Suis-nous

TEAM

Team member : Mathieu, le regard nouveau sur l’expérience fan

Découvrez Mathieu, à l’origine du projet Fanstriker. Il veut donner un regard différent sur l’expérience fan dans le monde du sport.

Publié

le

Mathieu Goergen, CEO Fanstriker

Nous continuons la présentation de l’équipe du FC Fanstriker. Au tour de Mathieu, à l’origine du projet Fanstriker. Découverte. 

 

Salut Mathieu, tu fais partie de la team Fanstriker. Peux-tu te présenter aux lecteurs ?

Moi c’est Mathieu, je suis originaire de Picardie et maintenant parisien depuis deux ans. Je suis arrivé dans la capitale française après un séjour à l’étranger pour finaliser ma formation dans le sport business. En parallèle de Fanstriker, je travaille sur des sujets social media pour une enseigne de sport.

Comme tous les membres de l’équipe, je suis un vrai passionné de sport. Des valeurs qu’il porte et de l’atmosphère qu’il dégage.
J’adore aussi l’échange avec les autres, ça me permet de conserver une grande ouverture d’esprit.

 

L’équipe cérémonie le soir de la finale Avec la coupe d’Europe de football L’équipe cérémonie avec la mascotte Super Victor

 

J’ai eu la chance de vivre plusieurs évènements sportifs majeurs en tant que fan ou en Inside. Le dernier en date : l’Euro de football 2016 au stade de France. J’étais parmi la petite équipe de volontaires en charge des cérémonies en matchday. Un super souvenir avec la rencontre de nombreuses personnes. J’ai aussi pu vivre quelques moments forts dans le sport américain, j’en dirais un peu plus en fin d’interview.  

Avant dernier match test de l’équipe de France de Basket avant les JO 2016

Quel est ton point de vue de l’expérience du spectateur dans le sport aujourd’hui ?  

Selon moi, l’expérience du spectateur est un levier encore sous exploité par les divers acteurs du sport. Il y a d’énormes possibilités, beaucoup de choses restent à faire. C’est un vrai sujet. De nombreux acteurs sont aujourd’hui dans le questionnement. Certains passent déjà à l’action, notamment le PSG (qui a réalisé plusieurs études avec ses fans).
Beaucoup de pays comme l’Australie, l’Amérique ou encore l’Angleterre nous montrent qu’il existe de nombreuses actions que les clubs peuvent mettre en place à moindre coût pour dynamiser leur communauté autour de leur équipe.
Comment expliquer la ferveur populaire pour les divisions inférieures dans le football anglais à contrario de ce que nous connaissons en France ? Le prix des places de Premier League peut être, la densité des clubs, la qualité des stades ? Une chose est certaine, des réponses sont à trouver.
Je suis persuadé que l’Inde avec le cricket peut aussi être une vraie inspiration par exemple. Il faut s’inspirer, partout et de tout. Et innover surtout. Ne pas avoir peur de l’échec car sinon rien n’est possible. 

Quelle a été la genèse d’un projet comme Fanstriker ? 

Je suis un vrai fan de sport mais aussi un vrai fan des fans de sport. De ceux qui vivent complètement pour leur équipe mais aussi de ceux qui se rendent au match une seule fois par mois, du père de famille qui emmène son enfant au stade ou de la bande de potes qui veut passer un bon moment. Bizarrement je ne suis pas moi-même un fan absolu comme certains de mes amis. Hystériques dès que leur équipe marque un but. J’ai une certaine réserve liée à mon caractère je pense. Mais j’aime ça, cette folie du fan que tu peux ressentir. 

“Si demain quelqu’un pense expérience fan, il faut qu’il pense directement à Fanstriker.”

Cela fait plusieurs années maintenant que je me dit : « mais pourquoi personne ne fait rien à la mi-temps des matchs par exemple ? », hormis les challenges de frappes aux buts bien connus mais en ce qui concerne l’animation des spectateurs, il n’y a rien ou presque. Depuis, j’assiste à des évènements avec un nouveau regard. Dans un stade, j’observe tout, l’attitude des athlètes, le staff, le comportement des familles, des fans, les détails. Pour moi, chaque détail compte. Je lis aussi beaucoup de choses sur l’expérience fan, notamment avec les marques qui proposent des expériences intéressantes lors de grands évènements.

La genèse de Fanstriker est venue du constat qu’il n’existait aucune « source » spécifique sur l’expérience des fans dans le sport. Un lieu où toutes les actions pour le spectateur étaient partagées, un lieu d’inspirations, d’informations. Alors je me suis dit : “pourquoi tu ne le ferais pas ce lieu digital dédié à l’expérience des fans ?”.
Il faut dire que je suis aussi très curieux, donc c’est un bon moyen pour moi de trouver des réponses et en faire profiter le plus grand monde.

Visite d’Old Trafford (mythique stade de Manchester United)

Mon objectif et celui de tous les membres est de faire de Fanstriker la première source d’inspirations et d’informations pour les acteurs du sport business. Pour les étudiants du sport et tout l’environnement du sport de façon générale. Si demain dans un club, chez une marque, quelqu’un pense expérience fan, il faut qu’il pense à Fanstriker.
J’aime les rencontres, alors je pense aller à la rencontre des professionnels du sport français et international et observer en Inside les actions des clubs pour améliorer leur expérience fan (à l’image de l’article réalisé sur le Chambéry Handball). 
Je serai bien sûr l’ambassadeur numéro 1 de Fanstriker, pour fédérer autour de ce projet innovant.
Même si ce projet est le résultat issu de la pensée d’une personne, l’objectif est d’en faire un véritable projet collectif. J’aimerais permettre à chaque nouveau membre de trouver un intérêt personnel et professionnel à s’investir dans Fanstriker.

Tu es toi aussi un joueur de football, alors quelle place vas-tu occuper dans l’équipe type du FC Fanstriker ?

Je ne suis pas un joueur possédant une grande vitesse, alors je compense avec ma technique de balle. Le profil de joueur que j’admire le plus c’est Zidane, avec son humilité et sa qualité balle au pied sur le terrain. J’aimais aussi beaucoup Sylvain Wiltord, un attaquant star des Girondins de Bordeaux à l’époque du sacre de champion de France de football en 1999. Je crois que je ne suis pas vraiment fait pour marquer, les rares buts que j’ai pu mettre étaient vraiment improbables. Souvent des frappes lointaines, des lobs, des moments de folie, mais ils étaient assez originaux. C’est pour ça que j’aime peut-être plus offrir une passe merveilleuse à un attaquant que marquer moi-même. Et pour moi le football c’est un plaisir d’équipe donc j’aime que toute l’équipe participe avec de nombreuses passes comme le fait très bien Barcelone par exemple.
Donc je pense que ma place est plutôt dans l’axe du terrain en position de récupérateur et distributeur de passes décisives. En plus j’ai entendu dire que l’on avait recruté deux super latéraux, ça promet.

Entrainement avec l'équipe universitaire de Chicago en mai dernier

Entrainement avec l’équipe universitaire de Chicago en mai dernier

Enfin, en tant que professionnel, mais aussi fan de sport, quelle a été ton expérience la plus marquante en matière de Fan Expérience ?

Nous y arrivons, mon expérience fan la plus marquante reste mon premier match de football américain aux Etats-Unis. C’était en novembre 2014, au Rose Bowl stadium à Pasadena en Californie, dans la banlieue de Los Angeles. C’était un match universitaire entre UCLA Bruins et UTAH. Le stade était pratiquement plein. C’était incroyable de voir autant de monde pour un match de division universitaire.
Ce stade a accueilli le Super Bowl à plusieurs reprises mais aussi les Jeux Olympiques et la Coupe du monde de football, un véritable monument du sport mondial avec 94 000 places.
Le show d’avant match était incroyable, avec un drapeau américain de la taille du terrain et une fanfare pour jouer l’hymne américain. Des frissons. 

Photo du match UCLA – UTAH au Rose Bowl Stadium

J’ai aussi en tête les nombreux matchs au Staples Center de Los Angeles, l’antre des Los Angeles Clippers et des Los Angeles Lakers, deux grandes équipes de NBA. Avec le mapping (animation de présentation de l’équipe en projection) sur le parquet et toutes les animations pendant le match. De la pure folie. Et en plus pour presque rien, je me souviens que l’on avait payé pas plus de 7$ (environ 6,50€) la place via stubHub. Je recommande ce site.

 

Merci Mathieu, longue vie à Fanstriker.
Si tu souhaites rejoindre Fanstriker, le premier média spécialiste de l’expérience fan ? 
Contacte nous 😉 

Passionnée, supportrice et grande curieuse, j'ai à cœur de partager ma vision des événements. Convaincue du rôle central que les fans ont à jouer dans le développement du sport, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière les bonnes pratiques qui peuvent servir d'exemple et d'inspiration à tous grâce à Fanstriker. Passionate, curious by nature, and a true fan, I like to share my vision about sport events. I am convinced that fans have a considerable part to play to develop the sport economy. Through Fanstriker I aim at bringing to light the best practices that can serve as an example or an inspiration.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

TEAM

Team member : Billy, le relai des entreprises de l’événementiel sportif

Billy rejoint l’aventure Fanstriker. Il sera en charge des relations avec les entreprises de l’événementiel sportif. Tous les mois, il présentera un acteur du sport qui oeuvre parfois dans l’ombre pour faire vivre une expérience aux fans.

Publié

le

Présentation Billy QUENUM Fanstriker

L’équipe Fanstriker s’agrandit avec l’arrivée d’un nouveau membre. Billy sera en charge des relations avec les acteurs de l’événementiel pour Fanstriker. Découverte avec ce passionné.

 

Salut Billy, tu rejoins l’équipe Fanstriker, félicitations !
Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Après avoir étudié et travaillé au Canada pendant près de sept ans sur différentes fonctions de gestion, je suis depuis peu de retour en France avec l’intention de m’insérer dans un milieu qui me passionne, celui du sport. Ces derniers mois ont donc été passés à rencontrer différents acteurs (clubs sportifs, agences d’événementiel, prestataires, influenceurs sport, etc.) de l’écosystème, le but étant de mieux comprendre le marché, les besoins et les meilleures façons d’y répondre.

Par ailleurs, comme beaucoup de passionnés de sport, je suis aussi pratiquant : football, basketball, fitness, tennis de table, beach volley et kick boxing font partie de la grande variété de sports que j’aime à exercer. Lorsque je pratique un sport, mon état d’esprit est à la fois au plaisir et à la performance. Ainsi pour être à la hauteur de mes exigences, mes efforts ne sont pas seulement physiques mais aussi et surtout au niveau mental. Effectivement, je suis particulièrement adepte du dépassement de soi.

Que va être ta mission au sein de l’équipe Fanstriker ?

Intéressé par les thématiques liées à la fan expérience, à l’événementiel et au sponsoring notamment, c’est donc tout naturellement que je me suis tourné vers Fanstriker. Si j’ai un intérêt pour l’ensemble du travail que réalise déjà l’équipe, je m’impliquerai de façon spécifique sur la mise en place d’un volet qui n’est aujourd’hui pas présent sur le site, celui concernant les activités des prestataires de l’événementiel sportif. Fanstriker répertorie déjà les bonnes actions des clubs sportifs en termes de fan expérience et l’idée est d’identifier les différents acteurs qui permettent aux clubs d’atteindre cet objectif. Nous communiquerons donc sur les actions des prestataires qui interviennent à différents niveaux de la chaîne de valeur, de l’achat du billet jusqu’à la fin de l’événement.

Quelle est ta perception de l’expérience du fan dans le sport aujourd’hui ?

Je constate que la notion de fan expérience a une place de plus en plus importante dans la réflexion des clubs et autres structures sportives. En soit, c’est aussi une réalité qui touche l’ensemble des secteurs de l’économie où il est question de relation client. À l’heure d’internet et des réseaux sociaux, le comportement du consommateur a fortement évolué ces dernières années et ses exigences sont davantage prononcées, il ne s’agit pas seulement de rendre un produit ou un service accessible pour le client, mais son expérience en tant que client est aujourd’hui primordiale. Toutefois, améliorer l’expérience du client ou du fan c’est aussi créer un sentiment d’appartenance à la marque ou au club, de sorte à ce que cette identité forte permette au client de choisir un club ou une offre plutôt que toutes les autres alternatives. Ainsi en plus de prendre en compte les éléments liés au confort, à la sécurité et au divertissement du spectateur lorsqu’il se déplace pour un événement sportif donné, les clubs doivent aussi s’impliquer dans les activités sociétales pour faire partie du quotidien de leurs clients, les fans. De ce fait, ils développent une meilleure connaissance des fans, de leurs besoins et de l’expérience qu’il faille leur offrir.

 Quelle a été ton expérience de fan la plus forte ?

Mon sport de prédilection est le football et j’ai pu vivre quelques rencontres dans les stades, mais l’expérience de fan la plus forte que j’ai pu vivre jusque-là est incontestablement le All Star Game de basketball en 2013. J’ai assisté à bien plus qu’un match de basketball. Avant et même pendant la rencontre, il y avait plusieurs types d’animations pour intéresser le public et le tenir constamment en haleine. Entre les mascottes de la NBA, la musique, les pom-pom girls et les animations écrans, c’était une expérience haute en surprises. Elle m’a aussi sans doute marqué du fait que ce jour-là une personne du public a été tirée au sort pour tenter le tir depuis le milieu de terrain…et a réussi son shoot, remportant 100 000 euros : c’était incroyable !

Billy Quenum - contact entreprises

 

Continuer la lecture

Nouveautés