Suis-nous

Fan expérience aux Etats-Unis

Un jeu d’arcade grandeur nature pour les fans des Cavs de Cleveland

Le club de NBA de Cleveland vient de passer à un autre niveau en matière d’expérience fan. En proposant à ses fans un jeu d’arcade géant en 3D.

Publié

le

Le club de basket américain des Cavaliers de Cleveland dans l’Ohio vient de passer à un autre niveau en matière d’expérience fan. Le club de NBA, vient d’installer dans son stade un système de projection en 3D lui permettant de faire des animations avec ses fans d’une nouvelle ère. 

 

Qui n’a jamais voulu jouer aux jeux d’arcade à taille humaine ? Qui plus est devant des milliers de spectateurs ? Ceci est maintenant possible pour les fans des Cavs (le surnom donné aux joueurs de Cleveland). Ils peuvent maintenant s’essayer à plusieurs jeux d’arcade grand format au stade Quicken Loans Arena, l’antre des Cavaliers. 

Cette nouveauté a été lancée à l’occasion du match face aux Clippers de Los Angeles le 1er décembre dernier. Quelques fans ont pu jouer directement sur le parquet du stade au célèbre jeu d’arcade : Pong. Ce jeu qui se joue à deux, l’un contre l’autre et dont le principe est de renvoyer “la balle” vers son adversaire sans que celle-ci dépasse notre limite. 
Reste à savoir comment ces derniers sont sélectionnés. 

Cleveland Cavaliers Court Projection Arcade Game from Quince Imaging on Vimeo.

Une belle opportunité pour les marques

Une super activation pour les marques également puisque pour le cas des Cavaliers de Cleveland, l’opération est sponsorisé par Bud Light, une célèbre marque de bière américaine. 
Il est probable que la marque ait financé également cette innovation qui sera probablement proposée à tous les matchs à domicile de Cleveland au Quicken Loans Arena. Selon nos informations, cela aurait couté plus d’un million de dollars.

Encore une fois, la projection via des écrans ou des projecteurs est un élément essentiel de l’expérience du spectateur dans un stade. Même si l’action réelle est la principale motivation d’un spectateur quand il se rend au stade, il souhaite bénéficier des avantages qu’il ne retrouvera pas devant son poste de télévision. Notamment grâce aux écrans géants présents dans l’enceinte qui permettent ses animations tant appréciées. 

Une seule et même entreprise derrière tout cela

Cette prouesse technique est réalisée par une entreprise américaine nommée Quince Imaging. C’est aussi cette entreprise qui réalise bon nombre de projections sur les parquets des équipes de basket américaines depuis 2014 et la multiplication des projections virtuelles en NBA. 

Une technologie testée il y a plusieurs mois, déjà à Cleveland mais cela n’avait pas fait de grands éco dans la sphère sportive. Il semblerait que la direction des Cavs de Cleveland souhaite cette fois imposer un nouveau moyen de divertir ses fans. Ce n’est pas pour nous déplaire, bien au contraire. 

CavsArcade! Interactive Court Game from Quince Imaging on Vimeo.

Cela laisse présager des possibilités pour une enceinte de sport comme le Quicken Loans Arena d’être rentable même les jours de no match day. Nous pouvons imaginer que l’enceinte soit ouverte les jours de non match pour laisser le public participer à un arcade géant contre un achat de ticket comme dans un jeu d’arcade normal.
En tout cas c’est une nouvelle approche attrayante, que l’on verrait bien en Europe chez Fanstriker (quoi que le coût risque d’en refroidir plus d’un). 

Si vous aussi vous avez déjà vu ce système dans un autre stade, partagez le avec nous 😉 

Cet article était-il intéressant ?

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement des fans et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce ou celui du sport business. | "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Fan expérience aux Etats-Unis

Les commerciaux des Wizards rappellent leurs fans après le limogeage de leur président

Les fans des Wizards de Washington DC fuyaient les tribunes car mécontents de leur président après 16 ans de direction. À son éviction, les commerciaux rappellent les fans.

Publié

le

Parfois, le public ne se déplace plus au stade en raison d’un désamour avec l’équipe ou un membre du club. Le coach et le président sont alors en tête de liste. 

 

Les réseaux sociaux sont de bons outils d’analyse pour évaluer la satisfaction des fans envers la structure ou une personnalité qui la compose. Nous l’avons vu avec le cas du coach de l’Olympique Lyonnais Bruno Genesio. Ce dernier se fait largement critiquer sur Twitter et les différents supports digitaux alors que ses résultats ne sont pas forcément si négatifs. Le problème avec les supporters lyonnais est certainement plus profond et lié à la personnalité de l’entraineur.
L’histoire que nous allons vous raconter dans cet article est relativement plus forte que l’aventure Genesio à Lyon.

16 ans de présidence, ça laisse des traces (et pas toujours les plus belles)

Aux États-Unis, une situation similaire à celle de l’entraineur lyonnais est arrivée à son terme il y a quelques semaines. Le 2 avril dernier, Ernie Grunfeld, président et manager général des Wizards de Washington DC, une équipe évoluant en NBA, est limogé après… 16 ans à la tête de la franchise américaine.

Pendant toutes ces années, il a été la cible des fans de la franchise.
Umoh, un ingénieur qui a grandi à Washington et vit aujourd’hui à Baltimore est même à l’initiative d’un site web : www.fireerniegrunfeld.com ; littéralement “virez Ernie Grunfeld”. Un site sur lequel le fan rédigeait chaque semaine ou presque un article mettant en avant l’incompétence du président du club. Il a même listé toutes les mauvaises décisions qu’Ernie a pu prendre pendant ces 16 années. 

D’autres fans ont entrepris des initiatives diverses, des T-shirts imprimés avec le hashtag #FireErnie, des pancartes, des pétitions, etc. Les idées fut nombreuses. 

Reddit

Des fans des Wizards avec les pancartes #FireErnie

Mais l’action la plus forte était surement celle des fans qui avaient tout simplement arrêté d’aller voir jouer l’équipe à la Capital One Arena (20 356), la salle omnisports de l’équipe de Washington, située dans le quartier de Chinatown. La situation était donc devenue complexe entre ces fans et le club. 

https://twitter.com/advitambasket/status/1113692275027132416

Un départ et un message des commerciaux aux fans

Mais heureusement, le jour tant attendu par les nombreux fans des Wizards arriva le 2 avril dernier. C’est à cette date que le président Ernie Grunfeld est contraint de quitter le club au plus grand bonheur des fans qui pensent même à un poisson d’avril tardif. Leurs réactions étaient à la hauteur de la durée de leur attente. 

“On dirait que nous avons gagné un titre (…), aujourd’hui est un jour joyeux pour tous les fans de Wizards.”

Ari Neugeboren, un étudiant de 20 ans fan des Wizards. 

À l’image d’Ari, les fans ont vécu cette nouvelle comme une véritable libération, comme un titre, comme un soulagement. Ils ont senti une nouvelle fraicheur pour leur club.

La réaction du club, notamment des commerciaux est un exemple à suivre. Après cette news, l’équipe commerciale de la franchise de NBA en a profité pour rappeler les fans mécontents. En effet, plusieurs fans ayant indiqué leur mécontentement sur les réseaux sociaux ou directement lors de leur dernier contact avec le service commercial avant l’éviction de Grunfeld, il était simple et évident pour ces derniers de reprendre un contact plus positif.

“Vous avez vu la nouvelle ? Vous pouvez revenir au stade…”

Comme le rapporte le Washington post, l’équipe de commerciaux grands publics a donc repris contact avec ces fans de cette façon : “Selon notre système, la dernière fois que vous avez parlé à un représentant, vous avez dit que vous ne seriez intéressé par nos offres qu’une fois Ernie Grunfeld viré. Je ne sais pas si vous avez vu la nouvelle, mais il a été viré plus tôt dans la journée. Je voulais donc vous demander si certaines de nos offres pouvaient vous intéresser ?”

Voilà comment le club a su utiliser une situation complexe et l’éviction attendue de son président pour signaler aux fans qu’ils pouvaient dorénavant revenir au stade pour assister aux matchs. 

Une action simple et intelligente applicable à tous les clubs. C’est aussi ça la force des commerciaux : saisir les opportunités pour relancer leurs fans et prospects.
Malgré une saison terne, les prochains matchs des Wizards devront connaitre une belle animation en tribunes. 

Cet article était-il intéressant ?

Continuer la lecture

Nouveautés