Suis-nous
NZLvFRA Eden Park Steinlager Series NZLvFRA Eden Park Steinlager Series

Fan expérience dans LE MONDE

Un rêve de gosse : All Blacks vs France en Nouvelle-Zélande

Quel fan n’a pas rêvé un jour de voir jouer sa propre équipe contre les All Blacks à l’Eden Park, en Nouvelle-Zélande, le pays du rugby.

Publié

le

Quel fan n’a pas rêvé un jour de voir jouer sa propre équipe contre les All Blacks à l’Eden Park, en Nouvelle-Zélande. C’est à l’autre bout du monde que nous avons eu la chance de pouvoir vivre cette fan expérience unique dont nous nous souviendrons toute notre vie !

 

Le XV de France en voyage en Nouvelle-Zélande

L’équipe de France de Rugby vient disputer la Steinlager Series – tournée de Juin en Nouvelle-Zélande. Au programme, trois matchs sur les deux îles : Auckland, Wellington et Dunedin.

On peut dire que les français n’ont pas les statistiques en leur faveur lorsqu’il s’agit d’affronter les champions du monde. En effet, cela fait 24 ans que la France n’a pas battu les Néo-Zélandais à domicile. Sur l’ensemble des test-matchs opposant les deux équipes, 45 victoires ont été remportées par les blacks, contre seulement 12 par les français.

Cela fait 5 ans que les français ne sont pas venus défier les All Blacks sur leur « Terre de Légende » pour ces test-matchs. Lors de ce dernier les français ont perdu leurs trois matchs… On espère pouvoir prendre une revanche cette année !

Les All Blacks affrontent l'équipe de France à l'Eden Park@FFRugby

Les All Blacks affrontent l’équipe de France à l’Eden Park

Un match plus qu’attendu en terre kiwi 

Cela fait quelques semaines déjà qu’ici, tout le monde est chaud bouillant. Ces trois Test matchs contre la France sont attendus avec impatience. Ici, l’équipe de France de rugby est particulièrement appréciée et respectée. On a pu voir des affiches en ville, les bars qui repassent des matchs classiques entre Blacks et Français depuis un mois !

Chacun sa manière de passer le temps en attendant ce fameux match : pour notre part nous étions allés visiter le musée du Rugby au cœur de la Nouvelle-Zélande. 

Les réseaux sociaux locaux ont également joué le jeu en avant match. De quoi faire monter la pression ici. En plus, ce soir-là est un match plutôt spécial pour les Kiwis. En effet, les trois frères Barrett – famille prodige du rugby – joueront ensemble sur le terrain pour la première fois !

Côté français en revanche, peu de pub, le décalage horaire n’aidant pas, le match est retransmis par Canal + à 9h30 du matin…

Jour de match au French Festival

Comme ici on fait les choses bien, le French Festival d’Auckland a été organisé le même weekend que le match. Quoi de mieux que d’y passer la journée pour se mettre dans l’ambiance, rencontrer d’autres fans français, réviser sa Marseillaise avec quelques saucissons et fromages qui nous manquent ici !

Après-midi d'avant match au French Festival d'Auckland@fanstriker

Après-midi d’avant match au French Festival d’Auckland

Ambiance festive et détendue : terrains de pétanque, produits français, playlist bien de chez nous, croissants, cannelés, chocolat, champagne, rosé et bières à foison ! Devinez quel stand a rassemblé le plus de monde ? La raclette bien sûr !!!

Tous ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir leur billet pour ce soir – match annoncé à guichets fermés – pourront en profiter ici au sein du Festival avec diffusion sur écrans géants et grandes tablées.

Le mythique stade d’Eden Park

Ce n’est pas notre première visite au mythique Eden Park et on a pu encore une fois bénéficier du réseau de transport pour s’y rendre très facilement.

Mythique Eden Park attendant ses fans@fanstriker

Mythique Eden Park attendant ses fans

L’ambiance monte tout doucement déjà aux abords du stade, même si nous sommes arrivés tôt. Un plaisir de voir les fans français enthousiastes et au rendez-vous, à l’autre bout du monde.

Cela nous laisse le temps de nous promener dans le stade, à la recherche d’animations ou de quoi faire passer le temps en attendant le coup d’envoi (les portes ouvrant 2h30 avant le coup de sifflet).

La longue attente d’avant match

On a retrouvé, fidèle au poste, l’équipe de bénévoles dévoués pour nous aider à nous repérer dans le stade. Nous avons croisé quelques vendeurs de merchandising et souvenirs aux couleurs des blacks dans les couloirs et venant à la rencontre des fans non équipés.

Services d'avant match à l'Eden Park@fanstriker

Services d’avant match à l’Eden Park

De nombreux foodtrucks proposaient une offre appétissante et vraiment variée : mexicain, kebab, saucisses au barbecue, burgers, fish and chips et même quelques menus bio et sans gluten.

Par contre, pas d’initiatives proposées pour s’amuser ou se divertir en attendant le match. Après tout, allons à la rencontre des fans pour passer le temps : comparaison du meilleur déguisement de supporters, photos de groupe, répétition des chants, etc.

On a d’ailleurs retrouvé sur place Olivier de Baroud4Sport sur son tour du monde des événements sportifs ! Retrouvez sa Fan Story ici.

Système D oblige, on a adoré l’initiative de certains fans français qui ont proposé de partager leur maquillage pour peindre en Bleu Blanc Rouge ceux qui n’auraient pas anticipé. Un succès fou et un élan de solidarité comme on les aime entre fans !

Stand maquillage improvisé par les fans français@fanstriker

Stand maquillage improvisé par les fans français

Les fans All Blacks étaient aussi bien préparés !

Rencontre avec les fans All Blacks dans les couloirs du stade@fanstriker

Rencontre avec les fans All Blacks dans les couloirs du stade

Plus que quelques minutes

Les dernières minutes avant le coup d’envoi ont été plutôt bien gérées. Un speaker dans les tribunes fait le relais avec les écrans géants pour nous redonner le contexte de cette rencontre : le nombre de fois que les All Blacks ont battu les français, les enjeux autour de ces test-matchs, la présentation de la Coupe du Monde en bord de terrain, l’annonce des joueurs. La tension est à son comble, on attend plus que les joueurs pour commencer.

“Chanter la Marseillaise à en perdre la voix, presque tous seuls dans notre tribune, au milieu de cet Eden Park plein à craquer est l’un de mes souvenirs les plus forts de ce match.”

Laure, Fanstriker

Quelques secondes avant la Marseillaise@fanstriker

Quelques secondes avant la Marseillaise

L’heure du Haka

Place maintenant à «AOTEAROA » suivi de « God defend New Zealand ». Les 43 000 kiwis présents entonnent avec cœur leurs deux hymnes officiels. Pour ajouter au spectacle, les tauliers kiwis se serrent les uns contre les autres pour montrer une équipe unie a son pays. Les nouveaux lâchent même quelques larmes.
Mais c’est autre chose qu’attendent les fans : le fameux HAKA ! Et c’est avec le classique mais néanmoins puissant KA MATE que les Blacks vont accueillir les Bleus pour leur premier match en Terre de légendes.
Ici le protocole veut que le public se rassoie suite aux hymnes. Mais sitôt les hommes en noir positionnés sur la ligne médiane, c’est d’un seul homme que le public se lève comme pour s’imprégner un peu mieux de la puissance de se spectacle.
Un silence assourdissant accompagne les 23 joueurs. 40 secondes qui paraissent une éternité tant ce rituel donne la chair de poule. Entendre la puissance de leurs mains qui claquent sur leurs cuisses jusqu’au dernier gradin du stade est indescriptible.

Les lance-flammes accompagnent la fin et le « Whiti te ra » que l’on peut traduire par : « Soyez solides et rapides devant le soleil qui brille !” Le ton est donné.

Impressionnant Ka Mate des All Blacks

Allez les Bleus, tes supporters sont là !

Dès le début du match il a fallu s’imposer pour faire entendre nos « Allez les Bleus » sous les regards amusés des fans des Blacks, en très large supériorité numérique. Dommage qu’il n’y ait pas eu de « tribune visiteurs » pour que l’on soit tous ensemble. Malgré cela, plutôt fière de la force des fans français qui ont beaucoup chanté et supporté leur équipe, en lançant même une ola dans le stade ! Les fans des All Blacks en revanche sont assez peu expressifs, n’entonnent pas de chants et ne réagissent pas beaucoup – même lors d’actions litigieuse. Une force tranquille qui rend l’atmosphère du match étonnamment « calme ».

D’ailleurs la cohabitation avec les fans dans les gradins fut très cordiale, très sympathiques, les néo-zélandais nous félicitaient à chaque belle action française, même s’ils étaient très certains de remporter ce match.

Les supporters français au rendez-vous@AllBlacks

Les supporters français au rendez-vous

Le match, 40 minutes de pure magie

Ce n’est que 7 minutes après le coup d’envoi donné par Belleau que survient le premier essai par Grosso ! Sur un cafouillage français, Smith récupère la balle et tente une passe que le ¾ aile intercepte pour aller marquer les premiers points français dans ce match qui démarre sur les chapeaux de roues. Malheureusement cet essai marqué en coin n’est pas transformé par Parra (0-5).

Les Bleus jouent juste et ce n’est qu’a la 14e que les Blacks marquent leurs premiers points sur une pénalité transformée par Barrett suite à une faute de Priso (3-5). Parra ajoute 3 points à la 21eme suite à une faute de Sanconnie pénalisé doublement pour réclamation (3-8).
Mais à la 22e, la triplette Barrett va faire mal une première fois à la défense française, offload de Scott Barrett pour son frère Jordie. Le jeu rebondit à l’oppose, et Beauden est à la conclusion en bout de ligne (8-8).

Parra redonne l’avantage aux Bleus sur pénalité du milieu de terrain (8-11). A deux minutes de la mi-temps les Blacks trouvent une nouvelle fois le chemin de l’en-but. Mais l’essai est refusé par l’arbitre anglais. Smith a réalisé une obstruction sur Chat.

La France est en tête à la pause contre la Nouvelle Zélande (8-11).

Au terme d’une longue séquence défensive, le XV de France tient la baraque et n’encaisse pas de points. Solides, les Bleus sont réalistes et les Blacks imprécis, à l’image de leur buteur qui n’est pas en réussite.
De quoi nous rendre euphoriques et espérer une victoire !!

La trop courte mi-temps

On a profité de la mi-temps pour aller chercher à manger et passer au WC. J’avais vanté la taille et la propreté des toilettes du stade, même pour les femmes. Cela ne m’a pas empêché tout de même de rater la reprise, coincée dans la file ! Inéluctable problème…

La décadence

C’est 8 minutes après la reprise que le score va bouger pour la première fois. Barrett transforme une pénalité (11-11).
Premier tournant du match a la 51e quand Gabrillague prend un carton jaune pour un plaquage haut sur Crotty. Les Blacks en profitent une première fois en inscrivant un essai par l’intermédiaire de Taylor transformé par Barrett (18-11).

Et une seconde fois grâce à Smith (23-11) ! De plus, Beauden Barrett a réglé la mire et améliore ses stats au pied (25-11).

La France prend définitivement l’eau par trois fois aux 62, 65, 67e minutes par, respectivement, Ioane, MacKenzie et Laumape (40-11).
Enfin, les changements opérés par le staff Français n’auront pas d’effet. Les Blacks enfonceront le clou a la 75 et à la 79e par Ioane et Savea. Les équipes se quittent sur le score de 52 à 11.
Les français qui avaient bien démarré ce match n’ont inscrit aucun point en seconde période.

Après cette lourde défaite le peuple français attend une réaction de la part de son équipe pour le prochain match, samedi à Wellington, au Westpac stadium.

Rémy Grosso à la défense face à un Ryan Crotty inarétable !@AllBlacks

Rémy Grosso à la défense face à un Ryan Crotty inarétable !

Fin de match triste mais des souvenirs plein la tête

Les All Blacks et le staff sont restés longtemps sur la pelouse après la fin du match. Même si nous étions un peu tristes de l’issue du jeu, on a quand même profité de l’occasion pour faire les groupies, prendre quelques photos et discuter avec les joueurs qui sont même venus jusque dans les tribunes.

Joueurs passant du temps avec les fans en après match@fanstriker

Joueurs passant du temps avec les fans en après match

 

Magnifique selfie avec le All Black Ryan Crotty@fanstriker

Magnifique selfie avec le All Black Ryan Crotty

“Les champions du monde n’ont pas la grosse tête et sont très accessibles ! Un bonheur pour les fans ! Ce sont des moments inoubliables, qu’on aurait aimé partager aussi avec nos joueurs français.”

Laure, Fanstriker

Malheureusement, la défaite ne leur a surement pas donné envie de prendre un bain de foule (peu sont restés en fin de match pour saluer les fans). Dommage de ne pas mieux récompenser les fans français qui sont venus soutenir leur équipe à l’autre bout du monde.

Le retour à la maison se fait en navette spéciale (service vraiment bien assuré par le stade) avec des paillettes plein les yeux, des souvenirs plein la tête et pour un très long moment. Comme quoi, ce n’est pas toujours le résultat sportif qui fait la force de la fan expérience.

On s’est promis de revenir faire un match dans la peau d’un supporter All Blacks pour notre prochaine fois à l’Eden Park. Parce que jamais 2 sans 3.

Passionnée, supportrice et grande curieuse, j'ai à cœur de partager ma vision des événements. Convaincue du rôle central que les fans ont à jouer dans le développement du sport, je suis ravie de pouvoir mettre en lumière les bonnes pratiques qui peuvent servir d'exemple et d'inspiration à tous grâce à Fanstriker. Passionate, curious by nature, and a true fan, I like to share my vision about sport events. I am convinced that fans have a considerable part to play to develop the sport economy. Through Fanstriker I aim at bringing to light the best practices that can serve as an example or an inspiration.

Fan expérience dans LE MONDE

A dream come true: All Blacks v France in New Zealand

Who has never dreamed to see its national rugby team play against the All Blacks in New Zealand?

Publié

le

NZLvFRA Eden Park Steinlager Series

Who has never dreamed to see its national rugby team play against the All Blacks at the Eden Park, in New Zealand? It’s here, down under, that I had the chance to live this once in a life-time experience!

[Pour l’article en français, c’est par ici]

The XV de France travelling to New Zealand

The French Rugby Team came to NZ to play the Steinlager Series – Tournée de Juin in French. Three games on the two Kiwi islands: Auckland, Wellington and Dunedin.

Hard to say that the French have the statistics on their side. The World Champions and France have a rivalry which extends back to 1906. They have played 58 times, with the All Blacks winning 45 times and the French only 12. And it has been 24 years that France did not beat them on their own turf…

Moreover, last time France came to play here 5 years ago, they lost their three games. I hope we can have a chance for revenge this time!

Les All Blacks affrontent l'équipe de France à l'Eden Park@FFRugby

All Blacks playing France at the Eden Park

A more than expected game by the Kiwis  

It’s been a few weeks now that the locals are very passionate about this game. We were said that the French team is particularly respected and liked here by the rugby fans. We saw a lot of billboards and advertising on the streets. Many bars were broadcasting old games opposing the Men in Black and the French for a month now! Such a great atmosphere. I havn’t expected less from a country where the All Blacks is a religion!

We had more than a month to wait before this specific game! We filled time visiting the Rugby Museum in the middle of New Zealand. 

Social medias also looked forward this exciting event! This game was an historic moment for the All Blacks: the well-known Beauden, Scott and Jordie Barrett are going to play this test match at Eden Park, the first time ever that three brothers are in a starting lineup!

On the other side, the French media did not really advertise this game: concerned by other rugby events at the same time (Paris 7s, U20 World Cup) and endured the time difference with a live game at 9:35am not easy to appeal…

Game day at the French Festival

It is no coincidence; the Auckland French Festival was organised this same weekend. What’s more thrilling than spending game day over there to get cheered up for the game, meet other French fans, practice the national anthem “la Marseillaise” with dear wine, cheese and beers!

Après-midi d'avant match au French Festival d'Auckland@fanstriker

Pre-game afternoon at the French Festival

It was all a relaxed and cheerful atmosphere with petanque fields (typical French game), French food, home made music, croissants or champagne. Can you guess which of the stands was the most crowded? The Raclette one! If you don’t know this typical winter French dish yet, let me know and I’ll get you discover!

All the fans who couldn’t get a ticket for this sellout game were able to watch it here on huge screens at the “French Fan Zone”. As far as I am concerned, it’s time to get to the stadium…

The legendary Eden Park

This is not my first game at the Eden Park and I have to say that I enjoyed again the easy public transportation to reach the venue.

Mythique Eden Park attendant ses fans@fanstriker

Sunset on the Eden Park waiting for the fans to get in

Even if we arrived there early, we could already feel the festive atmosphere rising around the stadium. It is such a great pleasure to see that so many French fans made it so far, even here, at the end of the world.

We used this time to walk around the venue, looking for any animation or activity we could do in the remaining 2h30 before kick-off.

A long time to kill before kick-off

We met as expected the loyal volunteer team, devoted to help any fan to get to their seat. Several All Blacks’ flags and merchandising sellers were wandering the corridors to rescue non-dressed up fans.

Services d'avant match à l'Eden Park@fanstriker

Some of the services available at the Eden Park before the game

Many food trucks had an extensive and tasty range of menus for starving fans: Mexican food, kebabs, barbecue, burgers, fish and chips and even some bio and gluten free options.

However, no signs of any initiative from the stadium to entertain fans before the game. Why not waiting in the “old fashioned way”: chat with other fans, take pictures and selfies, sing songs together, have a beer and vote for the best dress up!

This way we had the chance to meet Olivier alias Baroud4Sport traveling around the world to attend sport events. You can find his Fan Story here.

We also loved this initiative launched by some great French fans to deal with this lack of fan services. They created a home-made free painting Bleu-Blanc-Rouge stand for those fans who forget about their costumes. What a success and what a great solidarity!!

Stand maquillage improvisé par les fans français@fanstriker

Improvised painting stand for the French fans

The All Blacks fans were also well dressed up.

Rencontre avec les fans All Blacks dans les couloirs du stade@fanstriker

Meeting with All Blacks fans just before kick-off

A couple of minutes remaining

The last minutes were well handled by the organization. A speaker in the stands – supported by the giant screens – was presenting the features of the game: the number of times the All Blacks kicked our ass, the stakes of this game, an interview of the great but injured Kieran Read, the World Cup being exhibited on the field and finally the players presentation. The tension was at its utmost, we were just waiting for the rugby men to get on the turf!

”Singing – or more exactly shouting to the point of losing my voice – the Marseillaise, barely alone in our section in front of this crowded Eden Park, is one of my strongest memory of this game.”

Laure, Fanstriker

Quelques secondes avant la Marseillaise@fanstriker

Just a few seconds before French national anthem

Time for Haka

Let’s hear «Aotearoa » and « God defend New Zealand ». The 43,000 kiwis would rise and sing their anthems in unison. The Men in Black packed against each other proudly showed that they were going to play their heart and soul out for their country. We even saw some of the rookies crying during the song.

It was a strong moment, but not as expected as what was coming next: the famous Haka! And it is the classical but not less powerful Ka Mate that the All Blacks performed to welcome the French Team.

What a show! The stand up and silent crowd watched the 23 players. Those seizing 40 seconds – that seemed an eternity – gave us goosebumps. I can still remember the player’s hands hitting their thighs and this noise reaching the last rows of the stadium.

Huge flames gave the final signal: the tone has been set.

Impressionnant Ka Mate des All Blacks

Allez les Bleus, your fans are here!

It was hard to make our songs heard as spread out French fans in the middle of this black mass. Too bad there was no « visitor stand » so we could all be together to foster our team. Regarding this condition, I was happily surprised to hear that loud the French songs and see that French guys launched a wave around the stadium. Compared to other fans, the Kiwis are kind of quiet, not crazy singing or shouting and do not really react to the game – even at litigious actions. They looked like a peaceful strength that made the game atmosphere surprisingly peaceful, except for tries!

Being the only French around in our section was actually not a problem and the All Blacks’ fans were very friendly, a bit amused but always looking to congratulate us during the good French plays. However, they were very confident from the beginning that they would win this game.

Les supporters français au rendez-vous@AllBlacks

The French fans ready to sing

40 minutes of intense magic

It is only 7 minutes after kick-off shot by Belleau that Grosso found a window from a ruck turnover and scored the first try. Unfortunately, Para did not convert it (0-5). Les Bleus were inspired and it is only at the 14′, after a penalty claimed by the referree and successfuly completed by Beauden Barrett that the All Blacks came to the score (3-5).

Again, Para realised a great three point after Smith was penalised twice over (3-8).

Right after, the three-way Barrett tornado hit the French defense hard for the first time. After passing through Crotty, Beauden finds the ball in the corner to conclude the move (8-8).

Para’s second penalty, a tremendous kick offered the lead to France just a few minutes before half-time (8-11).

However, in this short remaining time, the All Blacks found easily the way through the goal line. Yet, this try was turned down by the referee beacause of an obstruction of Smith on Chat earlier in the move, and… whistle!

France kept the lead at the break. Defense was their key strengh. The All Blacks were maybe lacking precision during those 40′ and unluckily their kicker was not very successful either.

Enough to turn us overjoyed and let us hoping for a victory!

The very short half-time

I used half-time for food and toilet break… like everyone else ! I talked about the cleanliness and the huge size of the bathrooms at the Eden Park during my last visit. However, it was not sufficient enough and I missed the 5 minutes of the second half-time. Inevitable issue, as always…

And then… we bit the dust

Only 8 minutes after the players came back on the turf that Barrett scored a penalty (11-11).

Right after, Gabrillague was yellow-carded for a high tackle on Cotty and the French had to go down to 14 men. We can say that this mistake cost France the game.

Indeed, shortly after Paul left the field, the All Blacks scored three tries in a raw. Those points were built on precision and hard on attack. Barrett improved also its convertion rate. The result put beyond doubt (40-11).

Despite the attempts of the French staff to rotate some players, Les Bleus were overwhelmed and endured two tries from Ioane and Savea. The teams leave the pitch on the score of 52-11.

After this painful defeat, the French fans are expecting a reaction for their team for the second test match, a week later at the Westpac stadium in Wellington.

Rémy Grosso à la défense face à un Ryan Crotty inarétable !@AllBlacks

Rémy Grosso defending against an unstoppable Ryan Crotty  !

Sad but memorable ending

The All Blacks players and staff stayed a long moment on the field after the end of the game. Even if we were a bit sad about the outcome of the game we jumped on the occasion to be the perfect groupies. We had the chance to take some pictures with the players and chat with some of them who were even in the stands, among all their fans. That was amazing!

Joueurs passant du temps avec les fans en après match@fanstriker

Players after the game spending time with the fans

 

Magnifique selfie avec le All Black Ryan Crotty@fanstriker

The best selfie with Ryan Crotty

“The world cup champions are not pretentious and don’t show off. It’s a real pleasure for the fans. It is unforgettable moments that we would have loved to share also with our French squad.”

Laure, Fanstriker

Unfortunately, the French players might not have been in the mood to mingle with the crowd after such a defeat (very few stayed after to meet and greet the fans). It is too bad not to just thank the fans that travelled thousands of kilometres so support them.

We took the bus on our way back home (the dedicated transportation services of the stadium were once again really great) with stunning memories for a life time and sparkles in the eyes! In the end, it is really not the result of the game that makes the fan experience extraordinary.

We promised to come back a third time to the Eden park but this time to support the All Blacks! Yes, we also like to win anyway…

Continuer la lecture

Nouveautés