Suis-nous

Fan expérience EN FRANCE

Fanstriker, le bilan après 1 an et 1700 fans

Fanstriker fêtait son premier anniversaire il y a quelques semaines. C’est l’occasion de partager avec vous un premier bilan de cette aventure enrichissante.

Publié

le

Fanstriker 1 an

Il y a quelques semaines, Fanstriker a fêté son anniversaire, sa première bougie. Retour sur cette première année d’actualités sur l’expérience fan et d’aventures pour toute l’équipe.

Dans cet article nous allons vous ouvrir les portes de Fanstriker (même si les portes sont toujours ouvertes chez nous). Alors vous êtes peut-être déjà un lecteur régulier, mais si vous êtes un tout nouveau lecteur, il est peut-être important de (re)présenter le concept. Fanstriker est un média regroupant plusieurs passionnés qui traite uniquement des sujets autour de l’expérience des fans de sports.  

Toutes les personnes qui ont participé à l'aventure Fanstriker en 2017

Toutes les personnes qui ont participé à l’aventure Fanstriker en 2017

L’origine du projet Fanstriker

C’était en janvier 2017, l’aventure Fanstriker démarrait sur fanstriker.com mais aussi sur Facebook, Twitter et Instagram (le compte Linkedin n’est arrivé qu’un peu plus tard). Le premier article présentait nos ambitions pour ce nouveau média. Avec notamment une ambition audacieuse, celle de devenir la source d’informations et d’inspirations de référence sur l’expérience fan dans le sport. 

“Pendant l’été 2016, je surfais sur le web à la recherche d’infos sur l’expérience spectateur dans le sport et je ne trouvais aucun média spécialisé sur la thématique de l’expérience fan. Alors je me suis dit pourquoi ne pas le créer ?! 6 mois plus tard, c’était lancé.”

Mathieu, fondateur de Fanstriker

Au départ, j’ai lancé le projet seul puis Johan est arrivé puis Alexis et ensuite Laure, Alexandre et Benjamin. Ensemble nous avons constitué une petite équipe à laquelle d’autres reporters sont venus se greffer ponctuellement. Au total, ce n’est pas moins de 11 personnes qui ont pu contribuer de près ou de loin à l’aventure Fanstriker.

Le bilan de cette première année en 2017

Le projet Fanstriker est avant tout un projet humain fait de rencontres entre des passionnés de sports. Ce premier bilan humain est relativement satisfaisant. Personnellement j’ai pu apprendre énormément comme ce que je partageais sur LinkedIn il y a quelques semaines. Avec toute l’équipe nous avons pu mettre en application des idées nouvelles et relever quelques défis.

Puisque les chiffres sont importants, voici un bilan chiffré de cette année 2017. Nous avons pu écrire pas moins de 150 articles sur l’expérience fan en France ou à l’étranger. 
Notre communauté social media est passée en une année de 0 à 1700 fans au total en regroupant tous nos réseaux sociaux. Tous les vendredis nous avons proposé près de 55 nouvelles idées via notre rendez-vous quotidien #FridayIdea sur Twitter et Facebook. 

Nous avons pu entrer dans les coulisses de 3 clubs professionnels, à Niort, à Rennes ou encore à Dunfermline en Ecosse lors de nos Inside Clubs Expérience au cours desquels nous analysons l’expérience fan dans le stade. 

Inside club au Stade RennaisINSIDE CLUB À RENNES Inside club à AFC DunfermlineINSIDE CLUB À DUNFERMLINE Inside club au Chamois NiortaisINSIDE CLUB À NIORT

 

Le site fanstriker.com totalise plus 20 000 sessions et a pu avoir une résonance intéressante sur les recherches web autour de l’expérience des fans avec 152k impressions pour 51k pages vues.
Dans l’ordre, Twitter, Facebook et LinkedIn nous apportent la plus grande part de visibilité. 

Le bilan statistiques de l'année 2017 pour Fanstriker

Le bilan statistiques de l’année 2017 pour Fanstriker

Les objectifs de 2018

L’année 2018 va représenter pour nous une vraie opportunité de grandir encore plus en structurant davantage le projet et en créant des partenariats avec des acteurs confirmés du sport, des médias, des clubs, des marques ou encore des agences. 
Nous serons présents sur davantage d’événements sportifs que cette année 2017 grâce au recrutement de nouveaux reporters locaux qui pourront vivre une expérience sportive dans leur ville, leur pays et en partager le retour sur Fanstriker.com. 

Les écoles du sport business sont pour nous un excellent moyen de se faire connaitre des futurs acteurs du sport (souvenez-vous de l’exemple Mc Donald et le Happy Meal réservé aux enfants que l’on utilise souvent sur Fanstriker) mais c’est aussi l’opportunité d’échanger et d’obtenir de nouvelles idées.

Notre souhait le plus fort est que de plus en plus de clubs comme le Stade Rennais, les Chamois Niortais, Dunfermline AFC, d’événements sportifs ou d’acteurs du sport comme le Groupe La Poste nous ouvrent leurs portes pour mettre en avant leurs actions auprès du grand public. 

Les objectifs pour 2018 pour Fanstriker

Les objectifs pour 2018 pour Fanstriker

Enfin, n’hésitez pas à soutenir le projet en nous suivant sur les réseaux sociaux de Facebook à Twitter en passant par Instagram et en continuant de nous partager les informations liées à l’expérience fan.
Vous pouvez aussi rejoindre l’équipe Fanstriker et/ou rédiger un article sur le site. Pour ça, n’hésitez pas à nous laisser un message sur tous les moyens de communication possibles. 

On compte sur vous pour nous partager vos retours qui nous permettrons d’apporter des améliorations à l’ensemble du projet Fanstriker. 

Passionné de foot, puis passionné des sports avec un S, je suis devenu petit à petit un fan des gens qui vont au stade tous les weekends avec écharpe et maillot sur les épaules. J'admire leur investissement et je pense vraiment que les clubs doivent encore leur donner tant. Pour finir cette présentation, on a ajouté des phrases motivantes parce que nous sommes des personnes motivées, voici la mienne : "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Fan expérience EN FRANCE

INSIDE CLUB : L’expérience fan au Matmut Atlantique à Bordeaux

Nous avions rendez-vous au Matmut Atlantique de Bordeaux pour vivre un match dans la peau d’un supporter des Girondins.

Publié

le

Stade Matmut en 2015

Sur notre route entre Toulouse et Lorient, nous avions oublié de nous arrêter à Bordeaux. C’est maintenant chose faite puisque les Girondins de Bordeaux nous ont invité à tester leur expérience fan.

Décidément, nous aimons l’ouest de la France ! Après les Chamois Niortais, le Stade Rennais, le Stade Toulousain & le FC Lorient, c’est à Bordeaux que nous avons fait escale pour un reportage de notre série Inside Club Expérience, le 7 avril dernier contre Lille. Récit de notre expérience.

Accessibilité du Matmut Atlantique

En 2015, dès les premiers événements au Matmut Atlantique, l’accessibilité a été désignée comme un point sombre de cette nouvelle enceinte. En cause notamment, le tramway, qui ne propose qu’une seule ligne pour accéder au stade de 42 000 places. Alors que celui-ci est situé en périphérie de la ville.

Le match de ce soir face à Lille est prévu à 20h00. Nous faisons en sorte d’être au stade 2 heures avant le coup d’envoi pour vivre les animations. Nous optons pour un trajet en voiture entre la gare et le stade qui se déroule de façon relativement simple. Les places de parking autour du stade semblent facilement accessibles.
Une fois garé et une marche de 5-10 minutes, nous arrivons au stade et nous sommes frappé par sa beauté architecturale. Il faut dire que ce stade est beau, ses pylônes semblables aux fameuses forêts landaises font tout de suite leur petit effet.

Le Matmut Atlantique à Bordeaux

Le Matmut Atlantique à Bordeaux

Bordeaux, 6ème ville la plus pluvieuse de France

Selon Météo France, il tombe plus de 944 mm de précipitations par an à Bordeaux. Moins qu’à Brest certes (comme quoi, les clichés sur la Bretagne…), mais la capitale girondine reste l’une des villes les plus pluvieuses de France. La pluie fait aussi partie de l’expérience fan à Bordeaux !
Malheureusement, on ne peut pas dire que la pluie ait amélioré cette expérience, puisque les animations gonflables prévues sur la Fan Zone n’ont pas pu être mises en place pour cause de mauvais temps.
Avec Vanessa, de l’excellent blog Champions du Digital, nous nous contenterons d’un parvis plutôt tourné vers la restauration avec différents food trucks : burger, sandwich, pizza & frites, avec une mention spéciale pour ce dernier au vue de la foule. On pouvait également retrouver, à l’entrée du parvis, un stand Coca Cola.
D’autres stands proposent des activités pour les enfants (e-sport, arcade) ou encore des espaces boutique.

Un écran géant anime la zone. Un écran sur lequel les Girondins ont eu la bonne idée de proposer la rencontre du jour de 17h00 entre l’AS Monaco et le FC Nantes.

L'un des stands situés sur la Fan Zone du Matmut Atlantique

L’un des stands situé sur la Fan Zone du Matmut Atlantique

La Kids Area et BenGi, la mascotte girondine

On l’a bien vu de l’extérieur, le stade est d’un blanc immaculé. Et bien c’est également le cas à l’intérieur, dans les coursives. Premier constat : cela manque d’identité, de marque propre au club des Girondins de Bordeaux.
Au fur et à mesure de notre avancée dans les coursives du stade, nous tombons enfin sur du bleu marine. Il s’agit d’une affiche qui fait la promotion de la Kids Area.
La Kids Area est une zone totalement dédiée aux enfants avec des espaces de jeux. Une table de Air Hockey, des jeux vidéo et bien sûr le passage de la fameuse mascotte BenGi. Une mascotte qui n’hésite pas à s’amuser avec les enfants et à poser sur les photos avec ses fans. Les parents comme les enfants en sont ravis d’après les réactions en vidéo ci-dessous lors de notre micro-trottoir.

Tout au long de notre parcours de fan, nous tombons sur des espaces de restauration avec des spécialités bien distinctes : Bagel, Sandwich (comme sur la Fan zone).
A noter également que les personnes à mobilité réduite (PMR) ne sont pas oubliées du parcours client avec des zones réservées faisant tout le tour du stade permettant de suivre le match en toute sérénité.

Le stand Bagel dans les coursives du stade

Le stand Bagel dans les coursives du stade

BenGi et ses fans

BenGi et ses fans

La kids Area

La kids Area

Le Matmut Atlantique vu de l’intérieur

Pendant le match, nous observons plusieurs points : le stade en lui même, la communication, l’ambiance, les tribunes, la connectivité.
Seul le premier niveau est équipé d’affichage destiné aux partenaires du club. Malgré plusieurs espaces disponibles pour communiquer, ces derniers ne sont pas encore utilisés.
En ce qui concerne l’ambiance du soir, celle-ci n’est pas complètement au rendez-vous. Sportivement parlant, le club ne vit pas ses plus belles heures, la météo n’étant pas non plus au rendez-vous ce qui peut expliquer cette ambiance fragile. Malgré tout, les groupes de supporters des Girondins dont l’UB1987 sont présents et assurent le spectacle en donnant de la voix.
A la mi-temps, le désormais classique Challenge Orange occupe le public.

L'intérieur du Matmut Atlantique

L’intérieur du Matmut Atlantique

Le stade n’étant pas plein, les tribunes sont parsemées. Cela est possiblement intensifié avec la couleurs des sièges (variant du blanc au gris). Peut-être que des sièges de couleurs comme nous pouvons le voir à la Beaujoire à Nantes ou encore au Parc des Princes à Paris, donnerait une âme plus forte à ces tribunes.

Nous avons assisté à 2 buts des Bordelais, et cela peut sembler être un détail mais le speaker n’interagissait pas ce soir là avec le public pour l’annonce du buteur. Une pratique qui pour nous fait partie des best practices en animation de match, qui est déjà bien installée dans beaucoup de stade.

La génération “digital native” que nous sommes ne peut plus se passer de connexion internet (sinon comment pourrions nous tweeter notre aventure en live hein ?). Nous sommes alors surpris de ne pas trouver de réseau à disposition. Curieux pour un stade si récent.
Du reste, nous avons quand même pu apprécier les chants des ultras bordelais, portés par la très bonne acoustique du stade.

Le canapé Conforama était bien présent. Pour rappel, dans le cadre de son partenariat avec la Ligue 1, Conforama installe un canapé en bord de pelouse des stades pour faire vivre une expérience immersive à deux fans sélectionnés sur les réseaux sociaux.

Le match se termine, Bordeaux l’emporte par 2 buts à 1, c’est le moment pour les spectateurs de quitter le stade.

La boutique du stade, un outil pour l’expérience

En fin de parcours, nous passons par la boutique du stade Matmut Atlantique où nous rencontrons Thibault Mouline, le responsable.
Il nous partage plusieurs infos concernant l’animation de la boutique du Matmut Atlantique. Une interview que vous pouvez retrouver ci-dessous.

Bilan de notre Inside Club Expérience chez les Girondins

Cette soirée Bordelaise aura été encore une fois très enrichissante.
L’accessibilité au stade, point que l’on attendait au tournant, n’a pas été un problème pour nous puisque la Fan zone a joué son rôle de fluidifiant du trafic. Dommage que la pluie ait joué les trouble-fêtes, nous aurions beaucoup apprécié expérimenter toute la capacité de la Fan zone.
Malgré cette pluie, nous étions bien au sec au stade et avons pu apprécier le dynamisme de la mascotte BenGi ainsi que l’espace Kids Area. Un espace qui va certainement prendre une place encore plus importante dans le stade tant elle présente un fort potentiel.

Dans la boutique du stade

Dans la boutique du stade

Le stade est magnifique mais il manque clairement d’identité, celle du FCGB. Ce manque de branding s’explique en partie par le fait que le stade n’appartient pas au club (comme c’est le cas pour beaucoup de stades en France). Mais il va être difficile de faire grimper l’affluence si les spectateurs pensent entrer dans un hôpital (remarque lancée par un fan sur la fan zone) lorsqu’ils arrivent au Matmut Atlantique.

La couverture du réseau Wifi doit être un axe d’amélioration majeur du stade. Le fait qu’il n’en existe pas ou peu, peut être préjudiciable pour le club quand on voit à quel point cela est devenu important dans l’expérience du spectateur.
Finalement, si l’on en oublie les conditions météorologiques, nous avons apprécié cette expérience au Matmut Atlantique. Une belle enceinte avec un potentiel qui l’est tout autant et qui ne demande qu’à être exploité.
Et vous, vous avez déjà été au Matmut Atlantique ? Qu’en avez vous pensé ?

Continuer la lecture

Social media

Follow us sur Twitter

Nouveautés