fbpx
Suis-nous
Journée sport et cancer Journée sport et cancer

Actu fan expérience

Une journée sport et cancer au stade Ernest Wallon

À l’initiative de l’oncopôle de Toulouse, cette journée organisée au stade Ernest Wallon avait pour thème le sport comme thérapie pour vaincre le cancer.

Publié

le

Les clubs sportifs s’investissent également pour des causes justes en dehors des terrains. Ce fut le cas du Stade Toulousain il y a quelques jours qui a organisé une journée spéciale dans son stade.

 

Née d’un partenariat entre l’Oncopôle de Toulouse, le Stade Toulousain, la CAMI et Malakoff Médéric Humanis, une journée sport et cancer a eu lieu le samedi 26 octobre dernier au stade Ernest Wallon à Toulouse. L’occasion de mettre en avant les bienfaits du sport contre la maladie.

Le planning, respecté à la lettre, a permis aux différents publics, confrontés ou non à la maladie, d’être sensibilisés aux méthodes alternatives, comme le sport, employées dans la lutte contre le cancer. La journée s’est ainsi divisée en deux parties. La matinée était consacrée à des conférences à destination des professionnels de santé. L’après-midi, le grand public a pu découvrir plusieurs ateliers sportifs sur un terrain annexe du stade. En fin d’après-midi, un match de gala s’est même tenu entre patients et anciens joueurs du club.

Une matinée de conférences pour donner le ton de cette journée “sport et cancer”

Il ne fallait pas arriver en retard pour entendre le discours d’ouverture de Michel Attal. Le professeur de l’oncopôle, à l’initiative du projet, a ouvert cette journée sur les coups de 9h00. L’entrée à cet événement étant gratuite (mais sur inscription au préalable), la salle prairie des filtres du stade Ernest Wallon a ainsi été investie toute la matinée par des professionnels de santé, venus en apprendre davantage sur ce sujet très contemporain de la thérapie par le sport.

Dans cette première partie de matinée, différents professionnels sont intervenus, chacun dans leur domaine de compétences et les différentes institutions gravitant autour de ce sujet étaient représentées. Ainsi, suite au discours du Professeur Michel Attal, du Professeur Daniel Rougé (Toulouse Métropole) et de Christèle Gautier venue représenter le Ministère des Sports, le public a notamment eu droit à une conférence de Jean-Paul Doutreloux, doyen de l’UFR STAPS de Toulouse, sur le thème de la connaissance des bases anatomiques et biologiques de l’effort.

Conférence sport et cancer

Une succession de conférences illustrant les bienfaits de la thérapie par le sport

Après une pause permettant à tout le monde de profiter, autour d’un café, de la vue que la salle offre sur les travées rouges et noires du stade Ernest Wallon, les conférences ont repris avec les derniers intervenants de la matinée. Parmi eux, Thomas Ginsbourger et la docteur Stéphanie Motton représentaient respectivement la CAMI et l’association RUBies. Ces deux intervenants sont venus présenter des exemples en pré-traitement et en post cancer. Ils ont ainsi mis en avant les actions de la CAMI mais aussi du Stade Toulousain dans le soutien à l’association RUBies. Au travers d’une courte vidéo ils ont notamment dévoilé le travail que réalise le club. Celui-ci permet ainsi occasionnellement aux patients de RUBies de rencontrer des joueurs dans l’enceinte du stade ainsi que d’échanger quelques ballons avec eux sur les terrains d’entraînement. Une expérience unique pour ces personnes qui leur donne un peu plus de force dans leur combat. 

Le discours de clôture du président Lacroix

La matinée s’est achevée par un discours du Président du Stade Toulousain, Didier Lacroix. Dans lequel il a longuement expliqué les raisons qui ont poussé le club à s’investir dans ce projet.

Ce qui est important c’est que le leader du moment dans ce territoire, doit véritablement travailler dans le sens des maux de notre société et se bouger en tant que tel. Donc dans ce que nous essayons de faire, il y a cette première étape sur ce qu’a fait l’oncopôle et des discussions pour savoir ce qu’on peut faire. Quand vous savez que dans votre ville il y a une activité qui s’appelle Les RUBies, il faudrait être con de ne pas se poser la question de savoir qu’est-ce que l’on peut faire ensemble.”

Le président toulousain a également insisté sur le rôle que le club endosse au sein de ce projet.

Notre discours est entendu, grâce à l’histoire de ce club, grâce à ses joueurs emblématiques, grâce à ses dirigeants qui ont voulu creuser ce sillon depuis de nombreuses années pour savoir ce que l’on fait de ce Stade Toulousain. […] Ce qui est important quand nous avons discuté dans les premières minutes avec le professeur Attal, c’est de savoir comment on va se servir de cette exemplarité pour passer de quelques dizaines de patients, de participants, [à des dizaines d’autres]? Comment vont-ils en parler autour d’eux, comment allons-nous faire des échos ?

Des stands de découvertes de plusieurs associations lors d’une après-midi ouverte à tous

Sur le terrain synthétique du complexe, l’après-midi était l’occasion pour des malades et pour le grand public de découvrir les initiatives que différentes associations de la région toulousaine proposent. Plusieurs associations étaient donc présentes sur le terrain. Parmi elles, CAMI Sport & Cancer, RUBies, Solution Riposte, Dragon Ladies ou encore TUC Aviron. Chaque stand proposait ainsi une initiation gratuite au sport dont il faisait l’objet. Ainsi, toute l’après-midi, petits et grands ont pu jouer au tennis, au rugby ou encore au tir à l’arc à quelques mètres du stade Ernest Wallon.

Rencontre avec Germaine, pratiquante de RUBies depuis sa création

Pouvez-vous m’expliquer en quelques mots ce que sont les RUBies ?

“Les RUBies donc c’est “Rugby Union Bien-être santé” et donc c’est un rugby qui a été adapté pour les personnes touchées par le cancer. C’est un projet qu’ont émis l’oncopôle et la FFR. C’est du rugby à 5, du rugby toucher. Il n’y a aucun plaquage et ça va permettre pour les femmes et les hommes qui ont eu cette maladie de pouvoir reprendre tranquillement une activité et je dirais combattre la maladie. Du fait de bouger, c’est vrai qu’ils vont retrouver une certaine mobilité et vraiment du plaisir. On retrouve les règles du rugby mais sans le plaquage et vraiment avec le côté ludique de partager, de sortir de chez soi, d’être en groupe et d’avoir du plaisir tout en trouvant autre chose.”

Vous, personnellement, comment avez-vous connu les RUBies ?

“J’ai été touchée deux fois par le cancer et c’est ma gynécologue qui m’a parlé de ce projet. J’ai appelé Françoise Dallenque qui était en charge de la création, dès que ça a pu se faire j’ai essayé et ça fait maintenant 5 ans. Donc la toute première année où les RUBies ont vu le jour je faisais déjà partie de l’équipe.”

Le fait que cette journée se passe ici à Ernest Wallon, est-ce que cela a une signification particulière ? Que pensez-vous du fait que le Stade Toulousain s’associe à cette initiative ?

“Déjà c’est vrai que le fait de jouer ici, de faire du rugby ici c’est vraiment très symbolique. Ça fait rêver et je dirais que c’est presque la finalité d’un parcours et c’est vrai que de se voir jouer là, de partager et d’être ici c’est mythique, c’est le rêve.”

Match de gala

Match de gala organisé par l’association avec d’anciens joueurs professionnels du Stade Toulousain

Une réussite totale pour cette journée au stade

La journée sport et cancer s’est conclue par un match de gala avec les règles des RUBies mêlant des patients à des anciens joueurs professionnels du Stade Toulousain. L’objectif de la journée était de faire connaître et de mettre en avant les différentes initiatives qui existent pour vaincre le cancer par le sport. Tout en permettant aux personnes touchées par cette maladie de vivre une journée formidable. Vu les sourires affichés par l’ensemble des nombreux protagonistes de cette journée, la mission semble avoir été accomplie. Une très belle initiative et un superbe motif d’espoir dans le combat contre le cancer !

Pour le Stade Toulousain, l’objectif est avant tout de s’investir dans la vie et les démarches déjà existantes de sa communauté. Mais l’organisation d’une journée de ce type dans son stade permet également de faire venir un public différent, nouveau qui n’a peut-être jamais eu l’occasion de passer les portes de l’enceinte et encore moins de rencontrer des personnalités du club. 
En réalisant cette action, le club diffuse une bonne image auprès du grand public et tisse un lien fort avec les visiteurs qui auront pu assister à cet événement.

Was this post helpful?

Le sport a cette particularité de rassembler les foules. C'est précisément cette raison qui me pousse à me rendre au stade dès que j'en ai l'occasion. Aujourd'hui, l'expérience fan est prépondérante dans le monde de l'Entertainment sportif et je souhaite, au travers de Fanstriker, inspirer ses acteurs en partageant ce que je vis en tant que fan de sport et fan de spectacle.

Fan expérience en France

Sports Business Challenge 2020 : Comment remettre le supporter au centre du jeu ?

Focus sur la 7ème édition du Sports Business Challenge, un concours étudiants qui traite cette année de l’expérience fan et des supporters.

Publié

le

La 7e édition du Sports Business Challenge se déroule en ce moment. Ce challenge organisé en partenariat avec la Fédération Française de Football aborde cette année le thème de la fan expérience.

 

Organisé par Sports Business Consulting, une association d’étudiants issus de l’EDHEC Business School, le Sports Business Challenge est le premier concours étudiant d’innovation sportive en Europe. Pour cette 7e édition en 2020, la problématique est liée au thème de l’expérience fan : “Comment l’améliorer pour remettre le supporter au centre du jeu ?

Le thème de la 7e édition du Sports Business ChallengeSBC

Le thème de la 7e édition du Sports Business Challenge

Le contexte du challenge sur la thématique de l'expérience fanSBC

Le contexte du challenge sur la thématique de l’expérience fan

Objectif : rapprocher le supporter de son club et de son stadeSBC

Objectif : rapprocher le supporter de son club et de son stade

Un challenge qui s’adresse aux futurs professionnels du sport business

Ce challenge s’adresse aux étudiants de plusieurs écoles de commerce, de sports et d’ingénieurs de France (HEC, Polytechnique, Centrale Paris, Amos…) qui s’affrontent par équipe autour d’une problématique liée au sport business. Les candidatures sont maintenant closes, ils avaient jusqu’au dimanche 2 février 2020, pour déposer leur dossier de participation.

Pour déterminer le choix des différents dossiers, la sélection est définie parmi plusieurs critères :

  • Faisabilité et réalisme : La solution proposée semble-t-elle réalisable et applicable ?
  • Cohérence : L’équipe démontre-t-elle bien que ses choix sont cohérents avec la stratégie proposée ?
  • Respect des consignes : Le PWP contient-il entre 10 et 15 slides ? L’équipe est-elle dans le sujet ?
  • Précision : Le projet est-il étayé par des chiffres ? (sondages, détails techniques, ROI, budgétisation…)
  • Clarté : L’idée est-elle facile à comprendre ? Voit-on rapidement où vous voulez en venir ? Forme : La présentation est-elle professionnelle et esthétiquement aboutie ?

Après une phase de demi-finales (les 20 et 27 février) organisée dans les locaux de Sopra Steria, partenaire de l’événement, les 7 meilleurs dossiers auront la possibilité de présenter leur projet lors de la grande finale du 28 mars 2020 au siège de la FFF.
Celle-ci se tiendra devant plusieurs personnalités de l’environnement sportif, tels que Thierry Rey (conseiller Paris 2024), Emmanuel Alix (Directeur numérique de l’Equipe), Jean-François Vilotte (Directeur de la FFT) qui ont déjà fait office de jury pour les éditions précédentes. Cette année, François Vasseur (directeur marketing de la FFF) et Patrick Montel (journaliste sportif) ont déjà confirmé leur venue. La journée sera ponctuée par des exhibitions sportives avec la quintuple championne de foot freestyle Melody Donchet et un cocktail networking.
La finale aura lieu le 28 mars prochain au siège de la FFF.

Publiée par Mathis Coupet sur Mardi 12 novembre 2019

Un projet soutenu par la FFF

Véritable partie prenante de ce challenge, les membres de la Fédération Française de Football pourront apporter leur expertise lors des différentes étapes du challenge et notamment lors du 1er tour, des demi-finales et bien sûr lors du jury final. Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du plan stratégique de développement de la FFF intitulé “Ambition 2020-Innovation et Performance“. Celui-ci a pour vocation de permettre le progrès dans le football, au travers des ligues, des districts, des clubs et donc des 2,2 millions de licenciés.

En attendant les projets de chaque participants et la finale de cette édition, retour en image sur l’édition précédente :

Passionné de sport ? L’entrepreneuriat te tente ? Envie de trouver des contacts auprès de startups ou de grosses boites dans le conseil ? Alors le SBChallenge est fait pour toi !Participe à ce trophée d’innovation dans le sport et tente de te qualifier pour la finale, et ainsi vivre une journée extraordinaire ! En plus de pouvoir parler avec des acteurs du Sport Business autour d’une coupe de champagne, tu pourras aussi rencontrer des sportifs tels que Marion Bartoli et Pierre-Ambroise Bosse, ou encore participer à de nombreuses exhibitions sportives !Cette année, le thème est le suivant : « Comment pouvons-nous améliorer l'expérience fan afin de remettre le supporter au centre du jeu ? ». Tout seul ou en équipe (jusqu’à 4), n’attends plus et inscris toi tout de suite sur notre site internet : [https://www.sportbc.net/formulaire-d-inscription](https://www.sportbc.net/formulaire-d-inscription) !Voilà un petit aperçu de ce qui t’attend…

Publiée par Mathis Coupet sur Dimanche 13 octobre 2019

Des idées pour l’expérience fan

Les challenges, hackathons, et autres initiatives pour recueillir de nouvelles approches et nouvelles idées sont de très bons moyens pour faire progresser la thématique de l’expérience des fans. 
Les clubs organisent régulièrement des hackathons pour travailler sur l’amélioration de leurs conditions d’accueil ou l’expérience proposée dans leur stade dont un exemple avec le SM Caen. Les entreprise peuvent également trouver des idées pour valoriser leur marque tout en proposant aux fans et spectateurs une expérience plus complète, plus participative et plus immersive.  
Tant les thématiques sont larges (billetterie, accueil, restauration, etc..), finalement, tous les acteurs de l’environnement sportif pourraient dupliquer cette démarche pour améliorer leurs actions.

Was this post helpful?

Continuer la lecture

Nouveautés