Suis-nous

Fan expérience EN FRANCE

Une première en demi-teinte pour le rugby à la U Arena

Une soirée pleine de promesses pour ce match de rubgy inédit : premier match indoor à la U Arena. Petit aperçu de la fan expérience proposée, plutôt atypique…

Publié

le

« Ce soir, l’équipe de France va essayer de faire oublier ses 3 matchs très moyens depuis le début de cette tournée d’automne. Il est temps de convaincre et d’envoyer du jeu ! » nous promettaient les médias avant ce France – Japon, premier match de rugby de la U Arena, nouvelle enceinte située à Nanterre (92), au pied de la grande arche de la défense.

Nous avons pour ainsi dire vécu une soirée étrange et inédite en matière d’expérience fan, pas vraiment celle à laquelle on s’attendait. Nous vous livrons notre retour d’expérience.

Une arrivée spectaculaire

En arrivant à Nanterre par le métro, nous sommes agréablement accueillis par un jeu de lumières bleu blanc rouge sur les murs extérieurs de la U Arena. Le décor est planté, pas de doute, nous sommes bien là pour vivre une soirée unique, le premier match de rugby indoor en France !

La U Arena de Nanterre pour France-Japon@Fanstriker

La U Arena de Nanterre pour France-Japon

Le labyrinthe qui mène à sa bière

Nous sommes tout de même un peu refroidis par les trois barrages de sécurité et la foule de supporter qui s’agglutine un peu perdue sur le parvis, avant de pouvoir entrer dans l’arène (dans le cas où l’on ne se trompe pas de porte bien sûr). S’en suit un dédale interminable de marches pour accéder aux coursives dans lequel nous trouvons des espaces restauration et bar.

Finalement, s’y trouve ici une des plus belles attractions de la U Arena, la distribution de bière. Celle-ci, très innovante, se fait par le bas du verre ce qui permet d’augmenter le débit du service, pour la plus grande joie des spectateur ébahis qui n’attendent pas trop pour leur petite mousse.

Fin prêts pour le show !

Bien installé dans l’arène et en t-shirt (avantage non négligeable de l’indoor), l’avant match annonçait un beau spectacle et le public répondait présent de la voix, l’acoustique de la salle étant propice à une foule en délire. La présentation des joueurs et leur sortie des vestiaires fût digne des plus grands concerts de rock (jeux de lumières, feux d’artifice, fumée, lance-flammes, …).

Après avoir assisté au concert des Rolling Stones à la U Arena quelques semaines auparavant, on s’attendait à du lourd lors de ce France – Japon. Principalement à cause des 3 écrans géants de la salle, rappelant la folie des grandeurs des arènes de sport américain et leurs fameux « Jumbotrons ».

Show d'avant match U Arena pour France Japon@Fanstriker

Show d’avant match U Arena pour France Japon

Hélas, bien grand fut notre désappointement. L’écran central de 1400m2 ne fut utilisé qu’à un quart de sa capacité, et seulement pour y afficher le score tout au long du match.
Les deux autres d’environ 100m2 chacun de chaque côté latéral du terrain ont diffusé le flux France 2 du match. Or, le halo sombre et gris dû à la projection sur ces écrans rendaient la visibilité très compliquée. Si bien que même l’arbitre, lors d’un appel à la vidéo sur une action litigieuse, a dû faire appel à son cinquième arbitre afin d’élucider l’action.

Nous avons également une pensée pour une bonne partie du public qui a choisi ses places entre l’en-but et la ligne des 22 (ligne délimitant les 22 mètres séparant les joueurs de la ligne d’en-but) car ceux-là ne pouvaient même pas voir ces écrans.

La fan expérience et la performance sportive sont fortement dépendantes l’une de l’autre

Après quelques minutes de jeu, la U Arena a été baptisée par des sifflets. Ceux des supporters français, frustrés et amers voyant la prestation indigne de ses joueurs. Ballons perdus, en-avant et fautes bêtes ont animé la première période côté Bleus. Tandis que les Japonais, accompagnés de quelques 300 spectateurs parsemés dans l’enceinte, ont montré de l’envie. Envie gratifiée par un premier essai, le premier dans cette U Arena.

À la mi-temps, le speaker nous annonce une « immense surprise » : fans aguerris et alléchés nous restons assis dans nos sièges (un peu serrés quand même il faut l’avouer). Nos espoirs sont vite allés boire une bonne bière lorsque Bernard Laporte (président de la FFR) accompagné de quelques personnalités du comité de candidature France 2023 sont arrivés sur la pelouse pour un petit discours. On a quand même pu apercevoir le trophée Webb-Ellis faire un aller-retour express, comme pour rappeler qu’avec une telle équipe, on n’est pas près de le soulever…

Un éclair allait pourtant faire vibrer le public français. Une diagonale au pied de François Trinh-Duc prenait enfin à revers la défense japonaise pour trouver Gabriel Lacroix qui inscrit son premier essai officiel en bleu à la 49ème minute.

Essai de Gabriel Lacroix pour France Japon

Essai de Gabriel Lacroix pour France Japon

Malgré la Ola qui a fait quelques tours de stade en seconde mi-temps, ce sont plutôt les champs des supporters, médusés qui se sont fait entendre : « Remboursez, remboursez » « on se fait chi**, on se fait chi** ». Et c’est plutôt lorsque des avions en papiers lancés des tribunes arrivaient à se poser sur la pelouse que le public, enfin, applaudissait. Expérience fan plutôt inédite et rarement vécue, il faut l’avouer !

D’autres couacs côté organisation

Les journalistes n’ont, eux non plus, pas été en reste puisqu’apparemment l’accès et la visibilité ont fait défauts. Si bien que Jacky Lorenzetti, président du Racing et patron de la U Arena, s’est fendu d’un email d’excuses auprès de la presse:

“Je vous présente mes sincères excuses pour les problèmes que nous vous avons occasionnés et je vous garantis personnellement qu’ils seront réglés avant le 22 décembre pour le premier match du Racing 92 à la U Arena.” Jacky Lorenzetti

Telle une manifestation en plein cœur de Paris, il y a désaccord concernant l’affluence à la U Arena. Le chiffre de 12 000 spectateurs (dont 3 000 invitations) avancé par L’Equipe est la preuve du désaveu des français pour leur équipe nationale de rugby. La FFR a démenti en avançant une affluence de 23 000 spectateurs (dont 10 000 invitations). Finalement, c’est France 2 qui réalise une belle opération avec ses 4 171 000 téléspectateurs.

Bilan très mitigé mais de belles possibilités à venir

Dur de cacher notre déception sur l’expérience proposée lors ce match, même si on peut se rassurer se disant que l’ambiance atone était plutôt due à la contre-performance sportive. L’enceinte propose de beaux atouts et le Racing nous a promis une expérience incroyable pour le prochain match le 22 Décembre (Racing 92 – Toulouse). Nous y serons, espérant que les violons seront accordés cette fois !

Attention tout de même aux promesses en l’air : la déception du fan peut-être très difficile à récupérer…

 

Nous invitons des rédacteurs à rédiger ponctuellement des articles sur le sujet de l'expérience fan. Si tu souhaites toi aussi partager ton expérience ou simplement t'exprimer sur ce sujet, tu peux nous contacter sur les réseaux sociaux ou sur hello@fanstriker.com.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Fan expérience EN FRANCE

Le Stade Français Paris invite les parisiens pour une séance de fitness inédite

La Pink’fit, une séance de fitness réalisée par les préparateurs physiques du Stade Français Paris, avec les fans et les joueurs.

Publié

le

Pink'fit Stade Français Paris

Faire du rugby n’est pas donné à tous le monde, alors le club du Stade Français Paris propose aux parisiens de s’essayer une séance de fitness inédite.

 

Vous connaissez le Stade Français Paris Rugby ? C’est ce club de rugby du TOP14 (1ère division française) qui arbore des tenues roses depuis plusieurs années. Surprenant n’est-ce pas ?! Sous l’ère Max Guazzini (1992 à 2011), les spectateurs pouvaient assister à un vrai spectacle avant les matchs, avec des arrivées spectaculaires du ballon ou encore la visite d’un éléphant aux couleurs du club (oui rien que ça). 

Malgré le départ de son président emblématique, le club reste un club dynamique et nous le prouve encore une fois avec cet événement inédit qui a lieu demain à Paris. 

Faire du fitness avec les joueurs

Ce mercredi 26 septembre dès 18h00, les fans des parisiens, amateurs de rugby, de fitness et autres badauds sont conviés à une séance de fitness inédite menée par les préparateurs physiques du Stade Français Paris.
La séance se déroulera dans un parc parisien en bord des quais de Seine : le Parc André Citroën au 2 rue Cauchy 75015 Paris. 

Pour glorifier cette séance, plusieurs joueurs du Stade Français seront présents. Le public pourra aider les parisiens à se préparer pour le derby de dimanche face au Racing 92.

Pendant cette séance inédite, les joueurs et les fans pourront travailler leur cardio avec des rameurs et des Wattbike. Ils pourront également tester leur niveau sur des défis rugbystique ou encore tenter de remporter des cadeaux, obtenir des dédicaces et selfies avec les joueurs. 

L’événement Pink’fit sur la page Facebook du club

Le Parc André Citroën a la chance d’être positionné non loin du stade Jean Bouin mais aussi et surtout à deux pas d’un lieu animé des soirées parisiennes, la guinguettes La Javelle sur les bords de la Seine. 
Pour ne pas déroger à la règle, la célèbre 3ème mi-temps tant appréciée par tous les fans de rugby sera prévue sur ce lieu.

Cet événement proposé par le Stade Français Paris est doublement intéressant car il offre une expérience en dehors de son stade. C’est en quelque sorte, le club qui vient aux fans et non l’inverse. Autre point intéressant de la démarche parisienne : l’accessibilité à tous les publics. Les familles, les femmes, les couples, les groupes d’amis, toutes les cibles peuvent participer à cette séance de fitness. 
Enfin, c’est un bon moyen de faire monter la température pour les joueurs et le public à quelques jours du derby tant attendu entre les deux plus gros clubs de rugby de la région. 

 

Continuer la lecture

Nouveautés