Suis-nous

Fan expérience AUX ETATS-UNIS

Et pendant ce temps, aux Etats-Unis, Atlanta United arrive et bat des records d’affluence

Ce week end était marqué par le retour du championnat de soccer américain, la MLS. Et il s’est passé quelque chose d’assez fort pour que l’on vous en parle.

Publié

le

Temps de lecture environ 3 minutes

Ce Week-end avait lieu le lancement de la nouvelle saison de MLS, le championnat de soccer américain. Et il s’est passé quelque chose d’assez fort pour que l’on vous en parle. 

Nous connaissons les Etats-Unis pour leur passion du Basket-ball, du Baseball, et du Football Américain mais il existe également une vraie passion pour le Football (le même que chez nous).
Depuis 22 ans maintenant, la Major League Soccer, (Soccer étant le mot employé par les américains pour définir le football tel que nous le connaissons en Europe), attire un public toujours plus important. 

Le système de ce championnat est assez différent des concepts courants en Europe mais cela reste fidèle aux concepts américains avec des ligues fermées, des équipes réparties en deux groupes pour la saison régulière West et East, des Play-Off en guise de finales de conférences et des franchises sportives pouvant naitre du jour au lendemain grâce à des business angels. Autrement dit, un nouveau club peut évoluer directement au plus haut niveau national s’il possède les fonds nécessaires.
Cette saison, deux nouvelles franchises ont rejoint le championnat MLS, Minnesota United et Atlanta United. Deux de plus que la saison dernière, après l’intégration de New York City et d’Orlando City. Ces deux nouvelles franchises portent le nombre d’équipes à 22. 

@JasonGetz-USA TODAY Sports

Le début de l’histoire d’Atlanta en MLS

Une première étonnante pour Atlanta United 

Imaginez le club de votre ville qui décide de créer une équipe dans le niveau professionnel, et que lors de son premier match, le stade soit comble au point d’établir un nouveau record. Et bien cette histoire est celle d’Atlanta United, en effet la nouvelle franchise fraichement membre de la MLS a connu une première historique. Pour son premier match de son histoire en MLS, le club a réalisé un guichet fermé avec un total de 55 297 fans au Bobby Dodd Stadium, le stade de football américain du campus Universitaire d’Atlanta initialement celui des Falcons d’Atlanta, en attendant la livraison de son nouveau stade, le Mercedes Benz stadium.


A titre de comparaison, la seconde affluence de la première journée de MLS est Orlando city avec 25 527 spectateurs pour Orlando City-New York City FC.
Pour information, l’affluence moyenne de cette première journée est de 22 936 spectateurs.  

@JasonGetz-USA TODAY Sports

Le stade était sold out pour ce premier match de l’histoire

Cinquième plus grande affluence footballistique du Week-end au niveau mondial 

Cette arrivée remarquée d’Atlanta dans le football est d’autant plus forte que selon socceramerica.com, le club réalise la quatrième meilleure affluence au niveau mondial sur le Week-end des 4 et 5 mars. 
Le club américain est devancé par le Kaizer Chiefs (Afrique du Sud avec 90 000 spectateurs), le Borussia Dortmund (79 100 spectateurs) Barcelone (77 117 spectateurs) et Manchester United (75 245 spectateurs). A noter que Chelsea qui a joué le lundi 6 mars devant 56 984 fans à Londres ne figure pas dans ce classement. 
Pour découvrir le classement, rendez-vous sur le site Socceramerica.com

@AP

Les fans aux couleurs de leur club

Atlanta United prépare un stade complètement fou

Le Mercedes Benz stadium, d’une capacité modulable de 75 000 à 83 000 places, partagé entre le football américain et le soccer pouvant accueillir également d’autres sports et évènements comme le Final Four du tournoi de basket universitaire en 2020.
Véritable chef d’oeuvre artistique, le stade bénéficiera des technologies les plus poussées : panneaux de verre pour la luminosité, écrans géants HD 360 degrés partout dans le stade et de nombreuses commodités. Sa livraison est prévue courant 2017. Pour découvrir ce stade voici une visite vidéo en 3D ou vous pouvez aussi consulter le site du stade

 

Orlando City a mis les pieds dans son nouveau stade

Nous vous l’avions présenté en décembre dernier avec la première tribune debout des Etats-Unis, le Orlando City stadium, l’enceinte du club d’Orlando a inauguré son tout nouveau stade devant 22 936 spectateurs, pour une capacité totale de 25 500 places. Une belle ambiance dans cette enceinte totalement violette. 

La MLS a réalisé la saison dernière la sixième meilleure affluence au monde avec 21 600 spectateurs de moyenne, un chiffre qui devrait continuer à grimper, grâce notamment à l’arrivée de ses deux nouvelles franchises. La Chinese Super League (24 245 spectateurs en moyenne) qui occupe la cinquième place est le prochain objectif.
Une chose est certaine, cette année plus que jamais, nous vous conseillons de suivre la MLS de très très près car malgré la présence de moins de stars cette saison, le spectacle, les records devraient être au rendez-vous.
De notre côté, nous allons étudier le cas Atlanta United pour comprendre ces résultats tonitruants, affaire à suivre.  

Passionné de foot, puis passionné des sports avec un S, je suis devenu petit à petit un fan des gens qui vont au stade tous les weekends avec écharpe et maillot sur les épaules. J’admire leur investissement et je pense vraiment que les clubs doivent encore leur donner tant.

Pour finir cette présentation, on a ajouté des phrases motivantes parce que nous sommes des personnes motivées, voici la mienne :
« Ceux qui essaient d’éviter l’échec, évitent le succès. »

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Fan expérience AUX ETATS-UNIS

Etude : L’impact des sponsors sur les fans

Au delà des résultats sportifs, la vie des sponsors est le sujet d’actu n°2 dans les médias spécialisés du secteur sportif. Quel impact peuvent avoir ces sponsors sur l’expérience fan ? Retour sur une étude américaine qui traite la question.

Publié

le

Temps de lecture environ 3 minutes

Au delà des résultats sportifs, la vie des sponsors est le sujet d’actu n°2 dans les médias spécialisés du secteur sportif. L’explication est simple, la part qu’apporte ces marques dans l’économie du sport est devenue aujourd’hui vitale et la source de revenus n°2 après les droits TV.

Mais pour le fan, quelle importance ? Quel rôle jouent ces marques dans l’expérience spectateur ? Quelle différence pour le supporter de se rendre au Stade des Lumières ou au Groupama Stadium ? Quel impact sur l’expérience fan que de voir affiché sur les panneaux LED des messages de Volkswagen à la place de ceux de Nissan ?

Au coeur des préoccupations de ces marques, de nombreuses études marketing essaient de valoriser ces courses au naming, à l’appellation “sponsor titre” ou “équipementier officiel” mais très peu (voire aucune) placent le fan au milieu des préoccupations en se demandant l’impact que les marques pourraient avoir sur son expérience de l’événement sportif.

Cela vaut le coup donc de vous partager une étude qui vient de sortir aux USA : DECODING 2.0 by MKTG  et qui s’intéresse de prêt à l’impact des sponsors sur la vie des fans de sport.

Les enjeux de l’étude

Mesurer la réceptivité des fans aux messages des sponsors. Quoi de mieux pour les marques que de comprendre quel profil de fan est le plus réceptif aux messages des marques lors des événements sportifs. En effet, pour ne pas se noyer dans la masse des messages et se différencier de leurs concurrents, les marques du sport doivent faire un gros effort pour comprendre les habitudes des consommateurs et adresser les bons messages aux bonnes personnes.

Des résultats surprenants

Seuls 23% des fans sont très facilement réceptifs aux messages des sponsors (les « victimes parfaites »). Les fans de sport sont d’ailleurs les fans les moins faciles à convaincre pour les marques par rapport aux fans de e-sport ou de musique par exemple.

Etude MKTG Decoding 2.0

Etude MKTG Decoding 2.0

Ces fans réceptifs sont pour la plupart des jeunes, des “Millenials” (génération des jeunes ultra-connectés) qui consomment le sport sur 2 écrans à la fois et sont férus d’infos sportives présentes sur les réseaux sociaux.

Les femmes sont également plus attentives aux messages des marques. On avait d’ailleurs évoqué dans un précédent article la tendance des marques à essayer de s’adresser de manière plus personnalisée à travers une fan expérience au féminin. Voilà de quoi conforter cette stratégie !

29% des fans de sport sont totalement hermétiques aux messages des sponsors.

En revanche, de plus en plus de fans de sport (29%) sont totalement hermétiques aux messages des sponsors. Un enseignement marketing dont les marques doivent se saisir pour adresser leurs efforts auprès des bonnes cibles !

Une évolution des comportements des fans de sport

L’étude démontre que les fans sont de moins en moins dédiés à leur équipe préférée et font moins de sacrifices pour celle-ci. Depuis 2012, le nombre de fans éprouvant de la fierté en cas de victoire de leur équipe est en baisse et atteint les 53%. Le sport devient également plus individualiste : 20% des fans préfèrent regarder du sport seuls. Est-on en train de devenir « moins fans » ?

Et l’impact des marques sur les fans alors ?

Les fans les plus réceptifs déclarent apprécier ce que les sponsors proposent en matière de fan expérience. Ils sont également plus loyaux envers les marques qui sponsorisent leur équipe et préféreront acheter leurs produits plutôt que ceux d’un concurrent puisqu’ils estiment partager les mêmes valeurs et se sentent proches de la marque.

Différence entre un fan réceptif et un fan peu sensible aux messages des marques

Différence entre un fan réceptif et un fan peu sensible aux messages des marques

Les marques ont vraiment leur rôle à jouer dans l’expérience fan !

De nombreuses marques ont saisi l’importance d’exister auprès des fans et de leurs offrir des expériences uniques. Certaines marques ont à cœur de réellement améliorer l’expérience du fan sans penser uniquement aux recettes potentielles et au marketing.

On avait par exemple relayés les actions d’Audi et Airbnb qui faisaient dormir les fans au stade, les maintenant classiques canapés bord de stade PMU ou Conforama, et l’on se souvient de la très réussie animation d’Emirates Airlines lors d’un match du Benfica.

Cette réflexion sur le réel impact des marques à travers ces activations ne fait que s’amorcer (en France du moins) et s’adressent encore trop souvent à quelques privilégiés ou sont simplement un moyen de publicité déguisée (ou pas).

Un petit point de vigilance sur l’étude

L’étude MKTG porte sur le marché des États-Unis et donc sur des fans de sports américains, aux comportements et à la culture sportive très particulière, souvent bien différente des habitudes des fans made in France ! Il n’est donc pas forcément automatique d’appliquer ces enseignements à notre propre territoire.

À quand une étude sur l’impact des sponsors sur les fans de sport en France ? Agences, la balle est maintenant dans votre camp !

Dans les 6 prochains mois, de nouveaux éléments de cette étude seront révélés sur le site ! Nous restons à l’affût. 

Continuer la lecture

Nouveautés