fbpx
Suis-nous
L'expérience fan pour les enfants L'expérience fan pour les enfants

Fan expérience dans le monde

Quelle expérience offrir au stade pour les enfants ?

Quelles actions un club sportif peut-il réaliser pour que l’expérience des enfants en jour de match soit la plus positive possible ?

Publié

le

Qui n’a jamais vu des scènes de liesse collective suite à de grandes victoires sportives ? Que ce soit sur l’avenue des Champs Elysées en 1998 et en 2018 ou à toute autre échelle sur la place du Capitole au lendemain du 20ème titre de champion de France de rugby du Stade Toulousain, ces scènes mêlent petits et grands, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes et rendent le sport magique.

 

Il ne fait aucun doute que le sport est une pratique qui fédère, qui lie, qui transporte. C’est une pratique culturelle qui s’adresse à tous, quel que soit l’âge, le sexe, l’origine. Il est important de rappeler que l’activité principale d’une SASP (Société Anonyme Sportive Professionnelle) est l’organisation de spectacles à caractère sportif. De ce fait, la cible potentielle des clubs de sport professionnels est presque infinie. Malheureusement, le fait est que, dans les stades de football notamment, les clubs peinent à faire venir les familles dans les gradins. S’il est facile de faire le lien avec la mauvaise image qui peut être renvoyée par certains supporters qui ne poussent pas les parents à conduire leurs enfants au stade, cela n’est pas une fatalité.
En effet, beaucoup de clubs ont fait le pari d’arriver à faire venir des familles et donc des enfants dans leur stade. L’élargissement du type de public dans les stades a été la conséquence de multiples réflexions autour de l’expérience à offrir à ces nouveaux profils de supporters. Que viennent chercher les enfants (et leurs parents) lorsqu’ils vont dans un stade ? En cette question réside le cœur du casse-tête de ces nombreux clubs désireux d’adapter leur offre à un public plus jeune.

Un goûter d’anniversaire en jour de match pour l’A.S. Nancy Lorraine

Depuis plusieurs saisons, le club lorrain qui évolue actuellement en Domino’s Ligue 2 organise des goûters d’anniversaire pour ses jeunes supporters lors de chaque match à domicile. Le principe est simple : le groupe d’enfants et ses deux accompagnateurs sont reçus avant le match au stade Marcel Picot pour un goûter et une présentation des coulisses du stade. Après l’ouverture des cadeaux, les enfants peuvent alors prendre place dans les gradins pour suivre le match. L’encadrement assuré par des animateurs diplômés rassure les parents et permet aux enfants de profiter de la fête en toute quiétude. La prestation, reconduite depuis plusieurs saisons, semble séduire et permet aux enfants de découvrir ou redécouvrir l’ambiance d’un stade de football.

Cette initiative n’est pas isolée, comme en témoigne notre article sur la Birthday Box du Norwich City FC évoluant en Premier League (D1 Anglaise).  Le club anglais propose à son public de parents d’organiser l’anniversaire de leur enfant (entre 5 et 16 ans) dans une loge dédiée donnant sur la pelouse, la birthday box. Pour un tarif de 565€, l’enfant et ses invités peuvent visiter le stade, accéder au bord de pelouse, voir leur message de joyeux anniversaire sur l’écran géant du stade et sur le programme de match du jour, jouer à la console de jeux, rencontrer la mascotte du club ou encore se restaurer.
Une très bonne idée de ce club pour occuper différemment les espaces hospitalités.

Un groupe d’enfants avec la mascotte de l’ASNL lors d’un anniversaire

Un groupe d’enfants avec la mascotte de l’ASNL lors d’un anniversaire

Un moyen de rendre les enfants acteurs du spectacle avec le challenge Orange Football

Chaque joueur de football en herbe rêve de fouler un jour les pelouses des plus grands stades. Ce rêve est rendu possible chaque week-end depuis plus de 20 ans grâce à une compétition mise en place par Orange et la Ligue 1 Conforama.

Le principe est simple. À la mi-temps de chaque match du championnat de France de première division, deux équipes de U15 évoluants dans des clubs amateurs locaux se rencontrent dans une série de face à face entre un attaquant et un gardien. L’équipe qui marque le plus de buts remporte la partie et les vainqueurs sont départagés au goal average pour participer aux phases finales en fin de saison. Une animation que vous avez très certainement dû apercevoir plusieurs fois lors de vos visites aux matchs de Ligue 1.
Les participants, qui assistent également au match du jour sont projetés sous le feu des projecteurs pendant quelques minutes. Cette expérience unique permet aux jeunes de repartir du stade avec des étoiles pleins les yeux et leur donne envie d’y revenir pour soutenir leur équipe. De plus, il est courant que les équipes professionnelles offrent des places aux écoles de football pour faire venir les enfants au stade.
La combinaison de ces initiatives mises en place par les différents acteurs du sport business a permis au fil des années de voir éclore dans les stades de Ligue 1 Conforama de plus en plus de grands groupes d’enfants encadrés par des bénévoles.

Les deux équipes du Orange Football Challenge au Groupama Stadium le 11/01/19@

Les deux équipes du Orange Football Challenge au Groupama Stadium le 11/01/19

Le Petit Cop par le Stade Toulousain

Autre sport, autre concept. Depuis de nombreuses années, le Stade Toulousain Rugby met à disposition des enfants de 6 à 12 ans une tribune gratuite (sur réservation) pour encourager leurs idoles. S’il y a encore une dizaine d’années la prestation se cantonnait à l’encadrement des enfants par des animateurs présents dans la tribune, aujourd’hui l’offre, toujours gratuite, est plus complète.

Les enfants, accueillis 30 minutes avant le coup d’envoi, participent à différentes animations puis sont invités à chanter pendant la rencontre pour supporter leur équipe. Enfin, à l’issue de la rencontre, trente enfants tirés au sort sont invités à entrer sur le terrain pour réaliser une photo avec les joueurs afin de leur offrir un souvenir physique qu’ils pourront afficher fièrement à la maison.
Cette initiative, unique en son genre, fait depuis sa création le bonheur des participants mais aussi des parents qui peuvent confier leur enfant à l’encadrement et profiter pleinement de la rencontre.

Les enfants du Petit Cop qui posent avec les joueurs au stade Ernest Wallon

Les enfants du Petit Cop qui posent avec les joueurs au stade Ernest Wallon

Donner un rôle aux enfants dans l’organisation du match par le Brentford FC

Pour susciter des vocations, le club de Brentford FC regorge d’idées auprès de ses plus jeunes communautés. Des idées imaginées par Ryan Murrant et ses équipes. Un acteur dynamique sur le sujet l’expérience fan que nous avons interviewé très récemment.
Il y a plusieurs mois, à l’occasion de la rencontre face à Blackburn, une dizaine d’enfants ont pu jouer un rôle spécial dans l’organisation du match du jour.
L’accueil du public, la billetterie, la boutique, l’entretien de la pelouse, le journalisme, la photo, l’animation des réseaux sociaux, l’animation du public avec le speaker et même le coaching et l’intendance de l’équipe, étaient les rôles que ces enfants ont pu occuper avec les adultes en charge de ces postes.

Une idée également réalisée du côté d’un autre club de Londres, Arsenal FC. Depuis plusieurs années, le club réalise les #JGtakeover (Junior Gunners takeover) où des jeunes du Junior club prennent place parmi les différents rôles de l’organisation du match. 

https://twitter.com/Arsenal/status/1176890470636634115?s=20

Et demain, comment faire venir plus d’enfants ?

Nous l’avons vu, plusieurs actions sont réalisées auprès des plus jeunes et de leurs parents pour que ces derniers puissent trouver un épanouissement lors de leur visite au stade.
Nous aimons rappeler le concept de la chaine de fastfood américaine McDonald’s qui avec son célèbre Happy Meal a su convaincre des générations et générations d’enfants de venir manger dans leurs restaurants pour obtenir le jeu caché dans le célèbre menu. Une histoire et un concept qui marquent encore aujourd’hui fortement les adultes qui reproduisent pour beaucoup le schéma avec leur propre enfant.
Une inspiration à prendre donc pour les organisateurs d’événements sportifs.
D’autres idées sont imaginables, telles des offres billetteries spécifiques pour les plus jeunes, des tribunes kids, des diplômes pour les remercier de leur visite, etc.

À travers nos différents exemples cités plus haut, nous observons que les mascottes des clubs jouent un rôle important auprès du jeune public. L’occasion de vous renvoyer vers notre article sur le sujet de la place des mascottes dans le sport et l’entertainment.
Nul doute que pour améliorer l’expérience des enfants dans nos stades les mascottes seront essentielles et leur accessibilité tout autant. Elle représente quelque chose de fort pour ce type de public, entre humain et peluche géant.

Hors stade, mais particulièrement intéressant pour créer du lien avec les plus jeunes, un exemple récent en France avec l’Olympique de Marseille qui en partenariat avec l’académie d’Aix-Marseille, Bourrelier Education et sa fondation a offert un cahier parascolaire “réussir mon année de CM1” à tous les élèves de CM1 de la ville.
Une très bonne idée similaire à celles développées par le FC Metz et le club italien d’Atalanta Bergame avec une peluche de la mascotte offerte à chaque nourrissons.

https://twitter.com/OM_Officiel/status/1175710830148632577?s=20

Le sport est un jeu qui ne requiert souvent pas d’âge et dont les représentations doivent être accessibles à tous. Les enfants ont leur place dans les enceintes sportives, si tenté que les dispositions nécessaires y soient mises en place. Cet article présente une liste non-exhaustive des différentes expériences proposées aux jeunes pousses du sport français mais il existe des dizaines d’autres initiatives qui peuvent donner des idées…

Si vous avez des idées ou des souvenirs d’actions sur cette thématique, n’hésitez pas à les partager avec nous sur les réseaux sociaux.

 

Was this post helpful?

Le sport a cette particularité de rassembler les foules. C'est précisément cette raison qui me pousse à me rendre au stade dès que j'en ai l'occasion. Aujourd'hui, l'expérience fan est prépondérante dans le monde de l'Entertainment sportif et je souhaite, au travers de Fanstriker, inspirer ses acteurs en partageant ce que je vis en tant que fan de sport et fan de spectacle.

Fan expérience dans le monde

2010 – 2019 : dix années qui ont révolutionné la fan expérience

Smartphones, VR, big data, relation avec les fans. Retour sur 10 années qui ont révolutionné la fan expérience dans le sport.

Publié

le

2010 – 2019 : dix années qui ont révolutionné la fan expérience

Alors que l’on entre dans une nouvelle décennie qui s’annonce prometteuse pour la fan expérience, rappelons nous que les années 2010 l’ont révolutionnée.

En 10 ans, on a observé une prise de conscience massive sur l’importance de l’expérience fan. Les nouvelles technologies ont permises aux acteurs de l’industrie de l’entertainment sportif de mettre en place des dispositifs qui ont augmenté le niveau de confort et de divertissement des supporters. Revenons ensemble sur les innovations et activations qui ont marqué la décennie 2010.

Des innovations auxquelles on ne pense même plus tellement elles sont devenues des “basiques”

Les années 2010 ont été marquées par de grands bouleversements technologiques qui se sont installés dans nos habitudes de consommation et de vie très rapidement. Après la révolution d’internet dans les années 2000, l’essor de l’utilisation des smartphones (de 295 millions de smartphones vendus dans le monde en 2010 à 1,5 milliards en 2018 selon Statista) a entraîné le foisonnement d’applications pour faciliter la venue au stade des spectateurs et organiser leur divertissement. Ces dernières sont maintenant monnaie courante.

Les enceintes sportives sont devenues connectées pour créer plus d’interactions mais surtout proposer aux fans plus de divertissement et plus de confort. Un simple smartphone peut maintenant vous donner accès au stade, vous permettre de payer dans les boutiques du stade, vous offrir des angles de vues et de ralentis et de vous faire livrer votre commande à votre place en tribune (avec par exemple Digifood). 

Avec l’avènement des réseaux sociaux, la stratégie d’engagement avec les supporters a été repensée. Tout d’abord les supporters ont accès à beaucoup plus de contenus sur les clubs, les événements et les sportifs, grâce aux réseaux sociaux. C’est une manière pour les différents acteurs de l’industrie du sport de créer un lien plus fort avec les fans. Ils peuvent aussi accéder à du contenu exclusif à l’instar des supporters de l’OL qui ont rejoint la Social Room mise en place par l’OL dans le cadre de son partenariat avec Hyundai. Pour le club, c’est aussi une manière de faire rayonner l’événement et les sponsors plus largement que l’enceinte même du stade.

Les franchises américaines l’ont bien compris et adaptent maintenant leur expérience pour lui donner une dimension social media. La popularisation des social walls est la conséquence directe de cette volonté. Grâce aux social walls les spectateurs peuvent diffuser leurs messages de soutien ou faire passer des messages personnels dans un espace dédié aux fans. 

Le NBA Social media wall

Le NBA Social media wall

L’innovation technologique et l’intérêt croissant pour l’amélioration de l’expérience fan a suscité un changement profond dans la manière dont les enceintes sont pensées. Les nouvelles arenas connectées sont pensées pour fournir aux spectateurs un niveau de confort et de divertissement augmenté afin qu’ils passent plus de temps sur le lieu du spectacle et notamment les espaces de consommation. Exemple au AT&T Center de San Antonio, qui propose maintenant aux fans de trouver tout type d’animations low et high tech dans les couloirs du stade, à l’image du photobooth “Pose with the Pros”.

Ces innovations dont nous apercevions tout juste les opportunités qu’elles représentaient il y a 10 ans sont désormais ancrées dans les habitudes des spectateurs. Les écrans digitaux, les animations technologiques et autres photobooth sont des basiques d’une expérience dans de nombreuses enceintes.  

Un spectacle prolongé, personnalisé et toujours plus impressionnant grâce au progrès technologique

Ces dix dernières années, le progrès technologique est omniprésent dans la transformation de la fan expérience. Les animations en AR/VR/MR connaissent actuellement un large essor. Elles offrent au spectacle une nouvelle dimension que ce soit pour les fans présents dans le stade ou pour les fans qui suivent l’événement de leur canapé via leur télévision. Parmi les utilisations de la mixed reality les plus impressionnantes, on retrouve le show proposé au M&T Bank Stadium à Baltimore lors de la rencontre entre les Ravens et les Jets en décembre 2019.

Le mapping sur le parquet des Cavaliers de Cleveland constitue un autre exemple d’utilisation des technologies d’affichages pour proposer un show toujours plus surprenant aux fans.

Enfin, l’utilisation de la data a ouvert de nouvelles portes pour les organisateurs d’événements sportifs. Collecter la data des spectateurs permet de mieux connaître son public de manière agrégée et individuelle. Ainsi, l’expérience fan peut désormais être améliorée pour mieux répondre aux attentes de l’ensemble des visiteurs.
La grande révolution est la personnalisation ! Avec la bonne exploitation de cette data, l’expérience peut maintenant être personnalisée pour améliorer la relation que chaque fan entretient avec ses événements sportifs préférés.

Si le progrès technologique a été un moteur de l’amélioration de la fan expérience, les animations low tech sont toujours aussi populaires et nécessaires

Les clubs n’ont pas toujours besoin de mettre en place des animations high tech pour renforcer leurs liens avec les fans. Parfois, les animations les plus simples ont été celles qui nous ont le plus touchées à l’image des opérations suivantes. Certaines ne nécessitent que très peu de moyens, du temps des différents acteurs ou encore juste de bonnes idées. 

En 2018, Zlatan Ibrahimovic alors joueur des Los Angeles Galaxy en MLS appelle les abonnés pour les remercier d’avoir renouvelé leur abonnement. Autant dire que lorsque Zlatan vous appelle au téléphone vous vous en souvenez pendant longtemps puis vous partagez l’histoire largement autour de vous. Simple et efficace. 

Les Kings de LA ont aménagé un engin technique pour embarquer des fans sur la patinoire à bord de la surfaceuse, pendant les temps morts.

Des YouTubeurs/freestylers londoniens ont mis au défi les passant de réaliser un saut aussi haut que Cristiano Ronaldo lorsqu’il s’élève pour faire une tête. Une animation qui pourrait avoir sa place dans un stade, au Juventus Stadium par exemple.

Lorsqu’un fan sollicite Erminig, la mascotte du Stade Rennais, l’occasion est trop belle pour ne pas en profiter et jouer le jeu des réseaux sociaux. C’est ce qu’a très bien fait la mascotte et rédigeant un justificatif d’absence pour un jeune fan pour pouvoir assister au match des rennais.

Si la décennie 2010 a été pleine de grands bouleversements qui ont permis une très large amélioration de l’expérience fan, la décennie 2020 s’annonce aussi très chargée. Pour la fan expérience, l’accélération du progrès technologique sera une opportunité d’augmenter la satisfaction des fans et de faire face aux challenges liés à la durabilité. Même si les activations les plus simples auront plus que jamais leur place dans les enceintes de sport et de spectacle. 

Was this post helpful?

Continuer la lecture

Nouveautés