Suis-nous
Looking for fans au Mexique Looking for fans au Mexique

Fan story

Looking For Fans : Naomi fait le bilan de son passage au Mexique

Le Mexique a été l’occasion pour Naomi de découvrir le Lucha Libre et de faire la rencontre d’André Pierre Gignac et de nombreux fans.

Publié

le

Toujours sur la route de son projet Looking for Fans, Naomi a quitté le Mexique pour le Pérou. Elle revient pour nous sur son expérience mexicaine.

 

En route depuis janvier 2018, Naomi rencontre les fans de sport du monde entier. Elle a lancé un projet formidable, celui de vivre un tour du monde des événements sportifs. Une expérience que nous suivons et relayons sur Fanstriker.com et sur nos réseaux sociaux. Pour plus de détails sur son projet, vous pouvez voir ou revoir l’article de présentation que nous lui avions consacré il y a plusieurs semaines.

À Mexico, du foot et du Lucha Libre

À Mexico city, Naomi a découvert le Lucha Libre (prononcer lucha libré), le catch mexicain qui passionne les fans du pays. Ce sport propose une vraie expérience aux spectateurs et présente des similitudes avec l’ambiance des sports américains.

Au programme également de Looking for Fans, la demi-finale de la Concacaf (la Ligue des Champions du continent américain). Dans le Stade Azteca entre le Club América de Jeremy Menez et le Toronto FC. Le Stade Azteca (87 000 places) qui est l’un des plus grands stades au monde. Il a accueilli deux finales de coupe du monde avec Pelé ou encore Maradona. 

Au delà de l’ambiance sportive dans les stades, Naomi évoque la sympathie et la proximité du peuple mexicain à son égard. Elle a même été reconnue par des fans après son buzz sur Twitter pour rencontrer AP Gignac.

Après Zlatan à Los Angeles, c’est au tour d’André Pierre Gignac à Monterrey

Comment aller au Mexique et ne pas rencontrer le plus célèbre des français évoluant dans le championnat mexicain ? Impossible pour Naomi, qui grâce à un tweet partagé de nombreuses fois a pu faire un vrai buzz dans la ville. Un buzz qui lui a permis de réaliser une interview de l’ancien joueur marseillais lors d’une rencontre en tête à tête. Un instant magique. 

Mais la magie du sport ne s’est pas arrêtée là. Puisqu’elle a pu ensuite compter sur la sympathie du club de Gignac pour l’inviter à suivre un match au coeur de l’organisation. Elle a pu suivre la mascotte en bord de terrain, rencontrer les fans et même se faire interviewée par la presse locale dans le stade. 

Regardez le bilan de l’aventure mexicaine vécue par Naomi en vidéo ci-dessus. 
Place maintenant au Pérou pendant 2 semaines, où Naomi souhaite comprendre ce que peut ressentir un fan de football Péruvien qui retrouvera la coupe du monde de football après 30 d’absence.

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement des fans et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce ou celui du sport business. | "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Fan story

FAN STORY : Souhil, dessinateur, infographiste et fan de rugby

Cette semaine, c’est Souhil qui nous raconte sa fan story. Dessinateur et infographiste, il est passionné par le rugby et par son club du RC Toulon.

Publié

le

Souhil arborant le maillot du RCT, son équipe de coeur.

En cette semaine de juillet, nous rencontrons Souhil, un fan de rugby, plus précisément du Rugby Club Toulonnais. Dessinateur et infographiste, il partage sa passion en conceptualisant des maillots des équipes. 

 

Bonjour Souhil, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Souhil, bientôt 30 ans, vivant à Toulon dans le Var (83). Je suis passionné de sport et plus particulièrement de rugby depuis de très longues années.
Dans la vie, je suis dessinateur et infographiste à mon propre compte. Je dessine dans tous les domaines notamment les maillots de clubs de sports et des affiches-portraits.

Quel genre de fan es-tu ?

Je me considère comme un fan régulier mais je ne suis pas abonné au stade.

Tu es un fan du Rugby Club Toulonnais, depuis combien de temps ?

Je suis fan de rugby depuis mon enfance, c’est mon grand-père qui m’avait initié à ce sport sur les bords de la Rade. Je supporte le Rugby Club Toulonnais depuis l’âge de 3 ans environ.

Est-ce que tu suis régulièrement ton équipe préférée sur les réseaux sociaux ?

Je suis tout le temps l’actualité de mon club de cœur à travers tous les réseaux sociaux. 

Parmi les souvenirs que tu as comme fan, as-tu un souvenir fort que tu souhaites partager avec nous ?

J’ai beaucoup de souvenirs forts à travers le rugby et mon club de coeur. Mais si je dois en retenir un en particulier, c’est celui du déplacement à Barcelone pour la finale du Top 14 en 2016 contre le Racing 92. Même si mon équipe a perdu ce match alors qu’il était largement à notre portée. Je voyageais avec un groupe de supporters du RCT : Les Corsaires de la Rade, en bus avec une ambiance de dingue ; le départ se faisait vers 5h du matin pour arriver en Espagne vers 14-15h.

Les fans du RCT au Camp Nou en Juin 2016 pour la Finale du TOP 14@Pluris

Les fans du RCT au Camp Nou en Juin 2016 pour la Finale du TOP 14

En arrivant à Barcelone, j’ai découvert un univers unique du paysage catalan avec tous ces monuments et notamment le stade, le Camp Nou où se déroulait la finale avec plus de 99 000 personnes. Hélas, la tristesse s’est emparée de moi quand mon équipe a perdu ce match contre le Racing, à ce jour je l’ai encore en travers la gorge.

À quelle fréquence vas-tu au stade ? Aimerais-tu y aller plus souvent ? Si oui, qu’est-ce qui peut te freiner à y aller plus régulièrement ?

Je vais à tous les matchs de mon club, en étant un supporter inconditionnel du RCT. J’encourage l’équipe dans n’importe quelle circonstance. Le Stade Mayol est un endroit mythique pour tous les supporter Toulonnais de tous âges.

Lorsque tu es au stade, quel est ton comportement de spectateur ?

Je me comporte comme tout spectateur à encourager quitte à me casser la voix. Je vais au stade à pied de chez moi, c’est plus pratique dans la mesure où je mets 30 minutes pour rejoindre l’enceinte.
Avant le match, bien sûr je consomme de la bière pour me mettre dans l’ambiance d’une rencontre. Comme tous les toulonnais ou presque, c’est dans les gènes du rugby. 

Pourquoi aller voir un match au stade au lieu de le vivre chez toi devant ta télé ou dans un bar avec des amis ?

Je vais au stade car tu peux ressentir l’adrénaline du rugby, être au plus près des joueurs. Vivre des moments intenses durant un match et faire la fête. Chose que tu n’as pas en étant chez toi. 

Si tu ne devais vivre ou assister qu’à un seul et unique évènement sportif, lequel serait-il ? Et pourquoi celui-ci ?

Je veux vivre la Coupe du Monde 2023 de Rugby en France, car elle est à domicile et ce serait l’occasion d’assister à des matchs du XV de France.

Si tu étais nommé responsable de l’expérience des spectateurs dans ton club préféré, quelles idées ou actions mettrais-tu en place ?

Je ne ferais pas grand chose car je n’ai pas les épaules pour ça.

Merci Souhil pour ce partage de fan story. Vous pouvez suivre son travail via son compte Twitter : Souhil-SZ Design Art

Continuer la lecture

Nouveautés