Suis-nous

L'équipe Fanstriker

Team member : Alexis, le data analyst de l’expérience fan

C’est toujours la période du mercato hivernal pour le FC Fanstriker. Nous officialisons aujourd’hui l’arrivée d’Alexis, notre data analyst.

Publié

le

Alexis Durand, membre de l'équipe Fanstriker

C’est toujours la période du mercato hivernal pour le FC Fanstriker. Nous officialisons aujourd’hui l’arrivée d’Alexis, notre data analyst.
Découverte. 

 

Salut Alexis, tu as rejoint la team Fanstriker en janvier. Félicitations ! Peux-tu te présenter aux fans et en dire plus à ton sujet ?

Salut, je suis Alexis et je viens concurrencer Jonathan pour le titre du plus jeune de l’équipe puisque j’ai également 22 ans. Je viens de Lunel, une ville du sud près de Montpellier. Après avoir passé quelques années du côté Bordeaux et avec mon diplôme en Marketing du Sport en poche, me voici à présent à Toulouse. J’y effectue mon Service Civique dans le club de football du Fontenilles FC, pour lequel je m’occupe de la communication.

Bien sûr, je suis passionné de sport, plus particulièrement de football, que j’ai pratiqué pendant une dizaine d’années. Dès mon enfance, mon ambition a toujours été de travailler dans le milieu du sport et plus particulièrement dans un club car j’ai toujours eu cette envie de participer à la progression d’une structure professionnelle. Aujourd’hui, j’aspire à faire grandir un club d’une manière différente, en le faisant exister et vivre au-delà du simple résultat sportif. C’est une des problématiques à laquelle l’expérience fan doit répondre.

Quel est ton point de vue de l’expérience du spectateur dans le sport aujourd’hui ?  

Il existe une disparité assez importante au niveau de l’importance donnée à l’expérience du spectateur dans le monde. Bien sûr, le premier modèle qui vient en tête est celui des Etats-Unis, mais il ne faut pas oublier l’Australie, l’Angleterre ou encore l’Allemagne. Les actions mises en place pour les fans sont différentes, puisque les cultures le sont plus ou moins, mais l’idée reste la même : le fan est au centre de l’expérience sportive. Maintenant, si l’on regarde la France, on obtient quelque chose de très différent.

En France, nous avons du retard en la matière pour des raisons culturelles et parce que, selon moi, nous nous sommes basés sur des schémas « court-termistes » qui reposent sur les revenus issus des droits TV. Il s’agit d’une source de revenus très importante, j’en suis conscient, mais une source que les clubs ne peuvent pas maîtriser puisque la réputation du club et l’attractivité du championnat sont les facteurs principaux d’évaluation d’un montant de droits TV. Si demain les locomotives françaises redeviennent de simples trains à vapeur, sur quel flux de revenus solide les clubs vont-ils pouvoir compter ? Les revenus de sponsoring ? Certes mais, avec une exposition moins importante, les entreprises vont-elles vouloir payer le même ticket d’entrée qu’avant ?

Bien entendu, il existe bien plus de variables à prendre en compte, mais le fait est que les revenus issus de l’amélioration de l’expérience du spectateur, eux, peuvent être directement influencés par les clubs. En connaissant ceux qui viennent au stade et ceux qui ne viennent pas et, surtout, en analysant pourquoi ils viennent ou non, leurs préférences et leurs attentes, les clubs sont en mesure de mettre en place les actions adéquates pour améliorer cette expérience (et les revenus qui vont avec). Il faut néanmoins reconnaitre que les clubs français prennent, petit-à-petit, conscience de ce constat et mettent en place lesdites mesures.

Il y a encore plein de choses à dire sur ce sujet mais je vais quand même en garder sous la semelle pour de prochains articles.

“En France, nous avons du retard en matière d’expérience fan pour des raisons culturelles et parce que, selon moi, nous nous sommes basés sur des schémas « court-termistes » qui reposent sur les revenus issus des droits TV.”

 

Justement, que vas-tu apporter à Fanstriker ? Quels vont être les sujets que tu vas traiter dans tes articles ?

Je suis quelqu’un de curieux et j’aime apprendre de nouvelles choses chaque jour donc je ne pense pas m’arrêter sur un sujet ou un sport en particulier. Je vais essayer de mettre en évidence les meilleurs pratiques en termes d’expérience fan, en France ou à l’étranger, et les analyser pour mieux faire comprendre les tenants et les aboutissants de ces actions.

Il faut savoir que je suis quelqu’un d’analytique, j’ai tendance à beaucoup m’appuyer sur les chiffres et je compte donc accompagner mes articles de données pour les illustrer.

Enfin, comme Mathieu, mon petit plaisir serait de faire vivre aux lecteurs l’expérience fan en « inside » à l’image de l’article sur le club de handball de Chambéry.

Tu as pratiqué le football de longues années, alors quelle place vas-tu occuper dans l’équipe type du FC Fanstriker ?

Comme je vois que nous avons une belle équipe de Galactiques et qu’il s’agit de mon poste d’origine, je me vois bien en numéro 6 « Makélélé Style ». C’est un poste assez complet où il faut avoir un bon sens de l’anticipation. Quand j’étais plus jeune je me voyais plutôt enchaîner les plats du pied en lucarne opposée comme Thierry Henry, mais notre ressemblance s’arrête aux origines et à la forme de nos crânes donc bon, il faut savoir être pragmatique ! 

 

Stade Toulousain -RC Toulon le 11 septembre 

Enfin, en tant que professionnel, mais aussi fan de sport, quelle a été ton expérience la plus marquante en matière de Fan Expérience ?

C’était lors du match Stade Toulousain – RC Toulon du 11 septembre dernier. Au-delà de l’ambiance qu’il y avait, c’était l’une des premières fois où l’on pouvait bénéficier du wi-fi au sein du stade – Ça peut paraitre drôle mais c’était une première en France pour un club de rugby – Ainsi que de l’application qui permet, entre autres, de commander un produit depuis son siège et de le récupérer via une file spéciale à la buvette. En plus, j’ai pu tester l’application de second écran Vogo, une expérience totalement nouvelle pour moi et qui montre qu’il y a tout de même une prise de conscience quant à l’importance de l’expérience fan en France.

 

Merci Alexis pour cette interview complète, bienvenue dans l’équipe. On a hâte de lire tes sujets avec des données statistiques.

 


C’est le mercato, Fanstriker recrute : 

  • Un coach adjoint
  • Un attaquant de pointe du genre droit au but
  • Des tacticiens web
  • Des fans de sport
  • Toi

On te garantit une plus value à la hauteur de ton investissement après ton expérience avec Fanstriker, les plus grands clubs s’arracherons tes services. 
VIENS PRENDRE TA PLACE DANS L’ÉQUIPE

Au stade, je passe plus de temps à observer les animations, le comportement des fans et les actions du club que le match en lui même. J'aime le sport mais j'aime encore plus l'expérientiel. Qu'il soit dans le monde du commerce ou celui du sport business. | "Ceux qui essaient d'éviter l'échec, évitent le succès."

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'équipe Fanstriker

Reporter local : Leo Perron, notre correspondant à Nantes

Découvrez Leo, notre reporter local Fanstriker spécialiste de l’expérience fan dans la région nantaise.

Publié

le

Leo Perron, reporter local pour Fanstriker

En cette fin d’année 2018, nous accueillons de nouveaux visages dans le projet Fanstriker. Nous construisons une équipe de reporters locaux qui ont pour objectif de partager avec la communauté leurs expériences et les initiatives des acteurs du monde de l’entertainment sportif autour de chez eux. 

 

Avant de vivre plusieurs expériences et d’aller eux-mêmes réaliser des interviews à la rencontre d’acteurs du sport, nous leur avons proposé de répondre à notre traditionnelle interview de présentation. Découverte de Leo Perron. 

Bonjour Leo, tu rejoins l’équipe Fanstriker en tant que reporter local, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour à tous, moi c’est Léo Perron. Je suis actuellement en 3ème année d’un Bachelor Sport Event & Management au sein d’ISEFAC à Nantes. Je suis passionné de sport depuis mon plus jeune âge, notamment par le football que je pratique depuis plus de 15 ans.
Suite à mon année de terminale, je me suis intéressé à l’évènementiel sportif et plus particulièrement à la fan expérience. En effet, j’ai comme projet d’avenir : travailler dans un club professionnel au sein d’un service marketing/événementiel, ou encore dans une agence d’événementiel sportif.

Peux-tu nous dire quelle va être ta mission au sein de l’équipe Fanstriker ?

Ma mission au sein de Fanstriker, sera d’assister à des événements pour ensuite créer du contenu (interview, reportage vidéo, article…). Tout cela en relatant l’expérience que propose l’organisateur ou le club pour les spectateurs.

Quel est ton avis sur l’expérience fan proposée dans le monde du sport ?

Je pense que l’expérience fan n’est pas suffisamment intégrée dans tous les clubs et lors de certains événements. Or, cette expérience est devenue incontournable.
En effet, les clubs français ont non seulement du retard sur ce qu’il se passe de l’autre côté du continent (ndlr : aux Etats-Unis en NBA, NHL, NFL…) mais également par rapport à d’autres entités ne relevant pas du sport.

En quelques mots, comment définirais-tu l’expérience fan ?

Selon moi, la fan expérience est de faire vivre des émotions aux spectateurs avant, pendant et après l’évènement. Ainsi, il faut donner envie au public de venir assister aux rencontres. Par la suite, il faut proposer des animations diverses, variées et surtout attrayantes lors des évènements. Enfin, il faut les fidéliser.

À titre d’exemple, encore aux États-Unis, les spectateurs viennent assister à un vrai show et non juste à une rencontre sportive.

As-tu un souvenir d’une expérience forte que tu as vécu lors d’un événement sportif ?

Originaire de Picardie, mon meilleur souvenir reste la montée de l’Amiens SC en Ligue 1 Conforama in extremis. Les 3/4 du stade d’Auguste Delaune à Reims étaient amiénois, il y avait une formidable ambiance. Et surtout… un but à la 96ème minutes qui permet au club d’accéder à la division supérieure. Une première dans son histoire.

 

Si vous êtes membre d’une organisation sportive dans la région nantaise, n’hésitez pas à nous contacter. Leo se fera un plaisir de vous rencontrer pour valoriser vos actions.

Pour découvrir ou redécouvrir tous les membres de l’équipe c’est par ici
Enfin, si vous souhaitez vous aussi devenir reporter local de l’expérience fan pour Fanstriker, vous pouvez trouver toutes les informations ci-dessous. Ainsi que le formulaire à remplir. 

Continuer la lecture

Social media

Follow us sur Twitter

Nouveautés