée, suivre les conférences de presse dans le media center et assister à l’événement dans l’une des tribunes du golf. Une journée inoubliable pour ces deux personnes qui a été relayée dans cette vidéo.

Une ambiance de feu dès l’aube

À 6h30 du matin, de nombreux supporters étaient déjà au rendez-vous, chauffés à blanc. L’ambiance était digne d’un grand match de football : chants, clapping et chambrage étaient de rigueur. En témoignent ces vidéos.

Parlons de la tribune du trou n°1, d’où la seconde vidéo a été prise. Elle est la plus grande tribune jamais conçu pour la Ryder Cup: 100 mètres de haut pour 186 mètres de long et pouvant accueillir environ 6700 spectateurs. D’en haut, vous avez une magnifique vue panoramique sur le golf (voir photo). Juste derrière celle-ci se trouvait quelques food trucks et une petite boutique pour améliorer encore un peu plus l’expérience de cette Ryder Cup.

Retour sur l'un des événements de l'année: la Ryder Cup 2018Fanstriker

Vue de la tribune du trou n°1

Sur les greens (les terrains) et dans les villages, 18 écrans géants avaient été mis en place pour ne rien manquer de la compétition. De plus, une application mobile était en libre téléchargement afin d’être informé des scores et des dernières actualités. Enfin, une radio était aussi en vente dans les différentes boutiques afin d’informer les spectateurs de ce qu’il se passait en temps réel. La préoccupation du fan était au cœur de cette Ryder Cup. Et si les fans pouvaient désormais venir voir du golf au stade ?

Des boutiques dignes de l’événement

Au sein du Golf de Guyancourt, il y avait 3 boutiques ouvertes au public dès l’ouverture jusqu’à 20h30 non-stop.
D’abord la boutique du village Est (35×25 mètres) qui était équipée de 11 caisses, puis une autre derrière la tribune du trou n°1 (15×5 mètres) et enfin la plus grande, celle du village Ouest (95×40 mètres) avec notamment un DJ et 80 caisses de paiement ! Eh oui, vous ne rêvez pas, vous avez bien lu 80.
Je travaillais justement dans cette boutique. Malgré la taille de l’événement, du nombre de spectateurs attendus et de la taille du village Ouest, je pensais que c’était de trop. Tout compte fait, c’était bien calculé et bien anticipé de la part des organisateurs. Grâce aux nombreuses caisses, la chorégraphie était plutôt fluide et l’expérience de cette Ryder Cup d’autant plus satisfaisante.

Les stocks n’ont eux pas été suffisants pour répondre à la demande. En effet, dès le dimanche midi il n’y avait plus aucune casquette souvenir de la Ryder Cup disponible. Par conséquent, des spectateurs n’ont pas eu le souvenir qu’ils souhaitaient.
Les marques étaient elles nombreuses pour proposer leurs produits aux visiteurs (Nike, Adidas, Lacoste, Galvin Green, New Era, Ralph Lauren…).

Outre l’offre textile, d’autres offres étaient proposées à la vente : des bouteilles de vin (nous sommes en France après tout), des peintures et autres produits tout aussi surprenants.

De plus, il y avait un service de consignes des achats et de livraison UPS à la sortie du magasin. En effet, les spectateurs avaient l’opportunité de se faire livrer à domicile ou de livrer directement chez des amis leurs achats effectués sur place. La consigne et la livraison étaient donc bien utiles pour pouvoir assister tranquillement aux tournois sans avoir les mains encombrées et ne pas être surchargé de bagages supplémentaires pour le retour.
Etant donné la quantité de produits achetés par certains spectateurs, ces services étaient vraiment indispensables, croyez-moi.

De vrais villages d’animations

Il y avait 2 villages d’animations, un à l’est et un autre à l’ouest. Celui de l’ouest était beaucoup plus grand et plus complet.
Au sein de ces villages, les visiteurs ont pu croiser des stands comme PGA (le PGA Tour est le circuit de golf professionnel masculin) où ils avaient la possibilité de perfectionner leur swing, un stand de la ville de Paris pour obtenir les renseignements nécessaires sur les lieux à visiter dans la région, un stand Rolex exceptionnel avec des montres et bijoux somptueux, un stand Moët&Chandon avec un balcon proposant une vue panoramique, des stands de restaurations… De plus, face à la scène et aux deux écrans géants, des tables de pique-nique étaient en libre-service. Parfait pour déjeuner et se reposer les jambes. Enfin, des « déssoiffeurs » passaient entre les tables pour ravitailler les spectateurs en bière directement à leur place.

Retour sur l'un des événements de l'année: la Ryder Cup 2018Fanstriker

Village Ouest de la Ryder Cup 2018

L’effet Tiger Woods

Suite à sa magnifique victoire au Tour Championship 2018, 5 jours avant la Ryder Cup, « le Tigre » était attendu. Il venait de réaliser l’un des plus grands come-back de l’histoire du sport. De ce fait, les supporters étaient là pour l’accueillir comme il se doit. Lors de la cérémonie d’ouverture, il a été acclamé comme un roi. Tout le monde scandait son nom, Américains comme Européens. Malgré des performances en demi-teinte, il a été applaudit tout au long de la compétition. Même si le développement de l’expérience fan lors de cette Ryder Cup a été important, Tiger Woods était clairement l’une des meilleures attractions de l’événement, du moins la plus attendue.

Une spectatrice a perdu l’usage d’un œil

Cependant, le fait marquant et malheureux de cet événement est l’accident survenu pendant la compétition. Le golfeur Brooks Koepka (Team USA) a grièvement blessé une spectatrice lors d’un tir qui a terminé sa course dans la foule. En effet, la balle est arrivée dans l’oeil d’une spectatrice française de 49 ans. Un accident qui lui a fait perdre l’usage de son œil droit. Cette dernière, d’origine lyonnaise à porté plainte contre l’organisation et souhaite sensibiliser aux dangers que peut représenter ce sport pour le public.

Une revendication de cette spectatrice qui fait débat sur les réseaux sociaux. De nombreuses réactions mettant en avant le fait que cette personne a souhaité être au plus prêt de l’action, ce qui a ensuite été un élément essentiel de sa grave blessure.

Pour beaucoup, cette Ryder Cup 2018 organisée en France aura été la preuve qu’un sport autre que le football ou le basketball peut réunir les foules dans notre pays.
L’organisation impressionnante de cet événement et sa boutique Ouest avec ses 80 caisses restent pour moi un souvenir fort. L’événement a été clairement pensé pour le fan, avec pour exemple
 la possibilité de se faire livrer ses achats à domicile.
Pour moi qui n’est pas un fin connaisseur de golf (ceci était ma première compétition dans ce sport), j’ai été agréablement surpris de l’ambiance, favorisé en partie par l’importante tribune du trou n°1.

Sportif et fan de sport, l'ambiance dans les stades m'a toujours passionné. Voir comment un bon match peut devenir une expérience inoubliable grâce à l'ambiance et à l'expérience vécue dans les gradins me donne des frissons. C'est pour vous partager ces émotions que je vous écris.

Fan expérience dans le monde

Qui suivre en 2019 pour réaliser une veille de l’expérience fan

En 2019, les acteurs seront de plus en plus nombreux à s’exprimer sur le sujet de l’expérience fan. Voici nos inspirations actuelles.

Publié

le

Les comptes à suivre sur l'expérience fan

La thématique de l’expérience des fans dans les événements sportifs est de plus en plus évoquée. Certains acteurs se signalent sur les réseaux sociaux à travers la qualité de leur contenu sur ce sujet. Alors qui sont les personnes à suivre pour se tenir informer des nouveautés et des bonnes pratiques ?

 

Petit cadeau en ce début d’année 2019, nous vous partageons une liste de nos inspirations les plus fortes sur la thématique de l’expérience spectateur.
Chaque année, de nombreux étudiants du sport ou des professionnels du secteur nous demandent qui sont les personnes à suivre pour se tenir au courant des dernières innovations ou initiatives en matière d’expérience fan.

Voici donc une liste non exhaustive des personnes qui s’expriment régulièrement sur l’expérience des fans dans le sport. Des “influenceurs” qui représentent pour nous des sources d’inspirations que nous suivons très régulièrement.

Les personnes à suivre sur les réseaux sociaux sur l’expérience fan

Nous l’observons, depuis que nous existons (début 2017), sur les réseaux sociaux, de plus en plus de personnes s’expriment sur le sujet de l’expérience des spectateurs dans le monde du sport. Certains acteurs savent se démarquer à travers la qualité de leur contenu ou par leur approche. Voici ceux que nous suivons avec attention et avec qui nous interagissons, en France ou à l’étranger.

Les comptes de personnalités à suivre selon Fanstriker

Les comptes de personnalités à suivre selon Fanstriker

  • Blair Hughes sur Twitter
    Blair est selon nous l’une des plus grandes sources d’inspirations concernant l’expérience fan et l’engagement des fans. Australien, Blair Hughes partage de très bonnes inspirations sur Twitter et sur son site web avec notamment une news mensuelle en ligne : the monthly fan engagement journal, FANS HQ.
  • Mark Bradley & The Fan Experience Company sur Twitter
    Il est le fondateur de Fan Experience Company, un site anglais qui traite de l’expérience des fans outre manche. Ses analyses sont pointues et son regard est toujours judicieux. 
    Via son site internet, Mark partage souvent des articles intéressants sur la situation en UK.
  • Antony Thiodet sur LinkedIn
    Antony est un habitué de la scène française du sport business, ex-directeur exécutif du club de basketball de l’ASVEL, il a lancé en 2017 sa société Time For Biz dans le but d’accompagner les clubs dans le changement. Il partage régulièrement du story telling autour de son travail avec les clubs.
    Nous avions eu l’occasion de lui consacrer une interview complète il y a quelques mois. 
  • Bas Schnater sur Twitter et LinkedIn
    Bas est dans la région d’Amsterdam aux Pays-Bas. Il est en charge des missions CRM et Digital dans le club de football d’AZ Alkmaar. Il est également speaker sur la thématique du fan engagement. 
    Très actif sur les réseaux sociaux, il partage de nombreux contenus issus de ses actions ou des relais de son réseau. 
  • Nicolas Bourreau sur Twitter et LinkedIn
    Consultant en marketing et communication dans la région Lyonnaise, Nicolas démontre un réel intérêt sur l’expérientiel à travers ses publications très souvent pertinentes sur des situations aux États-Unis ou sur le territoire français. Un très bon storyteller. 
  • Rachel Jung sur LinkedIn et Twitter
    Ancienne community manager du club de rugby du Biarritz Olympique, Rachel travaille aujourd’hui chez les Girondins de Bordeaux. Régulièrement, elle nous partage ses retours d’expériences à l’écrit et en image via des articles sur LinkedIn. 
  • Jonas Djian sur LinkedIn
    Travaillant pour le stade de France et la startup ArtDesignPainting, Jonas est un passionné des stades. Il a d’ailleurs rassemblé une grande quantité de professionnels du sport business international dans une conversation sur le réseau social Whatsapp dont nous faisons partie. Des échanges entres les différents stadium managers des clubs et autres acteurs aux 4 coins du monde permettent d’obtenir un benchmark rapide des actions entreprises par chacun.

D’autres acteurs s’expriment sur la thématique de l’expérience fan, nous pensons à Boris Helleu dans la région de Caen, à Danny Lee en Angleterre, Julien Barthélémy à Lyon et aux Etats-Unis, Gregory Trottet en Rhône Alpes,  Pierre Lebot à Paris, Olivier Maillard à Lille, Clément Barouillet à Londres,  ou encore Fabrice Bouthier et Jérémie Sibert en Ile de France.

Les médias traditionnels qui traitent (entre autres) de l’expérience fan

En parallèles des personnalité, les médias sportifs dit traditionnels partagent régulièrement des contenus en lien avec l’expérience des fans. Bien qu’ils ne soient pas spécialisés sur ce sujet, ils relayent des originalités des clubs, des expériences ‘Money can’t buy’, des actions sponsoring ou encore des interviews.  
Voici les médias traditionnels que nous vous conseillons :

  • PK Foot
    Média qui traite essentiellement du football, PK Foot partage régulièrement des actions réalisées par les clubs ou des originalités issues directement des fans eux-mêmes.
  • Ecofoot
    Média spécialiste du football business, Ecofoot apporte cette vision économique au monde du footballe. Anthony Alyce son fondateur s’entretient directement avec les clubs et les acteurs du monde professionnel. Des échanges qui offrent des analyses et des entretiens souvent pertinents et toujours intéressants parfois en lien avec l’expérience spectateur.
  • Le Sport Business
    Mathieu Poplimont qui gère ce média réalise différents contenus et immersions auprès des acteurs de l’environnement sportif. Des interviews de marques, de médias, de clubs qui traitent parfois de la fan expérience. Matthieu s’essaye depuis peu a d’autres formats plus originaux : podcast, videos, etc.
  • Sportbuzzbusiness
    Média généraliste du marketing du sport, Sportbuzzbusiness partage des actions de sponsoring ponctuelles réalisées par les marques dans la thématique Game day – fan expérience.
  • Sport-digital.fr
    Thibault qui gère ce média dispose d’un onglet spécifique fan expérience dans lequel nous pouvons retrouver des informations locales, nationales ou internationales.
  • Champions du Digital
    Vanessa, la fondatrice et gestionnaire de ce blog traite de cette thématique à travers des partages de contenus sur ses différents réseaux sociaux. Elle réalise également des immersions et interviews avec des clubs ou des structures issues du tissu sportif français.

Les autres médias nationaux généralistes comme L’équipe, Football Stories sur Facebook ou Front Office Sport pour les US, traitent également ponctuellement de cette thématique et représentent donc des sources potentielles.

Les acteurs professionnels avec une fibre fan expérience

Les comptes sociaux des clubs sont évidemment des bonnes sources, ainsi que les comptes des responsables dans ces clubs qui partagent régulièrement des contenus en insights.
Des acteurs professionnels se sont spécialisés dans le fan engagement ou l’expérience fan. Voici quelques acteurs que nous suivons : 

  • ESSMA 
  • Fan insights.co
  • SIS
  • FanXperience

Les réseaux sociaux sont de vrais sources d’inspirations pour suivre les actualités sur les actions des clubs et organisations sportives. Sur Twitter particulièrement, il existe un outil spécifique pour assurer une veille : tweetdeck. Un outil très simple qui permet en quelques minutes d’observer toutes les discussions sur un thématique précise. 
En suivant Fanstriker ici ou encore sur les réseaux sociaux, nous vous offrons la possibilité de bénéficiez des contenus de l’ensemble des acteurs précédemment cités sous un même espace.

Vous suivez des acteurs en particulier sur cette thématique ? N’hésitez pas à nous les soumettre via les réseaux sociaux en commentaire.

Continuer la lecture

Nouveautés