Suis-nous
HSBC Sevens Series Paris 2017 HSBC Sevens Series Paris 2017

Fan expérience EN FRANCE

Festive, surprenante et même un peu folle, notre expérience du HSBC Sevens Series Paris

La fan expérience au HSBC Sevens Series Paris 2017 au stade Jean-Bouin ce weekend était incroyable et déjantée.

Publié

le

Ce week-end se déroulait au stade Jean-Bouin à Paris l’avant-dernière étape du HSBC Paris Sevens Series. Retour sur l’expérience déjantée proposée aux fans durant ces deux jours.

 

Le HSBC Paris machin quoi ? 

HSBC Paris Sevens Series. Ok, pas très parlant on l’avoue. C’est une étape du circuit mondial de Rugby à 7 joueurs, un événement encore malheureusement peu connu du grand public. Le Rugby à 7, c’est une version plus rapide et plus dynamique que le rugby “classique”. Moins de contact, de plaquages et de mêlées, 7 joueurs par équipe, le même terrain et des matchs de deux fois 7 minutes. En résumé de l’action en continu, une pluie d’essais et des gestes techniques impressionnants. Le tournoi passe par la France pour deux journées au cours desquelles 16 équipes internationales s’affrontent. C’est donc plus de 15 matchs par jour et l’occasion de voir jouer des équipes peu habituelles dans le rugby comme la Russie, l’Espagne, le Kenya ou le Japon. Il y a bien sûr l’équipe de France de Rugby 7 qui y participe et qui a grandement besoin de ses supporters pour une fois qu’elle joue à la maison ! 

1/4 de finale France / Nouvelle-Zélande

Un tournoi de Rugby pas comme les autres

Qui dit format original de compétition, dit forcément expérience fan un peu particulière. Les matchs se déroulant de 9h du matin à 18h, il est possible d’entrer et sortir du stade comme on l’entend, de s’asseoir un peu où on veut dans le stade et de passer du temps dans le village d’animations et aux buvettes. Plutôt cool et peu habituel ! 

Village animation HSBC Paris7sLaure GRUFFAT | Fanstriker

Village animation HSBC Paris7s

Mais ce qui l’est encore plus, c’est l’atmosphère complètement folle des tribunes. L’ambiance est plus proche d’un festival que d’un événement sportif : les supporters sont déguisés et se prêtent au jeu à fond. Les tribunes sont éclectiques et cosmopolites : toutes les nations sont mélangées et les différents supporters discutent entre eux. C’est une véritable fête du rugby pour tous ! La forte affluence et les tribunes presque pleines ont rajouté encore un peu plus de feu à ce tournoi. On retiendra, pour la petite anecdote, que le public français a été très réactif et solidaire en improvisant une chanson “Libérez le mec en slip” sur l’air de la Marseillaise (sacrilège quand même !) suite à une petite intervention de la sécurité sur un fan qui avait trop chaud.  

Déguisements des supporters du Paris7s@Paris7s

Déguisements des supporters du Paris7s

Quelques surprises dans les animations 

Même si l’on a retrouvé les classiques des animations stade : speaker, pom-pom girls, dance-cam, clapping et musique, on a été surpris par quelques originalités. Le sponsor HSBC a installé un canon géant tirant des ballons de rugby au milieu du terrain qu’une sélection de fans accompagnée par des pro devaient rattraper. Le “show” d’avant-finales était réalisé sur la thématique du Moulin Rouge et de la culture française avec chansons traditionnelles, un accordéon, des claquettes et un French can-can : un poil cliché mais complètement dans l’atmosphère du tournoi. 

Les français à l’honneur 

La part belle a été faite aux français durant ce tournoi. Tout d’abord les supporters, nombreux et présents qui ont donné de la voix pour leur équipe et qui ont fait de cet événement une réussite. Puis les joueurs de l’équipe de France qui ont organisé un clapping à la fin de leur dernier match pour célébrer la fin de carrière de leur capitaine et effectué un tour d’honneur pour saluer les spectateurs (comme toutes les équipes d’ailleurs). Les joueurs du Stade Français (club résident de Jean-Bouin) ont aussi fait une apparition surprise sur la pelouse pour célébrer leur tout récent titre au Challenge Européen acquis quelques jours plus tôt. Enfin, un tifo géant pour promouvoir la candidature de la France à l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby en France en 2023 a été déployé en tribunes.

Animations par HSBC dans le stade et autour.@Twitter

Animations par HSBC dans le stade et autour.

La recette du succès 

On a donc littéralement adoré notre expérience fan au Paris7s cette année ! Très peu de temps morts, du beau jeu, une fluidité dans le déroulement des matchs et des animations, une ambiance de fou et vraiment accessible à tous les publics : fans de rugby ou curieux, familles, amis, français ou étrangers… On ne s’est jamais ennuyé et on n’a pas vu passer les 7 heures passées au stade. Oui oui 7 heures quand même, et personne ne nous a obligé, promis !

Presque un sans faute

Le seul petit bémol que l’on peut retenir de cet événement est le service de restauration, pas vraiment à la hauteur : 35 minutes d’attente, stocks épuisés (à 13h30), rapport qualité-prix pas au rendez-vous. Pour la boutique aussi, impossible de trouver autre chose que des maillots en taille XL pour les filles le dimanche midi : probablement victimes de leur succès. On dira que ce sont les points à améliorer pour l’année prochaine !  

Que vous soyez fans de Rugby ou novices, ne ratez pas cet événement l’année prochaine ! Et nous on garde un oeil sur l’étape féminine du Sevens Series qui se déroule à Clermont-Ferrand les 24 et 25 juin prochain. 

Poursuivez la discussion avec nous via twitter 

Passionnée, supportrice et grande curieuse, j'ai à cœur de partager ma vision des événements et d'en apprendre toujours plus sur l'écosystème sportif à travers le monde. Convaincue du rôle central que les fans ont à jouer dans le développement du sport, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière les bonne pratiques qui peuvent servir d'exemple et d'inspiration à tous grâce à Fanstriker.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Fan expérience EN FRANCE

INSIDE CLUB : L’expérience fan au Matmut Atlantique à Bordeaux

Nous avions rendez-vous au Matmut Atlantique de Bordeaux pour vivre un match dans la peau d’un supporter des Girondins.

Publié

le

Stade Matmut en 2015

Sur notre route entre Toulouse et Lorient, nous avions oublié de nous arrêter à Bordeaux. C’est maintenant chose faite puisque les Girondins de Bordeaux nous ont invité à tester leur expérience fan.

Décidément, nous aimons l’ouest de la France ! Après les Chamois Niortais, le Stade Rennais, le Stade Toulousain & le FC Lorient, c’est à Bordeaux que nous avons fait escale pour un reportage de notre série Inside Club Expérience, le 7 avril dernier contre Lille. Récit de notre expérience.

Accessibilité du Matmut Atlantique

En 2015, dès les premiers événements au Matmut Atlantique, l’accessibilité a été désignée comme un point sombre de cette nouvelle enceinte. En cause notamment, le tramway, qui ne propose qu’une seule ligne pour accéder au stade de 42 000 places. Alors que celui-ci est situé en périphérie de la ville.

Le match de ce soir face à Lille est prévu à 20h00. Nous faisons en sorte d’être au stade 2 heures avant le coup d’envoi pour vivre les animations. Nous optons pour un trajet en voiture entre la gare et le stade qui se déroule de façon relativement simple. Les places de parking autour du stade semblent facilement accessibles.
Une fois garé et une marche de 5-10 minutes, nous arrivons au stade et nous sommes frappé par sa beauté architecturale. Il faut dire que ce stade est beau, ses pylônes semblables aux fameuses forêts landaises font tout de suite leur petit effet.

Le Matmut Atlantique à Bordeaux

Le Matmut Atlantique à Bordeaux

Bordeaux, 6ème ville la plus pluvieuse de France

Selon Météo France, il tombe plus de 944 mm de précipitations par an à Bordeaux. Moins qu’à Brest certes (comme quoi, les clichés sur la Bretagne…), mais la capitale girondine reste l’une des villes les plus pluvieuses de France. La pluie fait aussi partie de l’expérience fan à Bordeaux !
Malheureusement, on ne peut pas dire que la pluie ait amélioré cette expérience, puisque les animations gonflables prévues sur la Fan Zone n’ont pas pu être mises en place pour cause de mauvais temps.
Avec Vanessa, de l’excellent blog Champions du Digital, nous nous contenterons d’un parvis plutôt tourné vers la restauration avec différents food trucks : burger, sandwich, pizza & frites, avec une mention spéciale pour ce dernier au vue de la foule. On pouvait également retrouver, à l’entrée du parvis, un stand Coca Cola.
D’autres stands proposent des activités pour les enfants (e-sport, arcade) ou encore des espaces boutique.

Un écran géant anime la zone. Un écran sur lequel les Girondins ont eu la bonne idée de proposer la rencontre du jour de 17h00 entre l’AS Monaco et le FC Nantes.

L'un des stands situés sur la Fan Zone du Matmut Atlantique

L’un des stands situé sur la Fan Zone du Matmut Atlantique

La Kids Area et BenGi, la mascotte girondine

On l’a bien vu de l’extérieur, le stade est d’un blanc immaculé. Et bien c’est également le cas à l’intérieur, dans les coursives. Premier constat : cela manque d’identité, de marque propre au club des Girondins de Bordeaux.
Au fur et à mesure de notre avancée dans les coursives du stade, nous tombons enfin sur du bleu marine. Il s’agit d’une affiche qui fait la promotion de la Kids Area.
La Kids Area est une zone totalement dédiée aux enfants avec des espaces de jeux. Une table de Air Hockey, des jeux vidéo et bien sûr le passage de la fameuse mascotte BenGi. Une mascotte qui n’hésite pas à s’amuser avec les enfants et à poser sur les photos avec ses fans. Les parents comme les enfants en sont ravis d’après les réactions en vidéo ci-dessous lors de notre micro-trottoir.

Tout au long de notre parcours de fan, nous tombons sur des espaces de restauration avec des spécialités bien distinctes : Bagel, Sandwich (comme sur la Fan zone).
A noter également que les personnes à mobilité réduite (PMR) ne sont pas oubliées du parcours client avec des zones réservées faisant tout le tour du stade permettant de suivre le match en toute sérénité.

Le stand Bagel dans les coursives du stade

Le stand Bagel dans les coursives du stade

BenGi et ses fans

BenGi et ses fans

La kids Area

La kids Area

Le Matmut Atlantique vu de l’intérieur

Pendant le match, nous observons plusieurs points : le stade en lui même, la communication, l’ambiance, les tribunes, la connectivité.
Seul le premier niveau est équipé d’affichage destiné aux partenaires du club. Malgré plusieurs espaces disponibles pour communiquer, ces derniers ne sont pas encore utilisés.
En ce qui concerne l’ambiance du soir, celle-ci n’est pas complètement au rendez-vous. Sportivement parlant, le club ne vit pas ses plus belles heures, la météo n’étant pas non plus au rendez-vous ce qui peut expliquer cette ambiance fragile. Malgré tout, les groupes de supporters des Girondins dont l’UB1987 sont présents et assurent le spectacle en donnant de la voix.
A la mi-temps, le désormais classique Challenge Orange occupe le public.

L'intérieur du Matmut Atlantique

L’intérieur du Matmut Atlantique

Le stade n’étant pas plein, les tribunes sont parsemées. Cela est possiblement intensifié avec la couleurs des sièges (variant du blanc au gris). Peut-être que des sièges de couleurs comme nous pouvons le voir à la Beaujoire à Nantes ou encore au Parc des Princes à Paris, donnerait une âme plus forte à ces tribunes.

Nous avons assisté à 2 buts des Bordelais, et cela peut sembler être un détail mais le speaker n’interagissait pas ce soir là avec le public pour l’annonce du buteur. Une pratique qui pour nous fait partie des best practices en animation de match, qui est déjà bien installée dans beaucoup de stade.

La génération “digital native” que nous sommes ne peut plus se passer de connexion internet (sinon comment pourrions nous tweeter notre aventure en live hein ?). Nous sommes alors surpris de ne pas trouver de réseau à disposition. Curieux pour un stade si récent.
Du reste, nous avons quand même pu apprécier les chants des ultras bordelais, portés par la très bonne acoustique du stade.

Le canapé Conforama était bien présent. Pour rappel, dans le cadre de son partenariat avec la Ligue 1, Conforama installe un canapé en bord de pelouse des stades pour faire vivre une expérience immersive à deux fans sélectionnés sur les réseaux sociaux.

Le match se termine, Bordeaux l’emporte par 2 buts à 1, c’est le moment pour les spectateurs de quitter le stade.

La boutique du stade, un outil pour l’expérience

En fin de parcours, nous passons par la boutique du stade Matmut Atlantique où nous rencontrons Thibault Mouline, le responsable.
Il nous partage plusieurs infos concernant l’animation de la boutique du Matmut Atlantique. Une interview que vous pouvez retrouver ci-dessous.

Bilan de notre Inside Club Expérience chez les Girondins

Cette soirée Bordelaise aura été encore une fois très enrichissante.
L’accessibilité au stade, point que l’on attendait au tournant, n’a pas été un problème pour nous puisque la Fan zone a joué son rôle de fluidifiant du trafic. Dommage que la pluie ait joué les trouble-fêtes, nous aurions beaucoup apprécié expérimenter toute la capacité de la Fan zone.
Malgré cette pluie, nous étions bien au sec au stade et avons pu apprécier le dynamisme de la mascotte BenGi ainsi que l’espace Kids Area. Un espace qui va certainement prendre une place encore plus importante dans le stade tant elle présente un fort potentiel.

Dans la boutique du stade

Dans la boutique du stade

Le stade est magnifique mais il manque clairement d’identité, celle du FCGB. Ce manque de branding s’explique en partie par le fait que le stade n’appartient pas au club (comme c’est le cas pour beaucoup de stades en France). Mais il va être difficile de faire grimper l’affluence si les spectateurs pensent entrer dans un hôpital (remarque lancée par un fan sur la fan zone) lorsqu’ils arrivent au Matmut Atlantique.

La couverture du réseau Wifi doit être un axe d’amélioration majeur du stade. Le fait qu’il n’en existe pas ou peu, peut être préjudiciable pour le club quand on voit à quel point cela est devenu important dans l’expérience du spectateur.
Finalement, si l’on en oublie les conditions météorologiques, nous avons apprécié cette expérience au Matmut Atlantique. Une belle enceinte avec un potentiel qui l’est tout autant et qui ne demande qu’à être exploité.
Et vous, vous avez déjà été au Matmut Atlantique ? Qu’en avez vous pensé ?

Continuer la lecture

Social media

Follow us sur Twitter

Nouveautés