Suis-nous

TEAM

Team member : Alexis, le data analyst de l’expérience fan

C’est toujours la période du mercato hivernal pour le FC Fanstriker. Nous officialisons aujourd’hui l’arrivée d’Alexis, notre data analyst.

Publié

le

Alexis Durand, membre de l'équipe Fanstriker

C’est toujours la période du mercato hivernal pour le FC Fanstriker. Nous officialisons aujourd’hui l’arrivée d’Alexis, notre data analyst.
Découverte. 

 

Salut Alexis, tu as rejoint la team Fanstriker en janvier. Félicitations ! Peux-tu te présenter aux fans et en dire plus à ton sujet ?

Salut, je suis Alexis et je viens concurrencer Jonathan pour le titre du plus jeune de l’équipe puisque j’ai également 22 ans. Je viens de Lunel, une ville du sud près de Montpellier. Après avoir passé quelques années du côté Bordeaux et avec mon diplôme en Marketing du Sport en poche, me voici à présent à Toulouse. J’y effectue mon Service Civique dans le club de football du Fontenilles FC, pour lequel je m’occupe de la communication.

Bien sûr, je suis passionné de sport, plus particulièrement de football, que j’ai pratiqué pendant une dizaine d’années. Dès mon enfance, mon ambition a toujours été de travailler dans le milieu du sport et plus particulièrement dans un club car j’ai toujours eu cette envie de participer à la progression d’une structure professionnelle. Aujourd’hui, j’aspire à faire grandir un club d’une manière différente, en le faisant exister et vivre au-delà du simple résultat sportif. C’est une des problématiques à laquelle l’expérience fan doit répondre.

Quel est ton point de vue de l’expérience du spectateur dans le sport aujourd’hui ?  

Il existe une disparité assez importante au niveau de l’importance donnée à l’expérience du spectateur dans le monde. Bien sûr, le premier modèle qui vient en tête est celui des Etats-Unis, mais il ne faut pas oublier l’Australie, l’Angleterre ou encore l’Allemagne. Les actions mises en place pour les fans sont différentes, puisque les cultures le sont plus ou moins, mais l’idée reste la même : le fan est au centre de l’expérience sportive. Maintenant, si l’on regarde la France, on obtient quelque chose de très différent.

En France, nous avons du retard en la matière pour des raisons culturelles et parce que, selon moi, nous nous sommes basés sur des schémas « court-termistes » qui reposent sur les revenus issus des droits TV. Il s’agit d’une source de revenus très importante, j’en suis conscient, mais une source que les clubs ne peuvent pas maîtriser puisque la réputation du club et l’attractivité du championnat sont les facteurs principaux d’évaluation d’un montant de droits TV. Si demain les locomotives françaises redeviennent de simples trains à vapeur, sur quel flux de revenus solide les clubs vont-ils pouvoir compter ? Les revenus de sponsoring ? Certes mais, avec une exposition moins importante, les entreprises vont-elles vouloir payer le même ticket d’entrée qu’avant ?

Bien entendu, il existe bien plus de variables à prendre en compte, mais le fait est que les revenus issus de l’amélioration de l’expérience du spectateur, eux, peuvent être directement influencés par les clubs. En connaissant ceux qui viennent au stade et ceux qui ne viennent pas et, surtout, en analysant pourquoi ils viennent ou non, leurs préférences et leurs attentes, les clubs sont en mesure de mettre en place les actions adéquates pour améliorer cette expérience (et les revenus qui vont avec). Il faut néanmoins reconnaitre que les clubs français prennent, petit-à-petit, conscience de ce constat et mettent en place lesdites mesures.

Il y a encore plein de choses à dire sur ce sujet mais je vais quand même en garder sous la semelle pour de prochains articles.

“En France, nous avons du retard en matière d’expérience fan pour des raisons culturelles et parce que, selon moi, nous nous sommes basés sur des schémas « court-termistes » qui reposent sur les revenus issus des droits TV.”

 

Justement, que vas-tu apporter à Fanstriker ? Quels vont être les sujets que tu vas traiter dans tes articles ?

Je suis quelqu’un de curieux et j’aime apprendre de nouvelles choses chaque jour donc je ne pense pas m’arrêter sur un sujet ou un sport en particulier. Je vais essayer de mettre en évidence les meilleurs pratiques en termes d’expérience fan, en France ou à l’étranger, et les analyser pour mieux faire comprendre les tenants et les aboutissants de ces actions.

Il faut savoir que je suis quelqu’un d’analytique, j’ai tendance à beaucoup m’appuyer sur les chiffres et je compte donc accompagner mes articles de données pour les illustrer.

Enfin, comme Mathieu, mon petit plaisir serait de faire vivre aux lecteurs l’expérience fan en « inside » à l’image de l’article sur le club de handball de Chambéry.

Tu as pratiqué le football de longues années, alors quelle place vas-tu occuper dans l’équipe type du FC Fanstriker ?

Comme je vois que nous avons une belle équipe de Galactiques et qu’il s’agit de mon poste d’origine, je me vois bien en numéro 6 « Makélélé Style ». C’est un poste assez complet où il faut avoir un bon sens de l’anticipation. Quand j’étais plus jeune je me voyais plutôt enchaîner les plats du pied en lucarne opposée comme Thierry Henry, mais notre ressemblance s’arrête aux origines et à la forme de nos crânes donc bon, il faut savoir être pragmatique ! 

 

Stade Toulousain -RC Toulon le 11 septembre 

Enfin, en tant que professionnel, mais aussi fan de sport, quelle a été ton expérience la plus marquante en matière de Fan Expérience ?

C’était lors du match Stade Toulousain – RC Toulon du 11 septembre dernier. Au-delà de l’ambiance qu’il y avait, c’était l’une des premières fois où l’on pouvait bénéficier du wi-fi au sein du stade – Ça peut paraitre drôle mais c’était une première en France pour un club de rugby – Ainsi que de l’application qui permet, entre autres, de commander un produit depuis son siège et de le récupérer via une file spéciale à la buvette. En plus, j’ai pu tester l’application de second écran Vogo, une expérience totalement nouvelle pour moi et qui montre qu’il y a tout de même une prise de conscience quant à l’importance de l’expérience fan en France.

 

Merci Alexis pour cette interview complète, bienvenue dans l’équipe. On a hâte de lire tes sujets avec des données statistiques.

 


C’est le mercato, Fanstriker recrute : 

  • Un coach adjoint
  • Un attaquant de pointe du genre droit au but
  • Des tacticiens web
  • Des fans de sport
  • Toi

On te garantit une plus value à la hauteur de ton investissement après ton expérience avec Fanstriker, les plus grands clubs s’arracherons tes services. 
VIENS PRENDRE TA PLACE DANS L’ÉQUIPE

Passionné de foot, puis passionné des sports avec un S, je suis devenu petit à petit un fan des gens qui vont au stade tous les weekends avec écharpe et maillot sur les épaules. J'admire leur investissement et je pense vraiment que les clubs doivent encore leur donner tant. Pour finir cette présentation, on a ajouté des phrases motivantes parce que nous sommes des personnes motivées, voici la mienne : "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

TEAM

Team member : Billy, le relai des entreprises de l’événementiel sportif

Billy rejoint l’aventure Fanstriker. Il sera en charge des relations avec les entreprises de l’événementiel sportif. Tous les mois, il présentera un acteur du sport qui oeuvre parfois dans l’ombre pour faire vivre une expérience aux fans.

Publié

le

Présentation Billy QUENUM Fanstriker

L’équipe Fanstriker s’agrandit avec l’arrivée d’un nouveau membre. Billy sera en charge des relations avec les acteurs de l’événementiel pour Fanstriker. Découverte avec ce passionné.

 

Salut Billy, tu rejoins l’équipe Fanstriker, félicitations !
Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Après avoir étudié et travaillé au Canada pendant près de sept ans sur différentes fonctions de gestion, je suis depuis peu de retour en France avec l’intention de m’insérer dans un milieu qui me passionne, celui du sport. Ces derniers mois ont donc été passés à rencontrer différents acteurs (clubs sportifs, agences d’événementiel, prestataires, influenceurs sport, etc.) de l’écosystème, le but étant de mieux comprendre le marché, les besoins et les meilleures façons d’y répondre.

Par ailleurs, comme beaucoup de passionnés de sport, je suis aussi pratiquant : football, basketball, fitness, tennis de table, beach volley et kick boxing font partie de la grande variété de sports que j’aime à exercer. Lorsque je pratique un sport, mon état d’esprit est à la fois au plaisir et à la performance. Ainsi pour être à la hauteur de mes exigences, mes efforts ne sont pas seulement physiques mais aussi et surtout au niveau mental. Effectivement, je suis particulièrement adepte du dépassement de soi.

Que va être ta mission au sein de l’équipe Fanstriker ?

Intéressé par les thématiques liées à la fan expérience, à l’événementiel et au sponsoring notamment, c’est donc tout naturellement que je me suis tourné vers Fanstriker. Si j’ai un intérêt pour l’ensemble du travail que réalise déjà l’équipe, je m’impliquerai de façon spécifique sur la mise en place d’un volet qui n’est aujourd’hui pas présent sur le site, celui concernant les activités des prestataires de l’événementiel sportif. Fanstriker répertorie déjà les bonnes actions des clubs sportifs en termes de fan expérience et l’idée est d’identifier les différents acteurs qui permettent aux clubs d’atteindre cet objectif. Nous communiquerons donc sur les actions des prestataires qui interviennent à différents niveaux de la chaîne de valeur, de l’achat du billet jusqu’à la fin de l’événement.

Quelle est ta perception de l’expérience du fan dans le sport aujourd’hui ?

Je constate que la notion de fan expérience a une place de plus en plus importante dans la réflexion des clubs et autres structures sportives. En soit, c’est aussi une réalité qui touche l’ensemble des secteurs de l’économie où il est question de relation client. À l’heure d’internet et des réseaux sociaux, le comportement du consommateur a fortement évolué ces dernières années et ses exigences sont davantage prononcées, il ne s’agit pas seulement de rendre un produit ou un service accessible pour le client, mais son expérience en tant que client est aujourd’hui primordiale. Toutefois, améliorer l’expérience du client ou du fan c’est aussi créer un sentiment d’appartenance à la marque ou au club, de sorte à ce que cette identité forte permette au client de choisir un club ou une offre plutôt que toutes les autres alternatives. Ainsi en plus de prendre en compte les éléments liés au confort, à la sécurité et au divertissement du spectateur lorsqu’il se déplace pour un événement sportif donné, les clubs doivent aussi s’impliquer dans les activités sociétales pour faire partie du quotidien de leurs clients, les fans. De ce fait, ils développent une meilleure connaissance des fans, de leurs besoins et de l’expérience qu’il faille leur offrir.

 Quelle a été ton expérience de fan la plus forte ?

Mon sport de prédilection est le football et j’ai pu vivre quelques rencontres dans les stades, mais l’expérience de fan la plus forte que j’ai pu vivre jusque-là est incontestablement le All Star Game de basketball en 2013. J’ai assisté à bien plus qu’un match de basketball. Avant et même pendant la rencontre, il y avait plusieurs types d’animations pour intéresser le public et le tenir constamment en haleine. Entre les mascottes de la NBA, la musique, les pom-pom girls et les animations écrans, c’était une expérience haute en surprises. Elle m’a aussi sans doute marqué du fait que ce jour-là une personne du public a été tirée au sort pour tenter le tir depuis le milieu de terrain…et a réussi son shoot, remportant 100 000 euros : c’était incroyable !

Billy Quenum - contact entreprises

 

Continuer la lecture

Nouveautés