Suis-nous

Fan expérience EN FRANCE

Fans à la mer ! Retour sur la Transat Jacques Vabre 2017

Direction le Havre pour vivre l’expérience fan de la Transat Jacques Vabre 2017 : village d’animations, rencontre avec les skippers, initiations et autres.

Publié

le

Temps de lecture environ 3 minutes

Après 8 jours de navigation en plein Océan Atlantique, nos deux français Thomas Coville et Jean-Luc Nélias remportent la Transat Jacques Vabre. Au programme : entre 8 et 15 jours d’aventure, de sport intense en duo au milieu d’éléments parfois hostiles pour arriver le premier au Brésil.

Fanstriker était présent sur la ligne de départ de cette course nautique, la Transat Jacques Vabre, au Havre. Nous avons fait les curieux avec l’envie de vivre et découvrir l’expérience fan d’un sport assez peu médiatisé finalement.

Direction donc le Havre, en Normandie, à deux heures de Paris ! On y a découvert un véritable village organisé autour d’un énorme bassin, regroupant tous les bateaux de la course.

Village départ de la Transat Jacques Vabre au Havre

Village départ de la Transat Jacques Vabre au Havre

Un sport pas comme les autres 

Partageons avec les novices de la Voile (que nous étions il y a peu en toute franchise) les règles de base de cette course : 39 bateaux, répartis en 4 catégories différentes (des trimarans et monocoques de tailles différentes) qui doivent réaliser le parcours Le Havre-Salvador de Bahia au Brésil le plus rapidement possible et par tous les moyens. Il y a donc à la fin, 4 classements, 4 vainqueurs. Les deux athlètes à bord (les skippers, en langage de voileux) de chaque embarcation doivent naviguer jour et nuit en entière autonomie en évitant au maximum les problèmes techniques.

 

Une semaine entière « d’avant match » !

Pour le plaisir des fans, les bateaux et les skippers sont présents dans le village départ 1 semaine avant le coup d’envoi. Au programme, une expérience totalement gratuite : tout le monde est invité à venir faire un tour sur le village départ.

On y trouve de nombreuses animations : la possibilité de rencontrer et discuter avec les skippers, d’admirer leurs bateaux (très impressionnants !!) et de s’initier à la Voile avec des sorties en mer proposées par la Fédération Française de Voile.

Animations du village départ de la Transat Jacques Vabre

Animations du village départ de la Transat Jacques Vabre

Le programme est bien rempli pour animer cette semaine de préparation au départ : de nombreux stands de sponsors et d’associations locales nous présentent leurs produits, on trouve également une boutique officielle, une zone de jeux dédiée aux enfants, une librairie, une zone restauration avec des food trucks variés et des soirées animées par des DJ toute la semaine.

On a été surpris par la diversité du public : enfants, jeunes et moins jeunes, groupes d’amis, familles, passionnés de voile ou simple curieux. L’événement est fortement soutenu par les Havrais qui s’identifient et sont très fiers que cette course parte de leur ville. Il faut dire que le pari est gagné puisque l’on en a profité pour faire un peu de tourisme au Havre par la même occasion.

Les spécificités d’un sport « à distance »

Une fois le départ donné, tous les bateaux prennent le large direction le Brésil ! Un petit peu difficile de suivre la course depuis la côte à moins d’avoir de bons yeux, on comprend pourquoi l’offre VIP propose une sortie en mer le jour du départ pour suivre au plus près les bateaux.

Départ de la course

Départ de la course

Pour les fans, l’expérience continue quand même sur le site internet de l’événement pour suivre à distance leurs coureurs favoris grâce à leur balise GPS. Quel défi pour une course qui se déroule à des centaines de kilomètres que de continuer à mobiliser sa communauté sur la route du Brésil.
Plein d’idées nous viennent en tête, il faudra leur proposer pour la prochaine édition.

Suivi GPS des skippers en live@TransatJacquesVabre

Suivi GPS des skippers en live

Notre bilan : un plein de surprises pour un sport peu connu qui propose à ses fans beaucoup de similitudes avec des sports plus “classiques” et donc la possibilité d’appliquer les bonnes pratiques vues ailleurs et d’améliorer encore l’expérience proposée ! Affaire à suivre en 2019 !

 

Passionnée, supportrice et grande curieuse, j'ai à cœur de partager ma vision des événements et d'en apprendre toujours plus sur l'écosystème sportif à travers le monde. Convaincue du rôle central que les fans ont à jouer dans le développement du sport, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière les bonne pratiques qui peuvent servir d'exemple et d'inspiration à tous grâce à Fanstriker.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Fan expérience EN FRANCE

La poudre rose du Stade Français ne séduit pas la LNR

La poudre et le sport ne font pas bon ménage. Pour une fois, Diego Maradona n’a rien à voir dans cette histoire puisqu’il s’agit du Stade Français Paris lors du précédent derby.

Publié

le

Temps de lecture environ 1 minutes

Lors du derby francilien en TOP14, Stade Français vs Racing 92, les fans étaient invités à diffuser de la poudre rose en tribune pour ce match festif. 

Lorsque l’on fait la fête chez soi ou dans un stade, tout le monde ne peut pas être content. Ici il ne s’agit pas du voisin se plaignant du bruit mais de la LNR, la Ligue Nationale de Rugby qui a signalé au club parisien son mécontentement.

Le derby francilien devait être une fête, alors le staff du club au maillot rose avait pensé à plusieurs animations pour marquer cet évènement. Laure et moi-même étions au stade ce jour là, nous avions signalé dans notre article sur notre journée passée au stade Jean-Bouin que l’opération poudre rose en tribune était assez risquée selon nous. La réaction de certains spectateurs pour preuve, même si la majorité semblait amusée par la situation. 

LNR n’aime pas la poudre rose sur l’homme en noir

Lorsque les fans rejoignaient les tribunes, des bénévoles distribuaient un paquet de poudre rose avec un poncho pour se protéger. Alors juste avant le coup d’envoi, c’est la pluie de poudre rose, pour la télévision, le spectacle. 
Mais ce n’est pas ceci qui n’a pas plu à la LNR, c’est l’utilisation d’un sachet de poudre jeté en direction de l’arbitre du jour, Monsieur Alexandre Ruiz. Un jet qui aurait pu déranger l’homme en noir. 

La commission de discipline de la Ligue a donc prononcé une amende de 20 000 € à l’encontre du Stade Français Paris pour « Désordre occasionné par le public » et plus particulièrement « Trouble causé dans l’enceinte sportive (jet d’objet) ». 
Une chose est sûre, les dirigeants du Stade Français réfléchiront sans doute plus longtemps la prochaine fois qu’ils voudront donner de la poudre rose à leurs supporters. Et les autres clubs vont également apprendre grâce à cette mésaventure du club Parisien. 

Une opération que l’on pourrait donc ajouter dans un prochain article sur les worst pratices de la fan expérience. 

Continuer la lecture

Nouveautés