Suis-nous

INTERVIEW

INTERVIEW : Hugo Boutin, fan et associate coach aux Screaming Eagles

Après notre article sur les Screaming Eagles, voici l’interview d’Hugo, membre du projet en tant que fan et associate coach. Il nous raconte tout.

Publié

le

Hugo BOUTIN Screaming eagles

Temps de lecture environ 10 minutes

Cette semaine, nous vous proposions notre volet spécial sur les fans et le sport professionnel. Nous avons découvert une idée incroyable aux Etats-Unis avec les Screaming Eagles par l’intermédiaire d’Hugo, que nous avons rencontré lors d’une interview très intéressante sur le projet.

 

Salut Hugo, nous avions présenté il y a quelques jours dans un article très intéressant le projet révolutionnaire des Screaming Eagles, mais peux-tu revenir dessus pour nous ?

Salt Lake Screaming Eagles est une nouvelle équipe professionnelle de football américain lancée en 2016 à Salt Lake city dans l’Utah aux Etats-Unis. Une équipe qui évolue en Indoor Football League, le football américain en salle.
Au-delà de l’équipe, c’est un nouveau concept révolutionnaire comme tu l’as dit qui permet aux fans de prendre toutes les décisions liées au management d’une équipe. Le concept est de donner totalement le pouvoir aux fans. Ils ont donc un pouvoir de décision grâce à une application.
Un projet humain 100% digitalisé et sans frontières.

Quel est ton rôle exactement dans ce concept ?

Je suis supporter français du projet de crowdfunding et impliqué en tant qu’associate coach des Screaming depuis le lancement. Au-delà de mon rôle de fan et de membre à vie, j’essaie de faire connaître le projet en France car j’y crois vraiment. C’est une approche future de ce que pourrait être la structure des clubs professionnels ou amateurs en Europe demain.

Qui est derrière cette idée inédite ?

A l’origine de cette idée, il y a une startup du sport américain nommée Project FANchise avec plusieurs investisseurs dont d’anciens joueurs NFL qui ont acheté les droits de création d’une nouvelle franchise. Mais aujourd’hui l’acteur qui est le plus médiatisé est Ray Austin, l’un des co-fondateurs de FANchise et entrepreneur. 

Mascotte Screaming Eagles@Screaming Eagles

Mascotte, logo, produits dérivés, ce club a tout compris

En France, on connait plus ou moins bien le football US mais le football US indoor, un peu moins, qu’est-ce que c’est ?

C’est simplement du foot US mais joué dans une salle couverte, comme le futsal avec le football par exemple. C’est le même principe avec principalement les mêmes règles mais adaptées à la pratique en intérieur.
Contrairement au Foot US en extérieur qui se joue à 11, l’indoor lui se joue à 8.
Autre différence, un joueur en indoor doit être surement plus polyvalent car l’effectif est plus réduit. C’est aussi un tremplin pour le football US tel qu’on le connait. 

Merci c’est plus clair. Revenons sur le cas des Screaming et le championnat, y a-t-il des joueurs ? De vraies équipes ? De vraies rencontres ?

Oui totalement, c’est une question que beaucoup me posent car le concept est vraiment innovant. Mais c’est bien une vraie équipe avec de vrais joueurs tous professionnels et un staff professionnel lui aussi. Ils perçoivent tous une rémunération.
Il y a aussi de vrais spectateurs qui achètent leur billet pour le match. On peut dire que c’est un mix entre Alex Hunter (NDLR : le joueur fictif dans FIFA 16) et Madden (le jeu de NFL) mais dans la vraie vie. Dans la lignée des Football Manager et autres Fantasy League, sauf que là votre équipe existe réellement.

 

Lire cet article

A LIRE ÉGALEMENT :  DOSSIER SPÉCIAL FANS ET SPORT : ET SI LES FANS N’EXISTAIENT PAS ?

 

Pouvoir prendre les décisions à la place du coach, c’est le rêve de tous les fans. Mais qui peut rejoindre le concept ?

Tout le monde. Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues. Ce n’est pas du tout une question de niveau, d’expérience ou même de connaissance du football US. Mais uniquement une question de motivation.
Il y a plusieurs niveaux d’investissement dans le projet :

  • Un premier niveau gratuit en téléchargeant l’application qui permet de voter et de choisir les stratégies et tactiques en live pendant le match.
  • Le deuxième niveau qui lui est payant et permet de devenir un membre à part entière du staff et d’avoir un accès privilégié aux coulisses de l’équipe.
    Ce deuxième niveau propose 3 offres payantes offrants différents privilèges :

1 | Virtual Scout (recruteur) qui observe et suggère des joueurs directement au coach (plusieurs joueurs ont été recrutés par ce moyen. (9,99$/mois soit 120$ la saison)

2 | Virtual coach qui lui permet de de participer à l’analyse vidéo des matchs et l’élaboration de la stratégie de jeu. (24,99$/ mois soit 300$ la saison)

3 | Virtual General Manager qui est plus lié à l’organisation générale du club. (39,99$/ mois soit 480$ la saison)

Toutes ses offres sont sans abonnement, le fan peut s’il le souhaite, ne pas renouveler son offre mensuelle. C’est une occasion unique au monde. Celle de vivre l’expérience dans les coulisses d’une équipe professionnelle.

Les fans des Screaming Eagles utilisent l'appli mobile pendant le matchScreaming Eagles

Les fans des Screaming Eagles utilisent l’appli mobile pendant le match

Très bien, donc les fans peuvent donner leurs instructions directement au coach pendant le match, mais comment cela fonctionne ? Est-il relié à une application lui aussi, a-t-il une oreillette ?

Pendant le match, les fans votent lors chaque action via l’application pour la stratégie de leur choix. Celle qui regroupe le plus de voix est transmise au coach qui transmet ensuite au quaterback via une oreillette comme en NFL.
Tout ça se fait assez rapidement, mais le Football US permet de longs temps morts.

Quels sont les échanges qu’un fan peut avoir avec le staff et les joueurs ?

Un fan peut avoir un grand nombre de possibilités d’échanger avec le staff à condition d’être membre du staff avec l’une des formules payantes.
Par exemple dans mon propre cas, je suis associate coach et j’ai un échange hebdomadaire par vidéo avec le coach et parfois les joueurs. Ensuite, un forum est disponible 24/24h sur lequel tous les membres et les fondateurs peuvent échanger.

Les fans décident donc de tout ?

Oui, ils sont au cœur du projet. Ce sont eux les décideurs. Depuis le début de l’aventure, ils peuvent voter pour tout.
Par exemple, ils ont pu choisir pour la localisation de l’équipe. Le choix était restreint entre deux villes des Etats-Unis. Mais aussi, ils pouvaient choisir le nom de l’équipe, designer le logo ou concevoir la tenue de match. Le logo actuel a d’ailleurs été réalisé par un fan.

Le recrutement du coach a aussi été décidé avec les fans. Les interviews des candidats présélectionnés étaient diffusées en live sur internet. Plus de 37 000 votes ont été recueillis, un fan a même été sélectionné et pouvait poser directement ses questions.

En bref, tout est décidé par les membres, les cheerleaders, la mascotte, les joueurs, les maillots, les couleurs, le design des tenues, des casques, de la balle.
Une chose hilarante, le club propose aussi aux fans de voter pour la nourriture du coach le soir.
Tous les membres du Front Office peuvent suggérer une nouvelle opération marketing, des actions à réaliser pour la promotion du club, ou encore des produits dérivés à développer. Un vrai moyen de se sentir intégré complètement à ton club.

Des fans des Screaming EaglesScreaming Eagles

Des fans des Screaming Eagles

Il me semble que les Screaming Eagles ont aussi mis en vente un droit complètement fou pour les fans ?

Oui, tu es bien renseigné, c’est quelque chose de complètement dingue, le club joue l’expérience fan à fond. Imaginez que vous ayez le droit de pénétrer sur la pelouse pendant le match, de traverser le terrain et cela sans conséquences, hormis le fait d’arrêter le jeu quelques instants. Et bien cela a été proposé lors du crowdfunding  par le club via une carte appelée « Get out of jail free card » (sortie de prison). Une folie à 500$, et devinez quoi ? Une offre épuisée rapidement. Ça promet pour les futurs matchs. 

C’est un concept de rêve pour tous les fans, mais en quoi peuvent-ils avoir une légitimité à donner leur avis sur toutes ces décisions selon toi ?

La légitimité est grandement liée à la passion. Raison première de l’investissement des fans. Ils ont une vue 360° sur tous les aspects du club. Chacun a un profil différent qui profite complètement aux décisions du club. Leur passion fait qu’ils ont tous une volonté commune qui profite à tous.

C’est aussi plus qu’être fan pour les membres, c’est bien ça ?

Oui tout à fait, au-delà de l’aspect de supporter, cela est une vraie expérience avec un vrai statut pour ses membres. Par exemple pour mon cas, en tant qu’associate coach, cela me permet de développer mon réseau professionnel. J’ai ajouté cette fonction sur mon profil Linkedin. Je reçois même des sollicitations des joueurs directement par message.

C’est un peu un moyen de développer des compétences professionnelles. Comme ce que font les clubs français avec les journées de l’emploi.

Des fans des Screaming Eagles avec le staff et les joueursScreaming Eagles

Des fans des Screaming Eagles avec le staff et les joueurs

Si je suis un membre français, puis-je rencontrer les joueurs et le staff si je vais aux Etats-Unis ?

Oui cela me semble possible. Il y a plusieurs fans Américains qui sont allés assister aux entrainements des joueurs mais aussi aux journées de recrutement. Notamment pour le premier match en février dernier, plusieurs membres fans sont venus de très loin pour vivre ce moment. Le ticket pour assister à un match varie de 5 à 85$.

Mais financièrement, comment un tel projet est-il possible ?

Le business model du concept est assez classique et proche de celui d’une équipe normale. C’est à dire que l’équipe a des dépenses comme les salaires des joueurs, des déplacements par exemple, mais aussi des revenus types d’une équipe sportive (billetterie, sponsoring, merchandising, boutique en ligne, etc.).

La différence entre les Screaming et une équipe classique est que la source de revenue additionnelle digitale dépend des inscriptions des membres mais aussi de la publicité sur le digital. Par exemple, avant même que l’équipe ait un nom, un logo, ou même un joueur dans son effectif, la campagne de Crowdfunding avait générée plus de 60 000$. Dingue non ?

Au-delà de l’aspect financier, le fait d’ouvrir les accès au fonctionnement du club à un collectif composé de fans permet d’avoir un staff beaucoup plus étoffé qu’une équipe lambda. Et donc un brainstorming plus large avec des idées beaucoup plus variées et des ressources plus nombreuses.

Quels sont les risques liés à ce concept ?

J’attendais cette question, bien entendu ce concept n’est pas vierge de tous risques.
Le risque principal souvent mis en avant par les détracteurs de ce fonctionnement est que les fans adverses peuvent voter pour les stratégies de l’équipe et donc ainsi désorienter l’équipe (il n’y a pas besoin de payer pour voter le jour du match, télécharger l’appli suffit). Aussi, il y a cette transparence, car toutes les stratégies sont en ligne et accessible à tous les fans sur l’application.

Mais pour contrer les inscriptions sauvages dans le but de nuir, les fondateurs ont pensé à un fonctionnement qui récompense l’investissement des fans. Le Fan IQ, qui donne un poids de décision et un pouvoir plus large aux fans les plus impliqués.
Il y a aussi d’autres risques, comme la désertion des fans, ce projet doit garder une communauté active longtemps, c’est le gros deal. Enfin, le développement d’un tel modèle est très lié aux résultats. Il faut que les résultats sportifs soient à la hauteur pour maintenir tout ce beau monde actif.  

 

Lire cet article

A LIRE ÉGALEMENT :  DOSSIER SPÉCIAL FANS ET SPORT : LES SCREAMING EAGLES, UNE ÉQUIPE 100% GÉRÉE PAR SES FANS

 

Penses-tu qu’un projet similaire est possible en Europe ou même en France ?

A la lecture des nombreux articles sur le sujet sur Fanstriker, je pense que le marché actuel est vraiment demandeur, les fans veulent avoir plus de poids dans les décisions de leur club et avoir accès aux coulisses de leur équipe. Donc oui, ce serait possible, dans une certaine mesure.

Concernant la partie prise de décisions pendant le match, j’émets quand même des réserves liées au sport sur lequel ce concept est appliqué. En effet le football US, possède des règles qui favorisent ce genre de chose, notamment les nombreux temps morts, qui permettent aux fans de voter en temps réel.

Cela peut actuellement être difficilement concevable dans le football ou dans des sports sans arrêts de jeu réguliers. Mais beaucoup de choses peuvent être mises en place sur du hors match.
Il y a quelques semaines je suivais un match sur L’équipe.fr et j’ai vu qu’ils avaient mis en place un système de vote sur leur live pour voter pour le choix des remplacements à effectuer, ce qui rappelle vraiment Project FANchise.

Le premier match a eu lieu en février, comment cela s’est déroulé ?

En effet, le jeudi 16 février a eu lieu le premier match de l’histoire des Salt Lake Screaming Eagles mais aussi le premier match entièrement coaché par les fans eux-mêmes. La révolution est lancée.
Ce premier match a offert de très bons retours : 150 000 vues en live (diffusion sur la chaine YouTube de la League et sur le live Facebook de Sport Illustrated pour l’occasion).

Le match a été visionné dans 99 pays. Les fans du monde entier ont pu participer au coaching en direct du match : 33 000 tactiques ont été proposées via l’application.
Malheureusement les Screaming Eagles n’ont pas remporté leur première rencontre (défaite 78 à 47). Plus de 8 000 personnes ont assistées à la rencontre dans l’enceinte.

Quelle est l’ambition future des investisseurs et du club avec un tel concept ?

L’un des objectifs est de doubler ou tripler d’ici 3 ans les revenus classiques et d’ajouter une nouvelle source de revenu via le digital.

L’aventure est loin de s’arrêter puisque la startup FANchise vient tout juste d’acheter une nouvelle franchise de football indoor, en l’occurrence Colorado Crush mais aussi vient de finaliser un partenariat avec la ligue pour à terme, la transformer en Interactive Football League. Et ainsi étendre le concept à l’ensemble des clubs de football indoor.

Une affaire à suivre de très près donc.
Merci à Hugo pour cette belle ITW, nous en savons un peu plus sur ce nouveau moyen d’intégrer ses fans.

 

Vous pouvez toujours réagir et échanger avec nous via twitter 

Passionné de foot, puis passionné des sports avec un S, je suis devenu petit à petit un fan des gens qui vont au stade tous les weekends avec écharpe et maillot sur les épaules. J’admire leur investissement et je pense vraiment que les clubs doivent encore leur donner tant.

Pour finir cette présentation, on a ajouté des phrases motivantes parce que nous sommes des personnes motivées, voici la mienne :
« Ceux qui essaient d’éviter l’échec, évitent le succès. »

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

INTERVIEW

INTERVIEW : Guillaume co-fondateur de Birdy Kids à l’origine du maillot collector OL x Hyundai

Un maillot dessiné par Birdy Kids, un collectif d’artistes lyonnais. Rencontre avec Guillaume Mathieu, co-fondateur de ce collectif.

Publié

le

Temps de lecture environ 4 minutes

À l’occasion de l’Olympico ce soir, le match entre l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille, les supporters lyonnais ont pu découvrir un maillot collector pour célébrer les 6 années de collaboration entre l’OL et son partenaire Hyundai.

Pour célébrer leurs 6 années de collaboration, Hyundai et l’OL ont dessiné un maillot collector basé sur les maillots de 6 saisons différentes. Le résultat est super graphique. C’est le collectif lyonnais Birdy Kids qui a réalisé ce maillot unique.
En marge de cet évènement, nous avons pu échanger avec Guillaume MATHIEU, l’un des artistes à l’origine du design de ce maillot.

Bonjour Guillaume, tu es donc l’un des fondateurs de Birdy Kids, peux-tu nous en dire plus sur ce collectif d’artistes ?

Nous avons fondé Birdy Kids avec mon frère Gautier il y a maintenant près de 10 ans, suite à l’engouement des Lyonnais pour notre travail.
À l’origine nous étions plutôt portés sur le graffiti mais, très rapidement, notre collectif a pris une tournure beaucoup plus globale et nous prenons aujourd’hui beaucoup de plaisir à toucher à tout : sérigraphie, design, photo, vidéo, graphisme, sculpture, etc.

C’est donc une histoire de famille avant tout.
Avez-vous déjà eu l’occasion de travailler sur des projets liés au sport ou encore aux fans ?

Pour le coup c’est une première expérience dans le monde du sport et quoi de mieux que de pouvoir le faire en collaboration avec son club de coeur ?

Comment est née cette collaboration entre Birdy Kids, Hyundai et l’OL ?

Ces dernières années nous avions déjà eu des discussions avec l’OL sur des projets qui n’avaient pas forcément abouti. Du coup, j’imagine qu’il y avait chez eux (comme chez nous) l’envie d’enfin conclure un projet en commun. Done !

@ol

La conception du maillot collector de l’OL

Où est-ce que vous avez puisé votre inspiration pour la conception de ce maillot collector ?

Nous voulions quelque chose de très graphique avec une lecture simple et impactante, comme pour nos travaux. L’Olympique Lyonnais est un grand club tant au niveau national qu’européen et c’est pour cette raison que nous avons décliné ce maillot sous forme de « gloire » en y ajoutant une touche à la bombe, en référence à notre culture du graffiti.

Combien d’heures de travail ont été nécessaires pour imaginer ce maillot ?

Cela a été très rapide ! Parfois certains travaux se présentent comme une évidence. Celui-ci c’était le cas, donc je dirais 2 ou 3h.

@ol

Les différentes touches de couleurs du maillot collector de l’OL

Sur votre compte Instagram on peut lire “Chaque jour Birdy Kids change le monde!”. Alors comment Birdy Kids et le street art peuvent-ils aujourd’hui changer le monde ?

C’est évidement un petit clin d’œil ironique. Tout le monde sait qu’on ne change pas le monde avec des bombes de peinture, mais l’art en règle général reste l’un des moyens les plus forts pour connecter les gens (tout comme le sport d’ailleurs) ou encore à les pousser à se côtoyer, se parler et échanger. Changer le monde quoi.

Parlons sport, de quel sport es-tu fan ?

Le foot au dessus de tout ! On pourrait parler de notre amour du sport en général mais le foot reste roi.

“Lorsque Hyundai nous a proposé de créer un maillot de l’Olympique Lyonnais, nous ne pouvions que dire « oui » ! Lyonnais et fans de l’OL, nous avons pensé au patchwork qui réunit les maillots portés par les joueurs du club au cours des six dernières années marquées par le partenariat entre l’OL et Hyundai. Nous avons utilisé le symbole de la gloire qui s’adapte bien au maillot d’un club sportif et reste cohérent, c’est un maillot à la gloire de l’Olympique Lyonnais ! Grâce au choix du découpage des maillots, nous avons gardé les symboles qui caractérisent chacun d’entre eux. Nous retrouvons ainsi des rayures et des motifs, de sorte à ce que les fans puissent les identifier et retrouver la saison à laquelle ils correspondent. »

Guillaume Mathieu,
co-fondateur de Birdy Kids

L’année dernière le club de MLS d’Orlando aux États-Unis avait invité ses fans à taguer les murs du couloir menant à la pelouse pour encourager leurs joueurs. Penses-tu que le street art peut faire partie intégrante de l’expérience d’un fan ?

La force du street art c’est qu’il peut trouver sa place absolument partout. Y compris dans un stade ou une quelconque enceinte sportive. C’est un moyen fort de créer du lien entre une équipe et ses supporters.

Umbro a récemment présenté une collection  “maillot des supporters” avec les clubs dont il est l’équipementier. Chaque saison, des supporters se sentent lésés lorsqu’ils découvrent les nouveaux maillots de leur équipe. Ne penses-tu pas que les clubs devraient systématiquement penser à concevoir un maillot avec l’aide des supporters et artistes locaux ?

Avec les artistes locaux je ne sais pas en revanche avec les supporters ça me semble évident. Je suis peut-être un peu naïf mais j’étais sûre que c’était systématiquement le cas.

Enfin, que penses-tu de l’expérience que les clubs proposent dans le sport en général ?

On voit bien, depuis plusieurs années maintenant, que les clubs adoptent une vision beaucoup plus globale qu’auparavant avec, entre autre, des stades conçus comme des villes pouvant accueillir toute sorte d’événements culturels, des boutiques, des espaces restauration avec de grands noms, etc. Pour un supporter, les jours de match prennent une autre dimension.

@ol

Le maillot collector OL x Hyundai imaginé par Birdy Kids

Merci à toi Guillaume pour cette interview.
Vous pouvez suivre les réalisations du collectif Birdy Kids sur leur page Facebook.

Hyundai fait aujourd’hui figure d’exemple pour les marques qui souhaitent activer leur partenariat avec les clubs. Le constructeur automobile essaye constamment de créer des opérations inédites pour les fans dans le cadre de son partenariat avec l’OL. Des opérations toujours plus inédites notamment pour la deuxième partie de saison

Continuer la lecture

Nouveautés