Suis-nous
Jorge, l'aficionado Colombien du football Jorge, l'aficionado Colombien du football

FAN STORY

FAN STORY : Jorge, l’aficionado Colombien du football

Jorge partage avec nous sa vision du football dans un pays où ce sport fait partie intégrante de la culture nationale.

Publié

le

L’intérêt de Fanstriker pour les fans de sport s’étend bien au delà de nos frontières. Cap vers le berceau de Falcao, James Rodríguez et Valderrama pour découvrir un pays où football et culture sont profondément liés. Jorge, un fan de foot colombien nous raconte sa fan story.

 

Salut Jorge, peux-tu te présenter à nos fans ?

Holà ! Je m’appelle Jorge Cuadros. Je suis Colombien, étudiant, et un grand fan de football ! J’aime le football, mais bien au-delà du jeu, ce que j’aime particulièrement c’est rechercher comment on peut appliquer les valeurs du foot à d’autres situations comme au travail ou même dans nos relations avec les autres.

Quel genre de fan es-tu ? 

Jorge, fan colombien du Real MadridLaure GRUFFAT | Fanstriker

Jorge, fan colombien du Real Madrid

Je dirais que je suis un fan “intelligent” qui respecte les autres supporters, même lorsqu’ils sont pour l’équipe adverse. Cela ne veut pas dire que je ne vis pas le football avec passion. Non, je suis un dingue de foot, en particulier de la sélection Colombienne ! Je suis également du genre à tout savoir sur les équipes que j’aime : le Real Madrid, l’Atlético Nacional et l’équipe de Colombie. Je prête une attention particulière à nos talents colombiens qui jouent à l’étranger. J’adore suivre l’actu sur ces joueurs parce qu’ils sont ambassadeurs de notre pays. Je connais tout sur eux, leurs placement, leur palmarès et leurs expériences, les équipes pour lesquelles ils ont joué, leur meilleure frappe, etc. 

Tu supportes une équipe en particulier ?

En Colombie, je suis fan de l’Atlético Nacional, une équipe de Medellín qui est connue dans toute l’Amérique Latine. Elle n’a pas l’historique des grandes équipes d’Argentine ou du Brésil, mais en Colombie c’est l’équipe la plus connue. Sinon, l’équipe nationale est bien sûr incontournable et la plus soutenue ici. Même si elle n’a pas remporté beaucoup de titres (juste une fois la Copa América en 2001), cette équipe me fait vibrer et me procure des émotions super fortes. Je dois avouer que j’ai déjà pleuré lors de défaites de mon équipe.

Pour les équipes internationales, je suis un fervent supporter du Real Madrid. Je suis cette équipe depuis que je suis tout petit, j’ai souvenir d’avoir toujours eu un maillot du Real chez moi. Je connais leur histoire, je m’intéresse à leur stade et au rayonnement de l’équipe à l’international. Je pourrais te citer tous les joueurs qui sont passés par le Real ces 15 dernières années.

Match du Real MadridJorge Cuadros

Match du Real Madrid

En tant que fan de sport, quel est ton meilleur souvenir ?

Quand la Colombie s’est qualifiée à la Coupe du Monde au Brésil ! Il faut dire que la dernière fois que nous étions qualifiés c’était pour la Coupe du Monde 98 en France. Du coup, cela me rappelle mon anniversaire cette même année, pile au même moment que la compétition: mes parents avaient tout décoré aux couleurs de la coupe du monde, avec la mascotte et des ballons partout. C’était un anniversaire très Français pour un tout jeune fan de foot !

On aimerait en savoir un peu plus sur tes habitudes en tant que fan et spectateur en Colombie. Tu préfères suivre un match à la TV ou te rendre au stade ? Avec qui as-tu l’habitude de voir les matchs ?

Je vis à Bogotá, la capitale de la Colombie. Puisque l’Atlético Nacional joue à Medellin, que l’équipe nationale joue à Barranquilla et que le Real joue en Espagne, c’est un peu compliqué et assez cher pour moi de me rendre au stade pour suivre mes équipes préférées. Et puis, quand l’Atlético Nacional vient jouer à Bogota, je préfère ne pas aller au stade, ni même porter le maillot dans la rue. Il y a certains groupes de supporters très radicaux qui peuvent s’en prendre à toi si tu as le malheur de porter les couleurs de l’équipe adverse… Donc plutôt à la télé, avec mes amis et ma famille, très souvent dans un bar.

Atlético NacionalLaure GRUFFAT | Fanstriker

Atlético Nacional

Tu nous en diras plus au sujet de la sécurité. Mais du coup, tu vas très rarement au stade ? 

Je me déplace quand même jusqu’à Barranquilla au moins une fois par an pour voir jouer mon équipe. C’est à 2 heures en avion. A Bogotá, je ne vais jamais au stade non. La dernière fois que j’y suis allé, c’était pour un match amical entre l’Atlético de Madrid et Millonarios, une équipe d’ici.

Au stade, as-tu l’habitude de consommer ou d’acheter des souvenirs par exemple ? 

En Colombie, les clubs ne sont pas très bons pour mettre en avant leur marque et vendre des souvenirs. En général, il n’existe pas grand chose en merchandising. Je n’ai rien chez moi aux couleurs de l’Atlético Nacional, à part le maillot bien sûr, alors que je suis hyper fan. En revanche, j’ai ramené plein de souvenirs de ma visite au stade Santiago Bernabéu, quand je suis allé à Madrid. 

Lors de mon séjour en Colombie, j’ai été très surprise de voir l’ampleur de l’engouement, non seulement des fans mais de toute la population, pour les matchs de “la Seleccion”. Tout le monde porte le maillot ce jour là. C’est incroyable ! On n’est pas habitué à voir ça en France.
Comment peux-tu expliquer que le football ait une place si grande dans votre culture ? Pourquoi y-a-t-il une telle différence avec les pays européens dans la relation entre le football et les fans ?

Tu sais, la Colombie a traversé des périodes très difficiles. Beaucoup trop par rapport à d’autres pays. On a longtemps vécu dans un climat de guerre, de narcotrafic et de crimes, très dangereux, très triste. Vivre au milieu de ce chaos nous a poussé à rechercher la joie et l’espérance à travers de petites choses. Et l’une d’elles a été le football. Ce sport est devenu la seule chose qui nous permette de nous unir et d’oublier, du moins pour de courts instants, toutes les horreurs et la violence que nous avons subies durant longtemps. En plus, je trouve que l’équipe nationale reflète bien les valeurs des colombiens : les joueurs sont sympathiques et bosseurs, ils portent fièrement nos couleurs et représentent la Colombie dans le monde entier. C’est pour cela qu’il y a un véritable amour du pays pour cette équipe, et que leurs matchs sont des rendez-vous que personne de manque !

Equipe nationale de Colombie Laure GRUFFAT | Fanstriker

Equipe nationale de Colombie

Explique-nous comment se déroule un match en Colombie ?

L’ambiance est super bonne ! En jour de match de l’équipe nationale, la moitié des personnes qui sortent dans la rue porte le maillot jaune et tout le monde est de bonne humeur. Il suffit que la Colombie joue contre le Brésil ou la Bolivie et c’est le pays tout entier qui est à l’arrêt. Tout le monde veut voir le match, tout le monde veut aller à Barranquilla pour soutenir l’équipe. Les restaurants et les bars sont remplis de fans. Les administrations tournent au ralenti, et personne ne va en cours, pas même les profs ! C’est un véritable rassemblement social, toutes les générations se retrouvent pour suivre le match, discutent, se rencontrent. C’est quasiment le seul sujet de conversation de la journée et les médias ne parlent que de football. Si la Colombie gagne, c’est tout le pays qui est en fête. Si nous perdons, tout le monde est déprimé. C’est très spécial, unique même.

Les colombiens sont de grands fans de football. Y-a-t-il d’autres sports tout aussi populaires ?

Autant que le foot non ! Mais le second sport le plus suivi et le plus pratiqué c’est le cyclisme. Beaucoup de personnes prennent leurs vélos pour sillonner les routes et on suit de très près El Giro, le Tour de France et la Vuelta. 

 

Partage ta Fan story sur Fanstriker

 

Que penses-tu de l’expérience fan dans les stades en Colombie ? Quels sont les aspects qui pourraient être améliorés ? Tu évoquais déjà la sécurité…

Pour être franc, il y a très peu de choses mises en place pour permettre une bonne expérience au stade. Le seul point positif c’est de pouvoir voir les joueurs en vrai, mais sinon dès que tu ne supportes pas l’équipe locale, cela peut vite être dangereux. Pas extrêmement dangereux, mais simplement pas vraiment agréable, tu n’es jamais tranquille, tu te fais toujours insulter par les locaux. Les seuls matchs où il n’y a pas d’insécurité ce sont les matchs de l’équipe nationale puisque tout le monde porte le même maillot.

D’après toi, les clubs se préoccupent-ils de l’avis de leurs fans ?

Très peu. En Colombie, il y a un programme à la radio très connu qui s’appelle “El pulso del futbol”. Ce programme permet aux fans de s’exprimer sur leurs clubs et de leur faire passer des messages. Mais c’est tout, les clubs ne prennent pas ce type d’initiatives et communiquent peu avec leurs fans, même sur les réseaux sociaux. C’est pour l’instant plus du relai d’information que de l’échange. 

Si tu étais en charge de l’expérience des spectateurs au sein d’un club en Colombie, quelles idées pourrais-tu apporter pour que les moments passés au stade soient uniques et inoubliables?

La première chose que je ferais, serait un travail sur la sécurité. Aller au stade serait une expérience totalement différente si l’on se sentait réellement en sécurité. Je pense que je mettrais en place le même modèle qu’en Angleterre où ils ont réussi à expulser tous les Hooligans des stades. 

Et pour conclure, dans quel stade pourra-t’on te croiser prochainement ?

J’irai voir Colombie – Brésil en septembre. Cela promet d’être un grand match ! Nous allons probablement perdre, mais ce sera un très beau match. J’espère un jour avoir la chance de venir voir un match en France. Le stade de France, le Parc des Princes ou le Vélodrome sont mes stades favoris, ils sont vraiment spectaculaires. Je suis pas mal le football français. C’était d’ailleurs mon équipe favorite lorsque j’étais gamin. Je me souviens de grands joueurs comme Barthez, Desailly, Thuram, Lizarazu, Petit, Vieira, Trezeguet, Henry, et j’en passe ! Très peu de Colombiens s’intéressent aux joueurs d’autres pays, et d’autant moins aux joueurs des générations précédentes…

Merci beaucoup Jorge pour ton immersion dans la vie sportive colombienne. On espère aussi que tu pourras nous rendre visite prochainement pour aller partager un match ensemble !

Vous pouvez commenter ou partager l’article sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à passer nous voir sur twitter 

Passionnée, supportrice et grande curieuse, j'ai à cœur de partager ma vision des événements. Convaincue du rôle central que les fans ont à jouer dans le développement du sport, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière les bonnes pratiques qui peuvent servir d'exemple et d'inspiration à tous grâce à Fanstriker. Passionate, curious by nature, and a true fan, I like to share my vision about sport events. I am convinced that fans have a considerable part to play to develop the sport economy. Through Fanstriker I aim at bringing to light the best practices that can serve as an example or an inspiration.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

FAN STORY

FAN STORY : Olivier, a sports fan explorer

This week, we meet Olivier a true sports adventurer, who shares with us his Fan Story. US, Europe, Korea, Australia and soon Russia, this fervent supporter and sports passionate invites us to travel thought his experience.

Publié

le

Olivier raconte sa fan story

This week, we meet Olivier a true sports adventurer, who shares with us his Fan Story. US, Europe, Korea, Australia and soon Russia, this fervent supporter and sports passionate invites us to travel thought his experience.

Pour l’article en français, c’est ici !

Hi Olivier, can you tell us briefly who you are ?

Hello everyone, my name is Olivier Chicha. I live in Australia since October 2017 where I am following sports events in Asia and Oceania. Passionate about sports and travel I decided to combine my two passions and make a world tour of sports events.

Olivier, supporter français aux JO de Pyeongchang@baroud4sports

Olivier, french fan at the Pyeongchang Olympic Games

What kind of fan are you ?

A regular fan, but not season ticket holder because I live far from my favourite club. I always try to go with the most fervent supporters whatever the sport.

Which club are you supporting ? For how long ?

I have been a fan of PSG since the end of the 90s, which, among other things, I followed during their American tour in 2015. I am also a fan of the French team, which is why I will be in Russia in June and July to follow the French Team at the next World Cup. I’m really a fan of our national team since the World Cup 98. Moreover, I’m also a fan of Tennis, Cycling, Rugby and I’m following all sports in general. That explains my world tour of sports events.

Do you follow your favourite team on social medias ?

Yes!! My team but also all the news about my favourite sports and other teams and athletes of this sport. I think I spend one hour a day to check the news.

Among all your best fan memories, is there one that you would like to share with us ?

Maybe the Champions Trophy in Montreal at the Saputo stadium between PSG and Lyon in 2015. I lived in New York at that time and I was an active member of the PSG Club Supporter. We made the trip to Montreal to support our players. Members of Montreal’s PSG fan club were so many, but they did not know how to launch the songs and organize the grandstand. That’s why we had to do it with 2-3 other members of PSG NY fans. At every game in New York we met in a bar to sing our love of PSG. So I became one of the “Capo” [Captain of the grandstand] during the game. It was an amazing thing to be in this place and to see this whole tribune singing. This remains for me a great moment!

Rencontre entre le PSG et l'OL à Montréal pour le Trophée des Champions 2015 @LFP

Champions Trophy game in Montreal between PSG and OL in 2015

How often do you go the stadium ? Would you like to go more often ?

Living in Nice area I cannot support my team every weekend, but I go to a lot of Nice games at the Allianz Riviera. I also travel a lot in Europe to discover new stadium and new atmospheres.

“Nothing can replace the stadium, the thrill you can have when you arrive at the stadium, up the steps, hear the fervor goes up, see the full stadium.”

With whom do you like to be at the stadium ?

I’m still looking to be in the ultras stands even here in Australia where I was able to watch 4 football matches from different cities and I always went with the ultras club home. No matter the sporting event, I always try to feel the thrills and for that be with the fans who make all the noise is one of the best solution !

What do you think about the atmosphere at the french stadiums ?

I think that if the French professional league havn’t done bad things for the fans and have asked the real questions about supporters, it would only be better. The groups of fans within in the clubs are doing a lot of work to animate the tribunes and it’s amazing. The atmosphere is not that which can be found in other championships, but I find it better than in England and better than in a majority of Italian and Spanish stadiums too.

It’s sure that the atmosphere could be better here in France, but we must realize the difficulty of the task including unsuitable schedules, lack resources, etc.

Why do you go to the stadium instead of watching it at home on TV or with friends at the bar ?

Both are things I like. But nothing can replace the stadium, the thrill you can have when you arrive at the stadium, climbing the steps, hearing the fervor goes up, see the full stadium. The bar will never replace that, despite the best friends in the world!

Partage ton expérience de fan

You too, share with us your fan experience in an interview sending us an email!

If you had the opportunity to go to one and only one sport event which one would it be ? And why ?

I had the chance to realize some of my dreams already like doing the 4 grand slams of tennis, attending the Olympics, and soon see the World Cup…

However I think that if I had to choose only one it would be a football Derby between Boca and River Plate at the Bombonera… or maybe a Wimbledon final with R. Federer… It’s not easy to choose but these are two really different things that make me dream!

Boca Juniors contre River Plate à la Bombonera en Argentine© PikoPress

Boca Juniors v River Plate at Bombonera in Argentina

If you were responsible for the fan experience in your favourite club, which ideas or actions would you implement ?

I would try to bring back the fervor in all the grandstands. I would distribute the song lyrics to all the spectators. I would send them on their email one day before the match, videos of supporters and how to sing and react to the songs.

I would also improve the experience before the match with activities in front of the stadiums, as we can see often now, with animations for children. I will do the same for the older ones. In particular, activities tracing the history of clubs to raise awareness about the love of their club.

Thanks a lot Olivier for this story ! We hope too that the Bleus will do a good World Cup in Russia and that you can tell us your experience there ! And now that we are also in New Zealand why not meeting us around there ?!

You can follow Olivier and all the events he’s experiencing on Twitter @baroud4sports, Facebook, Instagram, Youtube and on his web site.

Continuer la lecture

Nouveautés