Suis-nous
Laetitia Thomas, fan des Chamois Niortais Laetitia Thomas, fan des Chamois Niortais

Fan story

FAN STORY : Laetitia, fan inconditionnelle des Chamois Niortais

Suite et fin de notre trilogie consacrée à l’expérience fan chez les Chamois Niortais avec l’interview de Laetitia, supportrice des Chamois.

Publié

le

Suite et fin de notre trilogie consacrée à l’expérience fan chez les Chamois Niortais avec l’interview de Laetitia, gagnante de notre concours et fan des Chamois.

Bonjour Laetitia, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour ! Je m’appelle Laetitia, j’ai 39 ans. Je suis née à Reims mais je vis à Niort depuis août 1996.

Es-tu juste une fan de football ou une fan de sport en général ?

J’aime le sport en général. Je suis la Moto GP et j’aime également regarder des matchs de rugby ou de tennis. Mais je suis plus particulièrement fan de football bien sûr et surtout des Chamois Niortais. J’ai eu un énorme coup de cœur pour cette équipe, ce club !

Laetitia avec le maillot des Chamois
Laetitia habillée tout en Chamois

En tant que fan de sport, as-tu un souvenir fabuleux à partager avec nous ?

La victoire de l’Équipe de France lors de la Coupe du Monde 1998, mes premières larmes footballistiques…

Quel genre de supportrice es-tu ? Plutôt ultra, abonnée, régulière ou occasionnelle ?

Régulière mais pas abonnée. Je gagne régulièrement des places car je fais absolument tous les concours que je trouve. Mais je me rends aux entraînements au moins une fois par semaine et je suis les Chamois sur les réseaux sociaux.

Justement, les réseaux sociaux permettent de mettre en place des actions en dehors du jour du match. Est-ce qu’il t’arrive de participer à celles-ci ?

Je participe aux jeux-concours mais, pour l’instant, c’est tout.

[#Jeu] Il fait beau, on est de bonne humeur, du coup, on vous fait gagner un cadeau cet après-midi ! Vous préférez quoi ?
🎁🔵⚪⚽

— Chamois Niortais FC (@CNFC_Officiel) 27 avril 2017

Qu’est-ce qui te pousse à aller voir un match dans le stade au lieu de le vivre depuis chez toi ou dans un bar avec des amis ?

L’ambiance est différente dans un stade, plus intense, plus vraie… Et c’est important pour moi d’être présente pour soutenir les joueurs. Par exemple, j’aime les attendre à la sortie des vestiaires pour échanger quelques mots.

A quelle fréquence vas-tu au stade René Gaillard ?

En général, depuis 5 saisons, j’assiste à quasiment tous les matchs à domicile et un déplacement en coupe. J’aimerais beaucoup faire plus de déplacements mais mon emploi du temps et l’aspect financier m’en empêche.

Est-ce que des facteurs tels que le jour et l’horaire de la rencontre ont un impact sur ta volonté de venir au stade ?

Non, la plupart du temps les matchs sont le vendredi à 20h et ce n’est pas un soucis pour moi car je réside vraiment tout près du stade.

 

Partage ta Fan story sur Fanstriker

 

Comment fais-tu pour te rendre au stade ? Est-il facile d’accès ?

En général, je viens en voiture mais il m’arrive assez souvent de venir à pieds. Le stade est facile d’accès, oui.

Est-ce que tu te sens en sécurité dans le stade ?

Pour le moment, je n’ai jamais ressenti un sentiment d’insécurité mais c’est un endroit dans lequel je viens depuis plus de 20 ans, donc il est difficile d’en être autrement. Je n’ai pas le souvenir d’un incident majeur dans le stade.

As-tu l’habitude de faire des achats une fois entrée dans le stade ?

On mange régulièrement au stade et, de temps en temps, j’achète une écharpe ou deux. Les tarifs sont plutôt corrects.

Que penses-tu des animations proposées avant, pendant ou après le match ?

René Gaillard est, malheureusement, un peu pauvre en animations.

Au-delà de ces animations, quel est ton avis sur l’ambiance au stade ?

Elle pourrait être bien meilleure mais la majorité des gens présents sont plus spectateurs que supporters. Ils ont beaucoup de mal à encourager et à pousser les joueurs. Nous sommes nombreux à le déplorer.

Les fans des Chamois en action !
Les fans des Chamois en action !

Et que penses-tu du stade René Gaillard en lui-même ?

La piste d’athlétisme est un réel problème à René Gaillard, tout comme le grillage autour qui est très haut. Cela empêche d’avoir une plus grande proximité avec les joueurs. Depuis certains endroits dans le stade, il y a également un soucis de visibilité… De plus, les structures sont inconfortables, vieillissantes et, en cas de pluie, peu de gens restent au sec.

Au vu de ton amour pour le club, tu dois être au courant du projet de nouveau stade. As-tu un avis sur le sujet ?

La construction d’un nouveau stade est indispensable à la survie du club et en particulier de son statut professionnel. De mon point de vue, ça ne peut être qu’une bonne idée.

Est-ce qu’il y a des choses qui t’ont marquées dans tes différentes expériences de supportrice au stade René Gaillard ?

Le dernier excellent souvenir en date c’est la victoire des Chamois contre Bourg-en-Bresse (3-2). Alors que nous étions encore menés 2 à 0 à la 75ème minute, nous avons inscris 3 buts en 15 minutes !

Chez Fanstriker, nous avons découvert leur dispositif appelé “la Terrasse”. As-tu eu l’occasion d’assister à un match depuis cet espace ?

Je n’ai pas eu le plaisir d’assister à un match “en Terrasse” mais le concept me plait bien du fait que les gens se trouvent vraiment au bord du terrain, au plus près des joueurs.

Pour conclure, si tu étais en charge de l’expérience fan chez les Chamois Niortais, quelles idées pourrais-tu apporter ?

Déjà, je laisserai plus de liberté à la mascotte, Chami, pour mettre l’ambiance. Je demanderai aussi au speaker de venir plus souvent chercher le public pour encourager et porter les joueurs. Pour que les supporters soient VRAIMENT le 12ème Homme !

Merci à Laetitia pour son retour sur l’expérience fan chez les Chamois Niortais. Bonne fin de saison à ton club de cœur !
Vous pouvez commenter ou partager l’article sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas à passer nous voir aussi sur twitter Follow @fanstriker

Cet article était-il intéressant ?

Jeune manager du sport, je suis convaincu que le salut économique des clubs professionnels passe par le fan. "Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends."

Fan story

Victor, un passionné à la découverte des stades du continent américain

Victor voyage pendant quelques mois à la découverte de nouvelles cultures et expériences sportives autour des stades.

Publié

le

Victor Sauh et son tour des stades

Victor a décidé de voyager sur le continent américain pour découvrir de nouvelles cultures, trouver de nouvelles inspirations. Une expérience qu’il espère enrichissante pour son futur professionnel.

 

Bonjour Victor, tu viens de commencer un voyage qui va t’emmener dans plusieurs pays du monde à la rencontre des stades et événements sportifs, raconte nous ce projet intéressant ?

Le projet Voyage Autour des Stades était de partir à l’étranger assister à des événements sportifs et découvrir une autre façon de vivre le sport à l’étranger. De l’ambiance populaire du football Argentin aux hyper-connectés et immenses stades Américains, je souhaitais vivre une incroyable aventure et découvrir différentes manières de vivre chaque sport dans des pays différents. 
J’ai donc décidé de partir pendant 5 mois, parcourir l’Argentine, le Brésil, le Canada et les États-Unis à la recherche d’événements sportifs et vivre une aventure unique en assistant à des rencontres sportives (Football, Baseball, Tennis, Golf, Football Américain…), en découvrant une nouvelle façon de vivre le sport et de voyager, et en partageant mes galères comme mes bons plans, mes coups de coeur ou les choses que j’ai détesté, tout au long de mon aventure, afin de faire vivre une expérience sportive hors du commun à des passionnés de sport sur les réseaux sociaux @sauhvictor et sur mon site internet www.voyageautourdesstades.com.

Combien de pays et de stades vas-tu visiter ?
Tout au long de cette aventure, je vais parcourir 5 pays : L’Argentine, l’Uruguay, le Brésil, le Canada et les USA.
Actuellement, j’ai déjà fait une première partie de mon voyage en assistant à 4 matchs à Buenos Aires, et en faisant des visites de stade en Argentine et en Uruguay.
Je pense visiter pas loin d’une cinquantaine de stade au cours de mes 5 mois de voyage.

https://twitter.com/SauhVictor/status/1126266040177049600

Cela représente une importante somme d’argent non ? Tu as dû économiser longtemps pour cette expérience ? 
Voyager en Amérique du Sud n’est pas le plus cher, mais le passage en Amérique du Nord va représenter une somme conséquente en effet.
De plus, l’achat des tickets et les transports représentent aussi une somme importante. J’ai étudié le budget que j’étais prêt à dépenser au cours de ce voyage et celui-ci représente environ 12 000 €. C’est une grosse somme d’argent que j’ai eu la chance de pouvoir économiser depuis 7 ans. J’avais comme projet de réaliser un voyage, j’ai donc débloqué cet argent pour réaliser un immense rêve et essayer de partager mon aventure avec les gens.

Comment s’est déroulée ta préparation ?
Ayant l’habitude de voyager, avec plus d’une vingtaine de pays parcourus, je me suis surtout organisé sur l’enchaînement des pays que j’allais découvrir afin de pouvoir assister à des événements sportifs un peu partout. Je voulais aussi absolument voir un match de football américain et c’est la raison pour laquelle je termine mon voyage par les États-Unis.

Du coup, j’ai préparé mon voyage en arrivant en Argentine dans un premier temps pour assister à des matchs de Superliga, et de Copa Libertadores, puis cap sur le Brésil pour la Copa América et la Liga Brésilienne pour ensuite m’envoler au Canada pour voir de la CFL, de la MLS, du baseball et du tennis. Puis les États-Unis avec les championnats de MLB, MLS, NFL, un peu de golf et peut-être même du NASCAR.
Question logistique et notamment pour le logement, ce n’est pas un problème car je vais dormir des auberges de jeunesse et il y a toujours de la place. La grosse préparation a surtout été l’administratif, le médical. Les vaccins, les assurances et tous les papiers auxquels on ne pense pas forcément avant de partir dans une aventure de ce type.
J’ai aussi préparé pas mal de choses pour pouvoir communiquer sur les réseaux sociaux. J’ai réalisé une vidéo de présentation (disponible sur mon site), imprimé quelques stickers, etc.

Comment se passent tes premières semaine de voyage ?
Le début de mon voyage s’est super bien passé. En arrivant j’étais vraiment très excité à l’idée d’assister à des matchs de football dans un nouveau pays et de découvrir des stades que je n’aurais jamais imaginé voir dans ma vie.

Dés le premier match à Huracan, j’ai rapidement compris que pour la plupart des matchs sud américain, la majorité des achats de tickets se feraient directement au guichet dans le stade, les jours de matchs. Du coup, c’est de cette façon que j’achète mes places dans cette partie du continent.
Car, à part pour La Bombonera où il faut s’y prendre vraiment à l’avance pour trouver un contact qui vend des places illégalement.

L’ambiance dans les stades dans leur ensemble est absolument incroyable, avec 50 000 ou 24 000 personnes, il y a toujours autant de force et de passion dans ces stades, c’est impressionnant !
Je suis ensuite parti rejoindre l’Uruguay pour aller voir un match de Copa Sudamericana. Je suis arrivé en bateau dans une petite ville et j’ai voulu vivre les choses différemment pour rencontrer des locaux. J’ai fait du stop pour rejoindre Montevideo et pour assister au match. Malheureusement je n’ai pas pu avoir de place devant le stade ou sur internet, mais je suis quand même allé voir le Stade Centenario et le musée du football ! Donc rien de perdu mais pas d’événements sportifs en Uruguay. Dommage !
Je suis ensuite retourné à Buenos Aires visiter les musées de River Plate et Boca Junior ! Je voulais avoir des places pour la finale de la Copa de la superliga mais je n’ai pas pu en obtenir.

As-tu un souvenir marquant ou une anecdote à partager avec nous depuis ton départ ? 
Le souvenir le plus marquant en tant qu’ambiance était bien entendu celle de la Bombonera ! Dans un scénario de folie en plus ! Boca était deuxième de son groupe en Copa Libertadores et devait remporter le match contre le premier pour passer premier du groupe. Ils perdent 1 – 0 à  la 63e et égalisent à la 75e avant de remporter le match à la dernière seconde grâce à Carlos Tevez. C’était incroyable !

Après malgré le fait que je n’ai pas pu assister au match à Montevideo, j’ai adoré le stop que j’ai fait au contact des locaux ! Je suis tombé sur un Uruguayen fan de Peñarol avec qui j’ai parlé pendant 2h30 ! C’était vraiment une superbe expérience de voyage !
J’ai aussi interviewé un socios de Boca Junior dans un bar un peu reculé afin d’en savoir plus sur la vente de tickets illégaux. Il m’a demandé de ne divulguer ni son prénom, ni son nom, ni de le filmer. Je vais publier l’article sur mon site dans quelques jours je pense.

Ton initiative nous rappelle celle de Naomi l’année dernière avec Looking for fans. Comment vas-tu différencier ton expérience de la sienne ou de celles des autres personnes avec un projet similaire ?
J’ai vu que Naomi avait fait ça en effet et j’ai vraiment trouvé le projet incroyable.
Mon Voyage Autour des Stades est de pouvoir écrire des articles sur tous les événements auxquels j’ai assisté afin de proposer dans le futur, aux personnes qui tombent sur mes articles, des informations sur les événements sportifs que j’ai pu découvrir (comment trouver un billet, comment se rendre au stade, est ce que c’est dangereux, etc.). Aussi, je souhaite faire une étude afin de comprendre le fonctionnement des événements sportifs et des enceintes sportives, dans le but, pourquoi pas, de trouver des idées de développement et d’amélioration de l’expérience fans en France.

Quel est le projet derrière tout ça ? 
Derrière ce voyage, je souhaite dans un premier profiter un maximum de mes 2 passions : le voyage et le sport pour vivre une aventure unique.
Dans un second temps, je réalise ce projet afin d’acquérir de l’expérience dans le domaine du sport (communications, études, médias, événements, etc.), afin de pouvoir trouver des idées à importer en France et commencer une carrière dans ma passion.

Après ton voyage, as-tu déjà un plan, des objectifs ?
Après mon voyage, mon plan est d’intégrer une organisation sportive. J’ai déjà réussi à nouer quelques contacts avant mon départ et même pendant que je voyage mais je sais pas encore très dans quel milieu du sport je souhaite exercer. J’espère rapidement trouver, mais c’est aussi la raison pour laquelle je réalise ce voyage : découvrir ce que je souhaite faire dans quelques mois.
J’aimerais aussi continuer à assister à des événements 1 ou 2 fois par mois en Europe afin de continuer mon projet de Voyage Autour des Stades et ainsi continuer à partager cette aventure. Le côté “partage” est pour moi essentiel dans cette aventure.

On te retrouve bientôt sur Fanstriker.com ?
Oui, j’espère pouvoir donner régulièrement des nouvelles sur fanstriker.com. N’hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux (@sauhvictor) et sur mon site Voyage Autour des Stades.

Prochainement retrouvez Victor sur Fanstriker.com. Il nous partagera en quelques lignes ses découvertes sportives liées à l’expérience des fans dans les différents pays qu’il visite. 

 

Cet article était-il intéressant ?

Continuer la lecture

Nouveautés