Suis-nous
#InstameetOL #InstameetOL

Fan expérience en France

L’Olympique Lyonnais ouvre ses portes à des instagramers pour son 1er #Instameet

Le club lyonnais a ouvert ses portes à une sélection d’instagramers à l’occasion de son premier #INSTAMEET. Un moment pour réaliser des clichés du Parc OL.

Publié

le

Instagram, 4ème réseau social en France avec plus de 11 millions d’utilisateurs actifs, est le media photos par excellence. À l’occasion de son premier #INSTAMEET, l’OL a ouvert ses portes à quelques instagramers. 

 

Très actif sur le digital, l’Olympique Lyonnais est toujours sur le devant de la scène de l’innovation ou des bonnes pratiques. Le mercredi 22 mars, le club olympien a invité une sélection d’instagramers (fans de foot ou non) à venir faire quelques clichés au parc OL. Cela en collaboration avec la communauté officielle d’instagramers lyonnais, les @IgersLyon.
Pour ceux dont le terme instagramers ne parle pas, il s’agit du nom utilisé pour évoquer les utilisateurs influents du réseau social Instagram. Ces derniers possèdent en général une communauté importante qui suit régulièrement leur contenu posté sur leur compte. 

#InstameetOL@meetmeontour

Photo prise par @meetmeontour l’un des instagramers

Une première pour l’OL

Cet évènement inédit est une première dans l’histoire du club. Il est intitulé #instameetOL et a pour objectif de créer de l’User Generated Content (UGC) soit en français, du contenu généré directement par les fans spectateurs. 
Dans cet objectif, les portes du Parc OL étaient ouvertes mercredi dernier aux quelques chanceux et leurs appareils. Les instagramers avaient alors l’opportunité de découvrir et de faire découvrir à leur communauté les coulisses du tout récent stade de la banlieue lyonnaise. Ceci dans le cadre d’une visite privée animée par les membres du staff administratif lyonnais. Les photographes devaient ensuite partager un maximum de leurs shoots directement sur leur compte Instagram sous le hashtag #instameetOL. Plus de 70 photos sont visibles sur le réseau social.  

 

Un meeting original avec un triple objectif 

Au total ce sont près d’une vingtaine d’instagramers qui ont pu parcourir le Parc OL et prendre des photos inédites des lieux. Une façon originale de faire découvrir le nouveau stade du club à une population pas forcément fan du club ou fan de football. C’est donc un bon moyen de toucher une cible précise selon la communauté des instagramers. Mais aussi d’élargir le nombre de followers (et donc sa communauté) sur le compte Instagram du club. 

C’est également une bonne façon pour le club de bénéficier de contenu original et inédit qu’il peut ensuite réutiliser pour des créations visuelles ou des projets liés aux réseaux sociaux par exemple. Dans une ère grandement orientée photos et vidéos, c’est une opportunité non négligeable de bénéficier d’un contenu varié avec un regard neutre et nouveau tout au long de la saison.

Enfin, le dernier objectif était de faire la promotion du prochain match de l’équipe féminine du club en quart de finale retour de la Women’s Champions League face à Wolfsburg (qui a eu lieu ce mercredi 29 mars au Parc OL). Une façon de communiquer différemment pour séduire et pousser à se rendre au stade.

Des instagramers comblés 

Nous avons demandé à 3 instagramers participants à cette opération de nous donner un rapide retour sur leur expérience. 

InstagramersInstagram

Lyonesienne 

“Je suis brésilienne et j’ai toujours aimé aller au stade, supporter des équipes un peu partout. Même si je ne suis pas une fan absolue de football, j’aime bien ça et l’OL aussi. Alors participer à cet évènement à Lyon a été une très belle expérience pour moi. Nous avons été bien accueillis par les membres du club. Je suis ravie par ce que nous avons appris.”

Pour voir les photos de Lyonesienne sur son compte Instagram rendez-vous ici.


Meetmeontour 

“La visite guidée était assez complète, on a pratiquement suivi le parcours des visites officielles sauf que cela a duré plus longtemps, environ 2h30. Le temps nécessaire pour prendre les clichés de l’enceinte.
Personnellement, je ne suis pas fan de l’OL à proprement parler, mais j’adore le foot et comme j’habite à Lyon, je vais souvent au stade où bien sûr je supporte les Gones.”

Pour voir les photos de Meetmeontour sur son compte Instagram rendez vous ici.


Nathanael_st_ 

“Comme Lyonesienne et Meetmeontour, je ne suis pas spécialement fan de foot, mais je considère l’OL comme mon équipe favorite puisque c’est ma ville. Par contre j’aime énormément l’architecture, alors autant dire que cette visite était un vrai régal visuel.
Nous étions une vingtaine d’instagramers, pour visiter la plus part du stade, les coulisses, gradins, loges, vestiaires avec pas mal de liberté finalement pour prendre nos photos. Le staff a été super sympa et restait disponible pour toutes nos questions.
Personnellement, j’ai trouvé ça génial, une très belle expérience, d’autant plus que c’était ma première fois dans un stade de football. Maintenant, la prochaine étape est de découvrir le stade plein lors d’un match.”

Pour voir les photos de Nathanael_st_  sur son compte Instagram rendez vous ici.


Découvrez toutes les photos de cette journée sur Instagram #instameetOL

 

Parc des Princes. Picture taken by the #Instagramer @ahtlaqdmm! #ParisEmotions #PSGREAL

A post shared by Paris Saint-Germain (@psg) on

Le PSG avait déjà lancé l’aventure en 2016

Le club parisien avait lui aussi lancé une idée similaire en invitant une poignée d’instagramers à forte communauté ayant un contenu de qualité avant les matchs à domicile pour prendre en photo tout ce qu’ils voulaient. 
Avec une circulation grandement facilitée dans l’ensemble du stade (sauf les vestiaires), les instagramers pouvaient prendre des clichés des moments souhaités. Une façon de mettre en avant des parties peu ou pas visibles du grand public.
Du contenu photo qui était ensuite diffusé sur Instagram avec le hashtag #ParisEmotion. 
(Aujourd’hui, nous ne savons pas si l’opération est toujours d’actualité et si tel est le cas, si elle est renouvelée à chaque rencontre.)

Une stratégie plutôt gagnante puisque selon SportBuzzBusiness, le club a triplé son nombre d’abonnés sur Instagram en 1 an entre février 2015 et février 2016.

 

Cet article était-il intéressant ?

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement des fans et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce ou celui du sport business. | "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Fan expérience en France

Immersion dans la tribune Crazy à Paris La Défense Arena avec le Racing 92

L’expérience de la tribune Crazy pour les matchs du Racing 92 est unique. Destinée principalement aux étudiants, elle propose de nombreuses animations.

Publié

le

Comme son nom l’indique, la Tribune Crazy était bien folle lors de notre visite pour le match de Top 14 entre le Racing 92 et Agen. Une idée imaginée par l’agence Les Créateurs d’Émotions pour le Racing 92 à la Paris La Défense Arena.

 

Pour les matchs du Racing 92 à Paris La Défense Arena, les visiteurs peuvent vivre plusieurs expériences en tribune. Ces expériences sont proposées à des publiques précis. Le 12 octobre dernier, nous avons testé la tribune Crazy, une tribune spécifique pour les étudiants. Une idée imaginée par l’agence Les Créateurs d’Émotions.

Une tribune avec des animateurs pour ambiance vraiment crazy

La Tribune Crazy a été lancée en décembre 2018 à Paris La Défense Arena, elle peut accueillir jusqu’à 800 personnes mais l’espace disponible en coursive ne permet pas d’accueillir la totalité des spectateurs dans cette tribune.
L’idée est inspirée des fans du rugby à 7 au Japon qui viennent au stade déguisés dans le seul but se défouler et de passer un bon moment. L’ambiance dans les stades de rugby à 7 au Japon ressemble en partie à ce que nous pouvons voir en France chaque année avec le Paris Sevens.

 

La tribune Crazy s’adresse principalement aux étudiants. Deux offres sont proposées, une offre à 10€ pour les BDE via un bon de commande passé par l’association étudiante, ou un tarif unique à 15€ la place (19€ pour les matchs de gala).

L’expérience Crazy débute bien avant le match, dès l’entrée dans l’enceinte. Quatre animateurs sont présents pour animer le groupe de visiteurs. Ils organisent des petits jeux dans un espace dédié dans les coursives, dans le but de faire monter l’ambiance. Les participants peuvent ainsi réaliser des challenges tels que « Paye ta pizza » dont le but est de manger une part de pizza le plus vite possible ou encore le challenge « I’m seau man » où les participants doivent faire un beer-pong en lançant la balle dans les gobelets attachés sur la tête de leurs coéquipiers. Une activation drôle et engageante auprès des participants rappelant les animations des clubs de vacances. Des tables de beer pong sont également en libre service en plus d’un accès privilégié au bar, qui est souvent pris d’assaut par les membres.

L'animation d'avant-match "I'm seau man"

L’animation d’avant-match “I’m seau man”

Des tables de beer pong à disposition

Des tables de beer pong à disposition

Afin d’inciter les spectateurs à arriver le plus tôt possible dans l’espace dédié à la Tribune Crazy, les 50 premiers arrivés reçoivent un billet de tombola permettant de gagner un maillot du Racing 92. Une chance sur 50 de remporter un cadeau, c’est plutôt intéressant pour les participants.
Autre avantage de faire partie de cette tribune, l’offre de consommation de 2 bières achetées la 3ème offerte. Une offre qui semble bien satisfaire le public concerné.

L'entrée de l'espace Crazy en coursive

L’entrée de l’espace Crazy en coursive

Quelques minutes avant le début du match, les animateurs invitent les visiteurs à se rendre dans la tribune dédiée, la fameuse tribune Crazy.
Les animateurs sont les garants de l’ambiance de cet espace. En coursive ou en tribune, ils donnent de la voix pour animer, ambiancer, parfois avec leurs mégaphones les spectateurs. Ce sont les premiers à lancer des chants en faveur du Racing 92. Ils arrive aussi qu’ils donnent le mégaphone aux spectateurs afin de les engager, pour qu’ils lancent eux-mêmes les chants. Une fanfare également présente dans cette tribune le long des escaliers donne une valeur ajoutée à cette ambiance. Ce qui en fait certainement la tribune la plus animée et bruyante de l’Arena.

La fanfare met l'ambiance dans la Tribune Crazy

La fanfare met l’ambiance dans la Tribune Crazy

Au moment du break de la mi-temps, tout le monde se retrouve en coursive dans une ambiance musicale (ambiance disco ce jour là). Certains rechargent leurs bières, profitent des tables de beer-pong, puis d’autres se rassemblent et discutent.

Après la rencontre, c’est direction la très bonne Bodega en bord de pelouse pour finir la soirée aux côtés des autres spectateurs.

Des challenges pour devenir le Crazy King

Le King de la Tribune Crazy

Le King de la Tribune Crazy

Pendant toute l’expérience au stade, les visiteurs peuvent réaliser plusieurs challenges. Ces challenges permettent de cumuler des points (100 points pour les vainqueurs d’un challenge et 20 pour les autres participants). Il n’y a pas de perdants donc puisque tous les participants obtiennent des points. Ils peuvent aussi gagner des points en mettant l’ambiance dans la tribune et en étant le plus crazy possible. En plus des points, des cadeaux (casques audio, etc.) sont aussi mis en jeu.
Le spectateur qui obtient le plus de points à la fin du match est nommé King de la tribune Crazy. Un titre honorifique qui lui offre une place pour le prochain match à domicile + 5 invitations. C’est pendant ce prochain match qu’il sera chouchouté par les animateurs avec des macarons, des bonbons, etc. Il recevra également un maillot du Racing 92 avec un flocage au choix.

Une expérience originale qui attire et sait convaincre les  jeunes

Cette tribune Crazy est relativement intéressante, car elle s’inspire de plusieurs pratiques dans les centres de vacances, les bars, les colonies, les soirées entre amis. C’est ce qui la rend si attrayante. Ainsi, le spectateur se sent guidé du début à la fin dans une ambiance festive et chaleureuse. C’est un bon moment partagé avec des amis autour d’un match de rugby qui permet également la rencontre avec d’autres visiteurs.

“Je ne connais aucune règle du jeu mais j’adore.”

Un spectateur de la tribune Crazy

Pendant le match, nous avons d’ailleurs entendu une phrase intéressante d’un jeune spectateur qui semblait bien profiter de son expérience en chantant et rigolant avec les autres. Ce jeune disait : “je ne connais aucune règle du jeu mais j’adore“. C’est un peu un symbole de cette tribune. Des jeunes étudiants majeurs (la tribune étant réservée aux personnes majeures) n’étant pas nécessairement des fans de sport ou de rugby et qui parfois ne connaissent même pas les règles du jeu mais qui passent un bon moment entre amis. Des garçons et des filles qui s’amusent et amusent par la même occasion l’ensemble du stade.

Paris La Défense Arena et le Racing 92 ont effectué des partenariats avec plus de 65 écoles de la région parisienne. Ce qui représente plus de 7 000 étudiants présents en tribune Crazy sur l’ensemble de la saison dont 5 matchs SOLD OUT dans la tribune Crazy.

La Tribune Crazy se révèle être un best practice en matière d’expérience fan mais qui nécessite cependant des installations adaptées, de bons animateurs qui sont les principaux acteurs de la réussite de cette offre et une densité d’étudiants suffisamment importante dans sa région.
L’offre Tribune Crazy fonctionne de mieux en mieux à Paris La Défense Arena, bien qu’elle manque encore un peu de notoriété auprès des étudiants parisiens. Un plan de communication soutenu et bien ciblé sur les réseaux sociaux devrait aider à gagner en visibilité auprès du public visé par cette offre.
Nous verrons probablement d’autres tribunes Crazy se développer prochainement dans les différents stades en France. L’agence événementielle Les Créateurs d’Émotions à l’origine de ce projet, semble être déjà convoitée par d’autres acteurs sportifs pour développer cette idée. C’est une bonne chose.

Cet article était-il intéressant ?

Continuer la lecture

Nouveautés