fbpx
Suis-nous
Interview LiveLike Fabrice Lorenceau Interview LiveLike Fabrice Lorenceau

Interviews

INTERVIEW : Fabrice Lorenceau (LiveLike) “le fan engagement pour les écrans”

LiveLike vous fait vibrer devant le match comme si vous étiez au stade grâce à une expérience AR/VR immersive et sociale.

Publié

le

Alors que l’on parle souvent de divertissement in stadia lorsqu’il s’agit d’améliorer l’expérience des fans de sport, LiveLike a pris le parti original de se concentrer sur les fans qui ne se déplacent pas au stade.

“The most innovative sports viewing experience ever built” ou, en français, “l’expérience de visionnage sportif la plus innovante jamais créée” est la promesse ambitieuse faite pas les fondateurs de LiveLike et ils s’y tiennent. Réalité virtuelle, augmentée et mixte, expérience de divertissement entre amis et en temps réel, LiveLike amène toute la ferveur du match dans votre salon. On en parle avec Fabrice Lorenceau, le co-fondateur de LiveLike.

Bonjour Fabrice, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Fabrice Lorenceau, je suis cofondateur de LiveLike et directeur des productions et de la stratégie produit. 

LiveLike est né il y a 5 ans. Comment l’idée de proposer une telle expérience vous est-elle venue ? Comment les débuts de LiveLike se sont-ils faits ?

J’ai créé LiveLike avec mon frère André Lorenceau en 2015. Après avoir fait un prototype fin 2014 suite à l’engouement des chaînes de TV pour le prototype. Nous avions une approche différente de la VR qui place l’utilisateur dans un Lounge VIP pour suivre un évènement sportif. Le lounge permet d’avoir ses amis atour de soi dans son salon VIP ainsi que des écrans avec des statistiques sportives et des contenus divers comme les meilleurs moments ou des interviews. L’idée est venue du fait que mon frère travaillait dans la VR depuis un an et moi dans le sport et la tech. Il cherchait un nouveau challenge et on a commencé à parler de ce que pourrait être l’expérience de vivre un événement sportif en VR. Par chance, j’avais déjà fait des captures de matchs à 180° pour faire du tracking de joueur avec YouFoot donc on a imaginé ce que pourrait être l’expérience autour de cette vidéo : la loge, des avatars, les statistiques, etc.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le modèle et le fonctionnement de LiveLike ? Quels sont les prérequis du côté des fans et des organisations sportives pour pouvoir accéder à l’expérience que vous proposez ?

Nous avons un business modèle B-B-C (Business-to-business-to-consumer). On travaille avec les fédérations ou les détenteurs de droits sportifs. Nous fabriquons en marque blanche des expériences pour nos clients. Souvent l’application est gratuite et disponible sur mobile ainsi que pour les casques VR Mobile et “Standalone” (un casque VR qui ne requière pas d’utiliser un ordinateur ou un smartphone) donc iOS, Android, GearVR, Oculus Go et Quest.
Quand nous travaillons avec des chaînes payantes le plus souvent il faut s’identifier dans l’application et être abonné pour avoir accès au contenu bien que souvent les matchs déjà joués soient libres d’accès.

À votre avis, quelle est la fonctionnalité phare de LiveLike qui fait que la plateforme rencontre un si grand succès auprès des organisations sportives et des fans ?

Il y a plusieurs facteurs à cela. En premier lieu pendant longtemps nous nous sommes concentrés sur le sport donc nous avons développé un savoir faire et une réputation dans ce domaine. C’est un domaine qui est compliqué car il faut pouvoir livrer des applications pouvant accueillir des millions d’utilisateurs et on a souvent peu de temps pour créer une application pour des grands événements comme la Coupe du Monde 2018. La pression est aussi énorme car on livre des “streams” de très hautes qualités (UHD ou 8K) avec des technologies de pointes souvent pas encore standardisées. Enfin, l’erreur n’est pas permise sur ce genre d’événement.
Parmi les fonctionnalités qui ont séduit les utilisateurs, il y a l’interactivité qui permet de changer d’angle de vue et l’accès aux statistiques ainsi que le social avec des avatars. Nous avons d’ailleurs travaillé en 2019 sur de nouveaux avatars et nous avons amélioré la vitesse de chargement des videos pour que les changements d’angles puissent être quasi instantanés.
Nous allons lancer avec un client important une application en Q1 2020 intégrants ces fonctionnalités ainsi que d’autres évolutions importantes.

Photo 180° prise à l'occasion du match Argentine - Espagne en Chine pour la FIBA

Photo 180° prise à l’occasion du match Argentine – Espagne en Chine pour la FIBA

“On a vraiment repensé le “fan engagement”, mais pour les écrans OTT”

LiveLike a déjà couvert beaucoup de très grands événements sportifs comme la Coupe du Monde de football 2018 en Russie ou encore Roland Garros. Quel est le plus gros challenge que vous ayez rencontré jusqu’ici ?

Notre plus gros challenge reste l’adoption des casques de VR. Cela reste un marché de niche. L’Oculus Quest est pour nous une excellente nouvelle car il est évident maintenant que le casque Standalone est un succès auprès des utilisateurs. Il est plus simple et convivial à utiliser. Il remporte un succès important. Ce type de casque remplace notamment les Cardboards dont la qualité était très souvent mauvaise et le GearVR qui était un peu trop compliqué à utiliser et restait limité à quelques smartphones Samsung. Oculus notamment a revu ses objectifs à la baisse et vise dans un premier temps de devenir un écosystème fédérant 50 millions d’utilisateurs mensuels actifs. C’est à dire comparable à Playstation, Switch ou Xbox.
De notre côté, nous avons aussi décidé de lancer un nouveau produit qui propose ce qui fonctionnait le mieux en VR, à savoir le social et l’interactif, pour les écrans autre que la VR. En clair, un produit pour le web et mobile qui permet d’avoir des interactions en direct et de regarder avec ses amis. L’UEFA et Deltatre ont déjà adopté et intégré ce nouveau produit qui rencontre un franc succès. On a vraiment repensé le “fan engagement” mais pour les écrans OTT. (NDLR : Un media donne accès à du contenu dit OTT “over-the-top” s’il fournit du contenu supplémentaire à celui du fournisseur traditionnel. Netflix est OTT sur votre box Orange par exemple).

L’UEFA a récemment annoncé l’intégration de LiveLike dans son incubateur. LiveLike a reçu distinctions sur distinctions depuis sa création, la plateforme semble être sur une excellente lancée. Quelle est la prochaine étape pour vous ?

J’ai déjà mentionné les évolutions à venir sur la VR. Le nouveau produit vient d’être lancé, nous avons plusieurs très gros clients avec qui nous travaillons étroitement pour le lancement de cette nouvelle solution de Fan Engagement. Nous pensons aussi que ce produit peut plus facilement se décliner sur d’autres verticales comme pour les contenus VOD, le divertissement, l’actualités, etc.
Nous explorons autour de l’interactivité comme la suggestion de contenus, la publicité interactive (comme le fait Hulu ou maintenant Facebook) ou encore faciliter le pari sportif pour un téléspectateur.

Pour conclure les interviews, j’aime poser ces deux dernières questions à nos intervenants :
Pouvez-vous nous partager un fait surprenant sur votre domaine de spécialisation, l’expérience fan en VR/AR/MR ?

Je vais partager trois donnés intéressantes : nos applis VR ont été #1 dans de nombreux app stores pendant la Coupe du Monde 2018, mettant la VR à l’honneur pour un très grand nombre ! La BBC en Angleterre et ERT en Grèce sont les deux diffuseurs qui ont le mieux tirés leur épingle du jeu en promouvant habilement leur appli VR.
Autre succès, nous avons eu 6,5 millions d’utilisateurs uniques en Inde pour l’IPL 2018. Un test en 2019 avec des milliers d’utilisateurs et un de nos partenaires a montré qu’il est possible de monétiser en Pay-Per-View des flux VR pour des événements sportifs.
Enfin, nous avons vu que le social et l’interactif augmentaient de x2 à x3 fois le temps passé en VR par rapport à l’OTT et c’est cela qui nous a poussé à lancer un produit de Fan Engagement pour tous les écrans OTT. Cela s’est confirmé lors des tests de lancement : Engagement SDK séduit particulièrement les moins de 35 ans qui affectionnent une expérience plus interactive et sociale.

Et enfin, quel est l’événement, le projet ou l’innovation à suivre dans votre domaine de spécialisation ? 

Nos projets à venir sont très confidentiels donc je ne peux pas en parler à ce stade. On va suivre avec attention les chiffres des ventes des nouveaux casques de VR comme l’Oculus Quest surtout avec les fêtes de Noel. Enfin, je me réjouis de voir des acteurs comme Twitch qui continuent d’innover dans le Fan Experience que ce soit pour Thursday Night Football ou avec des fonctionnalités de gamification lancées en 2019 récompensant de manière ludique les utilisateurs pour le temps qu’ils passent à regarder leurs streamers préférés.

Merci beaucoup à Fabrice de nous avoir accordé du temps pour réaliser cette interview. Vous pouvez suivre attentivement l’actualité de LiveLike, l’une des startups les plus innovantes de la fan engagement et expérience sur leur site et les différents réseaux sociaux.

Cet article était-il intéressant ?

I am a finance and entertainment student excited by the idea of enhancing entertainment experiences thanks to numbers and technology.

Interviews

Interview : Thomas Auger (MHR) “fidéliser, faire revenir les gens”

Comment le MHR tente de fidéliser son public localement ? Thomas Auger nous en parle dans cette interview réalisée lors de notre Inside au GGL Stadium.

Publié

le

Interview Thomas Auger, MHR

En toute fin du mois de décembre, nous étions avec le MHR pour un match du boxing day. L’occasion de vivre une expérience stade au GGL Stadium et aussi de rencontrer Thomas Auger.

 

Bonjour Thomas, tu es donc chargé de missions marketing et opérations au MHR. Peux-tu nous dire en quoi consiste ton job exactement ?

Le projet principal est de faire venir les gens au stade en mettant en place des animations et en rendant le parcours client le plus simple et agréable possible pour l’utilisateur. Puis il y a une analyse des données supporters, des données clients. Quels spectateurs viennent au stade ? Quelles sont leurs caractéristiques, leurs habitudes de consommation ? Nous essayons de répondre à ces questions.
Tout cela dans le but de leur proposer des produits en points de vente ou des expériences qui correspondent à ce qu’ils attendent quand il viennent au stade. On va donc essayer d’analyser cela et l’un des projets que l’on va mettre en place cette année, c’est un logiciel qui nous permettra de gérer le mieux possible notre relation client.

On va aller chercher le public parmi les gens qui nous suivent sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, ta mission principale est de mieux connaître les personnes qui se rendent au stade. Cela veut-il dire que l’objectif du club est de fidéliser ces spectateurs déjà acquis plutôt que d’attirer de nouveaux public ?

Oui, il y a un double objectif. On essaye, dans un premier temps, de fidéliser et de faire revenir les gens qui sont déjà venu nous voir en leur proposant une expérience qui va leur donner envie de revenir. Par exemple, on envoie des messages aux gens qui sont déjà venu une ou deux fois dans l’année pour les inciter à revenir en mettant en place des opérations commerciales, ou cela peut être simplement de la communication.
Après, sur de l’acquisition, on va aller chercher le public parmi les gens qui nous suivent sur les réseaux sociaux par exemple en analysant notre population à ce niveau là.

Thomas Auger est le chargé de missions marketing et opérations au MHR

Thomas Auger est le chargé de missions marketing et opérations au MHR

Selon toi, le développement de l’expérience fan est-il un effet de mode ou quelque chose de nécessaire dans la façon de proposer un spectacle sportif au public ?

Il y a un vrai enjeux pour les clubs aujourd’hui. Au-delà du match en lui-même, point d’orgue de ce pourquoi les gens viennent au stade, il y a tout ce qu’il y a autour qui compte. Tout ce qui va permettre de faire de cette expérience un truc exceptionnel. Il faut mettre les spectateurs dans les meilleures conditions, leur proposer des animations variées et essayer à chaque match de leur proposer quelque chose de différent.
Je pense que c’est très important pour les clubs. Je ne pense pas que ce soit un effet de mode mais qu’au contraire on va aller de plus en plus vers : “Comment personnaliser au maximum l’expérience pour que chacun y trouve du plaisir ?”.

Il est vrai que tout le monde se partage un peu le gâteau et il faut proposer quelque chose de différent pour essayer d’attirer les gens.

Parlons inspirations. On trouve beaucoup de bonnes idées dans le sports américains mais également en France dans des sports plus secondaires. Où est-ce que le MHR puise-t-il ses inspirations ?

Les États-Unis nous inspirent forcément, notamment ce qui se fait en NBA et en NFL. On essaye également de regarder ce qui se fait en Ligue 1 au niveau national. Nous nous devons aussi de garder en tête qu’à Montpellier il y a une offre importante en terme de sport avec du football, du handball et du rugby. Il est vrai que tout le monde se partage un peu le gâteau et il faut proposer quelque chose de différent pour essayer d’attirer les gens. Il faut penser aussi qu’on a un public qui n’est pas encore hyper solide. On a encore du travail à faire là dessus pour agrandir notre base de fans et cela se fera notamment grâce aux réseaux sociaux.
On essaye surtout de construire un noyau dur et de créer quelque chose que les gens vont apprécier et c’est là que la connaissance des clients est importante.

Pour finir, comment définirais-tu l’expérience fan ?

Aujourd’hui, dans l’expérience fan, le plus important est que l’utilisateur, le supporter, arrive au stade et qu’il puisse profiter de son match dans les meilleures conditions. C’est qu’il puisse avoir toutes les informations et qu’il passe vraiment un bon moment. Il faut qu’il en garde quelque chose et qu’il ait envie de revenir.

Merci à Thomas pour ces réponses. Vous pouvez retrouver notre immersion au GGL Stadium avec le Montpellier Hérault Rugby sur Fanstriker.com.

Cet article était-il intéressant ?

Continuer la lecture

Nouveautés