Suis-nous
Interview Paco - Footpack Interview Paco - Footpack

INTERVIEW

INTERVIEW : Paco, photographe pour Footpack

Paco est avant tout un fan de foot qui réalise son rêve d’enfant, celui de côtoyer les plus grands sportifs et de vivre de sa passion. Rencontre avec le fan et le photographe.

Publié

le

Lorsque l’on parle de l’expérience fan dans le sport, nous pensons naturellement aux supporters et spectateurs, mais quand est-il de la vision d’un photographe de bord de terrain ?

Paco, photographe sportif depuis plusieurs années nous partage sa vision de l’expérience des fans perçue dans l’objectif de son appareil.

Salut Paco, tu es donc photographe et tu as la chance de pouvoir suivre des matchs en bord de pelouse. Peux-tu te présenter ?

Hello Fanstriker, tout d’abord merci pour cette invitation, je suis très content de pouvoir répondre à vos questions.
Je suis donc Paco, jeune photographe de 31 ans. Je suis vendéen mais nantais d’adoption puisque je suis abonné en tribune Loire à la Beaujoire, l’antre du FC Nantes depuis que j’ai l’âge de 10 ans. Je suis aussi un grand fan d’Arsenal FC en Premier League, j’ai d’ailleurs vécu une dizaine de match à l’Emirates Stadium. Mais d’une manière général je mange foot, je dors foot, je travaille foot. Bref je vis foot.

Tu travailles actuellement comme photographe pour Footpack, peux-tu nous expliquer le projet de ce nouveau média ?

Tout à fait, j’ai intégré le projet Footpack il y a bientôt 2 ans juste avant l’euro en France. Au début je faisais les photos en freelance pour les gars et depuis quelques mois (6 mois) je suis employé de la société, je ne travaille donc que pour Footpack.fr.
Pour en revenir à la question, Footpack est considéré comme un expert en France en matière d’équipements dans le milieu du football par les consommateurs et les marques/distributeurs. Dans nos articles, on va décortiquer la chaussure, le maillot en étant le plus objectif possible. Moi du coup j’essaye de faire des photos sympa de tous ces produits.

D’où vient ta passion pour la photo et celle pour le sport qui font qu’aujourd’hui tu es devenu un photographe dans ce domaine ? D’ailleurs, quand est-ce que tu as commencé la photo ?

Alors, quand j’étais petit je découpais les photos du Ouest France des matchs du FC Nantes et je disais à ma mère que je voulais faire ça plus tard… Ca vient donc de là.
J’ai commencé la photo à l’adolescence avec mes amis, j’avais eu plusieurs appareils photo numérique avant d’avoir mon premier reflex. Je suis complètement autodidacte dans la pratique de la photo j’ai appris seul à utiliser la bête. À force de travail, de sacrifices, de culot et d’un peu de talent j’en suis arrivé ici.

Il est peut-être difficile de n’en retenir qu’un, alors quels sont tes meilleurs souvenir de shooting ?

Effectivement, il m’est difficile de n’en donner qu’un seul, alors je vais vous en donner plusieurs :

Ma première à la beaujoire, mon rêve de gosse qui se réalisait c’était il y a 2 ans et c’était un Nantes vs Montpellier et je sors LE cliché qui m’a fait décoller, c’était une occasion manquée de l’américain Alejandro Bedoya qui a laissé éclater sa colère.

Ma première au stade de France avec la FFF lors de France – Pays Bas en septembre dernier. Une grande émotion pour moi de me retrouver sur la pelouse à quelques mètres de tous nos idoles… J’avais l’impression de faire partie de l’équipe de France moi aussi, une grande fierté.

J’ai aussi eu la chance d’obtenir une accréditation lors du match PSG – Amiens lors de la 1e journée de championnat cette saison. Et c’était la présentation de Neymar au parc, c’était une folie ce moment.

Sinon, il y a toutes les rencontres grâce à Footpack (Zidane, Sergio Ramos, Giroud, Cabaye, etc.) dont je me souviendrai longtemps de chacune d’elles.

Jusqu’à présent, combien de stades as-tu eu l’occasion de visiter ?

Rentrons dans le vif du sujet… Comme je l’ai dis plus haut je suis abonné en tribune Loire depuis 20 ans. J’ai donc écumé les routes de France pour le FCN. Quand j’avais 18-20ans on partait en voiture avec mes potes faire les déplacements. En France, je dirais que j’ai fait une bonne vingtaine de stades. Il faut en rajouter une dizaine à l’étranger entre l’Angleterre et l’Espagne.
J’aime énormément sentir l’engouement autour des stades, sentir les odeurs, etc.

Quels sont les plus gros matchs ou événements auxquels tu as pu participer ?

Il y en plusieurs, forcément la Ligue des Champions à la Beaujoire, j’y allais une fois avec mon père, une fois avec ma mère on avait que 2 cartes d’abonnés pour 3… et moi j’y allais à chaque fois.
Un match de l’Euro à Lille entre la Suisse et la France où d’ailleurs j’avais fait une série super sympa de photos en avant match dans les rues de Lille où la bonne ambiance transpirait.
J’ai fait aussi la finale Olympique de foot féminin à Wembley en 2012 entre le Japon et les USA, j’avais aussi sorti de belles images de supporters en avant match. Super souvenir.

Il y a quelques semaines nous avions réalisé l’interview de Guy Pichard, un photographe professionnel lui aussi qui s’est lancé dans le projet United Colors of Football. Il prend des fans de foot avec leur maillot partout dans le monde.
Est ce qu’un projet de ce type orienté vers le fan pourrait te tenter un jour ?

Carrément ! D’ailleurs depuis que je suis chez Footpack et que j’ai la chance d’aller sur les stades, je fais toujours une photo des AWAY fans je trouve cela génial. Car en général, les supporters qui se déplacent sont les plus fervents, du coup il y a de la matière quand tu t’y attarde 2-3 minutes.
J’ai aussi expérimenté le sujet car le FC Nantes m’a contacté l’année dernière pour faire des photos de supporters pendant un match à la Beaujoire. Il y a de chouettes photos qui en ressortent.

Entre nous, comment sont les relations avec les autres photographes pendant un match ? On imagine que c’est un peu la course à qui prendra la plus belle photo non ?!

Les relations sont assez cordiales franchement entre les photographes. En général, c’est la guerre au moment de l’entrée des équipes sur le terrain où au moment des hymnes par exemple. Mais tu fais ta place et cela passe. Après, on est assez libre on se met où l’on veut, derrière les buts c’est plutôt cool, on a plus qu’a prier pour qu’après un but le joueur vienne de ton côté.

Tu shoots régulièrement l’équipe de France ou encore le FC Nantes, comment fais-tu pour travailler avec ces acteurs, quel est le deal passé entre vous ?

La mission est différente à chaques fois, grâce à Footpack, on bosse pour les marques, pour les clubs, pour les distributeurs ou pour une institution donc cela dépend. En général, j’ai une mission bien précise, le but est de livrer les photos pour qu’elles soient utilisables le plus rapidement possible sur les réseaux sociaux.

Qu’est ce qui te passionne dans le fait de prendre un instant figé avec un joueur, un fan ou encore un maillot ? Qu’est ce que tu aimes dans la photo exactement ?

La PASSION, j’aime la passion qui se dégage pour le ballon rond. On a tous cette passion en nous, et c’est tellement génial de pouvoir la retransmettre en image.

Au delà du photographe que tu es, quel fan de sport es-tu ? ultra ? abonné ? régulier ? occasionnel ?

Je consomme le sport tout le temps, j’aime tous les sports sauf les sports de combat. Je suis allé voir du hand, du rugby, du basket, du tennis, le tour de France de cyclisme, un grand prix de formule 1. J’aime vraiment le sport et les émotions que cela procure.

En tant que fan, as-tu un souvenir fort que tu souhaiterais partager ?

En tant que fan de foot, j’ai un souvenir particulier avec le FC Nantes, outre les titres de champions, j’étais présent au match de la dernière remontée en Ligue 1. C’était un lundi soir à Caen, j’étais monté la bas avec un pote et Filip Djordjevic avait marqué un but de malade ce soir là. Dans le parcage visiteur c’était du grand n’importe quoi, un souvenir impérissable.

Sinon, un très grand souvenir de sport en général c’est évidemment les Jeux Olympiques de Londres en 2012, j’ai eu la chance de voir plusieurs disciplines durant 4 jours. On allait tous les jours au club France c’était vraiment de superbes moments.

De façon générale, que penses-tu de la façon dont les clubs animent leur relation avec les fans de foot ? Avec Guy nous avions imaginé qu’un photographe soit présent dans le staff du club pour valoriser les fans. Qu’en penses-tu ?

Ce n’est pas pour faire des fleurs au FC Nantes, mais l’expérience fan est plutôt intéressante du côté de la Beaujoire. En effet, depuis quelques semaines une Fan Zone a été mise en place avec la présence de joueurs (blessé ou non retenus) en avant match pour faire des photos. Il y a aussi des bornes de e-sport, des structures gonflables, des baby foot. Et comme je le dis plus haut, à chaque match, il y a un photographe qui durant la rencontre prend les supporters en photos. Après je ne sais pas si dans d’autres clubs en France c’est comme cela mais l’expérience est intéressante, je vous invite donc à la Beaujoire pour voir de vos propres yeux.

Nous retenons l’invitation à la Beaujoire avec plaisir.
Reprenons, si tu étais en charge de l’expérience fan à la ligue, à la fédération ou encore dans les clubs, quelles idées pourrais-tu proposer ?

La première chose est de stopper les interdictions de déplacements des supporters visiteurs dans les stades de Ligue 1 pour moi. La ligue 1 manque cruellement de passion, les stades sont “vides” et les ambiances s’en ressentent. Quand les away fans sont là c’est différent, ça chambre, il y a de l’électricité dans l’air, une atmosphère s’en dégage et la passion est bien présente.

Je vais prendre un exemple que j’ai vécu, une saison je me suis retrouvé parmi les away de Queen’s Park Rangers à l’Emirates, ça a chambré tout le match avec les Gunners mais à la fin du match tout le monde est rentré chez soi tranquillement.

Enfin, si tu pouvais vivre un évènement sportif, lequel serait-il et pourquoi ?

En tant que fan de foot, ce serait bien évidemment la coupe du monde de Football de l’intérieur, dans les stades, dans les tribunes. Et, j’aimerais également suivre de l’intérieur les Jeux Olympiques ça doit être magique. Affaire à suivre donc.

Merci à toi Paco pour cette interview enrichissante.
Vous pouvez suivre le travail de Paco sur son compte Instagram (@pacophotographie) et sur Footpack (@footpackfr) .

Passionné de foot, puis passionné des sports avec un S, je suis devenu petit à petit un fan des gens qui vont au stade tous les weekends avec écharpe et maillot sur les épaules. J'admire leur investissement et je pense vraiment que les clubs doivent encore leur donner tant. Pour finir cette présentation, on a ajouté des phrases motivantes parce que nous sommes des personnes motivées, voici la mienne : "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

INTERVIEW

INTERVIEW : Julien Barthélémy, CEO Sports US Travels

Julien est un pur fan de NBA, avec son Sports US Travels il permet aux fans de sports américains d’aller vivre une expérience immersive aux Etats-Unis.

Publié

le

Julien Barthélémy, CEO Sports US Travels

Julien Barthélémy propose aux fans de sports américains de vivre une expérience en immersion totale son agence Sports US Travels.

 

Sports US Travels est une agence de voyage un peu particulière. Elle est spécialisée dans les voyages sportifs aux Etats-Unis. Les fans peuvent via cette agence profiter d’une totale immersion dans le sport américain au sein des plus grands clubs du pays (des Lakers aux Knicks en NBA). 

Un fondateur passionné de basket

Julien Barthélémy a lancé Sports US Travels il y a moins d’un an. Son objectif : faire de sa passion un métier. Il raconte dans l’interview vidéo à découvrir plus bas, qu’il avait jusqu’ici un job standard et que la situation ne lui convenait plus. Il avait lancé en parallèle la 1ère association de fans concernant une équipe NBA en France : Knicks Nations France. Une association avec qui il proposait de réaliser des voyages aux Etats-Unis pour assister à des matchs de NBA.  

“Il faut absolument arrêter en France de dire que tout ce qui se passe aux Etats-Unis (en matière de fan expérience) est uniquement un truc d’américains.”

Julien Barthélémy, Sports US Travel

Dans cette interview, Julien exprime sa vision de l’expérience fan aux Etats-Unis versus l’expérience en France ou en Europe. Selon lui, la fan expérience ne se résume pas à la livraison de sa boisson directement à son siège mais davantage sur la relation et les interactions que le fan peut avoir avec les joueurs. 

Une longue interview d’environ 20 minutes qui laisse plusieurs enseignements sur la situation de l’expérience fan selon Julien qui travaille aujourd’hui avec les franchises américaines. 

Et vous, qu’en pensez-vous ? 

Continuer la lecture

Nouveautés