Suis-nous
Journée des abonnées ESTAC 2018-2019 Journée des abonnées ESTAC 2018-2019

Fan expérience EN FRANCE

La traditionnelle journée des abonnés de l’ESTAC

Avant la reprise du championnat de Domino’s Ligue 2, l’ESTAC a invité ses abonnés pour sa traditionnelle journée des abonnés au stade de l’Aube.

Publié

le

Seulement deux semaines après la finale de la coupe du monde et la fabuleuse victoire des bleus, le football est déjà de retour en France avec le championnat de Domino’s Ligue 2.

 

Hier vendredi 27 juillet marquait le début du championnat de France de Domino’s Ligue 2. Un championnat qu’a rejoint l’ESTAC suite à sa relégation en fin de saison dernière. Une reprise qui a plutôt bien démarrée pour les Troyens puisqu’ils ont remporté leur premier match à Ajaccio.

En dehors de l’aspect purement sportif, cette période estivale de reprise est l’occasion pour les clubs de proposer des actions traditionnelles ou inédites à leurs fans/communautés. Des actions qui peuvent permettre de booster les campagnes d’abonnements.

Les fans Troyens sur le parvis du stade de l’Aube pour la journée des abonnés.

La journée des abonnés, une tradition à Troyes

À Troyes, c’est une tradition, depuis plusieurs années maintenant, le club organise la journée des abonnés de l’ESTAC quelques jours avant la reprise du championnat. Cette journée avait lieu le vendredi 20 juillet.

“La journée des abonnés est désormais ancrée dans les traditions du club car cela fait plusieurs années que nous organisons cet évènement à 1 semaine de la reprise officielle du championnat. C’est un événement très apprécié du public, et c’est la 2eme édition pour laquelle je travaille sur l’organisation de cet événement.”

Henri Neveu,
Service organisation à l’ESTAC

Organisée au Stade de l’Aube, la soirée se décompose en deux parties : la première partie est composé d’un match amical à 18h30 (contre Auxerre cette saison) et la seconde partie est dédiée à une soirée de convivialité, d’animations et de rencontre.

Cette édition était particulière puisque nous profitions de cette journée des abonnés pour présenter officiellement notre nouvelle technologie cashless avec laquelle les points de ventes du stade sont désormais équipés.” précise Henri Neveu, en charge de la coordination de l’événement.

Dès 17h30, le public était accueilli dans le stade pour profiter d’une animation football freestyle avec le freestyler professionnel Mohamed Bekhti (show + initiations). Avant le coup d’envoi prévu à 18h30, les nouvelles recrues étaient quant à elles présentés au public en tribune.

En amont de l’événement, le club proposait deux jeux concours à destination des abonnés : le premier permettant à 5 x 2 abonnés de vivre le match depuis un banc de touche en “inside” en bord de pelouse. Le deuxième jeu concours permettait à 14 jeunes abonnés (entre 8 et 15 ans) de devenir ramasseurs de balles pour ce match amical. À la mi-temps, les nouveaux maillots Home et Away ont été présenté au public. Deux membres du public ont même pu repartir avec la nouvelle tunique de l’ESTAC via un jeu concours. Les sponsors partenaires officiels étaient également mis à l’honneur avec une présentation individuelle au public.

Cashless et food-trucks, deux nouveautés cette saison

Pour l’occasion, chaque abonné présent au match s’est vu être crédité de 5€ offerts par le club sur sa carte d’abonnement lors de l’accès dans l’espace animation sur le parvis du stade à l’issu du match. Ce crédit cadeau cashless de 5€ permettait à l’abonné d’aller consommer dans les buvettes mobiles de son choix. De plus, un ticket repas était également offert à chaque abonné.

Au total 4 food-trucks étaient présents avec différentes spécialités (burritos, bagels, burgers, américains).
Le club Troyen a signé une convention avec 5 food trucks Aubois qui seront présents à chaque match à domicile cette saison. Ces foods trucks deviennent donc désormais les “foods trucks officiels de l’ESTAC”.

La saison dernière le club de l’Aube avait déjà fait preuve d’innovation avec son application de covoiturage.

Jeux-concours, animations, rencontres, une soirée pleine

À l’issue du match (victoire 2-0 des locaux), la fête se déroulait ensuite sur le parvis du stade où un large espace animation était mis en place. Muni d’un ticket repas et du magazine mensuel ESTAC MAG tous deux offerts par le club, chaque abonné faisait ensuite connaissance avec les bornes de rechargement cashless pour se faire créditer de 5€, une nouveauté cette saison.

Sur le parvis, le fan pouvait bénéficier du destockage avec des tarifs avantageux sur les produits de la saison précédente dans la boutique officielle. Il pouvait également croiser des artistes de rue (échassiers, cracheur de feu, jongleur), un artiste graffeur qui réalisait une fresque ESTAC, danser sur la musique du DJ Phil Saxis, s’essayer au freestyle football, se prendre en selfie sur une borne photomaton, ou encore jouer à FIFA sur playstation.
Des activités variées donc qui s’ajoutaient aux offres de restauration avec les food-trucks et buvettes (le tout équipé en cashless pour former les abonnés à cette pratique).

Chacun des joueurs a été présenté sur le podium par Grégory Régnier, le speaker officiel de l’ESTAC. Le président Daniel Masoni a lui aussi partagé un petit mot. Mais le moment le plus attendu par tous les fans était sans doute celui des dédicaces. Pendant 1 heure, tous les joueurs ont pu signer des autographes et échanger avec leurs fans.

La présentation des joueurs devant les abonnés de l’ESTAC.

Une soirée pleine de convivialité qui semble avoir fait l’unanimité chez les 2 000 fans présents. Ils ont pu commencer la saison par une expérience immersive et découvrir les nouveautés mises en place par le club pour améliorer leur expérience. 
Des nouveautés qui devraient prochainement se compléter avec le lancement du nouvelle boutique en ligne, d’un programme de fidélité et de diverses actions par les équipes du club troyen. 

Passionné de foot, puis passionné des sports avec un S, je suis devenu petit à petit un fan des gens qui vont au stade tous les weekends avec écharpe et maillot sur les épaules. J'admire leur investissement et je pense vraiment que les clubs doivent encore leur donner tant. Pour finir cette présentation, on a ajouté des phrases motivantes parce que nous sommes des personnes motivées, voici la mienne : "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Fan expérience EN FRANCE

Comment les clubs peuvent-ils surfer sur la déferlante Coupe du Monde ?

Après un aussi bel été pour le football français, comment les clubs vont pouvoir surfer sur cette tendance positive post coupe du monde ?

Publié

le

Fans France coupe du monde

Cet été 2018, le football et en particulier l’Equipe de France, ont été au cœur de (presque) toutes les préoccupations. La France entière a rêvé, crié, chanté, dansé, mangé et dormi football durant un mois. Des émotions très fortes, partagées par toute une nation avec une apogée inoubliable et à jamais dans les mémoires de beaucoup d’entre nous.

 

Cette France unie comme un seul Homme, ces élans de fraternité et ces souvenirs uniques créés par le football s’estompent tout de même peu à peu, comme on se réveille d’un rêve qui n’a pas duré assez longtemps. N’y-a-t-il pas un moyen de faire perdurer cet état d’euphorie ? Notre équipe championne du monde peut-elle raviver ce moment magique ? Ou peut-être y-a-t-il une opportunité à ne pas manquer pour les clubs de football ? Saisir cette occasion unique où 60 millions de fans français ont rêvé grâce au ballon rond…

Le contexte très favorable de ce début de saison

Les clubs préparent tous avec ferveur cette rentrée 2018. Quoi de plus favorable que ce contexte post Coupe du Monde ou toutes générations confondues ont suivi du football, qu’elles aient été devant leur télévisions, dans un bar, une fan zone, ou sur place en Russie. Cet engouement national a permis à certains de découvrir le football, à d’autres de se réconcilier avec ce sport et enfin aux fans déjà conquis de confirmer leur amour pour cette pratique. Le contexte de ce début de saison est donc très propice pour les clubs qui peuvent attirer un nouveau public, fidéliser les habitués et convertir les timides de l’expérience stade. Encore faut-il savoir saisir l’instant et capitaliser sur cette ferveur avant qu’elle ne retombe pour de bon.

Mettre en avant ses propres étoiles

La Coupe du Monde à permis de mettre en avant les joueurs français et d’en faire des produits marketing bien ficelés. La performance sportive de nos Bleus ainsi que leur communication exemplaire à permis de renforcer l’image des cadres que sont Griezmann, Lloris ou encore Giroud, et mis à l’honneur certaines petites pépites peu connues du grand public jusqu’alors.

Les clubs ont tout intérêt à ce servir de cette image pour inciter les fans à venir voir jouer “en vrai” certains joueurs ayant permis de ramener cette deuxième étoile à la maison. L’OM l’a bien compris et a diffusé à l’issue de la coupe du Monde son propre reportage sur Florian Thauvin qui enregistre déjà des records sur la chaine Youtube du club en étant la vidéo la plus vue de la chaine.

Adil Rami, également joueur de l’OM, qui a plus brillé par sa bonne humeur, ses blagues et ses révélations hilarantes en interview ou sur les réseaux sociaux que par son jeu sur le terrain. Il peut être un atout mis en avant dans la communication du club. Le jeune Kylian Mbappe bien sûr, star du PSG qui risque de faire de l’ombre cette saison à Neymar.

Au Groupama Stadium à Lyon, la coupe du monde sera présentée lors du premier match de la saison par son champion du monde Nabil Fekir.

Il est vrai que ce sont surtout les grands clubs français qui ont la chance d’avoir sur leur pelouse les stars du mondial, mais une communication originale et décalée des clubs qui ont formé et vu grandir des Kanté, Tolisso, Pavard et compagnie peut aussi être envisagée !

S’inspirer de la stratégie digitale des Bleus

L’équipe de France a proposé durant ce mois en Russie une communication et une utilisation des réseaux de très grande qualité. Les clubs de football français peuvent tout à fait adapter ces bonnes pratiques à leurs fans. Avec plus de 46 millions de likes, posts et partages, la France est la nation ayant généré le plus d’engagement (source Sprinklr). Les différents canaux ont été bien exploités avec un record de 3 millions d’abonnés sur Instagram, devenant ainsi la première fédération sportive au monde à rassembler autant de fans sur cette plateforme.

https://www.instagram.com/p/BlTgXo-h2nR/?utm_source=ig_web_copy_link

La communication et le contenu était aussi bien produits par la fédération elle-même que par les joueurs qui n’ont pas fait de faux pas et on proposé des contenus de qualité, spontanés, parfois décalés et des insights ou de l’exclusif. Il est clair que les joueurs connaissent les codes et usages des réseaux sociaux, c’est un atout pour le joueur, le club et aussi pour le fan qui bénéficie de plus de contenus en inside.

En quelques chiffres :

  • Antoine Griezmann compte plus de 5 millions de followers sur Twitter
  • Benjamin Pavard enregistre une progression record de +550% de followers à l’issue de la compétition

Faire ses devoirs de vacances

Les clubs auront pu profiter de cet été pour éplucher les innombrables études et rapports produits cette année sur les fans de football. L’une de nos premières préconisations pour offrir la meilleur expérience fan possible à toujours été de s’intéresser et de connaitre les habitudes de ses fans pour répondre au mieux à leurs attentes.

C’est donc le moment idéal pour baser sa stratégie d’engagement pour la saison 18/19 sur quelques études fondées. Voici en bref, ce que nous avons pu retenir :

  • 29% des fans sont totalement hermétiques aux messages des sponsors : les marques doivent donc s’efforcer de proposer du contenu utile et contribuant réellement à l’expérience du fan ;
  • 80% des fans de football suivent le match avec un second écran pour suivre les statistiques et 84% accordent une grande importance au storytelling proposé par le club et les sponsors (Source : Barcelona Sport Business Institute @sbi_barcelona) ;
  • 20% des fans préfèrent regarder du sport seuls ;
  • Pour 35% des fans, les réseaux sociaux ont remplacé le besoin de regarder les matchs et Twitter est la plateforme préférée des Millenials pour suivre leur équipe (Source : MKTG Decoding 2.0) ;
  • Ce qui confirme la forte tendance pour les fans les plus jeunes à complètement délaisser la diffusion traditionnelle TV ;
  • Le fan de foot est jeune, curieux et attiré par le beau jeu mais il est également passionné de musique et de gaming, d’autres loisirs qui peuvent être utilisés comme levier par les clubs (Source : Modern Football Fan Copa90) ;
  • 94% des fans suivent les joueurs sur Instagram pour en savoir plus sur leur vie de tous les jours : gare donc à ceux qui ne font que de la publicité ! (Source : Modern Football Fan Copa90) ;
  • et bien d’autres enseignements à découvrir dans nos articles chaque semaine.

Pour la saison 2017/2018, l’affluence dans les stades de Ligue 1 Conforama a été la plus élevée depuis plus de 15 ans. En moyenne, ce sont 22 544 spectateurs qui assistaient à une rencontre dans un stade. L’effet Coupe du Monde certainement qui devrait sans doute se prolonger sur les prochains mois.

Pour poursuivre sur ce sujet, nous vous conseillons la lecture d’un article rédigé par Clément Barouillet, Lead Consultant chez Two Circles.

Le contexte de la planète football est au beau fixe, c’est le moment parfait pour les clubs de se saisir de cette opportunité pour conquérir un nouveau public ou faire venir plus souvent ses fans au stade, pour engager sa communauté pendant et en dehors de matchs et démarrer cette saison sur les chapeaux de roue !

Continuer la lecture

Nouveautés