Suis-nous

Fan expérience en France

Le LOU Rugby propose une offre e-carte de 10 places de fin de saison

Le LOU Rugby propose une offre billetterie similaire aux offres que nous retrouvons dans divers divertissements. Une e-carte créditée de 10 places.

Publié

le

Avec le retour du printemps et des beaux jours, les spectateurs seront sûrement plus enclins à se rendre en tribunes pour assister à un événement sportif en extérieur. Le LOU Rugby souhaite en profiter avec une nouvelle offre.

 

Le LOU Rugby a lancé il y a quelques jours une nouvelle offre billetterie inédite 100% en ligne pour inciter son public à anticiper la fin de saison. Il souhaite ainsi convaincre sa communauté de s’engager sur une période précise.

Une formule similaire à celle du cinéma

La formule rappelle celle employée par de nombreux espaces de loisirs comme pour les piscines municipales ou les cinémas. Le club de rugby lyonnais évoluant en TOP14 a probablement puisé son inspiration de ce côté en proposant sa nouvelle offre billetterie.
Une e-carte nommée “Easy LOU” qui permet à son acquéreur de bénéficier d’une carte créditée de 10 places tout en réalisant des économies.

https://twitter.com/LeLOURugby/status/1106240617842163712

Ainsi, l’acquéreur peut dépenser ses 10 places sur un seul match ou les répartir sur les 4 dernières rencontres de la saison à domicile. Après l’achat de sa e-carte Easy LOU, il sélectionne ensuite ses places pour la rencontre qu’il souhaite via la billetterie du club.
L’offre présente trois niveaux de prix au choix selon les catégories de placement dans les tribunes :

  •  Catégorie 1  : 499 €, les dix places.
  •  Catégorie 2  : 399 €, les dix places.
  •  Catégorie 3  : 299 €, les dix places.

Avec cette carte, le fan réalise donc des économies.
Au Matmut Stadium, le tarif adulte en catégorie 3 est de 40€, avec la e-carte Easy LOU, le spectateur va payer sa place 29,90€, il réalise donc une économie d’environ 10€ par place. Son économie sera de 15,10€ sur une catégorie 1.

@LOUrugby

L’offre inédite est relayée sur les réseaux sociaux du club

Techniquement, cela se présente sous la forme d’un code promo à renseigner lors de la réservation du match qui intéresse le titulaire de cette e-carte. Ce code promo est en réalité le numéro de carte du fan. L’utilisation est donc la même que pour l’achat d’un billet en ligne.
Le club a d’ailleurs diffusé une vidéo tutoriel sur ses réseaux sociaux pour indiquer le processus à suivre.

Le LOU Rugby propose des offres tarifaires intéressantes qui ciblent plusieurs publics. Tels que les étudiants avec une offre à 10€ qui comprend la place + l’happy hour + une écharpe du match. Ou encore les familles et particulièrement les enfants avec une offre appelée “la Box des P’tits LOU” à 15€ qui comprend l’encadrement des enfants + la place + un goûter + un cadeau. Mais aussi des offres plus premium avec la possibilité de déjeuner au Matmut Stadium sur réservation.

Le fan peut choisir sa e-carte parmi les 3 catégories de placement dans le stade

Une e-carte à dépenser librement, une offre intéressante

Le concept de la e-carte (ou carte physique) que l’utilisateur peut dépenser librement est une offre intéressante qui a déjà fait ses preuves dans le monde du spectacle.

Cette offre peut également s’avérer une bonne alternative à l’abonnement mensuel. L’acte d’abonnement est parfois perçu comme trop engageant pour beaucoup de personnes. Cela peut donc permettre au club d’engager son public sur une période définie sans que ce dernier ne ressente une forme “d’obligation” à utiliser son pass avant son expiration.

L’environnement du sport reste malgré tout plus délicat pour permettre l’application de ce type d’offre. En effet, à la piscine ou au cinéma, la variation de l’activité n’est pas aussi dépendante de l’offre (par offre nous entendons l’activité offerte en elle-même). Pour une piscine, peut-être que la météo jouera davantage, alors que pour le cinéma, la sortie d’un film de grande envergure boostera certainement les affluences sur une période précise.
Mais pour le sport cela n’est pas aussi simple à mettre en place, pour de multiples raisons. Les rencontres sont parfois confrontées à des changements de dates ou d’horaires qui complexifient le choix pour le spectateur. Pour certains clubs, plusieurs rencontres n’auront pas la même “valeur”. Un choc de haut de tableau ou un derby n’auront pas le même écho et probablement le même tarif qu’un match sans réel enjeu en court de saison.
Ou encore, pour les sports extérieurs, la météo est une variable importante qui est prise en compte par le public.

Malgré les complexités que représente une offre billetterie de ce type, nous pensons que c’est une très bonne initiative. C’est une bonne transition entre un fan qui se rend au stade une fois par mois et un abonné qui ira deux/trois fois plus souvent. C’est aussi un moyen d’inciter son public à partager ce moment en famille ou entre amis. L’utilisateur ayant le choix d’y aller seul ou à plusieurs. Enfin, les clubs devront se renouveler et créer des histoires autour de leur match pour rendre chaque rencontre unique et ainsi susciter l’envie de vivre l’expérience stade encore et encore pour justifier cet engagement de 10 matchs. 

Cet article était-il intéressant ?

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement des fans et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce ou celui du sport business. | "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Fan expérience en France

The Third Shirt, un tatouage comme 3e maillot pour les fans du Red Star FC

The Third Shirt, un tatouage éphémère pour les vrais fans au prix que chacun voudra lui donner en guise de 3e maillot pour le Red Star FC.

Publié

le

The third shirt par le Red Star FC

Le club du 93 a sorti une nouvelle campagne intitulée The Third Shirt. Une communication originale du Red Star FC pour faire la promotion d’un maillot Third qui n’est en réalité pas un maillot.

 

C’est aujourd’hui une pratique totalement dans l’air du temps pour les clubs sportifs que de dévoiler une nouvelle tenue avec style et originalité. Le Red Star FC s’est inspiré de cette pratique pour dévoiler non pas un maillot mais… un tatouage du logo du club. Le tout avec une communication bien menée. 

Un Third qui n’est pas un maillot

The Third Shirt, c’est le nom de cette campagne réalisée par le Red Star FC et imaginée par l’agence BETC, l’agence avec qui le club avait déjà réalisé le lancement de ses maillots domicile et extérieur, en les dévoilant sur Google Street View. 
Le maillot Third est le 3ème du club, ce maillot est très régulièrement considéré par les supporters comme le “maillot marketing” car il casse régulièrement les codes historiques du club de par son style ou ses couleurs. Les gros clubs de football en Europe qui sont équipés par Nike bénéficient cette saison d’un maillot vintage, qui plait aux fans, mais ce n’est pas toujours le cas. 

Cette fois-ci, le club de Saint-Ouen se positionne comme un fervent supporter de ses propres supporters, en mettant en avant le fait que dans le football, ce maillot Third ne répond généralement à aucune nécessité sportive, mais plutôt une tentation commerciale. Une philosophie qui ne correspond pas à celle du Red Star FC et à ses valeurs de club populaire.

“Nous voulions envoyer un message fort à nos supporters et au monde du foot en général. Oui, nous sommes un club professionnel. Oui, nous évoluons, nous transformons le club. Mais nous n’oublions pas pour autant les valeurs fondatrices qui sont les nôtres. C’est ça que raconte le Third Shirt. Comment être un club de football en 2019, sans se couper de sa culture populaire.”

Patrice Haddad, le président du Red Star FC.

C’est dans une belle vidéo de moins de 50 secondes que le club rend hommage à ses fans les plus fervents. Dans cette vidéo, c’est d’ailleurs la voix rauque de Dani, fan historique du club qui narre le storytelling.
Un dispositif complet accompagnera le lancement du Third Shirt. Avec notamment une campagne d’affichage avec les supporters placardée dans les environs du stade.

Un tatouage éphémère qui n’a pas de prix

The Third Shirt est donc une campagne qui ne propose pas un 3e maillot mais un tatouage éphémère. Un tattoo disponible à la vente sur le site et au stade Bauer lors des matchs à domicile. 
Ce tatouage, vendu comme “le maillot du 12e homme” est à apposer sur le cœur, faisant écho à la devise du club : Notre Cœur Notre Force.

Mais la particularité est que The Third Shirt n’a pas de prix. Il a le prix que chacun voudra lui donner. Sur le site internet du club, le tatouage peut être acheté en échange d’une somme d’argent allant de à,50€ à 2€. 

Le tatouage est disponible au stade et sur le site@REDSTARFC

Le tatouage est disponible au stade et sur le site

Une campagne qui oublie cependant les femmes, les spectateurs et les autres 

Le moins que l’on puisse dire sur cette campagne de communication est qu’elle vise à toucher les fans, les ultras, “les plus fervents supporters, les vrais fans qui ne portent rien au stade, torse nu, été comme hiver”. Mais à l’heure où la segmentation du public dans les stades est de plus en plus importante pour répondre aux besoins et exigences de chacun, une partie de ce public semble avoir été oublié dans cette campagne. 

En effet, les femmes sont les premières oubliées, ne figurant pas dans cette campagne et ne pouvant pas arborer le tatouage sur le torse au stade comme les hommes de cette vidéo. Le grand public, les enfants et les adultes, qui ne chantent peut-être pas, ou ne regardent pas le match debout, et encore moins torse nu semblent eux aussi exclus de cette communication. 

 

Ceci est probablement un choix du Red Star FC que de ne cibler que ses plus grands fans à juste titre ou non, mais n’oublions pas que le club de Saint Ouen est un des clubs les plus populaires de notre territoire. Une organisation qui souhaite apporter bien plus que du football à sa communauté à travers des actions engagées dans l’ADN du club.

Cet article était-il intéressant ?

Continuer la lecture

Nouveautés