fbpx
Suis-nous
Retour sur l'expérience fan de l'un des événements de l'année : la Ryder Cup 2018 Retour sur l'expérience fan de l'un des événements de l'année : la Ryder Cup 2018

Fan expérience dans le monde

Immersion dans l’expérience fan de la Ryder Cup 2018

Retour sur nos observations en matière d’expérience fan sur l’un des événements de l’année 2018 : la Ryder Cup. Villages, boutiques, ambiance…

Publié

le

Il y a maintenant un mois, la Team Europe était sacrée championne de la Ryder Cup 2018, la plus prestigieuse des compétitions de golf au monde. L’occasion pour nous de revenir sur l’expérience fan de cet exceptionnel événement.

La Ryder Cup est le troisième événement sportif le plus diffusé au monde. Pour la première fois de l’histoire il s’est déroulé en France du 25 au 30 septembre au Golf National de Guyancourt. À cette occasion, l’organisation avait mis le paquet pour faire vivre un moment unique à ses 270 000 spectateurs.

Pour ma première contribution pour Fanstriker, j’ai choisi de vous partager ma vision de l’événement en tant que vendeur sur les boutiques de la Ryder Cup.

Des fans au rendez-vous et une belle surprise

L’Albatros a ouvert ses portes au public mardi 25 septembre avec le match des célébrités. Pour des raisons de sécurité, l’accès au site était extrêmement limité. De ce fait, l’organisation avait mis en place des navettes aux gares de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Massy-Palaiseau. Celles-ci étaient disponibles en continu. Le golf ouvrait ses portes dès 7h du matin.

Pour la première journée de la Ryder Cup, les organisateurs avaient réservé une surprise aux deux premiers fans dans la fil d’attente pour pénétrer dans le golf. Ils ont été invités à vivre une journée mémorable tels de vrais privilégiés. Ces deux chanceux ont pu rencontrer les joueurs, prendre des photos avec le trophée, suivre les conférences de presse dans le media center et assister à l’événement dans l’une des tribunes du golf. Une journée inoubliable pour ces deux personnes qui a été relayée dans cette vidéo.

Une ambiance de feu dès l’aube

À 6h30 du matin, de nombreux supporters étaient déjà au rendez-vous, chauffés à blanc. L’ambiance était digne d’un grand match de football : chants, clapping et chambrage étaient de rigueur. En témoignent ces vidéos.

Parlons de la tribune du trou n°1, d’où la seconde vidéo a été prise. Elle est la plus grande tribune jamais conçu pour la Ryder Cup: 100 mètres de haut pour 186 mètres de long et pouvant accueillir environ 6700 spectateurs. D’en haut, vous avez une magnifique vue panoramique sur le golf (voir photo). Juste derrière celle-ci se trouvait quelques food trucks et une petite boutique pour améliorer encore un peu plus l’expérience de cette Ryder Cup.

Retour sur l'un des événements de l'année: la Ryder Cup 2018Fanstriker

Vue de la tribune du trou n°1

Sur les greens (les terrains) et dans les villages, 18 écrans géants avaient été mis en place pour ne rien manquer de la compétition. De plus, une application mobile était en libre téléchargement afin d’être informé des scores et des dernières actualités. Enfin, une radio était aussi en vente dans les différentes boutiques afin d’informer les spectateurs de ce qu’il se passait en temps réel. La préoccupation du fan était au cœur de cette Ryder Cup. Et si les fans pouvaient désormais venir voir du golf au stade ?

Des boutiques dignes de l’événement

Au sein du Golf de Guyancourt, il y avait 3 boutiques ouvertes au public dès l’ouverture jusqu’à 20h30 non-stop.
D’abord la boutique du village Est (35×25 mètres) qui était équipée de 11 caisses, puis une autre derrière la tribune du trou n°1 (15×5 mètres) et enfin la plus grande, celle du village Ouest (95×40 mètres) avec notamment un DJ et 80 caisses de paiement ! Eh oui, vous ne rêvez pas, vous avez bien lu 80.
Je travaillais justement dans cette boutique. Malgré la taille de l’événement, du nombre de spectateurs attendus et de la taille du village Ouest, je pensais que c’était de trop. Tout compte fait, c’était bien calculé et bien anticipé de la part des organisateurs. Grâce aux nombreuses caisses, la chorégraphie était plutôt fluide et l’expérience de cette Ryder Cup d’autant plus satisfaisante.

Les stocks n’ont eux pas été suffisants pour répondre à la demande. En effet, dès le dimanche midi il n’y avait plus aucune casquette souvenir de la Ryder Cup disponible. Par conséquent, des spectateurs n’ont pas eu le souvenir qu’ils souhaitaient.
Les marques étaient elles nombreuses pour proposer leurs produits aux visiteurs (Nike, Adidas, Lacoste, Galvin Green, New Era, Ralph Lauren…).

Outre l’offre textile, d’autres offres étaient proposées à la vente : des bouteilles de vin (nous sommes en France après tout), des peintures et autres produits tout aussi surprenants.

De plus, il y avait un service de consignes des achats et de livraison UPS à la sortie du magasin. En effet, les spectateurs avaient l’opportunité de se faire livrer à domicile ou de livrer directement chez des amis leurs achats effectués sur place. La consigne et la livraison étaient donc bien utiles pour pouvoir assister tranquillement aux tournois sans avoir les mains encombrées et ne pas être surchargé de bagages supplémentaires pour le retour.
Etant donné la quantité de produits achetés par certains spectateurs, ces services étaient vraiment indispensables, croyez-moi.

De vrais villages d’animations

Il y avait 2 villages d’animations, un à l’est et un autre à l’ouest. Celui de l’ouest était beaucoup plus grand et plus complet.
Au sein de ces villages, les visiteurs ont pu croiser des stands comme PGA (le PGA Tour est le circuit de golf professionnel masculin) où ils avaient la possibilité de perfectionner leur swing, un stand de la ville de Paris pour obtenir les renseignements nécessaires sur les lieux à visiter dans la région, un stand Rolex exceptionnel avec des montres et bijoux somptueux, un stand Moët&Chandon avec un balcon proposant une vue panoramique, des stands de restaurations… De plus, face à la scène et aux deux écrans géants, des tables de pique-nique étaient en libre-service. Parfait pour déjeuner et se reposer les jambes. Enfin, des « déssoiffeurs » passaient entre les tables pour ravitailler les spectateurs en bière directement à leur place.

Retour sur l'un des événements de l'année: la Ryder Cup 2018Fanstriker

Village Ouest de la Ryder Cup 2018

L’effet Tiger Woods

Suite à sa magnifique victoire au Tour Championship 2018, 5 jours avant la Ryder Cup, « le Tigre » était attendu. Il venait de réaliser l’un des plus grands come-back de l’histoire du sport. De ce fait, les supporters étaient là pour l’accueillir comme il se doit. Lors de la cérémonie d’ouverture, il a été acclamé comme un roi. Tout le monde scandait son nom, Américains comme Européens. Malgré des performances en demi-teinte, il a été applaudit tout au long de la compétition. Même si le développement de l’expérience fan lors de cette Ryder Cup a été important, Tiger Woods était clairement l’une des meilleures attractions de l’événement, du moins la plus attendue.

Une spectatrice a perdu l’usage d’un œil

Cependant, le fait marquant et malheureux de cet événement est l’accident survenu pendant la compétition. Le golfeur Brooks Koepka (Team USA) a grièvement blessé une spectatrice lors d’un tir qui a terminé sa course dans la foule. En effet, la balle est arrivée dans l’oeil d’une spectatrice française de 49 ans. Un accident qui lui a fait perdre l’usage de son œil droit. Cette dernière, d’origine lyonnaise à porté plainte contre l’organisation et souhaite sensibiliser aux dangers que peut représenter ce sport pour le public.

Une revendication de cette spectatrice qui fait débat sur les réseaux sociaux. De nombreuses réactions mettant en avant le fait que cette personne a souhaité être au plus prêt de l’action, ce qui a ensuite été un élément essentiel de sa grave blessure.

Pour beaucoup, cette Ryder Cup 2018 organisée en France aura été la preuve qu’un sport autre que le football ou le basketball peut réunir les foules dans notre pays.
L’organisation impressionnante de cet événement et sa boutique Ouest avec ses 80 caisses restent pour moi un souvenir fort. L’événement a été clairement pensé pour le fan, avec pour exemple
 la possibilité de se faire livrer ses achats à domicile.
Pour moi qui n’est pas un fin connaisseur de golf (ceci était ma première compétition dans ce sport), j’ai été agréablement surpris de l’ambiance, favorisé en partie par l’importante tribune du trou n°1.

Was this post helpful?

Sportif et fan de sport, l'ambiance dans les stades m'a toujours passionné. Voir comment un bon match peut devenir une expérience inoubliable grâce à l'ambiance et à l'expérience vécue dans les gradins me donne des frissons. C'est pour vous partager ces émotions que je vous écris.

Fan expérience dans le monde

2010 – 2019 : dix années qui ont révolutionné la fan expérience

Smartphones, VR, big data, relation avec les fans. Retour sur 10 années qui ont révolutionné la fan expérience dans le sport.

Publié

le

2010 – 2019 : dix années qui ont révolutionné la fan expérience

Alors que l’on entre dans une nouvelle décennie qui s’annonce prometteuse pour la fan expérience, rappelons nous que les années 2010 l’ont révolutionnée.

En 10 ans, on a observé une prise de conscience massive sur l’importance de l’expérience fan. Les nouvelles technologies ont permises aux acteurs de l’industrie de l’entertainment sportif de mettre en place des dispositifs qui ont augmenté le niveau de confort et de divertissement des supporters. Revenons ensemble sur les innovations et activations qui ont marqué la décennie 2010.

Des innovations auxquelles on ne pense même plus tellement elles sont devenues des “basiques”

Les années 2010 ont été marquées par de grands bouleversements technologiques qui se sont installés dans nos habitudes de consommation et de vie très rapidement. Après la révolution d’internet dans les années 2000, l’essor de l’utilisation des smartphones (de 295 millions de smartphones vendus dans le monde en 2010 à 1,5 milliards en 2018 selon Statista) a entraîné le foisonnement d’applications pour faciliter la venue au stade des spectateurs et organiser leur divertissement. Ces dernières sont maintenant monnaie courante.

Les enceintes sportives sont devenues connectées pour créer plus d’interactions mais surtout proposer aux fans plus de divertissement et plus de confort. Un simple smartphone peut maintenant vous donner accès au stade, vous permettre de payer dans les boutiques du stade, vous offrir des angles de vues et de ralentis et de vous faire livrer votre commande à votre place en tribune (avec par exemple Digifood). 

Avec l’avènement des réseaux sociaux, la stratégie d’engagement avec les supporters a été repensée. Tout d’abord les supporters ont accès à beaucoup plus de contenus sur les clubs, les événements et les sportifs, grâce aux réseaux sociaux. C’est une manière pour les différents acteurs de l’industrie du sport de créer un lien plus fort avec les fans. Ils peuvent aussi accéder à du contenu exclusif à l’instar des supporters de l’OL qui ont rejoint la Social Room mise en place par l’OL dans le cadre de son partenariat avec Hyundai. Pour le club, c’est aussi une manière de faire rayonner l’événement et les sponsors plus largement que l’enceinte même du stade.

Les franchises américaines l’ont bien compris et adaptent maintenant leur expérience pour lui donner une dimension social media. La popularisation des social walls est la conséquence directe de cette volonté. Grâce aux social walls les spectateurs peuvent diffuser leurs messages de soutien ou faire passer des messages personnels dans un espace dédié aux fans. 

Le NBA Social media wall

Le NBA Social media wall

L’innovation technologique et l’intérêt croissant pour l’amélioration de l’expérience fan a suscité un changement profond dans la manière dont les enceintes sont pensées. Les nouvelles arenas connectées sont pensées pour fournir aux spectateurs un niveau de confort et de divertissement augmenté afin qu’ils passent plus de temps sur le lieu du spectacle et notamment les espaces de consommation. Exemple au AT&T Center de San Antonio, qui propose maintenant aux fans de trouver tout type d’animations low et high tech dans les couloirs du stade, à l’image du photobooth “Pose with the Pros”.

Ces innovations dont nous apercevions tout juste les opportunités qu’elles représentaient il y a 10 ans sont désormais ancrées dans les habitudes des spectateurs. Les écrans digitaux, les animations technologiques et autres photobooth sont des basiques d’une expérience dans de nombreuses enceintes.  

Un spectacle prolongé, personnalisé et toujours plus impressionnant grâce au progrès technologique

Ces dix dernières années, le progrès technologique est omniprésent dans la transformation de la fan expérience. Les animations en AR/VR/MR connaissent actuellement un large essor. Elles offrent au spectacle une nouvelle dimension que ce soit pour les fans présents dans le stade ou pour les fans qui suivent l’événement de leur canapé via leur télévision. Parmi les utilisations de la mixed reality les plus impressionnantes, on retrouve le show proposé au M&T Bank Stadium à Baltimore lors de la rencontre entre les Ravens et les Jets en décembre 2019.

Le mapping sur le parquet des Cavaliers de Cleveland constitue un autre exemple d’utilisation des technologies d’affichages pour proposer un show toujours plus surprenant aux fans.

Enfin, l’utilisation de la data a ouvert de nouvelles portes pour les organisateurs d’événements sportifs. Collecter la data des spectateurs permet de mieux connaître son public de manière agrégée et individuelle. Ainsi, l’expérience fan peut désormais être améliorée pour mieux répondre aux attentes de l’ensemble des visiteurs.
La grande révolution est la personnalisation ! Avec la bonne exploitation de cette data, l’expérience peut maintenant être personnalisée pour améliorer la relation que chaque fan entretient avec ses événements sportifs préférés.

Si le progrès technologique a été un moteur de l’amélioration de la fan expérience, les animations low tech sont toujours aussi populaires et nécessaires

Les clubs n’ont pas toujours besoin de mettre en place des animations high tech pour renforcer leurs liens avec les fans. Parfois, les animations les plus simples ont été celles qui nous ont le plus touchées à l’image des opérations suivantes. Certaines ne nécessitent que très peu de moyens, du temps des différents acteurs ou encore juste de bonnes idées. 

En 2018, Zlatan Ibrahimovic alors joueur des Los Angeles Galaxy en MLS appelle les abonnés pour les remercier d’avoir renouvelé leur abonnement. Autant dire que lorsque Zlatan vous appelle au téléphone vous vous en souvenez pendant longtemps puis vous partagez l’histoire largement autour de vous. Simple et efficace. 

Les Kings de LA ont aménagé un engin technique pour embarquer des fans sur la patinoire à bord de la surfaceuse, pendant les temps morts.

Des YouTubeurs/freestylers londoniens ont mis au défi les passant de réaliser un saut aussi haut que Cristiano Ronaldo lorsqu’il s’élève pour faire une tête. Une animation qui pourrait avoir sa place dans un stade, au Juventus Stadium par exemple.

Lorsqu’un fan sollicite Erminig, la mascotte du Stade Rennais, l’occasion est trop belle pour ne pas en profiter et jouer le jeu des réseaux sociaux. C’est ce qu’a très bien fait la mascotte et rédigeant un justificatif d’absence pour un jeune fan pour pouvoir assister au match des rennais.

Si la décennie 2010 a été pleine de grands bouleversements qui ont permis une très large amélioration de l’expérience fan, la décennie 2020 s’annonce aussi très chargée. Pour la fan expérience, l’accélération du progrès technologique sera une opportunité d’augmenter la satisfaction des fans et de faire face aux challenges liés à la durabilité. Même si les activations les plus simples auront plus que jamais leur place dans les enceintes de sport et de spectacle. 

Was this post helpful?

Continuer la lecture

Nouveautés