Suis-nous
Le peuple français sur les Champs-Elysées pour fêter la victoire des bleus. Le peuple français sur les Champs-Elysées pour fêter la victoire des bleus.

Fan expérience dans le monde

La finale, bien plus qu’un match de football, une ferveur nationale

Demain, ce sera l’ultime occasion de vivre l’un des moments les plus marquants d’une vie. La finale de la coupe du monde avec l’équipe de France de Football.

Publié

le

Mardi dernier, vous étiez surement comme nous, devant votre petit ou grand écran en train de vivre la demi-finale de l’équipe de France de Football avec famille ou amis. La France a gagné sa place pour jouer la victoire finale mais aussi beaucoup plus.

 

Dans les appartements, maisons, bars, restaurants et autres lieux publics, il y avait des airs de fête nationale mardi dernier. Jusque tard dans la nuit, les festivités ont continué dans plusieurs villes de France et du monde.
Certains ont déjà connu cette ambiance festive qui donne l’impression que nous sommes tous unis derrière une seule et même passion, le football. Pour d’autres, c’est une première et c’est une sensation incroyable.

La génération 3 finales de Coupe du Monde

Je fais partie de cette jeune génération passionnée de football qui a la chance de dire : j’ai vécu 3 finales de Coupe du Monde en moins de 20 ans.

France 98 et la victoire au Stade de France pour la 1ere Coupe du Monde des bleusLe Parisien

France 98 et la victoire au Stade de France pour la 1ere Coupe du Monde des Bleus

En 1998, j’avais 8 ans. Un peu jeune pour tout comprendre à l’époque, mais je me souviens parfaitement de ce moment de la finale, du lieu où je me trouvais et des personnes qui m’accompagnaient. Vous aussi sans doute, c’est un exercice que beaucoup ont aimé raconter sur les réseaux sociaux le 12 juillet dernier pour les 20 ans de cette fabuleuse épopée. Et 1, et 2, et 3 zéro !

La malheureuse finale de 2006 face à l'Italie

La malheureuse finale de 2006 face à l’Italie

En 2006, l’épopée 1998 était encore dans les mémoires. D’autant plus que le retour de Zidane accompagné par Makelele, Thuram et les autres fut un clin d’oeil mémorable. Ce mondial fut beau, intense, avec des rencontres de folie, comme ce match incroyable face à l’Espagne ou encore face au Brésil et ce show de Zizou pour sa dernière compétition sous le maillot bleu, blanc, rouge.

Mais malheureusement, la fin ne sera pas aussi belle qu’une roulette de notre emblématique numéro 10. Il terminera sa carrière en bleu sur un coup de tête qui assommera plus d’un fan (dont moi même pendant plusieurs jours). Cette malheureuse fin pour l’équipe de France mais aussi et surtout pour le joueur et l’homme qu’est Zinedine Zidane restera pour beaucoup comme une période triste du football.
Après cette fameuse finale perdue du 09 juillet 2006, 2 bonnes semaines de troubles m’ont été nécessaires pour comprendre la situation. Mais comme dans toutes mauvaises histoires, nous nous relèverons.

AFP PHOTO / CHRISTOPHE SIMON

L’équipe de France 2018

La relève, justement parlons en. En 2018, ces jeunes joueurs prometteurs évoluant tous dans les plus grands clubs européens nous offrent un récit, enfin plutôt leur récit, que nous suivons avec passion depuis le début. Mardi soir, nous avons vécu un moment fort après la victoire face à la Belgique. Un moment qui ressemblait à 1998, puis à 2006.
C’est étonnant de voir que l’engouement populaire prend vraiment à partir de la demi-finale. Les collectivités locales commencent à mettre en place des espaces pour voir le match, les pessimistes commencent à acheter leur maillot et les non-fans de football ou de sport rejoignent peu à peu les bars et autres lieux publics pour vivre ces moments.

Dimanche, ce sera bien plus qu’une finale

Hasard du calendrier, la finale de la Coupe du Monde tombe le lendemain de la fête nationale française. Mais il semble que celle-ci soit relayée au second plan pour cette année. Car demain dimanche, la vraie fête nationale aura lieu (enfin nous l’espérons). Les rues seront la propriété de la population, la joie sera le seul sentiment que l’on arborera. Croisons les doigts.

Je suis partagé entre l’impatience et la patience, je souhaite connaitre le dénouement mais je n’ai également pas envie que tout cela s’arrête. Les discussions à refaire le match à la machine à café, la passion partagée entre les générations, la joie, les sourires.

Mardi soir, je n’ai pas seulement vu une victoire des Bleus de l’équipe de France, j’ai vu bien plus que cela. Le seul fait de porter le maillot de l’équipe de France (peu importe son année, sa marque ou sa couleur) c’était défendre la même cause, c’était afficher fièrement son sentiment d’appartenance. Bien qu’en France le patriotisme ne soit pas légendaire, mardi dernier il était présent et c’était beau à voir.
J’ai vu un mélange des cultures et des générations, j’ai vu le partage d’une même fête, en chantant, dansant, s’enlaçant ou se félicitant.

Le football est une fête intergénérationnelle@SandozProd

Le football est une fête intergénérationnelle

Seul le football ou le sport de façon générale procurent ces émotions, même si cela retombera, dans quelques jours ou quelques mois, avant la prochaine grande animation sportive que le pays tout entier portera.
Alors profitons-en, que l’on soit en Russie comme Adrien, en France ou n’importe où dans le monde, dimanche ce sera la dernière occasion de profiter de ces moments. Choisissez bien les amis qui vous accompagnerons. Car les souvenirs que nous construirons demain resterons gravés pendant longtemps dans la victoire comme dans la défaite.

Après tout, certains diront que ce n’est que du football, mais en réalité c’est bien plus que ça.

Cet article était-il intéressant ?

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement des fans et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce ou celui du sport business. | "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Fan expérience dans le monde

INSIDE CLUB : L’expérience fan à l’Emirates Stadium avec Arsenal

Comment les Gunners d’Arsenal enrichissent-ils l’expérience de leurs spectateurs à l’Emirates Stadium à l’occasion de l’Emirates Cup ?

Publié

le

En ce mois de reprise des différents championnats sportifs, nous étions à Londres fin juillet avec Arsenal, pour vivre une expérience intéressante dans l’un des plus beaux stades du pays. 

 

Le dimanche 28 juillet dernier avait lieu en Angleterre, l’Emirates Cup à l’Emirates Stadium, le stade d’Arsenal. C’est la toute première fois que nous pénétrons dans l’antre des Gunners.
L’Emirates Cup est une compétition amicale organisée régulièrement par le club d’Arsenal. Pour cette édition, deux matchs étaient organisés : le premier à 12h30, entre l’équipe féminine d’Arsenal et celle du Bayern Munich et le second à 15h15, avec les équipes masculines d’Arsenal et de l’Olympique Lyonnais.

En proposant un match de football féminin en amont de la rencontre entre Arsenal et l’OL, le club a su valoriser les performances de son équipe féminine (qui termine championne d’Angleterre la saison dernière) et la coupe du monde féminine. Le pari fut relativement bien réussi puisque lors de la rencontre des féminines à 12h30, le pic d’affluence de 28 500 spectateurs a été atteint sur un total de 49 075 billets vendus (le stade s’étant rempli au fur et à mesure du match). Ce qui signifie qu’environ 58% des fans ayant acheté un billet ont assisté à ce match. Malgré tout, le stade n’était pas plein, l’Emirates Stadium pouvant accueillir jusqu’à 60 000 fans.

L’accès et la sécurité à l’Emirates Stadium, une priorité

L’Emirates Stadium est situé dans le nord de Londres tout en restant proche et accessible du centre ville. De ce fait, il est déconseillé de venir en voiture puisqu’il n’y a pas de parking à proximité et très peu de places de stationnement aux alentours. De plus, le stade est plutôt bien alimenté par les transports en commun, suffisamment pour que le club recommande ce mode de déplacement.

Le métro dessert deux stations à proximité du stade : Arsenal Station sur la Piccadilly Line et Finsbury Park sur la Victoria Line. Pour les spectateurs venant d’autres villes voire de l’étranger, le stade n’est qu’à 3 arrêts de la gare internationale de St Pancras, ce qui permet un accès simple et rapide. Arsenal a d’ailleurs communiqué à ce sujet en amont de l’événement sur son compte Twitter.
En plus de communiquer sur les moyens de transport, le club a aussi pris la parole pour signaler les différentes consignes de sécurité en amont de l’événement. Les sacs sont fouillés à l’entrée et les spectateurs palpés par des membres de la sécurité. La fouille se reproduit plusieurs fois lors du parcours du visiteur. Pour accéder aux pourtours à l’extérieur du stade où sont exposés les statues de Thierry Henry, Dennis Bergkamp et autres légendes du club londonien, au moment d’entrer dans la boutique, et enfin à l’entrée dans l’enceinte du stade. Une fouille automatique et très régulière à laquelle les spectateurs s’adonnent lors de chaque rencontre.

Vraie bonne pratique observée sur place, les bracelets de « sécurité » pour les enfants. Une fois entrée dans l’enceinte du stade, des stewards donnent aux parents accompagnés de leurs enfants, un bracelet sur lequel ces derniers doivent renseigner le nom du représentant légal, son numéro de téléphone, la date du jour et le numéro de siège correspondant au billet. Cela afin de contacter les parents rapidement si un enfant est retrouvé perdu dans le stade. Un concept simple mais intelligent.
Ce système a été mis en place pour la première fois lors de notre visite ce dimanche 28 juillet. Il devrait cependant être reconduit pour les prochains matchs.

Bracelet de sécurité pour les enfants

Le bracelet de sécurité donné à l’entrée aux parents accompagnés par leurs enfants.

Le format de cette 10ème édition de l’Emirates Cup fut intéressant. En effet, habituellement cette compétition se déroule sur plusieurs jours mais pas cette fois. Ce fut la première fois en 10 ans que cette compétition amicale s’organise sur une journée et accueille deux équipes féminines. Ainsi, sur la même journée et dans le même stade nous assistons donc à deux matchs. Un match de football féminin et un match de football masculin. Le premier à 12h30 et le second à 15h15.
En tout et pour tout, les spectateurs peuvent passer quasiment toute la journée au stade. Cela représente environ 6 heures dans le stade, entre l’ouverture des portes à 11h30 et la remise du trophée vers 17h15.
Comme pour un événement qui se déroule chaque année ou presque à Paris, le HSBC Paris Sevens, le public présent à l’Emirates pouvait circuler librement dans l’enceinte sans contraintes liées à leur tribune.

Quid des animations en avant-match ?

Entrons dans le coeur du sujet, et ce qui vous intéresse probablement le plus, les animations. 
Malheureusement, elles ne sont pas nombreuses à l’Emirates. Ce jour-là, peu d’animations proposent de divertir les fans. Pas de présence de “fan zone” mais nous distinguons tout de même un jeu animé par le nouvel équipementier des Gunners, Adidas (et Pro Direct Soccer) sur le parvis.
Cette animation, destinée aux amateurs de football permet de tester sa réactivité et sa précision chaussé d’un modèle de la gamme Adidas à travers un jeu de passe/tir sur des plaques électroniques qui forment un cercle. Lorsque celles-ci s’illuminent en vert, le participant doit réagir en tapant la balle suffisamment rapidement pour que la lumière ne bascule pas au orange ou au rouge. Un système de points permet de gamifier l’animation. Ainsi, toucher une lumière verte vaut 2 points, 1 point pour une lumière orange et -1 pour une lumière rouge. Pour animer également le public regroupé en masse autour de cet espace de jeu, les animateurs distribuent des goodies et des bons de réduction valables sur le site de e-commerce Pro Direct Soccer.
C’est au terme de la journée que le participant ayant obtenu le meilleur score sur le tableau de résultat remporte une place en hospitalité pour un prochain match d’Arsenal.

Animation Adidas à l'extérieur de l'Emirates Stadium

Animation Adidas à l’extérieur de l’Emirates Stadium avec à gagner, une place en hospitalité pour un prochain match des Gunners

Autre animation mais cette fois-ci dans l’enceinte, les visiteurs peuvent s’offrir une photo souvenir avec le trophée de la Barclays FAWSL (le championnat de football féminin anglais) et quelques joueuses au repos entre 11h30 et 12h00.

La photo souvenir avec les joueuses d'Arsenal et le trophée de la Barclays FAWSL

La photo souvenir avec les joueuses d’Arsenal et le trophée de la Barclays FAWSL

Cela n’est pas vraiment une animation mais si vous avez déjà assisté à une rencontre de football en Angleterre vous connaissez certainement ce qui va suivre.
La distribution du programme de match est comme une tradition dans le football anglais. Le programme, en vente au prix de 5£ (5,40€), est disponible devant le stade ainsi qu’à l’intérieur.
Il présente les deux matchs avec notamment une double page de couverture. À l’intérieur de ce programme, un concours propose aux fans, afin de tenter de remporter des maillots de chacune des équipes présentes ce jour. La mécanique de participation est assez simple et engageante, le participant doit répondre à une question en envoyant la bonne réponse à programme@arsenal.co.uk, en tweetant sur le compte officiel @AFCProgramme (un compte suivi par plus de 115k personnes) ou bien en le postant dans la boîte aux lettres du club avant le 2 août.

Arsenal possède donc un compte Twitter spécifique pour son programme de match. Et celui-ci est suivi par plus de 115k personnes ! Incroyable non ?! 
La description indique “Toutes les actualités des rédacteurs du programme de match d’Arsenal FC”. Ce compte semble donc actualisé très régulièrement par les personnes qui rédigent les contenus qui apparaissent sur ce programme. Nous vous invitons vraiment à aller observer ce compte Twitter, c’est intéressant. 

Kiosque à programmes devant l'Emirates Stadium

Kiosque à programmes devant l’Emirates Stadium avant le début de l’Emirates Cup

Pour ce premier match de la saison à domicile et le retour d’Adidas sur les maillots, les boutiques sont prises d’assaut par les visiteurs, notamment la boutique principale, The Armoury.

Nous prenons place dans les tribunes et nous observons qu’un seul speaker est présent. Un événement comme celui-ci aurait peut-être nécessité un second speaker. Rappelons que bénéficier de deux speakers est une belle opportunité pour le club de faire vivre l’événement également en tribune ou en coursive. Ainsi, un speaker est fixe en bord de terrain et un second est mobile et peut aller à la rencontre des fans. 
Le premier match va bientôt débuter, l’entrée des joueuses se fait sur la musique « Run The World (Girls) » de Beyoncé, un joli clin d’œil. 

À la mi-temps, c’est “vive la bière” à Londres

L’activité principale des fans anglais à la mi-temps, c’est bien entendu la bière. Dès le coup de sifflet pour indiquer la mi-temps (et même quelques minutes avant), les fans se précipitent dans les coursives pour consommer.
En Angleterre, les spectateurs d’un match de football peuvent boire de l’alcool à condition de ne pas avoir vue sur la pelouse. Il leur est donc impossible d’apporter leur boisson alcoolisée jusqu’à leur siège en tribune.
À l’heure ou la question de l’autorisation de l’alcool dans nos stades en France est de plus en plus présente, il pourrait être intéressant de s’inspirer d’un tel système. Autre différence avec la France, ici, les bouteilles sont vendues avec leur bouchon.

Les stands de boissons et de nourritures dans les coursives de l'Emirates Stadium

Les stands de boissons (et de bière principalement) mais aussi de nourriture dans les coursives de l’Emirates Stadium

Côté terrain, la mi-temps de chaque match, est animée par les interviews d’une ancienne joueuse du club, Kelly Smith et d’un ancien joueur, Abou Diaby.
Les mascottes des clubs participent au spectacle, Gunnersaurus (la mascotte d’Arsenal FC) affronte des Juniors Gunners et Berni (la mascotte du Bayern Munich) dans un exercice de tirs au but avant de rester disponibles pour partager quelques photos avec les fans au bord de la pelouse. Les enfants eux, repartent avec un diplôme. 

Mascottes d'Arsenal et du Bayern Munich à la mi-temps

La mascotte d’Arsenal, Gunnersaurus, et celle du Bayern Munich, Berni l’Ours, prenant des photos avec le public à la mi-temps.

Les écrans géants diffusent des vidéos amusantes de challenges entre les joueuses d’Arsenal afin d’occuper les spectateurs. Des spectateurs qui sont eux aussi montrés sur ces écrans, mais sans action ou thème particulier comme la Dance Cam la Kiss Cam ou encore la Troll Cam. 
L’occasion pour nous de vous partager cette perle de Troll Cam du Toulouse FC en 2018 lors de la réception du PSG.

https://twitter.com/LeCoinComics/status/962417352364232705?s=20

Le match des féminines s’achèvent sur la victoire du Bayern Munich par 1 but à 0. Pour ensuite laisser place à la rencontre entre les équipes masculines. L’OL l’emporte par 2 buts à 1 et remporte l’Emirates Cup pour la première fois.
La cérémonie de remise du trophée faite, il est l’heure pour nous de rentrer faire le bilan de cette expérience. 

Le bilan de notre première expérience à l’Emirates Stadium

Une expérience enrichissante avec quelques idées que nous allons retenir. Notamment le bracelet de sécurité pour enfants et le compte Twitter officiel du programme de match. Hormis cela, nous pensons que cet événement a manqué d’incitation à l’engagement des fans. Le hashtag #EmiratesCup visible sur les communications du club sur les réseaux sociaux n’était visible ni sur les écrans géants dans le stade, ni sur les panneaux publicitaires ou le programme de match. Une incitation à relayer leur expérience sur les réseaux sociaux aurait probablement été bien accueillie. Cependant, le club a bien communiqué pour faire la promotion de la visite du stade, de l’abonnement ou de l’achat des nouveaux maillots.

Les animations, même si elles n’étaient pas si nombreuses ont été intéressantes. La photo souvenir avec le trophée des membres de l’équipe féminine d’Arsenal démontre une pratique qui pourrait se démocratiser avec les joueurs(ses) laissés au repos. Pour le plus grand bonheur des visiteurs.  
La présence de la mascotte du Bayern Munich a participé à la fête. Gunnersaurus, la mascotte des Gunners a été un vrai un acteur de l’expérience en se rendant accessible pour le public. L’animation des mascottes a d’ailleurs été diffusé en live sur le compte Twitter de Gunnersaurus.

L’Emirates Cup est une compétition intéressante pour les fans. En effet, programmée durant les vacances d’été, elle permet d’attirer les touristes de passage. Durant la saison régulière, il peut être compliqué pour des fans étrangers de venir assister à un match, d’autant que les prix des billets pour un match de Premier League sont assez élevés. Pour l’Emirates Cup, le prix des premiers billets pour adultes se situaient aux alentours de 25£ soit environ 27€.

Nous nous attendions à plus d’activités pour un événement de ce type, comme nous avons pu l’observer à Manchester City.
Même si l’expérience reste relativement positive, nous avons tout de même pu observer de meilleurs exemples lors de nos précédentes sorties

Cet article était-il intéressant ?

Continuer la lecture

Nouveautés