Suis-nous

Fan expérience EN FRANCE

Le groupe La Poste veut accompagner les fans jusqu’au stade

Il y a quelques jours nous étions invités à échanger sur la thématique de l’expérience du fan avec plusieurs acteurs du sport pour le groupe La Poste.

Publié

le

La Poste atelier Fan Expérience

Temps de lecture environ 4 minutes

Il y a quelques jours nous étions invités à échanger sur la thématique de l’expérience du fan avec plusieurs acteurs du sport venant de différents horizons. Une rencontre organisée par le Groupe La Poste et Première Ligue.

 

Un atelier de créativité sur l’expérience fan

L’objectif de se rendez-vous inédit était de confronter les points de vue sur la thématique actuelle et future de l’expérience d’un fan dans le sport. Pour l’occasion, le groupe La Poste s’est entouré de Première Ligue, le syndicat patronal représentant les clubs de Ligue 1 dans les instances du football professionnel.
Pendant toute une après-midi, nous avons donc échangé ensemble sur nos différentes expériences marquantes, positives et négatives en matière de relation client pour poser les bases de futures bests practices.

Chacun s’est exprimé sur sa propre vision et sa propre expérience. Des expériences variées tant la pluralité des profils était importante. Des économistes et conférenciers tels que Pascal Perri et Boris Helleu, des startups du sport comme Digifood, Vogo Sport, Mon Petit Gazon ou encore Wefan (que nous avions interviewé il y a plusieurs semaines), et des médias sportifs comme Pkfoot, Champions du digital ou encore Ecofoot

Le mélange de toutes ces visions a pu faire émerger plusieurs idées lors d’un atelier pratique qui avait pour but de proposer des idées pour répondre aux besoins de six différents types de spectateurs : Le fan, le VIP, le jeune, le senior, l’accompagnateur et la famille.
Le principe était d’anticiper leurs besoins selon leur profil en amont du match, pendant et après la rencontre. Mais comme l’a bien ajouté Julien Galvez de Wefan, « Il s’agit également d’ajouter la période hors matchday, quand le fan est chez lui ou ailleurs, dans un lieu autre que celui du stade »

La poste veut accompagner le fan au stade

Depuis 1984, la marque La Poste accompagne des sportifs de haut niveau puis depuis 2007, les arbitres de football, rugby, handball et basket-ball. Le groupe était aussi le partenaire de l’Euro 2016 en tant qu’opérateur officiel courrier-colis-express et a assuré l’acheminement et la livraison des 2,5 millions de billets de la compétition à travers le monde.

https://www.instagram.com/p/BF4k5gYJiEY/

L’investissement du groupe dans le sport n’est plus à démontrer aujourd’hui, mais La Poste veut franchir un nouveau cap et accompagner les fans de sport le plus loin possible en collaborant avec les clubs mais également sur les grands évènement futurs.

Cela avec une idée simple : faciliter la vie d’un fan qui se rend au stade mais aussi faire profiter celui qui n’est pas dans l’enceinte. Le concept est encore en phase de conception, mais ce que nous pouvons dire pour le moment est que La Poste souhaite développer une application mobile globale qui permettrait demain aux clubs et évènements sportifs (mais pas que) de toucher leurs fans et d’en acquérir de nouveau toute l’année. Via ce support digital, les clubs et évènements pourront également bénéficier d’une stratégie 360° dans le but de mieux connaitre et d’accompagner leurs fans ainsi que de remplir leurs stades. 
Demain, nous pourrons via cette application, acheter son billet en ligne, l’utiliser directement via son smartphone pour entrer dans le stade, obtenir des informations sur le trajet, échanger avec d’autres fans et même envoyer des moments du match ou des cadeaux à ses amis restés à la maison pour leur faire partager l’expérience. 

Quelle légitimité pour La poste dans ce domaine ?

Selon Michel Wiener, le directeur du développement des grands évènements du groupe La Poste, le remplissage d’un stade est d’abord une affaire de datas et de données. Et dans ce domaine, La poste est très bien dotée puisqu’elle dispose des données sur un large public qualifié en France mais aussi à l’étranger.
Elle a déjà démontré via sa collaboration sur l’Euro 2016 qu’elle était capable de relever un challenge majeur lors d’un grand évènement sportif avec un taux de satisfaction client très élevé.

Via ses différents métiers en interne, le groupe est capable aujourd’hui de répondre à plusieurs besoins des fans, mais pour ce qui est des compétences que le groupe ne possède pas, il entend s’entourer de startups qui possèdent aujourd’hui ses capacités de production ou cette connaissance métier. Il s’agit donc d’un projet collaboratif  qui selon Michel Warnier à pour but de « faire de l’achat d’un billet un acte serviciel et émotionnel alors qu’aujourd’hui il est plutôt transactionnel ». 

La poste communiquera plus largement prochainement sur ce projet d’accompagnement des fans. 

Réagissez et échangez avec nous sur le sujet via twitter 

 

Passionné de foot, puis passionné des sports avec un S, je suis devenu petit à petit un fan des gens qui vont au stade tous les weekends avec écharpe et maillot sur les épaules. J'admire leur investissement et je pense vraiment que les clubs doivent encore leur donner tant. Pour finir cette présentation, on a ajouté des phrases motivantes parce que nous sommes des personnes motivées, voici la mienne : "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Fan expérience EN FRANCE

La poudre rose du Stade Français ne séduit pas la LNR

La poudre et le sport ne font pas bon ménage. Pour une fois, Diego Maradona n’a rien à voir dans cette histoire puisqu’il s’agit du Stade Français Paris lors du précédent derby.

Publié

le

Temps de lecture environ 1 minutes

Lors du derby francilien en TOP14, Stade Français vs Racing 92, les fans étaient invités à diffuser de la poudre rose en tribune pour ce match festif. 

Lorsque l’on fait la fête chez soi ou dans un stade, tout le monde ne peut pas être content. Ici il ne s’agit pas du voisin se plaignant du bruit mais de la LNR, la Ligue Nationale de Rugby qui a signalé au club parisien son mécontentement.

Le derby francilien devait être une fête, alors le staff du club au maillot rose avait pensé à plusieurs animations pour marquer cet évènement. Laure et moi-même étions au stade ce jour là, nous avions signalé dans notre article sur notre journée passée au stade Jean-Bouin que l’opération poudre rose en tribune était assez risquée selon nous. La réaction de certains spectateurs pour preuve, même si la majorité semblait amusée par la situation. 

LNR n’aime pas la poudre rose sur l’homme en noir

Lorsque les fans rejoignaient les tribunes, des bénévoles distribuaient un paquet de poudre rose avec un poncho pour se protéger. Alors juste avant le coup d’envoi, c’est la pluie de poudre rose, pour la télévision, le spectacle. 
Mais ce n’est pas ceci qui n’a pas plu à la LNR, c’est l’utilisation d’un sachet de poudre jeté en direction de l’arbitre du jour, Monsieur Alexandre Ruiz. Un jet qui aurait pu déranger l’homme en noir. 

La commission de discipline de la Ligue a donc prononcé une amende de 20 000 € à l’encontre du Stade Français Paris pour « Désordre occasionné par le public » et plus particulièrement « Trouble causé dans l’enceinte sportive (jet d’objet) ». 
Une chose est sûre, les dirigeants du Stade Français réfléchiront sans doute plus longtemps la prochaine fois qu’ils voudront donner de la poudre rose à leurs supporters. Et les autres clubs vont également apprendre grâce à cette mésaventure du club Parisien. 

Une opération que l’on pourrait donc ajouter dans un prochain article sur les worst pratices de la fan expérience. 

Continuer la lecture

Nouveautés