Suis-nous

Fan expérience aux Etats-Unis

Des prédictions en temps réel pour les fans des Pelicans en NBA

En NBA, les fans des Pelicans ont pu tester pour la première fois une nouvelle application pour prédire les actions du match en temps réel : HotStreak.

Publié

le

À l’occasion du match de saison régulière en NBA entre la Nouvelle Orléans et Milwaukee la semaine dernière, les fans des Pelicans ont pu découvrir HotStreak. Une application qui permet de prédire les actions pendant le match.

 

Le 12 mars dernier, la franchise des Pelicans a proposé avec HotStreak une nouvelle expérience digitale à ses fans. Développée en collaboration avec Unblockable, une société spécialisée dans le développement de jeux sportifs, cette application de prédictions en temps réel (disponible sur iOS) était lancée pour la première fois aux États-Unis.

Une nouvelle manière d’engager les fans

Pour le match face aux Bucks, l’application HotStreak a été utilisée sous la forme d’un challenge grandeur nature dans le Smoothie King Center (17 791 places). Ainsi, les fans des Pelicans étaient tous en compétition sur leur smartphone pour obtenir le plus grand nombre de bonnes prédictions.

Le nombre de points, de rebonds, de contres ou bien d’interceptions par joueur, plusieurs statistiques pouvaient être prédites lors de chaque quart-temps. Les spectateurs les plus précis pouvaient remporter différentes récompenses comme des ballons, des produits dérivés et même la chance de tenter le tir du milieu du terrain à 25 000 dollars.

L’application HotStreak permet de prédire les actions du match

Pour la franchise de NBA et la société Unblockable, l’objectif était de créer le premier jeu de prédiction en temps réel. Un jeu basé sur une série de questions mises à jour en fonction de ce qu’il se passe sur le parquet.

“Sur l’ensemble de la rencontre, plus de 10 000 prédictions ont été faites. Nous avons même constaté une hausse de ces dernières au fil du match avec une augmentation de 20% de l’engagement entre le premier et quatrième quart-temps. Nous sommes déjà impatients de retravailler avec Unbrockable Inc. dans un futur proche pour améliorer notre niveau de divertissement en jour de match”.

Dennis Lauscha, Président des Pelicans

La mission semble accomplie pour le staff des Pelicans dont le président Dennis Lauscha s’est montré satisfait de ce premier test. Il a en effet souligné la réaction positive des fans et le taux d’utilisation élevé pendant le match : “Sur l’ensemble de la rencontre, plus de 10 000 prédictions ont été faites. Nous avons même constaté une hausse de ces dernières au fil du match avec une augmentation de 20% de l’engagement entre le premier et quatrième quart-temps. Nous sommes déjà impatients de retravailler avec Unbrockable Inc. dans un futur proche pour améliorer notre niveau de divertissement en jour de match” explique-t-il.

Un jeu virtuel au dépend du jeu réel ?

Les idées d’applications mobiles pour enrichir l’expérience stade ou hors stade sont nombreuses. Une application pour noter les arbitres, obtenir des ralentis en tribune, supporter les joueurs en leur envoyant des messages d’encouragement, etc… tous ces “outils” présentent plusieurs objectifs.

Comme nous pouvons le voir sur cette vidéo, l’application HotStreak veut offrir aux fans un véritable supplément à leur expérience. Le but est de leur permettre d’avoir un nouveau rôle, plus en lien avec les faits de jeu.

Le principe ressemble beaucoup à l’usage du “second screen”. Une pratique que nous pouvons constater lorsque nous regardons un programme à la télévision (ou suivons un événement) et que nous le commentons sur Twitter en direct live par exemple.

@HotStreak

Les fans utilisent leur application HotStreak dans les tribunes

Cependant, malgré le fait que HotStreak souhaite offrir un divertissement original et continuel, nous pouvons nous demander si cette gamification ne nuit pas à l’expérience live. En effet, en incitant les fans à utiliser leur mobile, leur regard n’est probablement plus porté à 100% sur le terrain. Ce qui a forcément un impact sur leurs encouragements et leur niveau d’attention. Ou au contraire, peut-être que cela peut démultiplier leurs encouragements pour aider l’équipe à confirmer leur prédiction.

Ces prédictions peuvent aussi avoir un effet négatif sur les fans qui seraient alors poussés par leur prédiction plutôt que par leurs émotions et leur passion pour l’équipe. Ainsi, si un joueur score et pas un autre, ou si un joueur inscrit 25 points au lieu des 22 points prédits, un fan peut accorder plus d’importance à sa prédiction qu’à l’intérêt de l’équipe qu’il supporte. Un comportement que l’on retrouve plus ou moins dans les paris sportifs.

Néanmoins, avec des prédictions faites en temps réel et en direct de la salle, nous pouvons dire que les fans jouent ici à un jeu virtuel proche du réel. Ils peuvent se sentir davantage concernés par ce qu’ils prédisent plutôt que par ce qu’ils voient.

Les résultats des gagnants sont affichés sur l’écran géant

Malgré tout, HotStreak offre une expérience innovante et engageante que l’on va certainement retrouver dans d’autres salles et stades. Ludique, cette application est idéale pour divertir les fans et créer une nouvelle forme d’engagement que sont les prédictions. Elle a parfaitement sa place dans les lieux sportifs déjà très animés en matière d’expérience fan comme c’est souvent le cas aux Etats-Unis. Il sera cependant nécessaire de veiller à ce que son utilisation ne nuise pas au sportif et au rôle de supporter des fans.

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant0
Non, pas vraiment intéressant0

Chargé de SEO & SEA dans une agence de voyage sportif, je suis un passionné du Sport Digital et de la Fan Experience. Chez Franstriker, j'ai pour objectif de faire grandir le projet et d'écrire de temps en temps sur les activations digitales des uns et des autres dans le monde du sport.

Fan expérience aux Etats-Unis

Les commerciaux des Wizards rappellent leurs fans après le limogeage de leur président

Les fans des Wizards de Washington DC fuyaient les tribunes car mécontents de leur président après 16 ans de direction. À son éviction, les commerciaux rappellent les fans.

Publié

le

Parfois, le public ne se déplace plus au stade en raison d’un désamour avec l’équipe ou un membre du club. Le coach et le président sont alors en tête de liste. 

 

Les réseaux sociaux sont de bons outils d’analyse pour évaluer la satisfaction des fans envers la structure ou une personnalité qui la compose. Nous l’avons vu avec le cas du coach de l’Olympique Lyonnais Bruno Genesio. Ce dernier se fait largement critiquer sur Twitter et les différents supports digitaux alors que ses résultats ne sont pas forcément si négatifs. Le problème avec les supporters lyonnais est certainement plus profond et lié à la personnalité de l’entraineur.
L’histoire que nous allons vous raconter dans cet article est relativement plus forte que l’aventure Genesio à Lyon.

16 ans de présidence, ça laisse des traces (et pas toujours les plus belles)

Aux États-Unis, une situation similaire à celle de l’entraineur lyonnais est arrivée à son terme il y a quelques semaines. Le 2 avril dernier, Ernie Grunfeld, président et manager général des Wizards de Washington DC, une équipe évoluant en NBA, est limogé après… 16 ans à la tête de la franchise américaine.

Pendant toutes ces années, il a été la cible des fans de la franchise.
Umoh, un ingénieur qui a grandi à Washington et vit aujourd’hui à Baltimore est même à l’initiative d’un site web : www.fireerniegrunfeld.com ; littéralement “virez Ernie Grunfeld”. Un site sur lequel le fan rédigeait chaque semaine ou presque un article mettant en avant l’incompétence du président du club. Il a même listé toutes les mauvaises décisions qu’Ernie a pu prendre pendant ces 16 années. 

D’autres fans ont entrepris des initiatives diverses, des T-shirts imprimés avec le hashtag #FireErnie, des pancartes, des pétitions, etc. Les idées fut nombreuses. 

Reddit

Des fans des Wizards avec les pancartes #FireErnie

Mais l’action la plus forte était surement celle des fans qui avaient tout simplement arrêté d’aller voir jouer l’équipe à la Capital One Arena (20 356), la salle omnisports de l’équipe de Washington, située dans le quartier de Chinatown. La situation était donc devenue complexe entre ces fans et le club. 

https://twitter.com/advitambasket/status/1113692275027132416

Un départ et un message des commerciaux aux fans

Mais heureusement, le jour tant attendu par les nombreux fans des Wizards arriva le 2 avril dernier. C’est à cette date que le président Ernie Grunfeld est contraint de quitter le club au plus grand bonheur des fans qui pensent même à un poisson d’avril tardif. Leurs réactions étaient à la hauteur de la durée de leur attente. 

“On dirait que nous avons gagné un titre (…), aujourd’hui est un jour joyeux pour tous les fans de Wizards.”

Ari Neugeboren, un étudiant de 20 ans fan des Wizards. 

À l’image d’Ari, les fans ont vécu cette nouvelle comme une véritable libération, comme un titre, comme un soulagement. Ils ont senti une nouvelle fraicheur pour leur club.

La réaction du club, notamment des commerciaux est un exemple à suivre. Après cette news, l’équipe commerciale de la franchise de NBA en a profité pour rappeler les fans mécontents. En effet, plusieurs fans ayant indiqué leur mécontentement sur les réseaux sociaux ou directement lors de leur dernier contact avec le service commercial avant l’éviction de Grunfeld, il était simple et évident pour ces derniers de reprendre un contact plus positif.

“Vous avez vu la nouvelle ? Vous pouvez revenir au stade…”

Comme le rapporte le Washington post, l’équipe de commerciaux grands publics a donc repris contact avec ces fans de cette façon : “Selon notre système, la dernière fois que vous avez parlé à un représentant, vous avez dit que vous ne seriez intéressé par nos offres qu’une fois Ernie Grunfeld viré. Je ne sais pas si vous avez vu la nouvelle, mais il a été viré plus tôt dans la journée. Je voulais donc vous demander si certaines de nos offres pouvaient vous intéresser ?”

Voilà comment le club a su utiliser une situation complexe et l’éviction attendue de son président pour signaler aux fans qu’ils pouvaient dorénavant revenir au stade pour assister aux matchs. 

Une action simple et intelligente applicable à tous les clubs. C’est aussi ça la force des commerciaux : saisir les opportunités pour relancer leurs fans et prospects.
Malgré une saison terne, les prochains matchs des Wizards devront connaitre une belle animation en tribunes. 

Cet article était-il intéressant ?
Votre retour est le meilleur moyen d'améliorer nos contenus.
Oui, c'était intéressant0
Non, pas vraiment intéressant0
Continuer la lecture

Nouveautés