Suis-nous
Olivier raconte sa fan story Olivier raconte sa fan story

Fan story

FAN STORY : Olivier, un baroudeur du sport

Cette semaine, nous rencontrons un vrai baroudeur du sport, Olivier partage avec nous sa Fan Story. Etats-Unis, Europe, Corée, Australie et bientôt Russie, ce fan habitué des tribunes ultras et passionné de sport nous fait voyager grâce à ses aventures.

Publié

le

Cette semaine, nous rencontrons un vrai baroudeur du sport, Olivier partage avec nous sa Fan Story. Etats-Unis, Europe, Corée, Australie et bientôt Russie, ce fan habitué des tribunes ultras et passionné de sport nous fait voyager grâce à ses aventures.

For English version of the article its here ! 

Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour à tous, je m’appelle Olivier Chicha. Je vis en Australie depuis octobre 2017 où je suis les événements sportifs en Asie et en Océanie.
Passionné de sport et de voyage j’ai décidé d’allier mes deux passions en réalisant un tour du monde des événements sportifs.

Olivier, supporter français aux JO de Pyeongchang@baroud4sports

Olivier, supporter français aux JO de Pyeongchang

Quel genre de fan es-tu ?

Un fan régulier, mais non abonné. Je cherche toujours à me placer avec les plus fervents supporters quel que soit le sport.

De quel club et quel sport es-tu fan ? Depuis combien de temps ?

Je suis supporter du PSG depuis la fin des années 90. J’ai, entre autre, suivi lors de leur tournée américaine en 2015. Je suis également fan de l’équipe de France, raison pour laquelle je serai en Russie en juin-juillet pour suivre les Bleus lors de la prochaine Coupe du Monde. Je suis vraiment fan de notre équipe nationale depuis la coupe du monde 98. En plus de suivre le football je suis aussi fan de Tennis, Cyclisme, Rugby et je suis de très près l’actualité de tous les sports en général. D’où mon tour du tour du monde des événement sportifs et pas seulement des matchs de football.

Est-ce que tu suis régulièrement ton équipe préférée sur les réseaux sociaux ?

Oui !! Que ce soit mon équipe mais aussi toute l’actualité sur mes sports favoris et sur les autres équipes et athlètes de ce sport. Je pense passer une bonne heure par jour pour surveiller les actualités.

Parmi les souvenirs que tu as comme fan, as-tu un souvenir fort que tu souhaites partager avec nous ?

Peut-être le trophée des champions à Montréal au stade Saputo entre le Paris Saint Germain et l’Olympique Lyonnais en 2015. Je vivais à New York et j’étais un membre actif du PSG Club Supporter. Nous avions fait le déplacement jusqu’à Montréal afin de soutenir nos joueurs. Les membres du PSG fan Club de Montréal étaient nombreux mais ils ne savaient pas trop lancer les chants et organiser une tribune. C’est donc ce que nous avons fait avec 2-3 autres membres. Il faut dire qu’a chaque match à New York nous nous rejoignons dans un bar afin de se retrouver et de chanter notre amour pour le PSG.
J’ai donc été un des Capo pendant la rencontre. C’était une chose incroyable d’être à cette place et de voir cette tribune entière chanter. Cela reste pour moi un grand moment !

Rencontre entre le PSG et l'OL à Montréal pour le Trophée des Champions 2015 @LFP

Rencontre entre le PSG et l’OL à Montréal pour le Trophée des Champions 2015

À quelle fréquence vas-tu au stade ? Aimerais-tu y aller plus souvent ? Si oui, qu’est-ce qui peut te freiner à y aller plus régulièrement ?

Habitant la région de Nice je ne peux pas soutenir mon équipe chaque week-end mais je vais à tous les matchs de l’OGC Nice à l’Allianz Riviera. Je voyage aussi beaucoup en Europe afin de découvrir de nouveaux stades et de nouvelles ambiances.

“Rien ne remplace le stade, le frisson que vous pouvez avoir en arrivant au stade, en montant les marches, en entendant la ferveur monter, voir le stade plein.”

Lorsque tu es au stade, quel est ton comportement de spectateur ?

Je cherche toujours a être dans la partie réservée aux ultras, même ici en Australie où j’ai pu assister à 4 matchs de football dans des villes différentes. À chaque fois, je vais avec les ultras du club à domicile.

Que penses-tu de l’ambiance dans les enceintes sportives en France ?

Je pense que si la Ligue [ndlr la LFP] ne mettait pas autant de bâtons dans les roues et se posait les vraies questions sur le supportérisme, elle ne serait que meilleure. Les groupes en place dans les clubs abattent beaucoup de travail afin d’animer les tribunes et je trouve cela remarquable. L’ambiance n’est pas celle que l’on peux trouver dans d’autres championnats mais je la trouve meilleure qu’en Angleterre, meilleure qu’une majorité de stades italiens et espagnols aussi.

C’est sûr que l’ambiance pourrait être meilleure, mais il faut se rendre compte de la difficulté de la tâche notamment avec des horaires inadaptés, un manque de moyens…

Pourquoi aller voir un match au stade au lieu de le vivre chez toi devant ta télé ou dans un bar avec des amis ?

Les deux sont des choses que j’aime faire. Mais rien ne remplace le stade, le frisson que vous pouvez avoir en arrivant au stade, en montant les marches, en entendant la ferveur monter, voir le stade plein. Çà, le bar ne le remplacera jamais malgré les meilleurs amis du monde !

Partage ton expérience de fan

Toi aussi, partage ton expérience de fan dans une interview en cliquant sur l’image.

Si tu ne devais vivre ou assister qu’à un seul et unique évènement sportif, lequel serait-il ? Et pourquoi celui-ci ?

J’ai déjà eu la chance de réaliser quelques rêves, comme faire les 4 Grands Chelems de tennis, assister aux jeux Olympiques, et bientôt voir la Coupe du monde de football…

Mais je pense que si je ne devais en choisir qu’un seul ce serait le Derby entre Boca et River Plate à la Bombonera… ou peut-être une finale de Wimbledon avec Roger Federer. Ce n’est pas facile de choisir mais ce sont deux choses vraiment différentes qui me font rêver.

Boca Juniors contre River Plate à la Bombonera en Argentine© PikoPress

Boca Juniors contre River Plate à la Bombonera en Argentine

Si tu étais nommé responsable de l’expérience des spectateurs dans ton club préféré, quelles idées ou actions mettrais-tu en place ?

J’essayerais de faire revenir la ferveur dans toutes les tribunes. Je distribuerais les chants à tous les spectateurs. Je leur enverrais sur leur boite e-mail, 1 jour avant le match des vidéos de supporters pour montrer comment chanter et réagir lors des chants.

J’améliorerais aussi l’expérience avant le match avec des activités devant les stades, comme c’est le cas de plus en plus maintenant, avec des animations pour les enfants par exemple. Je ferais également de même avec les plus âgés. Notamment des activités retraçant l’histoire des clubs afin de les sensibiliser sur l’amour du maillot et du club.

Merci Olivier pour ce partage ! On espère aussi que les Bleus vont performer en Russie et que tu pourras nous raconter ton expérience là-bas. Et puisque maintenant nous sommes aussi en Nouvelle-Zélande, pourquoi ne pas se croiser lors d’un prochain événement dans le coin !!

Suivez tous les événements vécus par Olivier sur Twitter @baroud4sports, Facebook, Instagram, Youtube et sur son site web.

Passionnée, supportrice et grande curieuse, j'ai à cœur de partager ma vision des événements. Convaincue du rôle central que les fans ont à jouer dans le développement du sport, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière les bonnes pratiques qui peuvent servir d'exemple et d'inspiration à tous grâce à Fanstriker. Passionate, curious by nature, and a true fan, I like to share my vision about sport events. I am convinced that fans have a considerable part to play to develop the sport economy. Through Fanstriker I aim at bringing to light the best practices that can serve as an example or an inspiration.

Fan story

FAN STORY : Souhil, dessinateur, infographiste et fan de rugby

Cette semaine, c’est Souhil qui nous raconte sa fan story. Dessinateur et infographiste, il est passionné par le rugby et par son club du RC Toulon.

Publié

le

Souhil arborant le maillot du RCT, son équipe de coeur.

En cette semaine de juillet, nous rencontrons Souhil, un fan de rugby, plus précisément du Rugby Club Toulonnais. Dessinateur et infographiste, il partage sa passion en conceptualisant des maillots des équipes. 

 

Bonjour Souhil, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Souhil, bientôt 30 ans, vivant à Toulon dans le Var (83). Je suis passionné de sport et plus particulièrement de rugby depuis de très longues années.
Dans la vie, je suis dessinateur et infographiste à mon propre compte. Je dessine dans tous les domaines notamment les maillots de clubs de sports et des affiches-portraits.

Quel genre de fan es-tu ?

Je me considère comme un fan régulier mais je ne suis pas abonné au stade.

Tu es un fan du Rugby Club Toulonnais, depuis combien de temps ?

Je suis fan de rugby depuis mon enfance, c’est mon grand-père qui m’avait initié à ce sport sur les bords de la Rade. Je supporte le Rugby Club Toulonnais depuis l’âge de 3 ans environ.

Est-ce que tu suis régulièrement ton équipe préférée sur les réseaux sociaux ?

Je suis tout le temps l’actualité de mon club de cœur à travers tous les réseaux sociaux. 

Parmi les souvenirs que tu as comme fan, as-tu un souvenir fort que tu souhaites partager avec nous ?

J’ai beaucoup de souvenirs forts à travers le rugby et mon club de coeur. Mais si je dois en retenir un en particulier, c’est celui du déplacement à Barcelone pour la finale du Top 14 en 2016 contre le Racing 92. Même si mon équipe a perdu ce match alors qu’il était largement à notre portée. Je voyageais avec un groupe de supporters du RCT : Les Corsaires de la Rade, en bus avec une ambiance de dingue ; le départ se faisait vers 5h du matin pour arriver en Espagne vers 14-15h.

Les fans du RCT au Camp Nou en Juin 2016 pour la Finale du TOP 14@Pluris

Les fans du RCT au Camp Nou en Juin 2016 pour la Finale du TOP 14

En arrivant à Barcelone, j’ai découvert un univers unique du paysage catalan avec tous ces monuments et notamment le stade, le Camp Nou où se déroulait la finale avec plus de 99 000 personnes. Hélas, la tristesse s’est emparée de moi quand mon équipe a perdu ce match contre le Racing, à ce jour je l’ai encore en travers la gorge.

À quelle fréquence vas-tu au stade ? Aimerais-tu y aller plus souvent ? Si oui, qu’est-ce qui peut te freiner à y aller plus régulièrement ?

Je vais à tous les matchs de mon club, en étant un supporter inconditionnel du RCT. J’encourage l’équipe dans n’importe quelle circonstance. Le Stade Mayol est un endroit mythique pour tous les supporter Toulonnais de tous âges.

Lorsque tu es au stade, quel est ton comportement de spectateur ?

Je me comporte comme tout spectateur à encourager quitte à me casser la voix. Je vais au stade à pied de chez moi, c’est plus pratique dans la mesure où je mets 30 minutes pour rejoindre l’enceinte.
Avant le match, bien sûr je consomme de la bière pour me mettre dans l’ambiance d’une rencontre. Comme tous les toulonnais ou presque, c’est dans les gènes du rugby. 

Pourquoi aller voir un match au stade au lieu de le vivre chez toi devant ta télé ou dans un bar avec des amis ?

Je vais au stade car tu peux ressentir l’adrénaline du rugby, être au plus près des joueurs. Vivre des moments intenses durant un match et faire la fête. Chose que tu n’as pas en étant chez toi. 

Si tu ne devais vivre ou assister qu’à un seul et unique évènement sportif, lequel serait-il ? Et pourquoi celui-ci ?

Je veux vivre la Coupe du Monde 2023 de Rugby en France, car elle est à domicile et ce serait l’occasion d’assister à des matchs du XV de France.

Si tu étais nommé responsable de l’expérience des spectateurs dans ton club préféré, quelles idées ou actions mettrais-tu en place ?

Je ne ferais pas grand chose car je n’ai pas les épaules pour ça.

Merci Souhil pour ce partage de fan story. Vous pouvez suivre son travail via son compte Twitter : Souhil-SZ Design Art

Continuer la lecture

Nouveautés