Suis-nous
Retour sur l'expérience fan de l'un des événements de l'année : la Ryder Cup 2018 Retour sur l'expérience fan de l'un des événements de l'année : la Ryder Cup 2018

Fan expérience dans le monde

Immersion dans l’expérience fan de la Ryder Cup 2018

Retour sur nos observations en matière d’expérience fan sur l’un des événements de l’année 2018 : la Ryder Cup. Villages, boutiques, ambiance…

Publié

le

Il y a maintenant un mois, la Team Europe était sacrée championne de la Ryder Cup 2018, la plus prestigieuse des compétitions de golf au monde. L’occasion pour nous de revenir sur l’expérience fan de cet exceptionnel événement.

La Ryder Cup est le troisième événement sportif le plus diffusé au monde. Pour la première fois de l’histoire il s’est déroulé en France du 25 au 30 septembre au Golf National de Guyancourt. À cette occasion, l’organisation avait mis le paquet pour faire vivre un moment unique à ses 270 000 spectateurs.

Pour ma première contribution pour Fanstriker, j’ai choisi de vous partager ma vision de l’événement en tant que vendeur sur les boutiques de la Ryder Cup.

Des fans au rendez-vous et une belle surprise

L’Albatros a ouvert ses portes au public mardi 25 septembre avec le match des célébrités. Pour des raisons de sécurité, l’accès au site était extrêmement limité. De ce fait, l’organisation avait mis en place des navettes aux gares de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Massy-Palaiseau. Celles-ci étaient disponibles en continu. Le golf ouvrait ses portes dès 7h du matin.

Pour la première journée de la Ryder Cup, les organisateurs avaient réservé une surprise aux deux premiers fans dans la fil d’attente pour pénétrer dans le golf. Ils ont été invités à vivre une journée mémorable tels de vrais privilégiés. Ces deux chanceux ont pu rencontrer les joueurs, prendre des photos avec le trophée, suivre les conférences de presse dans le media center et assister à l’événement dans l’une des tribunes du golf. Une journée inoubliable pour ces deux personnes qui a été relayée dans cette vidéo.

Une ambiance de feu dès l’aube

À 6h30 du matin, de nombreux supporters étaient déjà au rendez-vous, chauffés à blanc. L’ambiance était digne d’un grand match de football : chants, clapping et chambrage étaient de rigueur. En témoignent ces vidéos.

Parlons de la tribune du trou n°1, d’où la seconde vidéo a été prise. Elle est la plus grande tribune jamais conçu pour la Ryder Cup: 100 mètres de haut pour 186 mètres de long et pouvant accueillir environ 6700 spectateurs. D’en haut, vous avez une magnifique vue panoramique sur le golf (voir photo). Juste derrière celle-ci se trouvait quelques food trucks et une petite boutique pour améliorer encore un peu plus l’expérience de cette Ryder Cup.

Retour sur l'un des événements de l'année: la Ryder Cup 2018Fanstriker

Vue de la tribune du trou n°1

Sur les greens (les terrains) et dans les villages, 18 écrans géants avaient été mis en place pour ne rien manquer de la compétition. De plus, une application mobile était en libre téléchargement afin d’être informé des scores et des dernières actualités. Enfin, une radio était aussi en vente dans les différentes boutiques afin d’informer les spectateurs de ce qu’il se passait en temps réel. La préoccupation du fan était au cœur de cette Ryder Cup. Et si les fans pouvaient désormais venir voir du golf au stade ?

Des boutiques dignes de l’événement

Au sein du Golf de Guyancourt, il y avait 3 boutiques ouvertes au public dès l’ouverture jusqu’à 20h30 non-stop.
D’abord la boutique du village Est (35×25 mètres) qui était équipée de 11 caisses, puis une autre derrière la tribune du trou n°1 (15×5 mètres) et enfin la plus grande, celle du village Ouest (95×40 mètres) avec notamment un DJ et 80 caisses de paiement ! Eh oui, vous ne rêvez pas, vous avez bien lu 80.
Je travaillais justement dans cette boutique. Malgré la taille de l’événement, du nombre de spectateurs attendus et de la taille du village Ouest, je pensais que c’était de trop. Tout compte fait, c’était bien calculé et bien anticipé de la part des organisateurs. Grâce aux nombreuses caisses, la chorégraphie était plutôt fluide et l’expérience de cette Ryder Cup d’autant plus satisfaisante.

Les stocks n’ont eux pas été suffisants pour répondre à la demande. En effet, dès le dimanche midi il n’y avait plus aucune casquette souvenir de la Ryder Cup disponible. Par conséquent, des spectateurs n’ont pas eu le souvenir qu’ils souhaitaient.
Les marques étaient elles nombreuses pour proposer leurs produits aux visiteurs (Nike, Adidas, Lacoste, Galvin Green, New Era, Ralph Lauren…).

Outre l’offre textile, d’autres offres étaient proposées à la vente : des bouteilles de vin (nous sommes en France après tout), des peintures et autres produits tout aussi surprenants.

De plus, il y avait un service de consignes des achats et de livraison UPS à la sortie du magasin. En effet, les spectateurs avaient l’opportunité de se faire livrer à domicile ou de livrer directement chez des amis leurs achats effectués sur place. La consigne et la livraison étaient donc bien utiles pour pouvoir assister tranquillement aux tournois sans avoir les mains encombrées et ne pas être surchargé de bagages supplémentaires pour le retour.
Etant donné la quantité de produits achetés par certains spectateurs, ces services étaient vraiment indispensables, croyez-moi.

De vrais villages d’animations

Il y avait 2 villages d’animations, un à l’est et un autre à l’ouest. Celui de l’ouest était beaucoup plus grand et plus complet.
Au sein de ces villages, les visiteurs ont pu croiser des stands comme PGA (le PGA Tour est le circuit de golf professionnel masculin) où ils avaient la possibilité de perfectionner leur swing, un stand de la ville de Paris pour obtenir les renseignements nécessaires sur les lieux à visiter dans la région, un stand Rolex exceptionnel avec des montres et bijoux somptueux, un stand Moët&Chandon avec un balcon proposant une vue panoramique, des stands de restaurations… De plus, face à la scène et aux deux écrans géants, des tables de pique-nique étaient en libre-service. Parfait pour déjeuner et se reposer les jambes. Enfin, des « déssoiffeurs » passaient entre les tables pour ravitailler les spectateurs en bière directement à leur place.

Retour sur l'un des événements de l'année: la Ryder Cup 2018Fanstriker

Village Ouest de la Ryder Cup 2018

L’effet Tiger Woods

Suite à sa magnifique victoire au Tour Championship 2018, 5 jours avant la Ryder Cup, « le Tigre » était attendu. Il venait de réaliser l’un des plus grands come-back de l’histoire du sport. De ce fait, les supporters étaient là pour l’accueillir comme il se doit. Lors de la cérémonie d’ouverture, il a été acclamé comme un roi. Tout le monde scandait son nom, Américains comme Européens. Malgré des performances en demi-teinte, il a été applaudit tout au long de la compétition. Même si le développement de l’expérience fan lors de cette Ryder Cup a été important, Tiger Woods était clairement l’une des meilleures attractions de l’événement, du moins la plus attendue.

Une spectatrice a perdu l’usage d’un œil

Cependant, le fait marquant et malheureux de cet événement est l’accident survenu pendant la compétition. Le golfeur Brooks Koepka (Team USA) a grièvement blessé une spectatrice lors d’un tir qui a terminé sa course dans la foule. En effet, la balle est arrivée dans l’oeil d’une spectatrice française de 49 ans. Un accident qui lui a fait perdre l’usage de son œil droit. Cette dernière, d’origine lyonnaise à porté plainte contre l’organisation et souhaite sensibiliser aux dangers que peut représenter ce sport pour le public.

Une revendication de cette spectatrice qui fait débat sur les réseaux sociaux. De nombreuses réactions mettant en avant le fait que cette personne a souhaité être au plus prêt de l’action, ce qui a ensuite été un élément essentiel de sa grave blessure.

Pour beaucoup, cette Ryder Cup 2018 organisée en France aura été la preuve qu’un sport autre que le football ou le basketball peut réunir les foules dans notre pays.
L’organisation impressionnante de cet événement et sa boutique Ouest avec ses 80 caisses restent pour moi un souvenir fort. L’événement a été clairement pensé pour le fan, avec pour exemple
 la possibilité de se faire livrer ses achats à domicile.
Pour moi qui n’est pas un fin connaisseur de golf (ceci était ma première compétition dans ce sport), j’ai été agréablement surpris de l’ambiance, favorisé en partie par l’importante tribune du trou n°1.

Sportif et fan de sport, l'ambiance dans les stades m'a toujours passionné. Voir comment un bon match peut devenir une expérience inoubliable grâce à l'ambiance et à l'expérience vécue dans les gradins me donne des frissons. C'est pour vous partager ces émotions que je vous écris.

Fan expérience dans le monde

Changer de maillot, une stratégie assumée ?

Ce club de NRL propose chaque année des maillots de couleur complètement différente à ses fans, et cette stratégie marche ! Découvrez pourquoi…

Publié

le

Sortie du nouveau maillot des Warriors

Les Warriors, équipe néo-zélandaise de NRL, viennent de sortir leur nouveau maillot pour la saison 2019. Habitués à l’univers Rouge et Noir de ces guerriers, changement de décor total pour un maillot blanc à rayures bleues, vertes et rouges ! Mais apparemment, il n’y a que nous que cela surprend…

 

Ce club de Rugby à 13 (Rugby League dans l’hémishpère sud) dont nous sommes maintenant habitués, est à la pointe de l’innovation en matière de fan expérience. Les Warriors proposaient il y a peu aux fans de payer le prix qu’ils souhaitaient pour aller au stade !

Campagne de lancement du maillot 2019 des Warriors@warriorsnz

Campagne de lancement du maillot 2019 des Warriors

Cette semaine, c’est la sortie d’un nouveau maillot qui fait le buzz, complètement rétro et très différent de l’édition 2018. Mais lorsque l’on regarde l’historique de ce club, on comprend mieux pourquoi les fans sont habitués au changement.

En 25 ans d’histoire, depuis la création du club, plus de 45 maillots différents ont été produits par le club. Un fans s’est même amusé à collectionner tous les maillots de son équipe préférée : un joyeux carnaval de couleurs !

Echantillon de la collection de maillots des Warriors d'Auckland@fanstriker

Echantillon de la collection de maillots des Warriors d’Auckland

 

A 100€ le prix du nouveau maillot, ce fan qui en possède 45 a donc dépensé 4 500€ seulement en achat de maillots … Qui dit mieux ?

Une stratégie qui paye

Le club casse donc tous les codes du management de marque, et de l’identité graphique aux couleurs historiques que les fans devraient pouvoir s’approprier. Les seuls points communs à ces maillots sont le logo du club et le sponsor titre Vodafone.

Mais la stratégie de sortie de nouveaux maillots est tout à fait assumée par le club, et permet aux Warriors de booster chaque année les ventes textiles et merchandising, surfant sur l’effet de nouveauté. Les fans s’arrachent chaque nouveau maillot.

Les Warriors vendraient en effet chaque année des chiffres assez démentiels de maillots à leurs fans. En 2011, année de la coupe du monde de Rugby en Nouvelle-Zélande, les Warriors ont vendu plus de maillots que les All Blacks, équipe nationale de rugby à XV pourtant sacrée championne du monde à domicile.

Maillot des All Blacks de 1991@GettyImages

Maillot des All Blacks de 1991

La même semaine que les Warriors, les All Blacks ont d’ailleurs également sorti un nouveau maillot pour 2019. Avec une touche rétro, le nouveau maillot All Blacks fait réapparaître le col blanc. Subtile nouveauté, finalement pas forcément suffisante pour déclencher l’envie d’achat du fan. Personnellement, je me contenterai de mon maillot 2018 !

Le maillot des All Blacks est donc resté plutôt similaire au cours de l’histoire, depuis la toute première apparition de la fougère blanche sur fond noir que l’on avait pu admirer au musée du rugby en Nouvelle-Zélande. Un changement qui n’a pas incité les fans à actualiser leur achat chaque saison tant le modèle reste très (trop ?) proche.

Un maillot renversant

Chaque saison, une grande partie des équipes sportives propose 2 voire 3 maillots selon leur usage (domicile, extérieur, third). C’est une règle dans beaucoup de sports mais également une opportunité marketing pour ces organisations qui se donnent le droit de vendre plus de maillots en créant davantage d’offre pour leurs fans selon les goûts et les couleurs.

 

De notre côté de l’Atlantique, le club de Newtown AFC prend le contrepied absolu de la stratégie « lucrative » des Warriors en proposant un maillot réversible qui offre aux fans pour seulement 40€ à la fois le maillot domicile et extérieur ! Ingénieux et parfait pour le fan, à voir si le club arrive à booster ses ventes de maillot avec ce produit qu’on adore !

Le revers du maillot et de ses couleurs

Le seul inconvénient à la stratégie adoptée par le club néo-zélandais, pourrait être le manque d’unité en tribune avec ces 45 maillots de couleurs différentes. Il n’est pas rare dans les tribunes de voir les couleurs officielles de l’équipe noyées dans le flux de personnes vêtues d’un maillot d’une saison précédente. Dans les tribunes du Parc des Princes à Paris, le jaune (maillot 17/18) se mélange au noir (maillot 18/19 third) et aux traditionnelles couleurs du club : le bleu, le blanc et le rouge.

Nous nous rappelons bien lors du match de la France face à l’Australie pendant la Coupe du Monde 2018, de l’important flux de maillots jaunes des supporters australiens. Les fans français étaient eux vêtus de blanc ou de bleu. Face aux 7 000 Australiens, le patchwork français n’a pas vraiment aidé les fans à créer un bloc uni.

Maillots France Australie Coupe du Monde 2018@baroud4sports

Tribunes pour le match France Australie de la Coupe du Monde 2018

La preuve en image avec ces photos des tribunes partagées par Olivier, ce fan ‘Baroudeur du sport’ dont nous avions fait l’interview avant sa grande aventure en Russie pendant l’été.

Ce n’est pas un problème que semblent rencontrer les fans des Warriors à domicile, mais le phénomène sera peut-être à observer lors des déplacements de fans en Australie !

Continuer la lecture

Nouveautés